Quoi de neuf Docteur ?

Quoi de neuf Docteur ?

Info+ :

Attestation de déplacement dérogatoire et justificatif de déplacement professionnel  télécharger içi

Solidaires toujours mais #restezchezvous !
Partout des initiatives solidaires s'improvisent, se structurent pour venir en aide à ses voisins, à ceux qu'on ne connait pas, à ceux qui n'ont pas de toit au dessus de leur tête pour faire barrage au #coronavirus. Suivez notre rubrique et nos # et n'hésitez pas à nous informer de tout ce qui se s'organise autour de vous !
Envoyez-nous vos initiatives et témoignages içi

 

COVID-19

 

COVID-19

 


20 avril 2020

Le 28 février c'est à dire, il y a fort fort longtemps, a eu lieu à Aignay-le-Duc le 8ème Forum de la Fabrique du Millénaire animé par son président Philippe Bertrand. Un forum sur une thématique toujours plus d'actualité, « SOS médecins à la campagne, quand la ruralité sera-t-elle aux petits soins? »

Pour l’occasion Philippe Bertrand avaint invité trois professionnels de la santé:

Fabrique du Millénaire

De gauche à droite : Philippe Bertrand, Dr. Francis Grosjean, médecin généraliste retraité et Vice-président du PETR (Pôle d’équilibre territorial et rural) du Pays de Langres en charge de la santé.  Dr Solène Fournet, médecin généraliste engagée dans le projet de maison de santé à Châtillon-sur-Seine, Coralie Duré, coordinatrice de la maison de santé Pluridisciplinaire du montbardois

LE TOPIC:

« Entre 2010 et 2018 la France a perdu 6500 généralistes et on prévoit une perte de 6000 médecins supplémentaires d’ici 2025. Nos campagnes sont les premières victimes de cette pénurie. Plusieurs raisons à ce manque crucial de praticiens : beaucoup moins de jeunes médecins formés ces dernières années…les hôpitaux des communes de taille modeste perdent non seulement des compétences, mais aussi des patients…Les solutions ne manquent pas.

La première qui suscite un grand nombre de projets est la création de maisons pluridisciplinaires ou pluri-professionnelles. En Côte- d'Or, Châtillon-sur-Seine prévoit la sienne tandis que Montbard en dispose déjà d’une.

Autre solution, le développement de la téléconsultation, 500.000 consultations en télémédecine auront été effectuées en 2019. Ce qui est peu au regard des 200 millions de consultations réalisées chaque année en France par les médecins généralistes. Il est donc évident que la télémédecine ne résoudra pas tous les problèmes…des aides financières peuvent être versées dans les dernières années de formation en échange d’une première installation en milieu rural… Nos sénateurs débattent de l’abandon du numerus clausus, limitation chaque année du nombre d’étudiants, 45000 étudiants restent sur le carreau à l’entrée des facs de médecine à chaque reprise. Il s’agirait alors de réorienter ces déchus et réorganiser les premiers cycles des études de médecine. Plus d’un quart des nouveaux inscrits à l’ordre des médecins ont obtenu leur diplôme à l’étranger…
Autre solution, favoriser les stages des étudiants dans les maisons médicales à l’image de ce qui est mis en place par la maison médicale de Seurre en Côte-d’Or… des facteurs propices à une amélioration des services de soin et de santé font leur apparition, à commencer par l’installation de néo-ruraux de plus en plus jeunes dans nos campagnes. Les jeunes attirent les jeunes. Les raisons de ce mouvement sont bien connues : qualité de vie, coût de l’immobilier, déploiement de la fibre optique et volonté de vivre de manière authentique…Enfin la création officielle du parc national joue en faveur d’une attractivité du territoire qui concerne tous les publics y compris les médecins ».

Philippe Bertrand s’adresse au public grandissant et fidèle à ce rendez-vous trimestriel « il existe de moins en moins de médecins formés en France, la majorité des diplômés viennent de l’étranger, 6.500 généralistes ont déjà disparu et 6.000 autres vont leur emboîter le pas d’ici 5 ans, que peut-on attendre du programme Ma Santé 2022 ?

Fabrique du Millénaire

Francis Grosjean entame la discussion « l’évolution de la télé- médecine est très interessante mais avec mon expérience le plus important est de faire venir des stagiaires en zone rurale et dans les hôpitaux de proximité, ils y découvrent un travail varié loin de la simple théorie. Pour moi c’est une des pistes à privilégier ». Et Solène Fournet d’ajouter « Il faut casser les préjugés sur la ruralité et valoriser la médecine générale, le véritable intérêt c’est qu’il n’existe pas de routine en médecine générale». A la maison pluridisciplinaire de Montbard le constat est identique « beaucoup de jeunes stagiaires viennent de Dijon avec des préjugés et découvrent une variété infinie de pathologies » confie Coralie Duré.

La maison pluridisciplinaire est une solution, c’est un lieu de rencontre et de partage entre professionnels de santé mais pour cela il faut d’abord se soucier de former une équipe solide sur un mode de coordination et non uniquement un lieu.

A Châtillon-sur-Seine le projet de Maison de Santé souhaite créer une équipe « le plus dur est de regrouper les professionnels, mobiliser les personnes déjà installées, témoigne la coordonatrice du projet, Solène Fournet, nous avons travaillé pendant 1 an pour créer l’équipe et pensons qu’être dans un même bâtiment optimise les chances ».

Philippe Bertrand s’interroge « que penser du Contrat Local de Santé »?

Francis Grosjean n’y va pas par quatre chemins « c’est une usine à gaz car les problèmes sociaux viennent s’ajouter aux problèmes médicaux. Face aux exigences de rendement et à sa paperasse il faudrait une aide coordinatrice ». Médecine et humanité, voilà ce que veulent privilégier les médecins de campagne, rester avant tout disponible pour le patient.

L’animateur pose l’éternel problème de la mobilité.

« C’est un problème récurent, souligne Coralie Duré, les visites à domicile existent mais son difficiles à caser dans un emploi du temps chargé car une visite équivaut à 3 consultations en cabinet ».

Dans l’auditoire tous s’accordent pour soulever les deux soucis majeurs rencontrés par les patients et médecins libéraux:

- en France un médecin sur deux a plus de 60 ans, les trois intervenants sont unanimes, l’incompréhensible Numerus Clausus est la bête noire de notre santé. Sur 1200 diplômés seuls 200 sont retenus alors, pour boucher les manques on fait venir des médecins étrangers « les politiques n’ont jamais compris qu’il fallait 10 ans pour former un médecin! » réagit Francis Grosjean.

- de plus le manque de communication entre hôpitaux et maisons de Santé est dramatique «  il n’y a aucun retour des hôpitaux, nous ne recevons aucune information sur les malades que nous suivons au quotidien, se désolent Coralie Duré et Solène Fournet, on a l’impression qu’il existe une certaine rivalité alors que nous n’avons absolument pas les mêmes missions ».

C’est là qu’est soulevé le problème de rendement auquel sont soumis les hôpitaux publics. « Trop peu de médecins hospitaliers remplissent les dossiers de liaison, déplore Francis Grosjean, nous rencontrons au quotidien le problème de non-information de sortie d’hôpital ».

Quoi de neuf Docteur ?

Un auditeur dénonce: il existe dans l’ensemble du Châtillonnais un service de 12 médecins de garde, en semaine comme le week-end, pourquoi ne figure t’il pas dans le journal comme pour les pharmacies? La procédure est simple, composer le 15 où le médecin régulateur est censé vous diriger selon le degré d’urgence vers un médecin de garde ou l’hôpital. Mais la régulation se fait de manière systématique vers le centre hospitalier. « Pour l’avoir testé, confirme un des intervenants, le médecin régulateur ne connaît rien à la géographie de la région, il lui est donc plus facile de rediriger le patient vers l’hôpital ». L’auditoire murmure pourrait-on soupçonner une consigne venant d’en- haut afin de favoriser les quotas de rendement des centres hospitaliers?

Dans sa conclusion, Philippe Bertrand énumère les différentes solutions évoquées:

- La télé-médecine peut accélérer le diagnostic avec de bons rendus lorsqu’il s’agit de spécialistes mais elle reste compliquée en médecine générale.

- Assistantes affectées aux maisons de Santé avec l’aide de la CPAM pour décharger les médecins de la paperasse excessive.

- Télé-consultations effectuées depuis les pharmacies ou auprès des infirmières.

- Salarier les médecins de campagne, hélas le Conseil de l’Ordre est réticent.

- Une bourse attribuée sous conditions à tout jeune patricien s’installant en milieu rural.

Interventions, interrogations, témoignages, ce 8ème forum de la Fabrique du Millénaire s’est prolongé comme à son habitude autour d’un sympathique buffet avant de prendre rendez-vous avec les organisateurs Philippe Bertrand et Séverine Chupin le samedi 30 mai à Chalmessin en Haute- Marne autour de l’Offre Touristique Dans Nos Régions.

Louise-Marie Hessenbruch

Photos: LM Hessenbruch

Fabrique du Millénaire

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

EHPAD de Laignes : un plan de sauvegarde exceptionnel du Département pour éviter la fermeture de l'établissement
Avec plus de 51.000 Côte-d’oriens de plus de 75 ans en 2020, le...
COVID-19 BFC : La vague monte fortement, rester solidaires et redoubler de prudence
La très forte dynamique épidémique commence à peser...
#inclusionnumérique : Lancement du projet Ecoles Numériques de la Fondation Orange
L’Association  des Maires Ruraux de Côte d’Or et la...
Collisions : enquête sur les Mammifères sur les routes
Pour connaître l'impact de la route sur les Mammifères en...
La Cloche apporte son soutien à l'association locale Avec la deuche rose
Mercredi 1er décembre, Antoine Muñoz et son équipe ont...
Commission permanente du 29 novembre 2021 Plus de 6 M d'euros d'aides attribuées en faveur des Côte-d'Oriens
Au cours de la 3e Commission permanente de...
Soutenir la parentalité dans un monde qui change
Le réseau des puéricultrices de Bourgogne Franche Comté et...
Le salon des Maires de la Côte-d'Or est reporté
La très forte dynamique épidémique commence à peser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.