Il nous faut un nouveau plan pour garantir la résilience numérique de la France

Il nous faut un nouveau plan pour garantir la résilience numérique de la France

Info+ :

Attestation de déplacement dérogatoire (numérique ou papier) et justificatif de déplacement professionnel  içi

Solidaires toujours mais #restezchezvous !
Partout des initiatives solidaires s'improvisent, se structurent pour venir en aide à ses voisins, à ceux qu'on ne connait pas, à ceux qui n'ont pas de toit au dessus de leur tête pour faire barrage au #coronavirus. Suivez notre rubrique et nos # et n'hésitez pas à nous informer de tout ce qui se s'organise autour de vous !
Envoyez-nous vos initiatives et témoignages içi

 COVID-19

 

COVID-19

Fonds de solidarité pour les entreprises, indépendants, entrepreneurs

Fonds National de Solidarité

 


04 mai 2020

Par un communiqué circonstancié, l'Association des Maires Ruraux demande au gouvernement de ne pas lâcher les efforts consentis pour le développement du Haut Débit malgré la crise sanitaire.

 

L’effort de ces dernières années en faveur d’un développement accéléré des réseaux de communications électroniques a contribué à atténuer les conséquences de la crise sanitaire qui touche actuellement notre pays.

Malgré une sollicitation brutalement accrue, les réseaux fixes et mobiles ont encaissé le choc sans dysfonctionnement majeur pour celles et ceux – toujours plus nombreux - qui avaient accès à ces infrastructures essentielles. Le déploiement du réseau fibre optique a enfin atteint au second semestre 2019 un rythme « industriel ». Cependant, les retards enregistrés du fait de la crise sanitaire laissent craindre un ralentissement des déploiements qui met en péril les calendriers initialement prévus (« bon haut débit pour 2020, THD pour 2022 et Fibre généralisée en 2025). Sans la crise sanitaire, 2020 devait être l’année où, malgré les besoins supplémentaires qu’il révélait, le New Deal dans le mobile devait faire sentir ses premiers effets tangibles : la migration des sites 2 et 3G vers la 4G était en phase d’accélération et devait atteindre les premiers objectifs, et la construction des nouveaux sites devait enfin commencer à aboutir concrètement, malgré d’importants retards. Nous ne pouvons pas nous permettre ce ralentissement et appelons à maintenir l’effort d’aménagement numérique de la France.

Les failles de la numérisation de notre pays et l’inégalité territoriale qu’elles accentuent, se sont révélées plus criantes encore en période de confinement généralisé. Elles ont pu être appréhendées de manière très concrète en particulier pour l’enseignement à distance ou le télétravail en zones rurales, notamment par les populations urbaines parties se confiner en zone rurale où elles ont découvert le quotidien qui y est vécu : accès aux réseaux fixes et mobiles défaillant, coupures d’accès, réseaux haut-débit inadaptés.…

La faible digitalisation de nos PME, TPE, artisans et professions libérales, liée en grande partie à un marché professionnel des télécoms peu dynamique, n’a pas permis à nombre d’acteurs de modifier rapidement et efficacement leurs circuits d’approvisionnement, de distribution et d’accès à leur clientèle/patientèle. Malgré leurs efforts, les collectivités et les administrations n’ont pu assurer qu’une continuité partielle des services publics sur le terrain. Les territoires ultramarins ont quant à eux éprouvé encore plus difficilement qu’à l’accoutumée l’absence de réelle continuité territoriale.

Enfin, les Français n’ayant pas accès pour des raisons d’éloignement géographique, économique ou social aux outils numériques sont apparus doublement isolés en cette période de confinement.Aussi est-il essentiel d’accélérer la numérisation de la France et de retrouver au plus vite le niveau de déploiement attendu en amplifiant la construction des réseaux et en accompagnant techniquement et financièrement cet effort d’aménagement du territoire qui s’avère si essentiel pour traverser cette crise sanitaire. Les réseaux de communications électroniques ont désormais définitivement démontré toute leur importance.
La résilience de nos activités médicales, sociales, éducatives, professionnelles… passe par un numérique accessible à tous et en tout lieu dans les meilleurs délais et avec un égal niveau de service.

La France a besoin d’un nouveau plan global pour assurer sa résilience numérique.

Nous appelons l’État à accompagner le secteur des télécoms et les Collectivités territoriales dans une accélération inédite des constructions d’infrastructures permettant rapidement une couverture numérique assurant un bon débit pour tous, et préparant le très haut débit pour tous. La réouverture du Plan France THD avec l’intégralité des crédits attendus, soit 680 millions d’€ supplémentaires a minima, doit être engagée sans tarder. Une réévaluation de cette enveloppe devra être étudiée au regard de la situation financière des collectivités, du renchérissement des coûts de déploiement lié aux mesures sanitaires et du nombre de prises à déployer plus élevé qu’attendu. Une autre réévaluation concernant les besoins en couverture mobile doit être immédiatement lancée, particulièrement pour les zones ne bénéficiant pas d’un bon accès fixe.

Cet effort sur les infrastructures doit s’accompagner d’un effort équivalent sur le développement des usages et d’une culture numérique pour le plus grand nombre, avec une aide à l’équipement des familles, la lutte contre l’illectronisme, la simplification des procédures, une dématérialisation rationnalisée des actes administratifs, …

En la matière, les collectivités territoriales sont un atout que nous aurions tort de ne pas jouer pleinement. Il y a urgence à accélérer l’effort conjoint pour garantir la résilience numérique de la France !

Le 4 mai 2020.

>>> Le courrier adressé à Madame Jacqueline GOURAULT, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

>>> Les propositions de l’Association des maires ruraux de France pour sortir de la crise : Oser la relance par le local #MaCommuneEstUtile

 

Maires ruraux de France
www.amrf.fr
@maires_ruraux
covid19lesmairesagissent@amrf.fr
04 37 43 39 80

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Tichey inaugure l'arrivée du THD
Une connexion de qualité pour tous, c'est un atout considérable...
Inauguration du nouveau central à haut et très haut débit (NRA PRM) de Bonnencontre.
François Sauvadet, ancien ministre, Président du Conseil...
La loi NOTRe est surtout la leur.
Ni clarification, ni simplification, mais le sacrifice des communes...
L'association des Maires Ruraux "à fond contre la loi NOTRe"
Entendez-vous résonner dans nos campagnes l'indignation des élus...
11ème Journée des finances locales : "la RURALITE à Venir"
Le jeudi 18 juin 2015 se tiendra à l’Université de...
Réforme territoriale : le Sénat confirme un compromis souhaitable
La Loi dite « NOTRe » arrive en fin de course au Sénat. La...
Loi NOTRe - Réforme territoriale "Fermée pour 2 jours, fermée pour toujours ?"
La Commission des Lois de l’Assemblée Nationale a rendu son...
Rassemblement du 24 juin. Les Maires ruraux à Paris à 15 h devant l'Assemblée
Les Maires ruraux de France appellent à un rassemblement devant...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.