La Région aux côtés des collectivités

26 octobre 2020

Grande région ne rime pas avec absence de proximité. Pour accompagner les communes et les communautés de communes dans leur développement, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté multiplie les partenariats et les subventions, en fonction des besoins et des particularités de chacun.

Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régionalLa Région aux côtés des collectivités

Qu’elles aient 11 habitants comme la plus petite en Côte-d’Or ou 150 000 pour Dijon Métropole, toutes les communes du département peuvent bénéficier de l’aide du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. « Quand la grande région s’est constituée, certains territoires ont craint que l’on se focalise sur les grandes villes. Aujourd’hui nous avons montré que nous travaillons dans un souci d’égalité entre les territoires. » Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional, insiste notamment sur le fait que les financements entre milieux ruraux et urbains atteignent les mêmes montants. « Il n’y a pas les mêmes charges ni les mêmes problématiques mais le Conseil régional est présent. » Quand les pôles urbains comme Dijon, Besançon, Belfort, Le Creusot ou encore Chalon-sur-Saône bénéficient de contrats métropolitains pour appuyer leur développement, les communes, regroupées, profitent des contrats de territoire. « Nous avons conduit des diagnostics pour définir les sujets structurants, qu’ils soient économiques, associatifs ou encore relevant de l’aménagement du territoire, sur lesquels la région peut accompagner les territoires. » En Côte-d’Or, 35 contrats « Cap Territoire Bourgogne-Franche-Comté » ont ainsi été signés à hauteur de 90 millions d’euros pour financer ces enjeux stratégiques locaux. Parmi eux, celui du Pays Châtillonnais avec 840 000 euros d’aides.


A chaque projet, une aide appropriée

Parallèlement, les communes peuvent solliciter une aide pour dynamiser leur centre-bourg. Montbard fait ainsi partie des 40 communes de Côte-d’Or à avoir obtenu un contrat de revitalisation. Elle a obtenu un soutien de 750 000 euros pour le renouvellement d’espaces publics. « Les territoires ruraux ont une capacité à attirer les habitants et les entreprises. Nos dispositifs correspondent à des problématiques identifiées par les acteurs de terrain pour agir. » Marie-Guite Dufay met notamment l’accent sur les équipements qui voient le jour tels que les maisons de santé, accentuant cette attractivité. De la même façon, elle rappelle l’engagement du Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté pour le développement du numérique. « Si on ne le fait pas, on est à côté de nos responsabilités. » Cela se traduit notamment par un plan d’investissement de 160 millions d’euros en faveur du déploiement de la fibre mais aussi par un budget de 60 millions d’euros prévu pour le plan d’accélération, notamment en faveur des projets de « territoires intelligents », et le développement de la télémédecine. Convaincu que l’innovation n’est pas l’apanage des grandes villes, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a lancé l’appel à projet « Village du futur ». La collectivité retiendra 8 à 10 territoires volontaires et prêts à s’engager. Elle pourrait soutenir chaque village innovant à hauteur de 30 000 € environ dans le cadre cette expérimentation. « Nous sommes partis d’une commune de la Nièvre qui a réussi à maintenir ses commerces et des activités grâce à une approche globale, nous désirons essaimer. » Les projets ont été déposé, l’instruction est en cours et la démarche devrait être initiée avant la fin de l’année. Pour les communes de moins de 3 500 habitants, la Région propose son programme ENVI, Espaces Nouveaux, Villages Innovants. Depuis son lancement en 2017, le programme a accompagné près de 200 projets dans le département avec une enveloppe de 2.62 millions d’euros. « Il s’agit de répondre à la demande des collectivités pour améliorer leur territoire. Devant le succès de l’opération, nous avons complété l’enveloppe initiale, sous réserve de performance par rapport à l’objectif fixé. » Un financement dont a pu profiter, par exemple, Saint-Nicolas-lès-Cîteaux pour réaliser des aménagements d’espaces publics.

 

Mieux rebondir

Face à la crise, le Conseil régional a multiplié les aides. Le fond de solidarité territorial vient compléter le dispositif national. « Il consiste à créer une avance remboursable à un taux de 0% sur sept ans. » Un second fond de solidarité régional destiné aux territoires, a délégué par convention, aux EPCI, la possibilité d’apporter une aide directe aux entreprises. Quand les EPCI mettent un euro par habitant, la Région en met six par habitant. « Nous renforçons le partenariat entre la région et les EPCI tout en maintenant un niveau de proximité. » Dernière aide en date, votée le 9 octobre dernier par les élus du Conseil régional, le plan d’accélération de l’investissement et son enveloppe de 435 millions d’euros. Il vient compléter le précédent plan d’urgence pour lequel la Région avait débloqué 100 millions d’euros. L’objectif est de créer de l’activité et soutenir l’emploi du territoire à travers 102 mesures phares. Destiné aux entreprises, agriculteurs, porteurs de projets mais aussi collectivités, le plan d’accélération de l’investissement comporte un volet dédié à la transition numérique qui profite de 42 millions d’euros. L’aménagement du territoire se verra doté de 24.15 millions d’euros tandis que les territoires ruraux s’intéresseront notamment aux mesures relatives à la santé avec le développement de la télémédecine par exemple. Tous les secteurs et tous les territoires sont concernés par cet engagement régional qui vise à relancer la Bourgogne-Franche-Comté.

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Les travaux publics de BFC pour l'économie d'aujourd'hui et les générations futures
Devant les chefs d'entreprise des TP et les élus venus...
Le CNER lance « CNER Expertise » avec le soutien de la Caisse des Dépôts.
Face aux contraintes budgétaires qui conditionnent l’action des...
Un Parlement des territoires pour un développement solidaire et équilibré de notre région
Marie-Guite Dufay, présidente de la région...
Journées des finances locales : il est où l'argent, il est où ?
L’Université de Bourgogne et le Master 2 « Finances des...
Economie et social, deux piliers pour un aménagement équilibré de la COVATI
Luc Baudry, Président de la Communauté de communes des...
Conseil régional : Penser puis agir pour mieux développer son territoire
Chef de file pour agir sur le développement des territoires, le Conseil...
Lancement de la concertation sur les programmes européens 2021-2027
La Région, l’Etat et l’AFCCRE (association française...
Cité 21, élus et entreprises ensemble pour un territoire attractif et innovant les 13 et 14 décembre 2018
Depuis 17 ans, Cité 21 est un évènement majeur dans...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.