AMF de Côte d'Or, les grandes orientations avec Ludovic Rochette à l'horizon 2021

AMF de Côte d'Or, les grandes orientations avec Ludovic Rochette à l'horizon 2021

Info+ :

 

Au service des Maires et des Présidents de communautés de communes du département, l'Association des Maires de la Côte-d'Or rassemble environ 95% des adhérents potentiels (698 maires et 19 présidents).

Cette représentativité, renforcée par un respect absolu des principes de pluralisme politique et d'égalité de ses membres, donne à l'Association des Maires de la Côte-d'Or la légitimité nécessaire pour atteindre les objectifs poursuivis,
Informer et former ses membres.


Les aider et les conseiller, individuellement par l'examen de cas spécifiques ou collectivement par l'étude d'une question générale se rapportant aux intérêts communaux et intercommunaux,

Représenter l'ensemble des maires et présidents de communautés auprès des pouvoirs publics et de leurs partenaires divers.

L'Association est administrée par un Bureau (qui élit un Président, un Secrétaire Général et un Trésorier) et un Conseil d'administration (qui désigne le Bureau). L'Assemblée générale est seule compétente en matière de statuts.

 

AMF 21

CS 73310

21033 DIJON CEDEX

Tél: 03 80 74 70 15

contact@amf21.fr

https://www.amf21.fr/


22 décembre 2020

Fin octobre dernier, Ludovic Rochette entamait un nouveau mandat comme président de l’AMF de Côte d’Or. L’occasion de faire un point sur les ambitions et perspectives de l’association dont le souhait est de calquer son organisation à celle de l’AMF nationale, avec cette particularité d’être une association réunissant des maires et des présidents d’intercommunalités de toutes tailles, représentant l’éventail très large des communes françaises. Cette année aura été marquée par des élections municipales bousculées, une crise sanitaire à gérer pour des élus faisant face à des responsabilités « de plus en plus professionnalisées ». Informations, rencontres, formations, Ludovic Rochette explique !

Une seconde particularité est que l’AMF 21 sort de tous clivages politiques, comme le montre, en Côte d’Or notamment, la composition de conseil d’administration, avec un unique credo celui de défendre la cause communales et intercommunale et par là même l’ensemble des territoires « qui ont besoin de se regarder et de discuter entre eux ». En Côte d’Or 98% des communes et 100% des intercommunalités adhèrent à l’AMF, assurant ainsi une représentativité dans toute sa diversité et sa pluralité.

Un lien fort a été créé avec le préfet de Côte d’or, comme le souligne Ludovic Rochette, ce qui permet un dialogue plus fluide et une prise de décision concertée. D’autres liens permettent de travailler main dans la main avec l’AMRF 21 et son président Bruno Bethenod, l’association Ville et Banlieue et son président national et maire de Chenôve, Thierry Falconnet. L’AMF 21 se présente comme un pivot pour discuter entre soi et avec l’Etat, y compris lorsqu’il faut « un peu hausser le ton » ! Réactive à tous les sujets, l’AMF 21 s’est imposée comme un interlocuteur majeur, tout au long de l’année 2020, dans la gestion de la crise sanitaire, la distribution des masques aux communes et à leurs salariés pour maintenir les services rendus au public, le soutien et l’appui logistique mais aussi moral aux élus.

Ludovic Rochette note qu'un des défis de taille a été celui d’épauler les 37% de nouveaux maires, élus en mai ou en juillet 2020, dans un contexte rude, en privilégiant l’aide très individualisée et personnalisée plutôt que d’avoir recours à la formation collective.

Un des fers de lance de l’année 2021 et des suivantes, sera donc la formation des élus !

L’AMF de Côte d’Or met, gracieusement, à disposition des communes les services d’un juriste qui répond très vite à toutes questions. Il n’entame pas les procédures mais soutient et accompagne l’élu dans toutes ses démarches juridiques pour prendre la meilleure décision qu’il soit.

La formation a d’ores et déjà commencé par un cycle de visioconférences. 7 visioconférences sur des thèmes majeurs de la gestion locale, correspondant en quelques sortes à un kit de « première nécessité ».  

On retiendra le besoin des élus de se voir en présentiel, d’échanger pour que les derniers venus puissent profiter de l’expérience de plus anciens ou des plus rôdés. Les thèmes suivant son été abordés :

Les pouvoirs de police du maire, avec la participation d’Éric MATHAIS, Procureur de la République

Fonctionnement du conseil municipal

Fondamentaux de l'intercommunalité

Fondamentaux de l'élaboration du budget

Fondamentaux des marchés publics, avec la participation de Vincent MARTIN, Président de la FRTP

Gestion de l'eau et des milieux aquatiques

 Urbanisme réglementaire : outils de planification urbaine

Deux autres champs vont bien occuper l’AMF 21, comme celui de maintenir et de conforter le dialogue positif et celui de la co-construction sur un mandat entier avec les services déconcentrés de l’Etat (l’AMF nationale étant ayant, quant à elle, la mission du dialogue direct avec l’Etat central).

Le précédent mandat a été compliqué entre tension sociale, territoriale et enfin sanitaire, le mandat qui débute est donc stratégique pour confirmer le rôle essentiel de la commune avec cette spécificité de na pas devoir faire partout la même chose. La loi 3D pointe le nez, comme décentralisation, différenciation et déconcentration, a pour ambition de transformer les relations entre l’État et les collectivités territoriales sans constituer pour autant un nouveau « big bang » territorial. Il partira des besoins et des projets, plutôt que d’une solution définie d’en haut et administrée de manière indifférenciée.

L’AMF 21 aura donc l’œil ouvert sur toute tentative de recentralisation et que ce mandat soit celui qui montrera que l’Etat est en capacité de faire confiance aux élus locaux.

Le mot du président « On connait une période qui bouscule nos grands principes, on a appris à dire qu’on ne savait pas, on a appris à dire qu’on devait faire autrement, mais une chose est stable, et c’est un grand atout de la France, c’est la commune… Si on a confiance en quelque chose, c’est dans sa commune et je suis convaincu que si la commune doit connaitre des évolutions elle n’en sera que confortée comme base de la république. La commune est la base de la confiance qui doit être reconstruite entre les citoyens et la nation ».

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Place au salon des maires
Bien connu des élus locaux et des fournisseurs de la commande publique,...
La justice veut rompre l'isolement des élus communaux face aux incivilités
Par la signature d'un protocole entre le tribunal judiciaire de Dijon...
L'AMF et l'AMRF plaident pour le déploiement d'une vaccination en proximité et accessible aux plus fragiles
L’AMF et l’AMRF soulignent l'implication des maires dans la...
Les intercommunalités, actrices de premier plan de la relance
L’Etat met en place un nouveau dispositif pour aider les...
Ludovic Rochette reconduit à la présidence de l'AMF 21
Le nouveau conseil d’administration de l’AMF21 s’est...
72 mois de mandat... Entre attentes et perspectives, quels engagements au quotidien pour les 698 communes de Côte d'Or ? ENTRETIEN avec Ludovic Rochette !
A J + 1 mois ½ des élections municipales Ludovic Rochette, maire...
#deconfinement #amf21 : 66 000 masques pour les agents des communes et des intercommunalités du Département.
54 000 masques chirurgicaux et 12 000 masques lavables à destination des...
Des échanges utiles entre la Région et les maires
Les présidents d’associations départementales des maires...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.