COVID-19 en BFC : Une légère amélioration de la situation épidémique

15 février 2021

Si l’épidémie marque une pause dans la région, le haut niveau de circulation du virus observé à l’échelle nationale et la détection des variants sur l’ensemble de la région demeurent préoccupants. L’ARS remercie la population de continuer à appliquer les gestes barrières, y compris après la vaccination.

Ces 7 derniers jours, l’incidence de l’épidémie de Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté poursuit sa légère décroissance, son taux s’établissant à environ 190 pour 100 000 habitants en population générale (contre près de 220 la semaine dernière), avec un taux de positivité des tests en baisse d’un point.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE

 

La propagation des variants en région

Le système de santé est toujours en tension dans notre région. 1 647 patients sont pris en charge à ce jour dans
les établissements de santé pour des formes graves de la COVID-19, dont 152 en réanimation.
Ce 12 février et depuis le début de l’épidémie un total de 5 653 décès a été recensé : 3 562 décès en
établissements de santé ; 2 091 en établissements médico-sociaux.
Malgré la pause constatée dans la progression de l’épidémie, la circulation virale reste très élevée. La situation est d’autant moins stable que l’ensemble du territoire métropolitain fait face à une dynamique forte de l’épidémie et à la menace d’une recrudescence sous l’effet de variants particulièrement contagieux.
Les variants dits « britanniques » et « sud-africains » ont désormais été détectés dans tous les départements de la région, et leur proportion continue d’augmenter. La mobilisation collective est décisive pour permettre de ralentir leur propagation : respect des règles sanitaires et des gestes barrières, dépistage au moindre doute, et isolement en cas de symptômes ou de contact avec une personne malade.


La vaccination des personnes prioritaires se poursuit

Dans la région, au 10 février, 126 126 personnes ont reçu au moins une première injection et 25 048 secondes doses ont été injectées.
Les approvisionnements reprennent : 23 700 doses du vaccin AstraZeneca viennent d’être livrées aux établissements pivots de la région afin d’être distribuées vers 300 établissements de santé et centres de vaccination. Ce vaccin a vocation à être d’abord proposé aux professionnels du secteur de la santé et du médico-social, aux résidents et aux professionnels du secteur du handicap (foyers d’accueil médicalisés et maisons d’accueil spécialisées), aux professionnels de l’aide à domicile et aux sapeurs-pompiers, de moins de 65 ans, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS).
Par ailleurs, il est rappelé qu’il n’y a pas d’opérations de démarchage à domicile organisées pour proposer la vaccination. Il convient d’être vigilant face à ces pratiques frauduleuses.
L’Agence Régionale de Santé remercie la population pour les efforts majeurs qu’elle consent dans le combat contre cette épidémie et l’invite à poursuivre rigoureusement la mise en oeuvre des gestes barrières, même après la vaccination, pour interrompre les chaines de contamination et contribuer à sauver des vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.