Orvitis, constructeur de territoire

03 mars 2021

Avec 13 000 logements répartis dans 130 communes de Côte-d’Or, Orvitis compte parmi les partenaires privilégiés des collectivités sur les questions de logement. L’offre diversifiée d’habitat proposée par le bailleur contribue à mettre en place un parcours résidentiel afin de maintenir les populations au cœur des territoires.

« Il n’y a pas un secteur de la Côte-d’Or où nous ne sommes pas présents » sourit François-Xavier Dugourd, président d’Orvitis, premier bailleur du département. Pour 4 500 logements de la métropole, ce sont 8 500 autres ailleurs sur le territoire. Les projets d’Orvitis se construisent avant tout en lien direct avec les élus locaux. « C’est dans notre ADN. Un projet de territoire passe par le logement. Nous accompagnons les élus en ce sens, de l’étude à la réalisation et même au-delà puisqu’ils sont membres de la commission d’attribution des logements. » L’offre d’Orvitis se diversifie ainsi depuis plusieurs années pour répondre aux besoins des communes tout en apportant aux habitants des réponses à toutes les envies. A côté des logements collectifs et des pavillons individuels, Orvitis réalise aussi des aménagements de lotissements comme le bailleur l’a fait à Asnières-les-Dijon, à Varois-et-Chaignot et entre 2021 et 2022 à Semur-en-Auxois, Mirebeau-sur-Bèze ou Clénay. « Le logement doit être accessible au plus grand nombre et notamment aux plus modestes. Le logement social ne doit être qu’une étape du parcours. »

Un logement pour tous

Pour que les habitants puissent évoluer avec leur logement, Orvitis développe le processus d’accession à la propriété. Un récent soutien financier de la Banque des Territoires, qui a souscrit des titres participatifs à hauteur de quatre millions d’euros, va accélérer encore ces projets. De 15 à 20 par an, Orvitis entend réaliser jusqu’à 100 habitats par an en accession à la propriété. « Grâce à cette offre globale, nous contribuons à mettre en place un véritable parcours résidentiel en restant sur un même territoire. Notre gamme répond aux besoins de chacun. » Des attentes des jeunes familles et des salariés à celle des ainés, Orvitis écoute les besoins de chaque territoire en prenant en compte ses caractéristiques. « On ne calque pas un modèle d’une commune à l’autre » insiste François-Xavier Dugourd. Soucieux d’offrir une solution à tous, le bailleur réalise ainsi des résidences séniors avec son programme Sérénitis. « Nous œuvrons pour accueillir les nouvelles populations et maintenir celles déjà présentes dans les meilleures conditions. » Le président d’Orvitis fait aussi allusion au patrimoine des années 60 et 70 pour lequel le bailleur a lancé un grand programme d’éco-réhabilitation.  Ainsi, il dépense environ 10 millions d’euros par an avec l’objectif d’agir autant pour la planète que pour le budget des locataires. En 2021, Orvitis prévoit d’investir 43 millions d’euros au total dans le territoire pour concevoir 450 nouveaux logements et en réhabiliter environ 500.

Plus que des logements

Outre son rôle en matière de logements, François-Xavier Dugourd rappelle l’impact économique des projets de la structure. « Un logement neuf correspond à deux emplois et 85% de nos marchés sont attribués à des PME du département. » Bras armé de la collectivité départementale pour le logement, Orvitis intervient sur d’autres champs tout aussi nécessaires aux territoires. Le bailleur peut ainsi mener des projets de bâtiment public tel qu’une mairie, une maison de santé comme elle il le fait à Fleurey-sur-Ouche et bientôt à Saint-Jean-de-Losne. « Nous réalisons aussi des EHPAD, des gendarmeries ou des hébergements spécifiques en lien avec des associations comme avec l’Arche pour qui nous concevons un foyer ou encore Habitat et Humanisme » détaille François-Xavier Dugourd. C’est donc à plus d’un titre qu’Orvitis s’implique dans les territoires et au bénéfice du plus grand nombre de Côte-d’Oriens.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Le PIMMS de Dijon devient "Pimms Médiation Dijon" mais vous relie toujours aux services essentiels.
Le PIMMS de Dijon a révélé sa nouvelle identité...
Deux élèves de BSB reçoivent une bourse du Rotary Dijon Ducs de Bourgogne
Dans le cadre du partenariat de BSB (Burgundy School of Business) avec le...
Le SICECO, territoire d'énergie Côte-d'Or, facilite le développement des communications électroniques en Côte-d'Or
Jacques Jacquenet, Président du SICECO, territoire...
Santé et accès aux soins Les maires ruraux portent les attentes des ruraux auprès du ministre de la Solidarité et de la Santé
Michel Fournier, président, et Dominique Dhumeaux, premier...
L'AMF met en place un "Observatoire des agressions envers les élu(e)s"
Premier maillon de la démocratie, le maire et son conseil municipal sont...
La nouvelle résidence Abrioux : un modèle d'habitat social à Dijon
Engagée en juin 2019, la construction de la nouvelle résidence...
Le Parc national de forêts et les CAUE de Côte d'Or et de Haute Marne font cause commune !
Partenaires ponctuels depuis plusieurs années, le Parc national de...
Première réunion de la Commission de l'Observatoire départemental de la Sécurité routière : l'accidentologie en baisse sur les routes départementales en 2020
François Sauvadet, Président du Conseil départemental, a...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.