Bureau métropolitain du jeudi 18 mars 2021

Bureau métropolitain du jeudi 18 mars 2021

Info+ :

 

 

Dijon Métropole

Le conseil métropolitain

Composé de conseillers métropolitains, élus par les conseils municipaux, il débat et décide des grandes orientations et des actions. La représentation des communes est proportionnelle à leur population. Il élit le président de la métropole et le bureau métropolitain, vote le budget... Il se réunit au moins une fois par trimestre en séance publique.

Les conseils sont ouverts au public
Vous pouvez vous rendre
Au siège de Dijon métropole à 18h30
Salle du conseil
40, avenue du Drapeau à Dijon.

Vous pouvez également le suivre en vidéo, en direct ou en différé.

https://www.metropole-dijon.fr/Dijon-metropole/Le-conseil-metropolitain/Ordre-du-jour-et-live

Conseil Métropolitain

 

 


22 mars 2021

Enseignement supérieur, innovation, rénovation énergetique de l’habitat, dijon métropole poursuit ses engagements. François Rebsamen a présidé jeudi 18 mars le bureau métropolitain. 39 délibérations ont été votées à l’unanimité des membres présents.

Parmi les mesures adoptées :


I. Logements à haute performance énergétique : Dijon métropole accorde plus de 1,1 million d’euros pour la construction et la rénovation de l’habitat
En France, 2 millions de ménages sont en attente d’un logement social. 4 millions de personnes sont mal logées et près de 200 000 sont sans abri. Il est estimé qu’avec la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons, 300 000 personnes de plus pourraient être sans domicile.
Dijon métropole est mobilisée pour proposer à celles et ceux qui en ont besoin un habitat de qualité, accessible et peu énergivore. L’offre développée - offre libre ou locative à loyer modéré, accession sociale et abordable à la propriété… - répond à une forte attente des administrés : parcours résidentiel des familles, accueil de nouvelles populations, évolutions sociétales des ménages, aménagement du logement en lien avec la politique de l’âge… À ce jour, 9 500 demandes sont en attente de réponse sur la métropole pour l’obtention d’un logement.
La collectivité souhaite répondre à cette demande tout en favorisant la construction et la rénovation de logements à « Haute Performance Énergétique ».
Grand Dijon Habitat améliore ainsi 6 logements collectifs. Dijon métropole apportera son soutien financier à hauteur de 72 000 euros.
39 logements, certifiés à « Haute Performance Énergétique » sont réalisés par CDC Habitat social. Dijon métropole apportera son soutien financier à hauteur de 495 000 euros.
Orvitis réalise l’acquisition en VEFA de 41 logements, certifiés également à « Haute Performance Énergétique ». Dijon métropole apportera son soutien financier à hauteur de 546 150 euros.
Par ailleurs, Dijon métropole apportera son soutien à un ambitieux projet de rénovation globale et performante BBC d’une copropriété située au 96/98/100 avenue du Drapeau à Dijon. Comptant 30 logements, ce projet de réhabilitation concourt pleinement aux enjeux de transition énergétique et écologique de l’habitat. L’aide financière métropolitaine s’établira à 70 000 euros.


II. Dijon métropole renforce le programme « Effilogis – maison individuelle » pour développer les projets de rénovations BBC des ménages
Dijon métropole est fortement mobilisée en faveur de la transition énergétique et de la réduction des consommations d’énergies non renouvelables pour les propriétaires d’un logement à rénover. Au travers de sa plateforme locale de rénovation énergétique des logements privés, « Rénovéco Dijon métropole », la collectivité développe un parcours simplifié et complet de la rénovation performante de niveau BBC (Bâtiment basse consommation), à destination des particuliers et des professionnels du secteur.
En 2019, les conseillers Rénovéco enregistraient une augmentation du nombre de personnes intéressées de +25 % et de + 35% en 2020, malgré la crise sanitaire.
De juin 2021 à décembre 2022, il est envisagé d’accompagner 3 000 nouveaux ménages. 45% d’entre eux seraient concernés par le programme « Effilogis – maison individuelle » initié par la Région Bourgogne-Franche-Comté en partenariat avec l’ADEME et l’État. Ce dispositif d’ingénierie et d’accompagnement des porteurs de projet de rénovation performante est aujourd’hui animé par Rénovéco sur le territoire métropolitain. Le nombre d’audits thermiques « Effilogis » serait augmenté à 300 pour un objectif de rénovations BBC de 100 maisons sur la période.
En conséquence, le budget du programme (hors coûts de fonctionnement) sera porté à 500 000 € TTC de juin 2021 à décembre 2022. Dijon métropole sollicitera le concours financier du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté et de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

III. « MYOSCARCE » : Dijon métropole apporte son soutien à un projet collaboratif international inédit
L’imagerie médicale et plus globalement la filière santé métropolitaine est un pôle d’excellence reconnu à l’échelle nationale et internationale. L’intelligence artificielle appliquée en cardiologie contribue au développement de la médecine de précision, l’un des 4 domaines d’expertise du Technopole Santé fondé en septembre 2019 par Dijon métropole et que la collectivité souhaite fortement développer.
« MyoScarce » est un projet de recherche collaborative internationale en imagerie médicale impliquant le CHU de Dijon, la jeune entreprise dijonnaise CASIS (Cardiac Simulation & Imaging Software) et le CVIC (CardioVascular Imaging Clinic), un établissement hospitalier japonais basé à Tokyo.
Ce projet vise au développement d’applications numériques innovantes pour l’aide au diagnostic de certaines pathologies cardiaques, notamment la différenciation entre infarctus du myocarde et myocardite virale sur la base d’examens IRM. C’est un enjeu majeur dans la pratique médicale actuelle.
Une doctorante japonaise de la clinique CVIC doit être accueillie à Dijon pour conduire les travaux de recherche de « MyoScarce ». Pour faciliter son arrivée, son encadrement, ainsi que la mise à disposition des moyens matériels lui permettant de mener à bien le projet, le Pr Alexandre Cochet, professeur d’université-praticien hospitalier et responsable du service d’IRM cardiaque au CHU Dijon a sollicité le soutien de Dijon métropole. La collectivité financera ce projet, contribuant au rayonnement international du pôle d’excellence en imagerie médicale et impliquant une jeune entreprise innovante dijonnaise ainsi que le CHU de Dijon, à hauteur de 30 000 euros.

IV. Robotics Valley : Dijon métropole investit l’industrie du futur
Dijon métropole mène une politique d’attractivité et de développement économique autour de ses trois filières d’excellence que sont l’agroalimentation, le numérique et la santé. Dans la région, historiquement marquée par les activités industrielles, la collectivité a identifié la thématique de la robotique, cobotique, comme une expertise forte à développer à la croisée de la filière numérique en croissance et du tissu industriel local. Pour répondre à cet enjeu, Robotics Valley a été créé en 2018, avec le soutien de Dijon métropole et de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Ce cluster régional de la robotique-cobotique et de l’industrie du futur vise à regrouper les acteurs de l’industrie, de la recherche et de l’enseignement professionnel et supérieur pour favoriser la transition du tissu industriel régional.
Ses actions se structurent autours de 3 axes :
• Formations et sensibilisation aux enjeux de l’industrie du futur ;
• Innovation et aide à l’émergence de projets collaboratifs ;
• Ingénierie de projet pour intégrer la robotique-cobotique dans les lignes de production des entreprises.
Robotics Valley s’appuie notamment sur les plateformes techniques du Pôle d’excellence en robotique, cobotique et vision industrielle de l’UIMM 21. Après deux ans d’activité, sa pertinence est confirmée et le nombre de projets industriels engagés avant la crise sanitaire dépasse largement les prévisions initiales. Pour relancer cette dynamique, impactée par la crise sanitaire, Robotics Valley projette notamment de développer un programme d’actions spécifiques pour la métropole.
D’un budget d’environ 170 000 euros pour l’année 2021, Dijon métropole a souhaité apporter son soutien au cluster régional par une subvention de 75 000 euros.

V. COMUE UBFC : l’union fait la force
Dijon métropole agit pour renforcer le dynamisme et l'attractivité du territoire en s’appuyant sur les secteurs de l'enseignement supérieur, de l'innovation et des grands projets urbains. Dans ce cadre, la collectivité soutient fortement les projets structurants portés par les établissements présents sur son territoire et en particulier ceux de l’Université de Bourgogne. En septembre dernier, la collectivité soutenait pour 1 325 000 euros la construction de la deuxième tranche du data center de l’Université de Bourgogne et participait pour 1 million d’euros à l’extension de l’ESIREM.
La collectivité accompagne aussi, depuis sa création en 2015 par l'Université de Bourgogne, l'Université de Franche-Comté, l'Université Technologique Belfort-Montbéliard, l'École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques, le Groupe ESC Dijon Bourgogne et AGROSUP Dijon, la COMUE UBFC (Communauté d'Universités et d'Établissements "Université Bourgogne Franche-Comté").
Inscrite dans la convention tripartite "UniverCités" (Ville de Dijon, Dijon métropole et Université de Bourgogne), cette fédération d'établissements constitue en Bourgogne-Franche-Comté un campus de dimension européenne accueillant près de 60 000 étudiants, 7 300 enseignants et personnels administratifs, une soixantaine de laboratoires de recherche et plus de 2 000 doctorants.
Ce regroupement d’établissements bénéficie de compétences transférées comme :
- la formation doctorale dans son intégralité ;
- la signature scientifique de la production émanant des personnels des établissements membres et des doctorants d’UBFC. Cette signature commune permettra de gagner en visibilité nationale et internationale ;
- la responsabilité de l’attribution des crédits récurrents de la recherche venant du Ministère aux structures de recherche des établissements membres ;
- le portage en propre des projets structurants de développement du site, impliquant l'ensemble des établissements membres, dont les projets d’investissement d’avenir comme le label ISITE-BFC ;
- la coordination relative à l’offre de formation, à la politique scientifique, numérique, culturelle, de transfert, de communication, d’internationalisation, d’édition scientifique et de vie étudiante.
Pour accompagner le fonctionnement de la COMUE UBFC, Dijon métropole apporte une participation financière de 30 000 euros.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En Bourgogne-Franche-Comté les représentants de la branche agricole et Pôle emploi se mobilisent pour l'emploi et l'insertion professionnelle
Ce mardi 11 mai, Pôle emploi, la CPRE, l’ANEFA, la FRSEA, les...
Deux territoires ancrés, deux hommes engagés
Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin. A en croire le vieil adage,...
Dijon prend de l'altitude
Imaginez-vous dans un aéroport au bout du monde, en Asie par exemple, en...
Rencontre avec le bureau de la FDSEA : le Département fera tout pour venir en aide au monde agricole
François Sauvadet, Président du Conseil départemental, a...
Le projet Garden State initié par la ville de Dijon entre en phase de réalisation
Le projet Garden State est une réponse de la ville de...
19 nouveaux bénéficiaires de la marque « Savoir-faire 100% Côte-d'Or » : la barre des 130 labellisés dépassée !
Le 4e comité d’agrément de la marque « Savoir-faire...
Les réponses de la Région BFC à la crise
Mesures économiques, solidarités territoriales, réunis en...
Dijon métropole et le Groupe SUEZ créent la 1ère Société d'Economie Mixte à Opération Unique (SEMOP) multiservices
Vendredi 2 avril, François Rebsamen, maire de Dijon et président...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.