Vignes départementales à Pommard : mieux comprendre le sol pour mieux le préserver

23 mars 2021

François Sauvadet, Président du Conseil départemental, s’est déplacé à Pommard pour l’ouverture des fosses pédologiques dans les vignes départementales. Cette découverte marque une nouvelle étape dans le projet Vignes porté par le Département et vise à « mieux comprendre le sol pour mieux le préserver ». Ce déplacement est également l’occasion de découvrir la cuvée 2019, qui a été livrée en fin d’année 2020 et qui sera redistribuée aux Côte-d’Oriens dans les mois à venir, sous forme de jeux-concours, le Département n’ayant aucunement prévu de commercialiser sa production.

 

CONTEXTE
En mars 2019, le Conseil Départemental de la Côte-d’Or faisait l’acquisition d’une parcelle de vignes au lieu-dit « Les Chazots » à Pommard. Bénéficiant de l’appellation « Bourgogne Côte-d’Or », cette parcelle de 63 a et 66 ca est plantée en Pinot noir (43 a et 68 ca) et en Chardonnay (19 a et 98 ca).
Les objectifs de cette acquisition sont multiples et en cohérence avec les politiques et les ambitions du Département : mettre en oeuvre, par le recours à l’insertion, un lieu d’expérimentation en viticulture dans un contexte d’adaptation au changement climatique.
Ce projet est mené en coopération avec différents intervenants compétents dans les domaines de la vigne et du vin mais également de l’agriculture biologique.

LE RECOURS A L’INSERTION
Compétent en matière d’insertion, le Département a souhaité que l’exploitation des parcelles soit justement confiée à une entreprise d’insertion. C’est ainsi qu’il a lancé un marché public en ce sens et c’est l’Entreprise Adaptée Viticole (émanant de l’association Les Papillons Blancs à Beaune) qui a été retenue.
L'expérience et les compétences techniques de l'Entreprise Adaptée Viticole (EAV) permettent de répondre aux exigences du projet en termes de pratiques culturales d’agriculture biologique et de mise en oeuvre de protocoles expérimentaux préconisés et suivis par les membres du comité scientifique.
Les salariés en situation de handicap bénéficient d'un temps de formation au sein de l'entreprise entre trois et cinq ans, ce qui leur offre la possibilité d’une réinsertion dans le milieu viticole avec un bon niveau de spécialisation.

LE TRAVAIL DE VINIFICATION, DE MATURATION, DE MISE EN BOUTEILLE ET D’ETIQUETAGE
Là aussi, après mise en concurrence dans le respect du Code des marchés publics, la prestation relative au travail de vinification, de maturation, de mise en bouteille et d’étiquetage a été attribuée à la SAS ROSSIGNOL Valentin, située à Volnay.
Le domaine ROSSIGNOL-FEVRIER est certifié agriculture biologique depuis 2009 et DEMETER (certification privée relative à la biodynamie). De ce fait, son expérience et ses compétences techniques permettront de vinifier le millésime départemental.
Les vendanges 2019 constituent la première cuvée départementale, qui a été livrée en novembre 2020.
Les vendanges 2020 ont été réalisées les 26 et 28 août 2020 et cette seconde cuvée est en cours de vinification.
La vigne du Département étant celle de tous les Côte-d’Oriens, le Président Sauvadet a souhaité que des jeux-concours soient prochainement proposés afin que chacun puisse tenter sa chance et déguster la production départementale !

L’EXPERIMENTATION
L’objectif est de mettre en oeuvre des actions de recherches appliquées dans un contexte d’adaptation au changement climatique et d’en diffuser les résultats non seulement auprès des viticulteurs de Côte-d’Or, mais également auprès de tout organisme local ou national intéressé par ces travaux. 

Ainsi, un comité scientifique s’est réuni à quatre reprises depuis décembre 2019 pour définir les expérimentations à conduire, les prioriser et en développer les protocoles.
Dans un premier temps, le comité a acté que le projet nécessite un état des lieux et une appropriation de la parcelle par l’ensemble des membres du comité. Ainsi, deux groupes de travail ont vu le jour afin de produire de la matière pour le collectif :
- la Chambre d’Agriculture de Côte-d’Or, Bio Bourgogne, l’Entreprise Adaptée Viticole et l’ancien exploitant de la parcelle veillent à établir l’historique de la parcelle ainsi que la conduite technique de la vigne pour 2020 et 2021
- l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et l’Institut Universitaire de la Vigne et du Vin (IUVV) pour l’état des lieux du parcellaire (caractérisation de la microbiologie des sols, des paramètres physico-chimiques, bilan de fertilité des vignes, cartographie précise du sol et de la réserve utile).

Les travaux de l’IUVV sont effectués dans le cadre de projet étudiants en master 1 Vigne Vin et Terroir. Une convention a été passée entre le Département, l’IUVV et l’Université de Bourgogne. Ce cas pratique est l’occasion pour les étudiants de mettre en application les connaissances acquises durant leur formation.


Pour achever cet état des lieux, l’IUVV a besoin de réaliser des fosses pédologiques pour décrire précisément le sol des parcelles départementales. Ces investigations sont un moyen de comprendre le fonctionnement réel des sols et de les cartographier. Les données collectées viendront alimenter l’étude finale qui sera rendue en juin 2021 par les étudiants.

Lors du dernier comité scientifique qui s’est tenu le 15 décembre 2020, les membres ont acté collectivement la première thématique de travail et d’expérimentation : l’entretien du sol dans un système en agriculture biologique.
L’objectif est de limiter le travail du sol, mettre en place des couverts végétaux dans le rang et l’inter-rang des vignes. Ces essais auront pour finalité de trouver un équilibre entre production et pratiques viticoles vertueuses dans un système en agriculture biologique.

Les protocoles sont en cours de finalisation avec les membres du comité mais plusieurs modalités sont d’ores et déjà envisagées :
- pour la parcelle de Chardonnay qui se compose de ceps très homogènes (en âge et n vigueur) :
o semis de couverts végétaux dans le rang,
o paillage à base de chanvre et amidon de maïs dans le rang de vignes,
o limitation du travail du sol,
- pour la parcelle de Pinot noir qui se compose de ceps hétérogène (âge des ceps et vigueur) :
o implantation de différents couverts végétaux (légumineuses, crucifères, graminées).

Les implantations de couverts végétaux seront réalisées après les vendanges 2021, comme le conseille les scientifiques et les techniciens.

Vignes départementales à Pommard

Au cœur des vignes départementales à Pommard, photo souvenir avec les étudiants en Master 1 Vigne - Vin - Terroir de l'Institut Universitaire de la Vigne et du Vin. En charge de l'étude des sols, ces étudiants se sont montrés ravis de bénéficier ici d'un terrain de jeu à ciel ouvert ! 

Vignes départementales à Pommard

Le Président SAUVADET remet un coffret de la cuvée départementale 2019 à Benjamin BOIS, Maître de Conférences Viticulture/Climatologie et Vice-Président de la commission Viticulture de l'Organisme international de la Vigne et du Vin, et Sophie TROUVELOT, Maître de Conférences en Sciences de la Vigne et Viticulture et Responsable pédagogique du Master 1 Vigne - Vin - Terroir. 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Session du Conseil départemental du jeudi 8 avril 2021
L’Assemblée départementale s’est réunie ce...
Covid-19 : le Département de la Côte-d'Or continue d'assurer ses missions de service public et reste à la disposition des Côte-dOriens en toute sécurité
A la suite de l’intervention du Président de la République...
Première réunion de la Commission de l'Observatoire départemental de la Sécurité routière : l'accidentologie en baisse sur les routes départementales en 2020
François Sauvadet, Président du Conseil départemental, a...
Feu vert pour la création d'un internat d'excellence au collège Louis Pasteur à Montbard !
François Sauvadet, Président du Conseil départemental de...
Dijon métropole accélère ses grands projets pour construire le futur écologique du territoire
« Face à l’urgence climatique, l’année 2021...
Les informations marquantes du Conseil Métropolitain du jeudi 25 mars 2021
Ce jeudi 25 mars, François REBSAMEN, maire de Dijon et président...
« Dijon 6 avec ses étudiantes et étudiants »
Avec « Dijon 6 avec ses étudiantes et étudiants »...
Festival des Transitions : 400 lycéens mobilisés pour comprendre le changement climatique
Après l’Idéathon en février, le Festival entame son...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.