L'AMF met en place un "Observatoire des agressions envers les élu(e)s"

L'AMF met en place un "Observatoire des agressions envers les élu(e)s"

Info+ :

Pour mémoire un protocole entre le tribunal judiciaire de Dijon et l'AMF 21, a été signé en février 2020 permettant de renforcer les actions de la justice pénale de proximité. Elle favorise l'échange d'informations entre le tribunal judiciaire de Dijon et les maires de Côte-d'Or et leur en facilite l'accés... Lire l'article


31 mars 2021

Premier maillon de la démocratie, le maire et son conseil municipal sont directement en contact avec leurs administrés et s'ils comptent parmi les élus les plus aimés ils sont de plus en plus souvent victimes d'ncivilités dans l'exercice de leur mandat. Différentes dispositions contre les incivilités ont été mises en place. Aussi, afin de quantifier et juger de l'efficacité de ces dispositions, l'Association des Maires de France met en place l'Observatoire des agressions envers les élu(e)s. 

L'AMF s'est mobilisée depuis de nombreux mois sur la recrudescence des incivilités et l'inquiétante multiplication des agressions envers les élus locaux.

De janvier à juillet 2020, 233 maires ont été agressés en France, contre 198 l'an passé à la même époque. Cela atteste des difficultés grandissantes et du non-respect de l'autorité que vivent chaque jour les élu(e)s dans l'exercice ou du fait de leurs fonctions.

La circulaire du ministre de la Justice du 7 septembre contient des dispositions importantes : prise en compte de la qualité des victimes dans les qualifications pénales retenues, reconnaissance du délit d'outrage, réponse pénale allant au-delà d'un simple rappel à la loi, usage de la comparution immédiate ou encore de l'interdiction de séjour. L'application concrète de ces annonces doit pouvoir être vérifiable sur le terrain.

Ludovic Rochette, Président de l'Association des Maires de la Côte-d'Or, fait lui aussi le constat de l'augmentation des agressions et l'explique pour deux raisons, tout d'abord l'évolution générale de la société dans laquelle le maire est en première ligne puis par le fait que le maire en étant à la fois un élu et un représentatnt de l'Etat s'expose doublement.
Mais les élus doivent rester optimistes selon le Président car une prise de conscience générale est en cours, comme par exemple une condamnation à 3 mois de prison avec sursis, mais une mise à l'épreuve de 5 ans, pour l'agresseur de la maire de Bagnot. «Cela va inciter les élus à prendre la parole, il y a une prise de conscience et les élus se sentent moins seuls». 

Ludocic Rochette insiste «aucun maire ne doit se sentir seul», et pour ce faire l'AMF intervient en amont en donnant des formations comme par exemple celle sur la gestion des conflits avec les négociateurs du GIGN, «on veut aider les élus à se préparer à ce genre de situation». Ensuite il y a eu la signature d'un protocole entre le tribunal judiciaire de Dijon et l'AMF21 en février 2021 qui  permet de renforcer les actions de la justice pénale de proximité. Elle favorise l'échange d'informations entre le tribunal judiciaire de Dijon et les maires de Côte-d'Or et leur en facilite l'accés.
Afin de juger des évolutions et permettre d'évaluer statistiquement les effets de ce qui est mis en place, un Observatoire des agressions envers les élu(e)s a été mis en place par l'AMF et ses associations départementales. Adhérents et non adhérents sont invités à déclarer les actes d'incivilité dont ils estiment avoir été victimes. 

Vous avez la possibilité de remplir le formulaire qui suit chaque fois que vous ou votre famille êtes victimes d'un acte d'agression du fait de vos responsabilités.

Pour contribuer, cliquez 

L'AMF vous remercie pour vos contributions et vous assure de tout son soutien. Ses équipes sont à votre disposition pour vous accompagner et vous guider dans vos démarches. Sur les questions propres à l'observatoire et aux agressions, vous pouvez écrire à l'adresse suivante : observatoire.agressions@amf.asso.fr

Ludovic Rochette conclut «Quand on touche un maire on touche la république et rien n'excuse la violence et la vulgarité»

 Observatoire des agressions envers les élu(e)s

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Le PIMMS de Dijon devient "Pimms Médiation Dijon" mais vous relie toujours aux services essentiels.
Le PIMMS de Dijon a révélé sa nouvelle identité...
Deux élèves de BSB reçoivent une bourse du Rotary Dijon Ducs de Bourgogne
Dans le cadre du partenariat de BSB (Burgundy School of Business) avec le...
Le SICECO, territoire d'énergie Côte-d'Or, facilite le développement des communications électroniques en Côte-d'Or
Jacques Jacquenet, Président du SICECO, territoire...
Santé et accès aux soins Les maires ruraux portent les attentes des ruraux auprès du ministre de la Solidarité et de la Santé
Michel Fournier, président, et Dominique Dhumeaux, premier...
La nouvelle résidence Abrioux : un modèle d'habitat social à Dijon
Engagée en juin 2019, la construction de la nouvelle résidence...
Première réunion de la Commission de l'Observatoire départemental de la Sécurité routière : l'accidentologie en baisse sur les routes départementales en 2020
François Sauvadet, Président du Conseil départemental, a...
Feu vert pour la création d'un internat d'excellence au collège Louis Pasteur à Montbard !
François Sauvadet, Président du Conseil départemental de...
COVID-19 : La dégradation générale se poursuit dans la région
La situation épidémique continue de se dégrader en...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.