Le territoire de la COPAS compte 3 pôles scolaires.

15 mai 2014

La volonté des élus permet à ce canton de se développer et de s’inscrire dans une dynamique propice à un bel avenir, en concrétisant la modernisation complète de l’offre scolaire au service des enfants, de leur famille et des enseignants. Ces projets sont le symbole de l’entente entre les communes des groupements scolaires. Résultant d’une large concertation et d’un investissement sans relâche, ils illustrent la capacité à travailler ensemble dans l’intérêt général. En effet les délégués des SIVOS ont à leur actif de nombreux débats allant de la maintenance du chauffage aux indemnités de fonction en passant par la réflexion conjointe avec la COPAS sur les dispositions diverses liées à la réforme des rythmes scolaires.

 


Participant également à l’attractivité du territoire, en complément d’autres initiatives telles le maintien des transports, la création de logement à loyer modéré, l’aide au maintien et à la création d’emplois et d’entreprises en milieu rural facilitant l’installation de familles avec des enfants, deux pôles scolaires situés respectivement à Verrey sous Salmaise et Darcey ont vu chacun une ouverture de classe pour la rentrée 2013.

 

Les pôles scolaires sont financés pour la partie « scolaire » de manière générale par les emprunts contractés par les communes ou les regroupements de communes, les subventions et aides de l’Etat, de la Région, du Département et, suivant les cas, les réserves parlementaires. En zone rurale, les aides d’Europe FEADER, qui est un fond européen spécifiquement dédié pour le développement rural peuvent être sollicités notamment pour la partie périscolaire. FEADER signifie Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural.

 

En Bourgogne Europe FEADER, finance sur « l’axe 3 » les projets portant sur la diversification vers des activités non agricoles, l’amélioration de l’offre touristique, la valorisation du patrimoine culturel et naturel, la mise en place de services à la population rurale, l’animation pour les stratégies locales de développement.

 

Les pôles scolaires restent gérés par les SIVOS, syndicat intercommunal à vocation scolaire, regroupant les délégués de chaque commune. Les activités périscolaires sont, elles, portées par l’ensemble de l’intercommunalité et ce qu’elles soient adjointes à un pôle scolaire, à une école ou un regroupement d’écoles.

 


pôle scolaire du territoire de la COPASC’est donc le troisième pôle scolaire du territoire de la COPAS qui a ouvert ses portes le 5 mai 2014 où la nouvelle équipe du SIVOS d’OZE et DE SEINE a pris ses marques et que les enfants ont intégré après les vacances de printemps.

L’école de Verrey sous Salmaise où étaient réparties les classes de maternelle et celle de Salmaise où étaient réunies les classes de primaire se sont vidées…pour certains avec un peu de nostalgie.

C’est en 2003 que Jacky Chaudron inscrivit le RPI de Verrey sous Salmaise sur la liste des futurs pôles scolaires auprès du Conseil Général.

Créé par arrêté du 22 décembre 2005, le SIVOS d'Oze et Seine regroupe les communes de Boux-sous-Salmaise, Charencey, Salmaise, Source-Seine, Thenissey et Verrey-sous-Salmaise. Il prend ainsi en charge la compétence scolaire de ces communes dans un objectif de mutualisation des moyens. Voué à éviter les fermetures des écoles ou des classes, le pôle scolaire permet de scolariser les enfants sans les disperser géographiquement.

Cet équipement pourra accueillir plus de 80 enfants dans cette partie de vallée assez isolée. L’effectif se stabilisant, l’ouverture de classe qui a eu lieu à la dernière rentrée pourrait donc être confirmée.

 

Une technologie de pointe au cœur du pôle et des financements croisés
Le pôle scolaire de Verrey sous Salmaise, compte tenu de son implantation sur sol très argileux, est bâti sur pilotis et répond aux normes BBC 2012 (bâtiment à basse consommation d’énergie). Doté de fenêtres « puits de lumière » allant du sol au plafond pour un éclairage naturel toute l’année, le pôle scolaire de Verrey sous Salmaise est chauffé par géothermie verticale grâce 5 puits descendant à 80m de profondeur. A la demande de l’architecte des Bâtiments de France ne souhaitant pas « d’imitation d’ancien » le choix a été fait de construire une structure résolument moderne dans un paysage rural et préservé. La décoration propose des couleurs chatoyantes ou paisibles suivant qu’enfants et enseignants se trouvent dans une salle de classe, de repos, d’activités à la tisanerie ou dans l’espace restauration. Le bâtiment et ses abords qui seront paysagés répondent aux normes d’accessibilité en vigueur depuis la loi de 2005.
36 candidats on répondu à l’appel d’offre et le cabinet TRIA à Dijon a été retenu pour la maitrise d’œuvre au travers de son architecte Jean Luc Thevenard. 2013 est alors l’année de la mise en œuvre des 18 lots de travaux réalisés par 18 entreprises sous la maitrise d’ouvrage déléguée par la COPAS au président du SIVOS Jacky Chaudron.

 

Le montant global de l’opération s’élève à 1 590 719€.

Les subventions sont réparties pour la partie scolaire
Par l’Etat à hauteur de 436 367€, la réserve parlementaire pour 15 000€, le Conseil Général 420 000€.

Le péri scolaire, gérée par la COPAS est fiancée par :
L’Etat à hauteur de 103 421€, la réserve parlementaire pour 15 000€, le Conseil Général au travers du Contrat de Pays 100 000€, l’Europe grâce au fonds FEDAER 17 970€.

A noter que le taux d’emprunt se limite, pour une telle réalisation, à 490 000€ pour la totalité du projet soit 60 000€ pour le périscolaire et 430 000€ pour le scolaire.
Le SIVOS d’Oze et de Seine est présidé par Jacky Chaudron, 6 rue des écoles - Tel 03 80 35 80 01

 

 

Les deux autres pôles scolaires avaient ouvert à la rentrée 2013

 

pôle scolaire du territoire de la COPAS

Le SIVOS du Chemin des Ecoliers

Il regroupe les communes de Lucenay, Gissey sous Flavigny, Flavigny sur Ozerain, Hauteroche, Corpoyer la Chapelle, La Villeneuve les Convers et Darcey, dont le but est de participer à la gestion quotidienne et financière de l'école, a mis en œuvre la construction d'un nouveau bâtiment scolaire ouvert en 2013 pour répondre aux besoins grandissants des 1 130 habitants de ces communes. Au total plus d’un million d’euros a été consacré à l’ensemble des travaux et à la mise en accessibilité de l’existant, hors investissement lié à l’achat du mobilier. A Darcey, la dernière rentrée était donc aussi celle d’une ouverture de classe dans une école rurale qui bénéficie de deux classes élémentaires (plusieurs niveaux) ainsi que d'une maternelle soit 78 élèves et deux tout petit âgés de 2 ans portant l’effectif total à 80 encadrés par 6 enseignants.
Du côté de la réhabilitation, un ascenseur a été construit pour desservir les étages, la mise aux normes et le renforcement des réseaux électriques et informatiques. Avec la construction d’un nouveau préau, la cour de l’école a été totalement redessinée avec un nouvel accès rue du Château, grâce aux propriétaires voisins qui ont accepté de céder le terrain pour finaliser cette réalisation.

Le montant global de l’opération s’élève à 1 050 000 € hors taxes, dont 644 850 € pour l’école maternelle.
Les travaux ont été cofinancés par l’État (410 679 €), le conseil général (174 000 €) et par la réserve parlementaire du sénateur François Patriat (20 000 €). Dix-sept entreprises ont œuvré dont trois de Darcey.

Le SIVOS du Chemin des Ecoliers est présidé par Robert Burkhardt, place des écoles - 21150 darcey - mairie.darcey@wanadoo.fr

 

Le SIVOS des Carrières

Il regroupe les communes de La Roche Vanneau, Marigny-Le Cahouët et Pouillenay a été crée par arrêté du 21 avril 2009 pour répondre aux besoins de la population en terme d'accueil scolaire.
Les trois communes se sont fédérées pour porter le projet de construction d'un Pôle Scolaire sur la commune de Pouillenay ouvert depuis le 7 janvier 2013. Les enfants et leur famille bénéficient ainsi d’une offre scolaire de proximité. Le pôle scolaire de Pouillenay a été construit autour de quatre éléments : Un groupe scolaire de cinq classes dont deux maternelles. Les équipements périscolaires et la cantine ont été financés et sont gérés par la Copas, ainsi qu’un terrain de sport et un parking.

Le montant global de l’opération s’élève à 1 127 493 €

Les travaux ont été cofinancé par le Conseil Général, l’État, l’Union européenne dans le cadre du programme Europe FEADER, le conseil régional et les réserves parlementaires de François Patriat, François Rebsamen et Alain Houpert.

Le SIVOS des Carrières est présidé par Jean-Marc Rigaud, Place Pion - 21150 Pouillenay
Tel : 03 80 96 87 13 / Fax : 03 80 96 93 89 - sivos.carrieres@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.