Saulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable

Saulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable

Info+ :

Deuxième réseau de chaleur après celui de Bligny-sur-Ouche, le réseau de chaleur de Saulieu est le deuxième construit par le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, via sa régie Côte-d’Or Chaleur. Le réseau de chaleur à partir de source renouvelable (bois) contribue à diminuer l’empreinte carbone et valorise les ressources locales.

LE SICECO TERRITOIRE D’ÉNERGIE CÔTE-D’OR

LE SICECO TERRITOIRE D’ÉNERGIE CÔTE-D’OR
Constitué en 1947, le SICECO est un syndicat mixte fermé agissant sur le territoire de la Côte-d’Or et regroupant 675 communes et 18 Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) à fiscalité propre. Fondé sur les grands principes de la solidarité intercommunale, il participe activement à l’aménagement du territoire, au service des élus et des usagers. Tout en respectant l’environnement, il favorise le développement économique et la qualité de vie.

Le SICECO opère dans les domaines suivants : distribution publique d’électricité, de gaz et de chaleur, éclairage public, énergie (maîtrise de l’énergie et énergies renouvelables), bornes de recharge pour véhicules électriques, cartographie et service d’information géographique, technologie de l’information et de la communication, communications électroniques, planification énergétique.

LA RÉGIE CÔTE-D’OR CHALEUR

 

 


En 2016, le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, s’est lancé dans la distribution publique de chaleur et de froid et a créé LA RÉGIE CÔTE-D’OR CHALEUR afin d’assurer l’acquisition, l’aménagement et l’exploitation, quelle que soit la source d’énergie (maîtrise d’ouvrage des travaux et vente de chaleur aux abonnés du réseau), d’installations de production et de réseau de chaleur et de froid. Elle assure aussi le service public de distribution de chaleur et de froid.

LA MISSION BOIS-ÉNERGIE DE CÔTE-D’OR (MBE 21)
Afin de faciliter et de faire émerger des projets de chaufferies biomasse automatiques, le SICECO, en partenariat avec le Conseil départemental de la Côte-d’Or et l’ONF, participe au développement de la Mission Bois-Énergie de Côte-d’Or (MBE 21). Cette dernière a deux missions particulières :
Informer et sensibiliser les élus aux avantages de l’utilisation du combustible biomasse grâce à des réunions d’information ou encore des visites de chaufferies en fonctionnement
Accompagner la collectivité dans la mise en œuvre de la chaufferie biomasse et du réseau de chaleur

UN ACCOMPAGNEMENT EN TROIS PARTIES :
Analyse d’opportunité et analyse d’approvisionnement en combustible biomasse réalisées par l’ONF pour vérifier si le projet est envisageable. Si l’opportunité est avérée, étude de faisabilité effectuée par le SICECO pour définir le projet technique et calculer sa rentabilité économique.
Accompagnement dans la poursuite du projet par le SICECO (voir ci-dessous)

L’ACCOMPAGNEMENT SPÉCIFIQUE DU SICECO
Dans le cadre de la MBE21, le SICECO propose à ses adhérents un accompagnement tout au long de leur projet de réalisation d’une chaufferie biomasse. À ce titre, il réalise les pré-diagnostics énergétiques du patrimoine bâti communal et communautaire, ainsi que l’étude de faisabilité du projet avec la gestion des aides financières accordées par l’ADEME, la Région, le FEDER et le Département.

LES MISSIONS PROPOSÉES PAR LE SICECO, DANS LE CADRE DE LA MBE 21 :
Aide à la rédaction des documents de consultation
Aide au montage des dossiers de demande de subventions
Aide à l’analyse des offres
Suivi des travaux jusqu’à la réception en tant que conseiller technique
Assistance technique pour une utilisation rationnelle de l’énergie, un suivi des consommations énergétiques des chaufferies et l’élaboration des contrats d’approvisionnement en combustible et de maintenance des équipements
Lorsqu’il n’est pas le maître d’ouvrage des travaux, le SICECO réalise cette mission d’accompagnement dans le cadre de sa compétence partagée « Énergies renouvelables ».

 

LE SICECO TERRITOIRE D’ÉNERGIE CÔTE-D’OR

www.siceco.fr

 

 


08 septembre 2021

Deuxième réseau de chaleur après celui de Bligny-sur-Ouche, le réseau de chaleur de Saulieu est le deuxième construit par le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, via sa régie Côte-d’Or Chaleur. Le réseau de chaleur à partir de source renouvelable (bois) contribue à diminuer l’empreinte carbone et valorise les ressources locales.

Saulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable
Jacques Jacquenet, Président du SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or et Martine Mazilly, Maire de Saulieu ont inauguré le réseau de chaleur de Saulieu en présence d’Anne-Catherine Loisier, Sénatrice de la Côte-d’Or et Présidente de l’FNCOFOR (Association départementale des Communes forestières de Côte-d’Or), Stéphanie Modde, Vice-présidente, représentant Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et de Martine Eap-Dupin, Vice-présidente, représentant François Sauvadet, Président du Conseil départemental de Côte-d’Or, les partenaires financiers, des entreprises et des élus.

2 chaufferies biomasse alimentant 980 mètres de réseau
D’une longueur de 980 mètres, le réseau dessert 7 bâtiments . Deux chaudières de 150 kW chacune, suppléées par un appoint au fioul, ont été installées. Elles seront annuellement alimentées par 300 tonnes de bois provenant de forêts locales. Le confort des usagers sera identique par rapport à l’ancien système de chauffage.
Ce nouvel équipement contribue au développement de la filière bois locale : l’entreprise Roussel située à Valforêt (21) fournit le bois forestier. Mis en service à l’automne 2020, son inauguration a été reportée en raison de la crise sanitaire.

Un projet au coeur de la transition énergétique 
Initié par la ville de Saulieu, le projet a été confié au SICECO qui le finance et l’exploite via sa Régie Côte-d’Or Chaleur. D’un montant de 1 030 000 € HT, dont 600 000 € de subventions (Feder, ADEME, Région, Département), il confirme l’action de ce territoire dans la transition énergétique : par rapport aux anciens systèmes de chauffage, la chaufferie permet d’éviter le rejet de 231 tonnes de CO2 dans l’atmosphère, soit l’équivalent de 115 voitures parcourant annuellement 15 000 km.

Des intérêts économiques, écologiques et sociaux
La mise en place d’un réseau de chaleur alimenté par une chaufferie biomasse présente de multiples avantages. Elle permet d’utiliser une des énergies les moins chères du marché (en moyenne 20 à 27 € TTC/MWh entrée chaudière pour le bois déchiqueté) et dont le coût est plus stable que celui des énergies fossiles, telles que le fioul ou le gaz.
Elle dynamise l’activité locale en ayant recours à des fournisseurs de bois locaux. Du coup, elle est source de maintien et de création d’emplois dans la filière forestière (valorisation des sous-produits de bois, entretien des équipements, ..). Le patrimoine forestier est mis en valeur par un entretien et une exploitation respectueux de l’environnement.

Deuxième réseau de chaleur de la régie Côte-d’Or chaleur
Après celui de Bligny-sur-Ouche, le réseau de chaleur de Saulieu est le deuxième construit par le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, via sa régie Côte-d’Or Chaleur. Ensemble, avec leurs 1 505 mètre de canalisations, ils permettent d’alimenter en chaleur 11 700 m² de 13 bâtiments évitant le rejet de 378 tonnes de CO2 dans l’atmosphère, soit l’équivalent de 189 voitures parcourant annuellement 15 000 km.

Saulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable avec le SICECO TECOSaulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable avec le SICECO TECO

UN PROJET AU COEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Soucieuse d’agir en faveur du climat, la ville de Saulieu souhaitait s’équiper d’un réseau de chaleur afin de valoriser une ressource locale.
Une analyse d’opportunité suivie d’une étude de faisabilité, réalisées respectivement par le Parc Naturel Régional du Morvan et le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, ont démontré la pertinence d’un tel équipement dans la zone de la Plaine des sports. La commune en a confié le développement au SICECO qui l’exploite via sa régie Côte-d’Or Chaleur.

Par rapport aux anciens systèmes de chauffage, cette nouvelle installation permet à la commune d’atteindre ses objectifs de :
>Maîtrise de la facture énergétique
>Réduction d’émissions de gaz à effet de serre : 231 tonnes de CO2 rejetées en moins dans l’atmosphère, soit l’équivalent de 115 voitures parcourant annuellement 15 000 km
>Utilisation d’énergie locales et renouvelables


Implantation du réseau :

 SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or,

Les chiffres :
1 030 000 € HT d’investissements par le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, dont 600 000 € de subventions (Feder, Ademe, Région, Département) 7 bâtiments raccordés représentant une surface chauffée de 4 550 m² et alimentés par 980 mètres de réseau 300 tonnes de bois consommées à 80 € HT la tonne

6 MOIS DE TRAVAUX

Le début du chantier a été pertubé par la crise sanitaire de la covid-19. Le SICECO a donné son accord au lancement de ce chantier, sous réserve pour les entreprises de respecter les mesures prévues dans le guide co-écrit et validé par l’État et les organismes représentant les acteurs du BTP. Commencés le 20 avril, les travaux se sont poursuivis jusqu’à l’automne. Ils ont consisté principalement en la construction du bâtiment abritant la chaufferie, l’installation des systèmes de chauffage et le déploiement des 980 mètres de réseau acheminant la chaleur auprès des différents bâtiments.
Les entreprises participant aux travaux sont : ELCIMAÏ Environnement pour la maîtrise d’oeuvre (Melun -77) ; Bureau Veritas (Dijon - 21) pour le bureau de contrôle et pour la coordination sécurité et protection du chantier ; ROSA (Epoisses - 21) pour le terrassement ; Deblangey SAS (Saulieu - 21) pour le gros oeuvre ; Desertot (Saint-Apollinaire - 21) / GNT (Champigneulles - 54) pour le déploiement des réseaux ; LGC (Marsannay-la-Côte - 21) pour le chauffage.

Saulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable avec le SICECO TECOSaulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable avec le SICECO TECOSaulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable avec le SICECO TECO

 

ILS TÉMOIGNENT 

Jean-Paul Thiveyrat, adjoint au Maire de Saulieu et délégué titulaire de la commune

« Soucieuse d’agir en faveur du climat, notre commune souhaitait renforcer son engagement dans la transition énergétique. Partant du constat que plusieurs de nos bâtiments publics étaient chauffés au fioul et que les annonces gouvernementales se positionnent pour la suppression de ce type d’équipement, la création d’un réseau de chaleur s’est imposée alors comme une évidence. Evidence d’autant plus grande que nous avons la chance d’être à proximité d’un massif forestier important tel que le Parc Naturel Régional du Morvan.
Nous savions que faire le choix d’un réseau de chaleur au bois nous permettait non seulement de diminuer notre consommation d’énergie fossile mais aussi de valoriser une ressource locale. Une analyse d’opportunité suivie d’une étude de faisabilité, réalisées respectivement par le Parc Naturel Régional du Morvan et le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, ont démontré la pertinence d’un tel équipement dans la zone de la Plaine des sports.
Partenaire privilégié depuis de nombreuses années, notre commune en a confié le développement au SICECO qui l’exploite via sa Régie Côte-d’Or Chaleur. Nous ne pouvons qu’encourager les communes proches de massifs forestiers à se rapprocher du SICECO afin de profiter de son expertise pour étudier la possibilité de mettre en place un réseau de chaleur-bois. Le développement de ce type de projet est un des facteurs d’une transition énergétique réussie. »

Jacques Jacquenet, président du SICECO, territoire d’énergie Côte-d’OR

Jacques Jacquenet, président du SICECO, territoire d’énergie Côte-d’OR« Le développement de réseaux de chaleur à partir de source renouvelable contribue à diminuer l’empreinte carbone et valorise les ressources locales. Le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, peut pour le compte des communes, être le maître d’ouvrage de la construction et de l’exploitation de réseaux de chaleur, dans le cas où plusieurs abonnés souhaitent se raccorder au réseau de chaleur envisagé.
Il a créé un service public de distribution de chaleur par la mise en place d’une régie, Côte-d’Or Chaleur. Même si le Comité syndical du SICECO reste maître des décisions, le Conseil d’exploitation de la régie que je préside est chargé d’étudier les dossiers et d’émettre un avis sur la construction ou non d’un réseau.
Désormais opérationnel, le réseau de chaleur de Saulieu s’ajoute à celui de Bligny-sur-Ouche. Le SICECO gère donc deux réseaux de chaleur représentant un peu plus de 1 500 mètres de canalisation. Quelques 500 tonnes de plaquettes forestières par an permettront de faire fonctionner ces deux réseaux évitant le rejet de 430 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.
La prochaine interdiction des chaudières fioul sera l’occasion pour de nombreux adhérents au SICECO de se poser la question de passer au bois. C’est une énergie que je connais bien (ma commune utilise une chaudière bois), renouvelable, locale et en quantité tout à fait satisfaisante dans notre département. La mise en place d’une telle installation permet bien souvent de faire des économies mais aussi de diminuer les émissions de CO2. C’est un bon moyen de contribuer à l’effort national dans la lutte contre le changement climatique. »

Élizabeth Viguié, directrice de l’école maternelle de Saulieu
« En tant qu’usager, les avantages du réseau de chaleur sont nombreux. Le confort est assuré avec une température constante. Nous sommes fiers de contribuer à notre manière à la transition énergétique. En effet, le réchauffement climatique est plus que jamais d’actualité et concerne toutes les générations. Nous pouvons ainsi sensibiliser les élèves à la transition énergétique. À la demande des élèves, une visite de la chaufferie bois a d’ailleurs été organisée par le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or en juin 2021 . »


COMMENT FONCTIONNE UN RÉSEAU DE CHALEUR ?

Le réseau, composé de canalisations distribuant l’eau chaude, est alimenté par une chaufferie dans laquelle se trouve une ou plusieurs chaudières bois et une chaudière d’appoint fioul.

La chaufferie bois automatique

L’alimentation en combustible (bois sous forme de plaquettes forestières par exemple) est automatique grâce à un silo d’approvisionnement relié à la chaudière par une vis sans fin. De même, une vis sans fin évacue les cendres dans une benne
La chaufferie distribue de l’eau chaude vers les émetteurs de chaleur (radiateur, ventilo-convecteur, ...). Elle peut aussi assurer les besoins en eau chaude sanitaire.

Le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or,

Le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or,

FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU DE CHALEUR

Un réseau de chaleur est constitué de canalisations enterrées et isolées, en circuit fermé, desservant en eau chaude plusieurs sous-stations, généralement équipées d’un échangeur, réparties dans les différents bâtiments raccordés à la chaufferie. Ce réseau peut être alimenté par une chaufferie bois. La sous-station constitue l’interface entre le réseau de chaleur de la chaufferie dit « circuit primaire », et le réseau de distribution de chauffage intérieur d’un bâtiment appelé « circuit secondaire ».
La longueur du réseau dépend du nombre de bâtiments raccordés et de leurs emplacements. Pour une même consommation globale, plus le réseau sera long, plus il y aura de pertes de chaleur et donc moins il sera performant. Un indicateur de cette performance est la densité thermique du réseau, qui doit être la plus importante possible. Pour une même longueur de réseau, il est donc important d’alimenter le plus possible de bâtiments afin d’augmenter la performance.

INSTALLATION D’UNE CHAUDIÈRE D’APPOINT ET/OU DE SECOURS

Une chaudière à énergie fossile est utilisée dans une majorité de réseaux de chaleur biomasse pour :
Compléter la chaudière bois en cas de grand froid (donc de diminuer la puissance de la chaudière bois et de réduire l’investissement)
Se substituer à la chaudière bois en cas de faibles besoins, car elle bénéficie d’un meilleur rendement en cas d’utilisation à basse puissance bien que la technologie des chaudières bois progresse sur ce point
Assurer une sécurité en cas de panne de la chaudière bois ou de l’alimentation en bois (panne, difficulté de livraison, …)

 

LA RESSOURCE BOIS

Les différentes formes de bois de chauffage :

Le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’OrLe SICECO, territoire d’énergie Côte-d’OrLe SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or

À chaque type de chaudière, correspond un type spécifique de combustible

>Le bois issu de forêt, y compris l’ensemble des déchets produits par l’exploitation forestière (branchage, écorces, ...)
>Le bois récupéré, provenant des déchetteries (élagage, emballage, palette, ...) s’il n’est pas souillé (traitement, peinture, ...)
>Le bois issu de l’entretien paysager ou bocager, élagage, taille, ...
>Les sous-produits des entreprises de transformation du bois, les déchets produits par les scieries (sciures, plaquettes, ...), par les menuiseries, les fabricants de meubles et parquets

QUELS AVANTAGES ?
>Participer à l’entretien des forêts
>Amortir le coût de certains travaux forestiers et optimiser ainsi la sylviculture
>Profiter d’une ressource encore sous exploitée (source : Fibois) : seul la moitié de l’acroissement annuel de la forêt française est exploité

 

Le bois en Côte-d’Or, c’est... 


1 Une ressource utilisée en cohérence avec le développement global de la filière forêt-bois
2 Une valorisation des déchets du bois d’oeuvre
3 Un approvisionnement mené dans une démarche de proximité
4 Pour les communes, la préservation de l’environnement et la création d’emplois locaux

 

SICECO - Territoire d’énergie Côte-d’OrSICECO - Territoire d’énergie Côte-d’OrSaulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable avec le SICECO TECOSaulieu fait le choix d'une chaleur renouvelable avec le SICECO TECO

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Participez à la révision du SCOT !
La Communauté d’Agglomération de Beaune Côte et Sud...
Entrevoir l'avenir de Chenôve
Avec la démolition du centre commercial Saint-Exupéry en 2019, la...
Mirebeau-sur-Bèze : Le Département investit 23 millions d'euros pour le "mieux vivre" des habitants et le développement économique du territoire.
François Sauvadet, président du Conseil Départemental de...
Session du Conseil départemental de la Côte-d'Or du lundi 30 août
Pour cette troisième séance publique du mandat 2021-2027,...
La Communauté de communes de la Plaine Dijonnaise présente son nouvel équipement d'Accueil de Loisirs à Aiserey
La réhabilitation de la Ferme aux escaliers à Aiserey...
Commission permanente du 23 juillet 2021 la région BFC engage 102 millions d'euros d'aides régionales
Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus...
Participez au financement de la réhabilitation du Théâtre de Verdure de Beane
Le Théâtre de Verdure fera prochainement l’objet d’un...
Associer les habitants à la construction d'un parc éolien par le financement participatif, en Bourgogne-Franche-Comté
EDF Renouvelables annonce le lancement d’une campagne de financement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.