Dijon Métropole, un bilan touristique rassurant

07 octobre 2021

Alors que le secteur du tourisme a largement pâti de la crise sanitaire, Sladana Zivkovic, 5ème vice-présidente de Dijon métropole déléguée notamment au tourisme et présidente de l’office de tourisme de Dijon Métropole, a dressé un bilan plutôt positif de la saison 2021 malgré une problématique récurrente de recrutement.

« En 2021, la reprise s’est faite plus rapidement qu’en 2020. Les touristes étaient de retour dès la fin du mois de juin » précise Sladana Zivkovic. Au sortir de la saison 2021, le territoire de Dijon Métropole affiche une fréquentation équivalente à 80% de celle qu’il a connu en 2019. Les français et les bourguignons-franc-comtois notamment ont joué le jeu du patriotisme touristique et contribué à compenser, pour partie, l’absence des touristes habituellement venus d’Asie ou des Etats-Unis. 36% des visiteurs passés au comptoir de l’office de tourisme de Dijon Métropole, la plus grande part, venaient de la région.  Les Belges, les Allemands, les Suisses et les Néerlandais étaient quant à eux de retour. « L’impression qui ressort est également que ces touristes ont passé plus de temps chez nous. C’est un tourisme de qualité et durable mais aussi qui dépense plus. » Les équipes de l’office de tourisme ont porté une attention particulière aux retours de ces visiteurs sur les réseaux sociaux et à leur répondre à travers un tchat afin de maintenir cet intérêt grandissant pour la capitale des Ducs. L’office de tourisme travaille en parallèle à développer des visites virtuelles pour inciter encore à venir découvrir le territoire.

Se renouveler pour séduire et attirer

Pour cette saison 2021, l’office de tourisme a misé sur les activités qui marchent comme les apéros au sommet de la tour Philippe Le Bon qui a par ailleurs accueilli 7 000 visiteurs ou les ateliers gastronomiques comme ceux autour de la moutarde mis en place avec l’entreprise Fallot. Mais conscientes qu’il faut sans cesse se renouveler, les équipes de l’office de tourisme ont imaginé de nouvelles propositions. « Les visites costumées en compagnie d’un personnage célèbre de la ville ont particulièrement plu. Dans les prochains mois, notre Philippe Le Bon en costume sera secondé par Marguerite de Flandres. » Des projets intégrant Gustave Eiffel où l’une des nombreuses figures scientifiques passées par Dijon murissent également. Les navettes touristiques du Dijon City Tour ont quant à elles permis d’élargir l’horizon des visiteurs, du parc de la Colombière au Belvédère de Talant. « Nous souhaitons encore élargir le cercle pour faire découvrir Dijon Métropole, au-delà du centre historique. » Sladana Zivkovic a enfin mis l’accent sur une autre tendance du tourisme 2021, celle qui consiste à associer l’urbain et la nature. Les visiteurs se montrent en effet friands d’activités en extérieur qu’ils combinent à une découverte patrimoniale, gastronomique ou culturelle. L’office de tourisme a développé un partenariat avec le comité de randonnée pédestre. « Nous allons travailler sur cette tendance de fond et inventer d’autres choses. » L’ouverture de la Cité internationale de la gastronomie et du vin au printemps 2022 ne manquera pas d’être accompagnée par son flot d’idées.

Des touristes mais pas de main d’œuvre

Si la tendance globale reste à l’optimisme, entourée des professionnels de l’hôtellerie – restauration, la présidente de l’office de tourisme n’a pas manqué de mettre l’accent sur les difficultés de recrutement du secteur. « Nous travaillons sur cette question avec nos partenaires de l’emploi. Il s’agit par ailleurs de postes non délocalisables. » Patrick Jacquier, président de l’Union des Métiers et de l’Industrie Hôtellière, UMIH, a précisé que bien que 120 emplois soient ouverts au recrutement, le besoin s’avère plus conséquent. « Pourtant nos métiers ne manquent pas d’attraits avec le contact à la clientèle, le fait d’exercer dans de beaux endroits, une rémunération qui, quoi qu’on en dise, reste supérieure à d’autres secteurs. L’inconvénient demeure dans le fait de travailler quand les autres se reposent mais on peut aussi s’adonner aux loisirs quand les autres travaillent » insiste Patrick Jacquier. Malgré cette pénurie de main d’œuvre, le président de l’UMIH garde le sourire voyant peut à peu les touristes, les groupes et le tourisme d’affaire revenir dans les établissements dijonnais. D’ailleurs, Dijon Métropole peut se targuer de figurer à la 8ème place du classement concernant les taux d’occupation cumulée depuis le début de l’année. « Sur 23, nous finissons devant Montpellier, Lille ou Strasbourg. Dijon Métropole n’a pas à rougir » a conclut Sladana Zivkovic.

Patrick Jacquier, président de l’Union des Métiers et de l’Industrie Hôtellière, UMIH et Sladana Zivkovic, 5ème vice-présidente de Dijon métropole déléguée notamment au tourisme et présidente de l’office de tourisme de Dijon Métropole

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Budgets participatifs : Des frigos solidaires pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la précarité et créer du lien social
Dans le cadre du dispositif de démocratie participative instauré...
Les informations marquantes du Conseil Métropolitain du jeudi 30 septembre 2021
Ce jeudi 30 septembre, François REBSAMEN, maire de Dijon et...
L'Esplanade des Itinérances à Saint-Jean-de-Losne met en lumière les ambitions touristiques du territoire
Sébastien Delacour, Président de la Communauté de...
Dijon, les informations marquantes du conseil municipal du lundi 27 septembre
Lundi 27 septembre, François Rebsamen, maire de Dijon et...
Le technopôle SANTENOV fait le point et présente ses ambitions
Le Technopôle SANTENOV positionne la métropole dijonnaise...
Le MuséoParc Alésia sauve la saison estivale et annonce le programme de l'automne
Malgré le contexte sanitaire défavorable aux sites culturels en...
Marie-Claire Bonnet-Vallet réélue présidente de Côte-d'Or Tourisme
A la suite des élections départementales de juin 2021, le bureau...
Ville de Dijon : 2 millions d'euros pour des travaux dans les écoles dijonnaises
La ville de Dijon assure l’entretien et la rénovation de 76...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.