COVID-19 en BFC : Un rappel vaccinal encouragé et élargi pour continuer à se protéger

13 octobre 2021

Même à un niveau plus modéré, le virus continue à circuler en Bourgogne-Franche-Comté. Renforcer la protection collective passe par le recours au rappel vaccinal désormais ouvert aux soignants et aux proches des personnes immunodéprimées.

A l’exception du Jura, l’ensemble des départements la région affichent à ce jour une incidence en population générale inférieure à 50 pour 100 000 habitants.

COVID-19 en BFC

Cette circulation virale modérée doit nous motiver à consolider encore nos boucliers collectifs que sont les gestes barrières, à mettre en oeuvre en tous lieux et moments de notre vie quotidienne, et la vaccination.

COVID-19 en BFC

La campagne vaccinale connaît depuis début septembre une nouvelle phase fondamentale, celle du rappel.
Après un certain temps, la protection apportée par le vaccin diminue et * pour continuer à se protéger, il est important de faire votre dose de rappel +, souligne le ministère des Solidarités et de la Santé.

A la suite d’un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS), les proches des personnes immunodéprimées et les soignants font désormais partie des populations éligibles.
La dose de rappel se fait avec les vaccins Pfizer ou Moderna, quel que soit le vaccin utilisé précédemment.

Quels délais ?
-dès 6 mois après la dernière injection pour les personnes de plus de 65 ans ou présentant un facteur de risque ;
-dès 4 semaines après l’injection pour les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen ;
-à partir de 3 mois après la dernière injection, sur avis médical, s’agissant des personnes immunodéprimées ;
- à partir de 6 mois après la dernière injection pour les plus de 18 ans dans l’entourage d’une personne immunodéprimée ;
- à partir de 6 mois après la dernière injection pour les professionnels des secteurs de la santé, du médico-social ou du transport sanitaire.

Pour mémoire, la campagne est organisée au sein des EHPAD de Bourgogne-Franche-Comté, les autres populations éligibles étant invitées à se rapprocher de leurs professionnels de santé ou d’un centre de vaccination.
Depuis mars 2020, 4 948 personnes sont décédées en établissements de santé ; 2 307 dans les établissements médico-sociaux de Bourgogne-Franche-Comté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.