Explosion de l'aide alimentaire, le Secours Populaire Français 21 inaugure les nouvelles chambres froides

Explosion de l'aide alimentaire, le Secours Populaire Français 21 inaugure les nouvelles chambres froides

Info+ :

 

 Faites un don

www.spf21.org


16 novembre 2021

Le Secours Populaire Français de Côte-d'Or (SPF21) est une association structurante du territoire à destination d’un public défavorisé. Avec la crise de la COVID, l’aide alimentaire est redevenue au premier plan de son activité.
Selon le 14ème baromètre IPSOS SECOURS POPULAIRE de 2020, 40 % des français, dont 64% des plus modestes, se restreignent sur la qualité de leur alimentation pour des raisons financières, pendant la première période de confinement, la fédération de Côte-d’Or a fait face à une explosion des demandes d’aide alimentaire : + 40% .
Les outils de conservation, réfrigérateurs et congélateurs, n’étaient plus adaptés aux besoins en matière de stockage. Afin de répondre à ce besoin, le SPF21 a décidé de se lancer dans un projet d’investissement de chambres froides. Pour réaliser ce projet coûteux et ambitieux, l'association a sollicité la Ville de Dijon et la CAF pour les aider au financement de ces équipements.
La ville de Dijon et la CAF ont répondu présent en contribuant à I'achat des chambres froides dont le coût est de 31 914 €. La ville de Dijon par l'intermédiaire du CCAS et la CAF Côte-d'Or contribuent pour chacun à hauteur de 15 000 €.
David Lebugle, secrétaire général du Secours populaire français de Côte-d'Or, Patrick MOREAU, président de la CAF et François REBSAMEN, maire de Dijon, président du centre communal d’action sociale, ont inauguré les chambres froides mardi 9 novembre au Pôle alimentaire du Secours Populaire Français 21, au 15 rue de la Brot à Dijon.

  

LEBUGLE David Secrétaire général Secours populaire français

David Lebugle, secrétaire général du Secours populaire français de Côte-d'Or

Le 14ème baromètre IPSOS SECOURS POPULAIRE de 2020 indiquait déjà
- que 40 % des français, dont 64% des plus modestes, se restreignaient sur la qualité de leur alimentation pour des raisons financières
- que près des deux tiers des français avaient une personne proche dans une situation de pauvreté, une situation qui ne s’améliore pas depuis au moins 6 ans

Malheureusement, le 15ème baromètre IPSOS secours populaire paru juste avant la journée du refus de la misère du 17 octobre montre à la fois une dégradation et une fragilisation sociale encore plus étendue.

Cette situation dramatique était sans compter cette crise sanitaire qui a plongé de nouvelles personnes dans la précarité notamment des étudiants et des travailleurs et nombreux sont ceux qui ont poussé pour la première fois les portes de nos permanences d’accueil du département.

Les chiffres sont inquiétants et alarmants
En 2020, pendant la première période de confinement, la fédération de Côte d’Or a fait face à une explosion des demandes d’aide alimentaire : + 40% ;
En 2021, 15 % de ces nouveaux foyers ont fait une demande pour un suivi régulier.

Cette crise sanitaire a eu un impact sans précédent sur l’association. Il a fallu s’adapter, se réorganiser, se réinventer pour apporter l’indispensable solidarité et je profite de cette occasion pour remercier chaleureusement l’ensemble de nos bénévoles qui sont restés plus que jamais actifs et qui se dévouent au quotidien pour faire vivre notre devise « Tout ce qui est humain est nôtre ».

 

Secours Populaire Français 21Secours Populaire Français 21

Améliorer et diversifier les colis alimentaires distribués pour contribuer à l’équilibre alimentaire est devenue une priorité
La générosité du public, des partenaires privés, les subventions des collectivités locales et territoriales, les initiatives de collectage nous ont donné les moyens d’agir.
Nous avons multiplié les achats de produits frais (fruits, légumes, laitages) ainsi que des produits d’hygiène,
venus en complément des produits distribués et provenant principalement du Fonds Européen d’aide aux plus démunis et des collectes.

Le nombre de foyers aidés augmentant, nos achats pour répondre aux besoins également, nos outils de conservation (réfrigérateurs et congélateurs) n’étaient plus adaptés à nos besoins en matière de stockage.

C’est pourquoi, Il y a un an, les membres du secrétariat départemental de la fédération de Côte d’Or du Secours populaire français ont décidé de se lancer dans ce projet d’investissement de chambres froides.

Pour réaliser ce projet coûteux et ambitieux, nous avons sollicité la Ville de Dijon et la CAF pour nous aider au financement de ces équipements.
Aujourd’hui, au nom du Secours populaire français et des plus démunis que nous accompagnons, je vous remercie chaleureusement
- Mr le Maire, pour la subvention d’investissement de 15 000 € accompagné d’une subvention de 20 000 € pour l’achat de produits frais.
- Monsieur le Président de la CAF pour la subvention de 12 000 € représentant 85 % du financement de ces deux chambres froides. Sans votre soutien, nous n’aurions pas pu financer ces équipements et donc développer la qualité de l’aide alimentaire apportée.
Je tiens à remercier également chaleureusement Michel GENET, notre ancien trésorier remplacé par Michel KELLER lors du dernier congrès départemental et toujours en charge de la gestion du patrimoine en sa nouvelle qualité de trésorier adjoint pour avoir piloter la réalisation de ces travaux. Je salue la présence de Mr FINOT, chef d’entreprise de POLAIR SYSTEM et les représentants de la sté SONELEC pour leur professionnalisme.

En parallèle de ces subventions exceptionnelles, nous vous remercions également pour vos soutiens financiers réguliers

Mr le Maire pour
- Les aides financières dans le cadre de la convention pluriannuelle d’objectif et de moyens
- la mise à disposition de la salle des Etats, lieu prestigieux pour la tenue de notre congrès départemental et toute la logistique
- les mises à disposition régulières de salles municipales ou l’aide matérielle apportée notamment dans le cadre de notre braderie solidaire Fnac au Zénith
- les dons de places de sport ou de spectacle pour nous aider à favoriser l’accès à la culture, aux loisirs, aux sports pour tous.

Mr le Président de la CAF
Pour vos aides à projet comme
- les journées bonheur
- la journée des oubliés des vacances
- le départ des familles en vacances
- la journée festive des Pères noël verts qui rassemblera 600 participants le 21 décembre avec animations, repas au restaurant et séance cinéma sans oublier la distribution des cadeaux pour les enfants.

Je tiens également à remercier votre adjoint Mr Antoine HOAREAU, notre interlocuteur toujours à notre écoute et bienveillant.

En 2022, nous nous retrouverons pour une nouvelle inauguration : celle du SOLIDARIBUS antenne mobile du Secours populaire français qui aura pour objectif d’aller à la rencontre des personnes les plus éloignées et dans les zones blanches du département pour leur apporter soutien moral et matériel et une fois encore vous avez répondu présent à notre demande de financement.

Votre soutien, votre attention, votre attachement particulier que vous portez à notre association démontrent la reconnaissance du dévouement et de l’engagement des bénévoles qui se mobilisent au quotidien pour que demain soit plus humain et nous regrettons de ne pas avoir pu inviter l’ensemble de ces formidables gens de cœur pour tous les mettre à l’honneur aujourd’hui.

Alors merci

Patrick MOREAU, Président de la CAF

Patrick MOREAU, Président de la CAF

Le Secours Populaire Français est le type même de structure caritative indispensable dans notre société. C’est une institution ancienne, depuis plus de 70 ans qu’elle existe, mais elle garde toute sa place dans ce paysage ou les difficultés sociales continuent de sévir. Le secours populaire Francais, c’est la solidarité au service des plus démunis.

Une solidarité qui s’exerce au quotidien et au pluriel à travers la lutte contre la pauvreté et la précarité

  • Permettre l'accès aux soins – prévention santé
  • Favoriser l'accès aux vacances des plus démunis
  • Accompagnement scolaire – cours d'alphabétisation – club culture – club Age d'or

Sans oublier l’aide alimentaire

Ces chambres froides sont des outils précieux. Ils vous permettent maintenant d’éviter le gaspillage de denrées périssable conserver des produits frais. Et garantir aux publics en difficultés une sécurité alimentaire avec des produits de qualité frais et en quantité suffisante,

En nous associant à cette inauguration vous nous montrez du concret. En Commission d’action sociale nous délibérons sur l’attribution d’aides à partir de dossiers . Aujourd’hui je prends toute la mesure de la nécessité et du bienfait de cette contribution de notre organisme qui est au service de la solidarité nationale

Une aide de 15 000 € a été inscrite par notre caf afin de contribuer à l'achat de ces deux chambres, l'une à froid positif, l'autre à froid négatif.

Monsieur le secrétaire général, je voudrais aujourd’hui devant vos bénévoles, et vos amis, devant les élus vous assurer de l’entier soutien de notre CAF par vos actions indispensable, votre structure est un amortisseur efficace à la misère sociale

Je tiens aussi à remercier sincèrement la ville de dijon, son centre communal d’action social qui participe à la lutte contre la pauvreté en finançant des équipement tel que ces chambres froide, une municipalité exemplaire dans ce domaine qui contribue à aider les plus démunis

 

 

François Rebsamen, maire de Dijon

François Rebsamen, maire de Dijon, président du centre communal d’action sociale

1 - L'équipe de la Fédération de Côte-d'Or du Secours Populaire Français est une équipe soudée qui est dirigée depuis 2007 par le Secrétaire Général, M. David Lebugle.

David Lebugle occupe une place singulière dans le paysage associatif dijonnais tourné vers l'accompagnement des publics en difficulté.

Il offre au Secours Populaire Français de Dijon une stabilité, gage d'efficacité de l'action, constance et perennité des engagements.

Une telle implication, durable, dans ce domaine de l'humain en détresse, ne peut se faire sans :
- La conviction de l'importance et de l'utilité de la mission de la structure qu'il dirige.
- Un engagement sincère et profond
- Un grand respect des personnes en situation de précarité et une forte empathie
- Beaucoup d'humanité

2 - Le Secours Populaire Français a 76 ans (créé en 1945) . Il a fait son chemin. Il a fait école aussi. Il a permis d’aider un nombre considérable de gens brisés par la vie à reprendre leur route.

Il est le fruit d’une belle et grande aventure collective qui plonge ses racines dans l’histoire de notre pays (1936). Il a su incarner un idéal de solidarité, un idéal de générosité, qui comptent parmi ce que la France a conçu et a fait de meilleur.

Nous partageons la même conception de la place que doit prendre la solidarité dans une société moderne. La solidarité, vous le savez mieux que quiconque, est plus que jamais indispensable dans une économie ouverte. Elle fédère les énergies. Elle renforce la confiance face à l’avenir. Elle est un élément essentiel de la cohésion sociale et donc de la cohésion nationale. La valeur d’une société se mesure à l’attention qu’elle accorde aux plus fragiles d’entre les siens.

3 - Je voudrais profiter de l’occasion pour vous témoigner mon admiration pour l’œuvre que poursuit votre fédération et rendre un hommage particulier à l’ensemble de vos bénévoles. Ils sont plus de 150 pour Dijon et 400 sur l’ensemble du département répartis dans les 7 comités locaux. Les permanents et les bénévoles sont là qui ne font pas d’ingérence dans la vie des gens qui viennent mais qui, simplement répondent à leurs besoins et qui par conséquent participent à un retour de ces gens qui, souvent, viennent du plus profond désespoir à plus d'humanité.

Quotidiennement témoins de la réalité de la crise économique et de ses conséquences, les bénévoles de l’association assistent à l’explosion des demandes d’aides et à l’émergence de nouveaux publics : travailleurs précaires, jeunes, personnes isolées comme des retraités, familles monoparentales, sont de plus en plus nombreux à passer les portes du Secours populaire.

Toutes les activités de solidarité réalisées au cours des diverses campagnes ont pu être menées à bien grâce à la formidable implication des bénévoles de la fédération (siège et comités) et ce dans tous les domaines de compétences nécessaires à l’accomplissement de ses missions : animation, accueil, accompagnement, logistique, administration, finances…

Leur mobilisation est un exemple. La tâche n'est pas toujours aisée car ils sont confrontés à des difficultés de toute nature. Ils peuvent être fiers du chemin accompli, du temps qu'ils consacrent aux plus démunis qui viennent chez eux en toute confiance car ils y trouvent le sourire, l'écoute, l'échange, le dialogue.

Alors que la solidarité de tous est souvent sollicitée, l’importance des dons est déterminante. Il faut sans cesse renouveler les appels aux dons et aussi aux bénévoles. Il en faut toujours avec des compétences très diverses.

Le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer et de plus en plus de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. La crise sanitaire a plongé beaucoup de concitoyens dans la précarité et nombreux sont ceux qui ont poussé la porte des permanences d’accueil.

4 - Le Secours Populaire Français figure parmi les partenaires clés de la politique d'action sociale de la Ville de Dijon à travers son Centre Communal d'Action Sociale (CCAS).

Depuis de nombreuses années, I'appui de la Ville de Dijon ne se dément pas et contribue au déploiement d'actions variées que porte le Secours Populaire Français à destination d'un public défavorisé.

Dans le cadre d'une convention Pluriannuelle d'Objectifs et de Moyens (CPOM), la Ville de Dijon se tient aux côtés du Secours Populaire Français, favorisant le fonctionnement d'ensemble de la structure associative et la réalisation d'actions régulières à hauteur de 35 000 € par an.

Le rapport de confiance entre la Ville de Dijon et le Secours Populaire Français, auquel fait plus que contribuer Monsieur Lebugle, se retrouve dans chacune des actions que l'association propose de porter dans le cadre de la prochaine convention d'objectifs et de moyens au titre de l'année 2022 :
- Lutte contre la pauvreté et la précarité
- Permettre l'accès aux soins – prévention santé
- Favoriser l'accès aux vacances des plus démunis
- Accompagnement scolaire – cours d'alphabétisation – club culture – club Age d'or
- Pères Noëls verts.

Par-delà ce conventionnement, la Ville de Dijon a répondu présente en apportant un appui au renouvellement du parc informatique du Secours Populaire Français en 2020.

5 - Le Secours Populaire Français participe activement à un réseau de structures associatives impliquées dans le champ de l'aide alimentaire, animé par la Ville de Dijon et qui vise à mettre le plus en cohérence possible les démarches de prospection, d'achat de produits alimentaires et de logistique.

Dans le cadre de la réponse structurée apportée par la Ville autour de l'impact de la crise sanitaire et économique sur les publics défavorisés, une enveloppe de 250 000 € a été dégagée pour le secteur de l'aide alimentaire sur le territoire dijonnais.

Une aide (23 000 €) a pu être également mobilisée lors du Conseil d'administration du CCAS du 7 juillet 2021 avec comme objet l'achat de produits frais auprès de producteurs locaux et le soutien à la mise en place d'un bus itinérant permettant de donner accès aux colis alimentaires et proposant un début de réponse autour de l'accès aux droits.

En outre, le CCAS a accepté de contribuer à I'achat des chambres froides inaugurées ce jour (dont le coût est de 31 914 €). Une aide de 15 000 € a été inscrite afin de contribuer, aux côtés de la CAF de la Côte-d'Or (12 000 € dont 3 000€ de prêts 0%), à l'achat de ces deux chambres, l'une à froid positif, I'autre à froid négatif.

La Ville porte une stratégie globale de consolidation du système local d'aide alimentaire pour la gestion des denrées stockées en froid négatif.

A cet égard, la capacité pour des structures caritatives à conserver des produits frais s'est avérée être un véritable enjeu. L'installation de ces deux chambres froides répond à ce besoin d'apporter aux publics en difficulté non seulement des produits frais en quantité suffisante mais encore d'en garantir la qualité.

Ces deux chambres froides concourent à cette exigence qui n'a que plus d'acuité à la lecture de ces quelques chiffres : En 2020, dans un contexte sanitaire sans précédent dont l'impact économique sur les publics précaires a été réel, le nombre de personnes aidées s'est élevé à 4 812 personnes. La fédération du SPF de Côte d’Or a fait face à une explosion des demandes d’aide alimentaire : + 40%. En 2021, 15 % de ces nouveaux foyers ont fait une demande pour un suivi régulier.

6 - Je vous adresse, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, un message de confiance et ma gratitude pour votre engagement exemplaire en matière de solidarité.

Sachez que vous trouverez toujours en la personne d'Antoine Hoareau, adjoint délégué aux solidarités, à l'action sociale et à la lutte contre la pauvreté un interlocuteur à votre écoute, disponible et attentif.

Les efforts que votre association déploie, fruit d’une belle aventure collective, méritent l’estime et l’admiration de tous les Côte-d’Oriens. Ils sont porteurs d’espoirs pour les plus démunis d’une société que nous voulons plus juste et plus solidaire car, selon votre belle devise, « tout ce qui est humain est nôtre ».

Je vous remercie de votre attention.

 

Secours Populaire Français 21

De nombreux bénévoles étaient venus à l'inauguration. "Bénévoles sans qui rien ne serait possible" comme l'a rappelé Davir Lebugle.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

#inclusionnumérique : Lancement du projet Ecoles Numériques de la Fondation Orange
L’Association  des Maires Ruraux de Côte d’Or et la...
Commission permanente du 29 novembre 2021 Plus de 6 M d'euros d'aides attribuées en faveur des Côte-d'Oriens
Au cours de la 3e Commission permanente de...
Soutenir la parentalité dans un monde qui change
Le réseau des puéricultrices de Bourgogne Franche Comté et...
Visite du chantier de l'espace numérique
Les élus de la Communauté de Communes Norge et Tille (CCNeT) se...
Port du masque obligatoire et généralisation du rappel de la 3e dose : des décisions pragmatiques, claires et compréhensibles
A l’heure où la pandémie repart à la hausse,...
Nathalie Koenders et Christian Mathis signent la charte EcoQuartier Heudelet
Le label Écoquartier a pour ambition de distinguer...
Dijon, les informations marquantes du conseil municipal du 22 novembre 2021
Le conseil municipal s’est réuni le lundi 22 novembre 2021 pour...
COVID-19 en BFC: faire barrage à la cinquième vague
La cinquième vague de l’épidémie de COVID se...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.