La région, en première ligne de la transition écologique

23 novembre 2021

Les élus planchent sur le plan de mandat qui va définir les axes de travail du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté pour les années à venir. Stéphanie Modde, vice-présidente à la transition écologique, à l’énergie, à la biodiversité, à l’alimentation, à l’économie circulaire et aux déchets travaille sur l’indispensable volet du développement durable, une priorité pour la mandature qui s’engage.

 

Comment le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté se saisit de la transition écologique ?

« Il s’agit d’une priorité du mandat qui se pense de façon transversale, en lien avec la justice sociale et l’emploi notamment. C’est le socle du développement durable pour le mandat 2021-2028. Nous devons agir maintenant pour escompter des effets positifs d’ici 2030 et garder en tête l’objectif fixé par l’Etat de 2050. En ce sens, les politiques vont s’intensifier pour limiter les effets annoncés d’une augmentation de 1,5 degré, seuil au-delà duquel il devient plus dur de s’adapter à ces changements climatiques que nous vivons. Pour exemple, nous avons vécu un hiver doux suivi par des gelées tardives qui ont fait souffrir les productions viticoles et l’agriculture. On peut aussi parler de l’état de nos forêts qui, outre la sécheresse, doivent faire face à une multiplication des maladies. Nous avons donc deux ambitions : limiter les effets et nous y adapter. »

En quoi est-ce une démarche transversale ?

« Derrière ces réalités, ces filières qui en pâtissent, il y a des personnes et des emplois. Cette délégation m’amène aussi bien à consulter mes confrères sur la relocalisation de l’emploi que sur la formation professionnelle, l’agriculture… Nous devons changer nos pratiques mais nous devons accompagner ces changements et les suivre. La problématique de l’eau encourage à s’intéresser aux cultures et aux élevages qui en ont besoin mais aussi à la relocalisation alimentaire, par le biais du maraîchage, qui demande aussi un accès à la ressource. Et derrière, il faut penser les formations pour accompagner les filières, en renforcer et en valoriser certaines. Les cuisiniers dans nos lycées envisagent par exemple autrement l’alimentation dans les collectivités, ils participent de la sensibilisation des élèves. »

Un mot de la transition énergétique ?

« La sobriété doit être le maître mot plutôt que la décroissance. Nous nous interrogeons sur la façon de rendre les bâtiments les plus économes en énergie possible, pour être BBC, voire d’arriver à des bâtiments à énergie positive. Le dispositif régional Effilogis accompagne les particuliers en maison individuelle dans cette démarche. Notre région compte 1 008 500 maisons individuelles qu’une population vieillissante ou avec peu de moyens peine à isoler. Le secteur résidentiel représente 10,62% des émissions de gaz à effet de serre en Bourgogne Franche Comté et près de 25% des consommations totales d'énergie dans la Région. Partout sur le territoire, des structures leur apporte donc des conseils, un suivi et une aide dans la recherche de cofinancements. Par exemple, un ménage très modeste ANAH avec 5 personnes : coût rénovation globale BBC 33 600 €, aide Région 8000 €, aide ANAH 13000€, écoprêt à taux 0 : 12600 €. Il y a par ailleurs un prêt relais en attente des subventions. Nous ne disposons pas des factures mais on peut estimer que sur une opération BBC global, les consommations d’énergie diminuent d’un facteur 2 à 4 en fonction des comportements des usagersEn parallèle, nous travaillons avec les bailleurs sociaux sur cette même thématique. »

Et les collectivités dans tout ça ?

« Effilogis dispose de son pendant dédié aux collectivités avec un accompagnement technique, des conseils et un soutien financier. Nous pouvons citer la rénovation de mairie/salle des fêtes à Prenovel (39) ou encore la rénovation et l’extension de l’école de Tramayes (71). Nous mettrons l’argent nécessaire pour cette démarche et nous voulons améliorer notre accompagnement des collectivités car toutes n’ont pas les compétences techniques nécessaires en interne pour se lancer, cela demande une ingénierie et de l’aide pour trouver les financements possibles pour investir. Il faut aussi qu’elles voient les retombées économiques. Par ailleurs, la Région intervient aussi sur le développement des énergies renouvelables comme nous l’avons fait à Saulieu, en lien avec les syndicats d’énergie. Le fioul a été remplacé par une chaufferie bois couplée à un réseau de chaleur qui a vocation à être étendu. En parallèle, nous travaillons à former les artisans du territoire via notre pôle énergie pour qu’ils obtiennent les labels nécessaires pour intervenir. Enfin, de son côté, le Conseil régional se veut exemplaire que ce soit en instaurant des repas bio et locaux dans les lycées ou en rénovant son patrimoine pour plus d’efficacité énergétique. »

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Collisions : enquête sur les Mammifères sur les routes
Pour connaître l'impact de la route sur les Mammifères en...
EDF Renouvelables met en service la centrale solaire de Dijon-Valmy en Bourgogne-Franche-Comté
Dijon Métropole et EDF Renouvelables inaugurent aujourd’hui la...
Nathalie Koenders et Christian Mathis signent la charte EcoQuartier Heudelet
Le label Écoquartier a pour ambition de distinguer...
La Région accélère ses investissements pour la télémédecine aux côtés de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté
Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de...
Commission permanente du 19 novembre 2021 : Plus de 93 Millions d'Euros affectés pour les politiques régionales
Réunis en commission permanente, vendredi 19 novembre à...
Le "Miel de Dijon métropole" mis à l'honneur
Dans le cadre de la 11ème édition des Assises Nationales de la...
Région BFC - Commission permanente du 29 octobre 2021 : Plus de 185 millions d'euros d'aides régionales votées
Réunis en commission permanente, vendredi 29 octobre à...
Le Conseil régional, les territoires et la transition écologique
Les élus du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.