Collisions : enquête sur les Mammifères sur les routes

Collisions : enquête sur les Mammifères sur les routes

Info+ :

Illustration/photo : chat sauvage © L. JOUVE

Pour en savoir plus,
Consultez notre site internet
Suivez-nous sur Facebook


02 décembre 2021

Pour connaître l'impact de la route sur les Mammifères en Bourgogne et pouvoir mettre en place des mesures de protection, la SHNA-OFAB mène jusqu'à la fin de l'année une enquête participative dont l'emblème est le Chat sauvage, souvent victime de collisions !

Les routes représentent une forte cause de mortalité pour la faune sauvage. Il suffit de faire quelques kilomètres  en voiture  pour s’en rendre compte. Mais quel est  l’impact réel des infrastructures routières  sur les Mammifères ? Cette enquête participative, menée par la SHNA-OFAB jusqu’à la fin de l’année et ouverte à tous, apportera des réponses.


Des premières données à compléter
La Bourgogne Base Fauna (BBF), la base de données naturalistes de la SHNA-OFAB, contient un certain nombre d’informations à ce sujet : 5818 observations de Mammifères morts sur routes et 4662 d’individus aperçus vivants sur routes. Rien qu’en 2021, 578 Mammifères ont été observés sur les routes. Ces données doivent être complétées afin d’affiner les connaissances et de pouvoir mettre en place des mesures de protection sur des secteurs « noirs » pour la faune sauvage.

Pour en savoir plus sur les résultats de l’enquête 2020, consultez le bilan.


Le C
hat sauvage, l’emblème de cette enquête
Présent au nord-est de la France, principalement en Lorraine, Champagne-Ardenne, Franche-Comté et Bourgogne, le Chat sauvage (Felissilvestris) habite les secteurs bisés de Bourgogne. C'est un animal discret dont les les plus fréquents sont sur la route, dans les phares de voiture. Ce beau félin est inscrit à l’annexe II de la convention de Berne et ainsi protégé depuis 1980 dans les pays (dont la France) qui l’ont ratifiée. Il est fortement victime de l’intensification du réseau routier qui fragmente ses habitats et crée un effet barrière dans la dispersion des individus. Renard roux, Hérisson d’Europe, Blaireau européen, etc. :  d’autres espèces de Mammifères sont également touchées par cette problématique des collisions.


Com
ment et pourquoi participer à l’enquête ?
Pour transmettre vos données, rendez-vous sur le site www.shna-ofab.fr et cliquez sur l’image correspondant à votre enquête dans le diaporama de la page d’accueil ou directement sur ce lien. Même si l’espèce n’est pas identifiable, il ne faut pas hésiter à prendre une photo si possible et noter "mammifère non identifié."

Les données récoltées dans le cadre de cette enquête sont précieuses ! Elles permettront d’identifier et de hiérarchiser les points noirs de collision, révélant les tronçons de routes les plus accidentogènes et les ruptures de continuités écologiques. La finalité de cette enquête est de mettre en place des mesures de protection, par des ouvrages techniques par exemple. A tout moment, il est possible de faire parvenir vos observations en vous rendant  sur E- Observations, et ainsi de participer à l’inventaire de la faune de Bourgogne.

 

En savoir plus

Découvrez davantage d’informations sur la page de l’enquête

Présentation de la structure

La Société d’histoire naturelle d’Autun-observatoire de la faune de Bourgogne (SHNA-OFAB)

La Société d’histoire naturelle d’Autun (SHNA), association reconnue d’utilité publique et agréée au tit e de la protection de l’enviro nement, est une société savante créée en 1886. Elle œuvre pour l’étude et la protection de la biodiversité en Bourgogne. Ses disciplines incluent la zoologie, la botanique, la mycologie, la paléontologie et la géologie. Avec son programme l’Observatoire de la faune de Bourgogne (OFAB), lancé il y a plus de 20 ans, l’association s’intéresse plus particulièrement aux espèces animales sauvages. Les salariés, des scientifiques et experts, réalisent des inventaires, des suivis de populations, des études, des publications,  des actions de sensibilisation et de conservation notamment avec l’aide de bénévoles. Ils gèrent également la base de données régionales sur la faune :  Bourgogne Base Fauna (BBF). La finalité de ces actions est une meilleure connaissance des espèces pour une meilleure prise en compte de celles-ci dans les politiques en matière de préservation environnement et de sa biodiversité.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La sélection pour les Jeux d'hiver de Pékin !
La sélection française pour les Jeux d'hiver à...
Agir sans relâche pour soutenir le tissu associatif local
Un montant record a été attribué aux associations du...
Dijon métropole expérimente la collecte de biodéchets des ménages
Au 1er janvier 2024, de nouvelles normes liées au tri des déchets...
La Cloche apporte son soutien à l'association locale Avec la deuche rose
Mercredi 1er décembre, Antoine Muñoz et son équipe ont...
EDF Renouvelables met en service la centrale solaire de Dijon-Valmy en Bourgogne-Franche-Comté
Dijon Métropole et EDF Renouvelables inaugurent aujourd’hui la...
Nathalie Koenders et Christian Mathis signent la charte EcoQuartier Heudelet
Le label Écoquartier a pour ambition de distinguer...
La région, en première ligne de la transition écologique
Les élus planchent sur le plan de mandat qui va définir les axes...
Le "Miel de Dijon métropole" mis à l'honneur
Dans le cadre de la 11ème édition des Assises Nationales de la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.