EHPAD de Laignes : un plan de sauvegarde exceptionnel du Département pour éviter la fermeture de l'établissement

EHPAD de Laignes : un plan de sauvegarde exceptionnel du Département pour éviter la fermeture de l'établissement

Info+ :

François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or

François Sauvadet a rappelé le caractère exceptionnel de cette opération, mais qui s'avère vitale aussi bien pour les personnes résidentes que pour leur famille pour qui il est difficile d’avoir un proche éloigné parce qu’il ne trouve pas de service de proximité.


06 décembre 2021

Avec plus de 51.000 Côte-d’Oriens de plus de 75 ans en 2020, le Département a placé le « Bien vieillir en Côte-d’Or » au coeur de sa politique. Ainsi, il favorise le maintien des EHPAD dans les territoires afin de garantir aux personnes agées de pouvoir vieillir là où elles ont vécu. François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or, s’est rendu à l’EHPAD de Laignes pour présenter le plan de sauvegarde mis en place par le Département. Des mesures exceptionnelles pour sauver cet établissement et lui permettre de surmonter les difficultés financières auxquelles il est confronté. 

Confronté à d’importantes difficultés financières en raison d’un important programme de rénovation, d’une baisse d’activité et de certains choix de gestion de l’ancien directeur, la situation de l’EHPAD de Laignes n’était plus tenable. A tel point qu’il était menacé de fermeture par l’Agence régionale de santé, ce qui aurait causé des dommages irréparables tant pour les 45 résidents de l’établissement et leurs familles que pour les 40 personnes travaillant au sein cette structure. Une fermeture aurait également engendré une déstabilisation de l’offre de services proposée aux personnes âgées sur l’ensemble des communes de l’ancien canton de Laignes.

« Face à cette situation, le Département a pris des mesures exceptionnelles pour sauver l’EHPAD de Laignes » a expliqué le Président Sauvadet. « Tout d’abord à court terme, le Département a attribué une subvention d’investissement complémentaire et exceptionnelle d’1,3 M€ à l’établissement pour lui permettre de faire face au surcoût des travaux, d’achever le programme de rénovation et d’éviter une rupture de trésorerie. J’ai également pris un arrêté afin d’augmenter la capacité de l’établissement de 53 à 59 places (toutes habilitées à l’aide sociale) afin de permettre des économies d’échelles et un retour à l’équilibre de la structure. J’ai également décidé la revalorisation de la dotation dépendance de l’EHPAD qui portera rétroactivement sur l’ensemble de l’année 2021. Enfin, nous allons racheter l’établissement, selon les évaluations des domaines, pour alléger la dette ».

Ces engagements représentent des investissements conséquents de la part du Département.
A travers cette opération, le Département va permettre à l’EHPAD de retrouver des marges de manoeuvre en matière de dépenses d’exploitation et de trésorerie, dans la mesure où la structure n’aura plus à supporter les charges résultant des bâtiments. Dans ce cadre, le transfert de propriété devrait avoir lieu fin 2022 voire début 2023 (estimation de la propriété en cours par France Domaine).
Au total, le Département engage plusieurs millions d’euros pour maintenir cet établissement de proximité, sans augmenter le prix de journée.

Jean-Michel Antoni, maire de Laignes, Président de l'EHPAD

Jean-Michel Antoni, maire de Laignes, Président de l'EHPAD, a rappelé avec émotion les différentes étapes de la déconvenue puis a chaleureusement remercié François Sauvadet et les conseillers départementaux pour leur engagement. 

« Élu Maire de la commune de Laignes en 2008, j’ai de ce fait été nommé président du Conseil d’Administration de notre EHPAD.
J’ai de suite pris à cœur cette fonction au sein de l’établissement qui allait entamer sa restructuration.
Je le voyais déjà restructuré, remis aux normes, agrandi et moderne !
Nous allions pouvoir offrir à LAIGNES un établissement accueillant, confortable à dimension familial,  dans la ruralité du notre Nord Côte d’Or où l’EHPAD est le principal employeur,

C’était une bonne nouvelle !
Et le personnel se sentait considéré.
En 2013, avec mon Conseil Municipal nous n’avons pas manqué d’audace !

Nous avons pris à l’unanimité une délibération pour garantir à 50/50 % avec le Conseil Départemental un emprunt de 6 000 000 € nécessaire à cette restructuration.
Puis les travaux ont commencé, les années ont passé, le directeur a pris sa retraite, les difficultés se sont accumulées, les travaux se sont plusieurs fois arrêtés, j’étais souvent seul aux réunions de chantier, l’ambiance n’y était plus, le personnel était soucieux.
Les avenants aux travaux venaient gonfler les factures, le chantier prenait du retard, les fermetures de lits nécessaires pour la restructuration aggravaient  la situation financière.
C’est la nomination de Monsieur LECLANCHE à la direction de l’établissement et l’arrivée de Madame PORTIER, cadre de santé, qui ont stabilisé et réanimé l’établissement !
Aujourd’hui Monsieur le président SAUVADET, je sais que vous venez nous libérer de l’angoisse financière de cette opération.
Mais aussi libérer l’engagement de la commune de sa garantie d’emprunt et mener à bien cette restructuration !
Monsieur le président SAUVADET, au nom de la commune de Laignes, de tous les habitants de notre territoire Rural, de tous les employés de l’EHPAD, qui travaillent et vivent sur ce territoire... Nous vous sommes reconnaissants de l’engagement que vous avez pris avec vos Conseillers Départementaux.
Vous avez été soucieux d’apporter des solutions aux défis du grand âge, en assurant l’existence de l’EHPAD sur la commune de LAIGNES, et en permettant à plusieurs dizaines de familles d’y trouver du travail et de pouvoir vivre ici en territoire de Haute Côte d’Or.

Merci Monsieur SAUVADET ! »

 

François SauvadetFrançois Sauvadet a rappelé la politique Départementale du « Bien vieillir en Côte-d’Or ».
Au cœur des politique de l'institution, elle doit  favoriser et maintenir des EHPAD dans les territoires afin de garantir aux personnes agées de pouvoir vieillir là où elles ont vécu

« Vous le savez dans un contexte marqué par l’allongement de la vie, le Département, chef de file de l’action sociale et des solidarités humaines, se mobilise jour après jour pour accompagner les séniors et leurs familles pour donner à tous une solution de proximité.

Le Département, 1er soutien des personnes âgées. 
La Côte-d’Or dispose d’une offre d’hébergement supérieure à la moyenne nationale.

Pour rappel : Nous avons en Côte-d’Or 122 EHPAD pour 51.000 habitants de plus de 75 ans contre 99 en France métropolitaine.
Pour le Département de la Côte-d’Or, je le dis, la priorité est de maintenir l’ensemble des services d’hébergement de proximité, pour les personnes en situation de dépendance, et de garantir à chacun de vieillir là où il l’a décidé, tout en préservant au maximum les emplois partout sur le territoire.

Ces actions d'accompagnement ne sauraient être mises en œuvre sans rechercher la proximité, sans rechercher l’adaptation de chaque dispositif aux besoins des établissements.

C’est d’ailleurs à ce titre que dans le cadre du Plan de Solidarité Côte-d’Or (34 M €) nous leur avons livré plus de 4,2 millions de masques et avons apporté un soutien financier de 7,5 M € en faveur des structures d’accueil, de leurs personnels ainsi qu’aux établissements médico-sociaux (EMS) qui ont été très mobilisés pendant la pandémie.
Nous poursuivons également notre accompagnement au service des personnes âgées en simplifiant les procédures administratives afin de faciliter la transition domicile-établissement (avec la plateforme Via-Trajectoire).
Dans notre département, le « Bien Vieillir » n’est donc pas un choix : c’est une nécessité.»


En établissement ou à domicile, le Département se mobilise pour donner à chaque personne une solution adaptée à son mode de vie

« Les dispositifs du Département en direction des personnes âgées sont ambitieux, et visent à protéger et accompagner chacun à hauteur de ses besoins.
Le bien vieillir en Côte-d’Or représente pratiquement 80 M € dans notre budget 2021, dont plus de 44 M € pour l’Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA).
Et nous permettons à chacun de vieillir là où il l’a décidé en garantissant les conditions d’une prise en charge adaptée chacun, à chaque parcours de vie qui est unique que se soit en établissement mais également à domicile

- plus de 5.500 Côte-d’Oriens ont bénéficié de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile (APA) en 2020.
- Nous soutenons également les services d’aide et d’accompagnent à domicile (SAAD) et les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) afin de renforcer la lutte contre l’isolement des personnes âgées.

C’est d’ailleurs pour cela que j’ai récemment fait passer le tarif horaire des aides à domicile à 22 €, soit une hausse de 25 % depuis 2017, mais avec un traitement différencié et un tarif à 23 € pour les structures en milieu rural.
Nous avons ainsi revalorisé les salaires des personnes qui interviennent au domicile des personnes âgées et/ou handicapées et maîtriser le reste à charge pour les bénéficiaires et leurs familles.
Cette nouvelle revalorisation se traduit par un effort du Département de la Côte-d’Or estimé à 3 millions d’euros sur une année pleine.
Autant de mesures qui illustrent notre investissement en faveur des solidarités humaines (plus de 300 M €) et notamment dans les solidarités intergénérationnelles qui représentent près de 80 M € et sont au cœur des priorités du Conseil Départemental de la Côte-d’Or.

Conclusion
Je veux le redire ici, le Département continuera de garantir aux personnes âgées les conditions d’une prise en charge adaptée à chacun.
Notre objectif est clair et il ne changera pas : protéger nos aînés et leurs proches, notamment les aidants.
Oui, l’évolution de l’espérance de vie est une chance pour chacun d’entre nous, et également un enrichissement pour toute la société.
C’est une bonne nouvelle, car on vit aujourd’hui plus longtemps et en meilleure santé, mais c’est aussi une responsabilité car notre rôle est de permettre à chacun de vieillir de façon autonome.»

Bien vieillir en Côte-d'OrBien vieillir en Côte-d'OrBien vieillir en Côte-d'Or

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

25 établissements hospitaliers de proximité labellisés en Bourgogne-Franche-Comté
L’Agence Régionale de Santé de...
Budgets participatifs 2022 : la Ville de Dijon donne un nouvel élan au débat public et lance un appel à idées jusqu'au 28 février
Dans le cadre du dispositif de démocratie participative instauré...
WorldSkills 2022 : les Bourguigons-Francs-Comtois à l'honneur
Les finales nationales de la 46ème édition de la...
François Rebsamen inaugure la rénovation du stade Trimolet
Ville sportive, Dijon propose une offre importante d'équipements et...
Djellali Chaou, nouveau Directeur territorial Pôle emploi Côte-d'Or
Le 1er janvier, Djellali Chaou a pris la tête de la Direction...
COVID-19 en BFC : Continuer d'agir pour ralentir la circulation du virus
Le très haut niveau de circulation du virus exige le maintien de la...
Avec 7 nouvelles Maisons France Services, l'Etat remet le service public au milieu du village !
La mise en place du réseau France Services a été...
Le vaccinobus : un atout majeur dans la lutte contre la COVID-19
Dans le cadre de la tournée du Vaccinobus dans les communes...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.