Stratégie départementale de l'eau : le Conseil Départemental de la Côte-d'Or agit aux côtés des collectivités

16 décembre 2021

François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or, confirme sa volonté d'aider les communes, intercommunalités et les syndicats d’eau qui le souhaitent afin de faire face aux difficultés accélérées par le changement climatique et les épisodes de sécheresse.

Communiqué de presse de François Sauvadet

Suite aux conclusions du Tribunal administratif de Dijon du 14 décembre 2021 annulant une délibération(1) relative à la Stratégie départementale de l’eau. le Conseil départemental de la Côte-d’Or prend acte de cette décision mais, constatant que le tribunal n’a pas retenu l’argument avancé par l’opposition du Conseil Départemental de la Côte-d’Or que « les délibérations antérieures de 2018 et 2019 sont entachées d’incompétence du Département ». Qu'il a reconnu que la délibération avait été prise le 15 décembre 2020 dans des formes régulières, et après que les conseillers départementaux aient été correctement informés, contrairement aux affirmations de la requérante.

De ce fait François Sauvadet confirme sa détermination à agir et à poursuivre la Stratégie départementale de l’eau.

"Face aux difficultés accélérées par le changement climatique et les épisodes de sécheresse, le Département continuera de proposer aux communes, aux intercommunalités et aux syndicats d’eau qui le souhaitent une méthode de collaboration et de concertation, en mettant au service d’une vision partagée de l’eau ses capacités d’ingénierie. Nous continuerons d’aider financièrement les communes, les intercommunalités et les syndicats compétents en matière d’eau potable qui s’inscrivent dans notre stratégie départementale de l’eau.

On ne peut accepter un modèle où le prix de l’eau baisserait en ville pour augmenter à la campagne.
Il convient de s’interroger sur les motivations réelles d’un recours déposé quelques mois avant le renouvellement des assemblées départementales de juin 2021, dont l’objet était d’abord d’empêcher le Département d’agir au moment où le changement climatique est ressenti par tous nos concitoyens comme une préoccupation majeure.
Nous allons contester en appel cette décision au titre de notre compétence en matière de solidarité territoriale que nous entendons assumer pleinement. Dans l’immédiat, notre schéma départemental n’est pas remis en cause et le jugement du Tribunal administratif n’empêche pas le Département d’agir pour la production d’eau de la réserve des Maillys, dont nous sommes propriétaires. Les travaux de
forage prévus se poursuivront.
Pour ce qui est de la mobilisation de la ressource stratégique de Grosbois, l’étude préliminaire engagée en concertation avec les syndicats des eaux pour sa mise à disposition des communes, des intercommunalités et des syndicats, se poursuivra.
Le Tribunal n’a pas retenu que, malgré la loi NOTRé, d’autres Départements mènent une politique de l’eau les conduisant à agir pour identifier des ressources stratégiques en eau, conduire des études pour en prévoir une répartition optimisée, et concourir à la mise en production de ces ressources en lien avec les communes, les intercommunalités et les syndicats compétents en matière d’eau potable.

Je rappelle également les propositions formulées tout récemment par l’Assemblée des Départements de France, en particulier la révision de la loi NOTRé dans le domaine de l’eau pour permettre aux Départements d’agir en maîtrise d’ouvrage directe.
Enfin, je proposerai à l’Assemblée départementale, en début d’année prochaine, de nouvelles délibérations pour continuer à agir dans le domaine de l’eau. Je ne renoncerai pas à proposer une eau pour tous, à un prix acceptable partout en Côte-d’Or."

 

 

(1) La délibération attaquée devant le Tribunal administratif de Dijon concerne le financement et le lancement d’études sur la mobilisation des ressources d’intérêt stratégique départemental que sont la Boucle des Maillys et le réservoir de Grosbois-en-Montagne, études réalisées en partenariat avec l’ensemble des collectivités concernées et des partenaires institutionnels dont VNF et les agences de
l’eau.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Et ils construisirent un temple à Mediolanum aux fins fonds de la vallée de l'Ouche !
Un temple à Mediolanum, c’est quand même très...
« Historique » ou presque ! C'est le Plan Marshall de 150 millions d'euros présenté par François Sauvadet aux maires de Côte d'Or...
Et c’est le soir de la traditionnelle rencontre des maires...
La ruralité et la Commune sont une chance pour restaurer la confiance et libérer l'énergie des territoires
100 mesures face à l’urgence territoriale. Résolution...
Une assemblée générale du CAUE de Côte-d'Or centrée sur les communes
L'assemblée, présidée par Joël Abbey, entouré...
Pour les communes, le Conseil en Energie Partagé est le seul poste de dépense qui n'augmente pas !
Le Conseil en Énergie Partagé, c'est quoi ? C'est l'aide que...
Couternon a organisé son 1er Marché de Printemps
C'est dans dans le magnifique écrin du Parc du Mille Clubs que...
Rencontre avec les Présidents de Communautés de communes : échanges sur les dossiers stratégiques
François Sauvadet, Président du Conseil Départemental, a...
Départements de France et la Banque des Territoires signent un protocole national relatif à la protection de l'enfance dans les territoires
Dans le cadre du renouvellement de leur convention annuelle,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.