COVID-19 en BFC : Continuer d'agir pour ralentir la circulation du virus

17 janvier 2022

Le très haut niveau de circulation du virus exige le maintien de la mobilisation collective en Bourgogne-Franche-Comté pour mettre en oeuvre tous les moyens de réplique à notre portée : gestes barrières, vaccination, dépistage, respect des consignes d’isolement.

Ces 7 derniers jours, la circulation épidémique en Bourgogne-Franche-Comté a atteint des niveaux encore inégalés depuis le début de la crise sanitaire, il y a près de 2 ans.
L’incidence en population générale dépasse les 2 200 cas pour 100 000 habitants avec un taux de positivité des tests proche de 19%.

 

 

 

Cette circulation très intense du virus n’est cependant pas une fatalité et en dépit de la lassitude qui touche l’ensemble de la population, l’ARS réitère ses appels à la vigilance, à la solidarité, à l’action.
Une action qui contribue directement à limiter la pression sur le système de soins pour préserver les capacités nécessaires à tous.
Un millier de personnes hospitalisées A ce jour, le cap du millier de personnes prises en charge en établissements de santé a été franchi, 160 patients atteints de formes graves de la pathologie étant admis en soins critiques.
Professionnels de santé, sapeurs-pompiers, collectivités, associations, préfectures…Tous les acteurs de terrain restent engagés dans les 8 départements de la région pour proposer une offre vaccinale de proximité facilement accessible.
Cette offre, en centres ou chez les professionnels de ville, avec ou sans rendez-vous, permet d’assurer :
-les primo-injections, il n’est pas trop tard !
-le rappel vaccinal : A ce jour, plus de 1,35 million de personnes ont bénéficié de ce rappel en Bourgogne- Franche-Comté. Ce 15 janvier, les personnes qui n’ont pas effectué leur rappel 7 mois après leur dernière injection, perdent la validité de leur passe sanitaire. Au 15 février, le rappel vaccinal devra avoir été effectué 4 mois après la dernière injection pour valider son passe sanitaire. Il est donc important de programmer son rendez-vous sans attendre.
-la vaccination des enfants de 5 à 11 ans


Dans les centres de vaccination, des lignes dédiées sont prévues, le vaccin, à ARN messager, étant dosé dans une forme pédiatrique par définition adaptée à l’enfant. Une consultation pré-vaccinale systématique est réalisée par un médecin.
Depuis le début de l’épidémie, en mars 2020, COVID-19 a entraîné 5 427 décès en établissements de santé ; 2 327 dans les établissements médico-sociaux de la région.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Avec la Région Bourgogne-Franche-Comté, un numérique accessible pour tous
Patrick Molinoz, vice-président de la Région chargé du...
COVID-19 en Bourgogne Franche-Comté : la septième vague continue à monter : se vacciner, se protéger, protéger les autres
La dynamique épidémique s’est encore...
Dons de 5000 euros aux associations Binôme 21, Solidarité femmes 21 et à Emmaüs
Au-delà des critères classiques de satisfaction de ses...
Contrôle sanitaire par l'Ars : Quel bilan de la qualité de l'eau de consommation humaine en Bourgogne-Franche-Comté ?
L’ARS Bourgogne-Franche-Comté publie son bilan annuel du...
Session du Conseil départemental du lundi 27 juin 2022
L’Assemblée départementale s’est réunie ce...
COVID-19 en Bourgogne Franche-Comté ; l'épidémie accélère : protéger les plus fragiles !
Les contaminations poursuivent leur forte poussée ces 7 derniers jours...
Orages violents en Côte-d'Or : de nombreuses interventions du Sdis et du Département
Après les intempéries de cette nuit qui ont causé de...
Développement du numérique en santé ; l'Ars et l'Assurance Maladie aux côtés des partenaires de Mon Espace Santé
Dans l’objectif d’un partage fluide et sécurisé des...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.