Les communes au coeur de l'action

10 mars 2022

A l'occasion de l'assemblée générale de l'association des maires de Côte-d'Or, Ludovic Rochette a évoqué le rôle central des communes et intercommunalités dans l'organisation des territoires, rappelant à quel point elles ont été sollicitées pendant la pandémie.  

 

Selon Ludovic Rochette, la politique gouvernementale ne peut se faire sans l'echelon communal et la proximité. "La crise sanitaire et la Guerre en Ukraine ont sanctuarisé les communes elles sont indispensables à la politique de l'Etat." 

Relance, Inégalités territoriales, Violences, Ruralité, discours de Ludovic Rochette

Merci tout d’abord à monsieur le Préfet pour votre présence. Je remercie également votre équipe venue à notre rencontre aujourd’hui. Je tenais en premier lieu à publiquement et devant les maires de la Côte-d’Or témoigner de votre ouverte et de votre écoute. A de nombreuses reprises, vous sollicitez l’AMF21. Nous échangeons régulièrement et cela, monsieur le Préfet, est particulièrement exemplaire !

Merci à vous, mes chers collègues, pour votre présence aujourd’hui. Cette Assemblée Générale était attendue, prévue lors du salon des maires de décembre dernier que nous avons malheureusement dû annuler, pour des raisons sanitaires, avec regrets.

Je tiens aussi à remercier sincèrement l’ensemble des collègues qui font vivre notre association, hors de tout engagement politique. C’est notre force de pouvoir représenter TOUS les territoires, en laissant à la porte les considérations partisanes. Et nous n’aurons de cesse de garder cet état d’esprit, il faut l’avouer, devenu rare.

Je tiens aussi symboliquement à accueillir en notre nom, Sonia Loth qui a été élue le 15 février dernier maire de Detain et Bruant. C’est, je crois, la dernière élection de maire qui a eu lieu dans notre département.

Décidément, nous vivons, comme nos populations, un début de mandat au sens littéral, extraordinaire. En préparant cette assemblée générale avec le conseil d’administration de notre association, nous espérions la tenir dans le cadre du retour des beaux jours, dans le cadre du bout du tunnel de la crise sanitaire. Mais il n’en est rien depuis l’invasion russe en Ukraine.

J’y reviendrai. Mais nous, nous sommes en démocratie, et nous pouvons, nous devons aussi continuer de débattre de la vie communale, de la vie intercommunale, des relations avec l’Etat, de nos interrogations, de nos craintes mais aussi de nos espérances quant au devenir de nos territoires.

La crise sanitaire

Je ne reviendrai pas en détail sur la crise sanitaire et sur nos actions communes. Je retiens que la crise des gilets jaunes a fait redécouvrir à certains les maires, et que la crise sanitaire a sanctuarisé la commune. Où sont celles et ceux qui voulaient faire disparaître les communes ? Je ne les entends plus beaucoup et c’est tant mieux !

Information à la population, solidarité auprès des habitants les plus isolés, des plus âgés, création de filières et distribution de masques, etc…

Vous avez toujours, nous avons toujours répondu présents, avec à chaque fois cette capacité d’imaginer, d’expérimenter dans l’immédiateté mais en responsabilité, avec le souci de l’efficacité en proximité. Nous avons œuvré avec nos équipes municipales et avec nos agents, que tiens encore une fois à remercier.

L’AMF21 a tenté, et je l’espère réussi, à vous épauler en vous informant, en organisant aussi une filière de distribution de masques pour vos agents. Souvenez-vous, nous en étions à nous demander en avril 2020 si nos services publics allaient tenir le coup : l’eau, la collecte des ordures ménagères, etc…

Et puis vint le temps des déconfinements, des reconfinements. Et nous avons à chaque fois, avec les moyens du bord, appliqué les protocoles, parfois confus, souvent tardifs. Mais, je tiens à rappeler qu’au niveau local, les liens avec les services déconcentrés de l’Etat, en particulier avec vous monsieur le Préfet, et avec votre prédécesseur, ont été solides, responsables et construits sur l’écoute réciproque.

Vint aussi le temps de la vaccination et beaucoup d’entre vous ont accueilli des centres. Et je retiens aussi comme symbole le vaccinobus, avec une programmation co-construite par l’Etat et votre association.

Nous devons prochainement faire le bilan de cette phase peut-être enfin derrière nous. Mais il y a bien une leçon :  nous ne pourrons faire face à de nouvelles crises sans proximité. Si l’Etat veut être efficace, il doit être être proche et s’appuyer sur celles et ceux qui connaissent et qui aiment leur territoire : les maires de la Côte-d’Or.

La Relance et les inégalités territoriales

Nous jouons aussi le jeu dans le cadre de la Relance. Peut-être avons-nous déjà réussi à répondre au grand enjeu de l’Ingénierie. Grâce à l’Etat, je pense à l’ANCT et aux VTA, grâce à l’aide à l’ingénierie créée par le conseil départemental, grâce parfois à l’initiative d’intercommunalités, cette lacune qui grippe toute politique publique d’investissements semble être aujourd’hui moins criante.

Je souhaitais néanmoins évoquer ma crainte de l’accroissement des inégalités territoriales. Malgré toute la bonne volonté de l’Etat, et des collectivités locales, je vois poindre deux blocs de communes. Celles qui peuvent financièrement répondre aux appels à projets, celles qui peuvent solliciter des aides à l’investissement, notamment pour enclencher la transition écologique parce qu’elles peuvent encore investir, et puis il y a les autres.

-Celles qui n’ont plus de capacité d’auto-financement, qui ne peuvent plus utiliser le levier fiscal. Des communes qui n’ont comme ressources que de la fiscalité et des dotations- ou du moins ce qui reste comme dotation- et qui en plus sont touchées par des prélèvements comme le FPIC.

-Celles aussi qui sont touchées par l’augmentation du coût de l’énergie, souvent d’ailleurs des communes qui doivent faire face à des coûts de centralité (gymnase, école, etc…).

-Et enfin nos intercommunalités qui pour certaines pourraient devenir exsangues.

Nous devons imaginer une grande réforme fiscale, nous devons aussi imaginer une nouvelle péréquation avec enfin de véritables études d’impact. La contractualisation avec l’Etat avec les CRTE est sûrement une première étape, originelle, en proposant une vision pluriannuelle. Peut-être pourrons imaginer avec l’Etat une relation totale pluriannuelle nous permettant d’éviter les à coups annuels des Lois de Finances.

Les Violences

Mes chers collègues, nous avons aussi été marqués par les violences subies par certains de nos collègues, et je pense particulièrement à notre collègue d’Ouges. Rien ne serait pire que de les banaliser et de les taire. Oui, quand on touche un maire, on touche à la République. C’est pour cela que votre association a souhaité œuvrer en amont et en aval.

En amont, avec les formations organisées avec la Gendarmerie et ses négociateurs du GIGN. Plus de 100 d’entre-vous ont été formés à la gestion des conflits. Encore un grand merci à la Gendarmerie et à ses négociateurs pour leur pédagogie et leur écoute.

En aval avec la Justice, dans le cadre d’un protocole. Nous nous refusons dorénavant à ce qu’un maire se retrouve seul suite à une agression. Une boîte mail vous est réservée et nous faisons avec monsieur le Procureur de la République un point régulier des affaires en cours. Sans être au dessus des lois, les maires doivent pouvoir assurer leur mandat avec sérénité. Nous avons aussi accueilli avec satisfaction le rendu suite à l’agression de notre collègue maire de Bagnot.

La Ruralité

Dernier point de vigilance la Ruralité. Nous avons bien senti ce retournement de tendance. A la Ruralité répulsive, s’installe une Ruralité plus attractive. Le Covid est passé par là, et nos habitants qui aspirent peut-être à un cadre plus aéré reviennent dans nos campagnes. On le voit, les maisons se vendent de plus en plus vite même celles qui étaient sur le marché depuis des années. Nous avons besoin d’un accompagnement au long cours, et non pas là aussi d’à coups. Je crois fondamentalement à une nouvelle génération de ZRR, les zones de revitalisation rurale. A un zonage moins techno, et une ouverture à d’autres politiques comme le logement en milieu rural. J’ai demandé d’ailleurs à notre commission Ruralité de travailler sur ce sujet.

Nous devons aussi œuvrer à des relations rénovées entre territoires, à encore plus de coopération et de mutualisation. Et vous voyez c’est notre force. Nous ne sommes pas une association catégorielle, nous sommes l’association de TOUTES les communes, de Menesble à Dijon en passant par Brognon. Nous sommes l’association de TOUTES les intercommunalités.

L’Ukraine

Enfin mes chers collègues, je voulais finir mon propos, peut-être trop long par l’actualité en Ukraine. J’ai tenu ce à ce nous nous retrouvions aujourd’hui ceints de nos écharpes tricolores. Nous l’avions fait suite aux attentats à Paris.

Et aujourd’hui la Guerre est à nos portes ; et nous sommes tous mobilisés pour accueillir les réfugiés d’Ukraine.

Avec la Protection Civile, en déclaration départementale de ce qui ce fait au niveau national, je remercie toutes les communes et intercommunalités qui se sont engagées dans la collecte de dons. Votre  mobilisation et celle de nos habitants est incroyable. Partout des initiatives de collectes d’aides humanitaires naissent et s’organisent. Vous en êtes d’ailleurs souvent à l’initiative.

Avec l’Etat, nous nous organisons pour accueillir les nombreux réfugiés qui arriveront. Cela nécessite un pilotage indispensable local par Monsieur le Préfet et ses services. Et cette crise sera sûrement malheureusement longue. C’est pour cela mes chers collègues que je vous ai demandé de venir avec vos écharpes. Pour montrer à nos amis ukrainiens que la France est là, à leurs côtés dans les 35000 communes de France, dans les 698 parcelles de liberté, d’égalité et de fraternité que forment les communes de notre Côte-d’Or.

Votre présence ce matin est aussi un symbole fort. On n’attaque pas la démocratie. S’attaquer à elle, c’est s’attaquer aussi aux fondements de notre Nation.

Vivent les communes de Côte-d’Or

Vive la République

Et Vive la France

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Non à la fermeture du canal de Bourgogne
Communiqué de presse de l'AMF 21 : l’AMF 21, à travers...
Proximité, écologie, continuité des soins en milieu rural... Semur-en-Auxois c'est la "Petites Villes de Demain" qui monte... qui monte !
Revitalisation du centre-bourg, rénovation du parc locatif, soutien aux...
A Montbard, Laurence Porte affiche la force et la résilience d'une "Petites Villes de Demain" !
Anticipation, maintien de la qualité des services aux habitants, soutien...
Chenôve a renouvelé l'opération Petits déjeuners à l'école
Depuis la rentrée 2021-2022, la Ville de Chenôve en partenariat...
C2R, un dispositif de la Région pour garantir un socle commun de services aux citoyens sur les territoires.
La Ville de Montbard fait partie des 128 communes éligibles à la...
Franck Robine à la rencontre de ceux qui sont en 1ère ligne au quotidien, les maires de Côte d'Or !
Et c’était un rendez-vous attendu par les élu-es à...
CA FAIT DU BIEN DE SE RETROUVER ! Une petite phrase sur toutes les lèvres au Salon des maires de Côte d'Or
Avec une centaine d'exposants, le Salon des maires de Côte-d’Or...
Valorisation paysagère, formez vos agents
Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) et...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.