#aménagementduterritoire, Baigneux-les-juifs inaugure sa micro-crèche

#aménagementduterritoire, Baigneux-les-juifs inaugure sa micro-crèche

Info+ :

Baigneux-les-Juifs est situé à 43 km au Nord-Ouest de Dijon.
Le fleuve la Seine traverse la commune.
Au Moyen-âge, le village portait le nom de Bagnos, issu du Latin balneolum, « petit bain ». Au XIIIè siècle, une communauté juive fut autorisée à s'y installer ; d'où le nom de Baigneux-les-Juifs.

www.echodescommunes.fr/commune_cote-dor_baigneux-les-juifs_43.html


19 mars 2022

Située dans le Pays Châtillonnais, la petite commune de Baigneux-les-Juifs compte 223 âmes. Son maire, Didier Robin, Jérémie Brigand, Président de la Communauté de communes, accompagnés de Valérie Bouchard, Conseillère départementale du canton et son binôme Hubert Brigand, d'Isabelle Bourion, Sous-préfète de l’arrondissement de Montbard, de Patrick Moreau, Président du Conseil d'administration de la Caisse d'Allocations familiales de la Côte-d'Or, de nombreux élus des communes avoisinantes et bien sûr les enfants et parents de la commune ont inauguré la micro-crèche "Les loupiots". 

Le bâtiment et ses équipements, flambant neufs, d'un budget de 1 M d'€ peut accueillir 14 jeunes enfants. Atout majeur pour l’attractivité du territoire et le maintien de sa population, il est le fruit de la volonté d'une poignée d'agricultrices et du travail motivé des élus de la commune et de la Communauté de communes, accompagnés par les partenaires financiers que sont, le Département, la Région, la Caf et l'Etat. 

Jérémie Brigand, Président de la Communauté de communes du Pays Châtillonnais a exprimé son réel plaisir d'inaugurer la microcrèche de Baigneux-les-Juifs "Les loupiots" et de voir se rassembler les habitants pour fêter cet évènement. Puis il a présenté le projet à travers son historique et les ambitions de la collectivité pour le développement du territoire.

Un peu d'histoire

"A la fin des années 80 de jeunes agricultrices, fortement impliquées dans l'exploitation agricole, organisenr un mode de garde pour leurs enfants afin de pouvoir concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle. En octobre 1988, grâce à la mobilisation de mamans du secteur, de la PMI, de l'ADMR, de la commune et de la MFR qui met à disposition ses locaux, naît la crèche de Baigneux-les-Juifs, sous une forme associative. Une fois lancée, avec le soutien de nombreux acteurs locaux, elle déménage une première fois dans l'appartement situé juste au-dessus de la Calmagne, propriété de la mairie. Quelques années plus tard, nouveau déménagement, afin d'être mieux installé, et c'est le Sivom de Baigneux les Juifs qui hébergera l'association dans une ancienne maison de harkis, et ce jusqu'en 2004, date du transfert de la compétence "petite enfance" à la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais. Je tiens à saluer tous les bénévoles qui, jusqu'à ce transfert, ont œuvré avec force au fonctionnement de cette crèche, s'ils n'avaient pas été là, nous ne serions pas rassemblés aujourd' hui, bravo à eux!

Dès 2017, suite à différentes visites, nous avons acté la désuétude des anciens locaux. Mauvaises dispositions des espaces, mises aux normes onéreuses, matériaux inadaptés, les locaux n'offraient plus un cadre satisfaisant d'accueil pour les enfants, et leurs familles. Au vu des contraintes techniques et des coûts importants d'une potentielle réhabilitation, le choix s'est rapidement porté sur la construction d'un bâtiment neuf répondant de manière optimale aux normes et aux attentes des familles, mais aussi du personnel.  Une réflexion partagée avec différents partenaires, s'est donc engagée afin de répondre à cette problématique, et c'est ainsi qu'est né ce magnifique projet au service des familles.

 

Cette construction constitue un véritable enjeu de territoire.

"La Communauté de Communes du Pays Châtillonnais, compétente en matière de petite enfance, gère 4 crèches sur l'ensemble du territoire, dont celle de Baigneux-les-Juifs, « Les p’tits filous ».

C'est un choix politique fort réalisé par les conseillers communautaires, c'est un investissement important, près d'1M d'euros  TTC pour cette crèche que nous avons voulue moderne et spacieuse parce que nous considérons que chaque enfant du monde rural, doit pouvoir, lui aussi, bénéficier d'infrastructures de qualité. C'est aussi un pari audacieux afin de pérenniser ce service à la population, mais c'est aussi une vision optimiste et moderne du monde rural. Combien de fois m'a-t-on dit, une crèche dans une si petite commune? Je crois simplement que nous sommes dans notre rôle d'aménageur du territoire, et avec 42 enfants inscrits, âgés de 2,5 mois à 3 ans et un taux de fréquentation dépassant les 72%, je crois que l'utilité de cet investissement n'est plus à démontrer. D'ailleurs, preuve de l'attraction de ce site, nous accueillons régulièrement des familles venant d'autres territoires, de Chanceaux, de Venarey les Laumes, ou de Frolois par exemple.

Offrir des solutions pour accueillir nos enfants, leur proposer un lieu d’amusement,  de garde et ainsi leur donner les atouts pour une vie de groupe épanouie est indispensable dans nos territoires ruraux. Cela contribue à notre attractivité mais aussi au maintien de familles en Pays Châtillonnais. Ce nouvel équipement offre une complémentarité entre les différents modes de garde afin de permettre aux familles de concilier vie privée et vie professionnelle. Et j'ai en ce jour, une pensée pour toutes les assistantes maternelles qui contribuent elles aussi, à répondre à ce besoin de souplesse des familles en offrant une autre possibilité d'accueil.

Chaque année, la CCPC réserve 500 000 euros à la petite enfance, et nous continuerons à l'avenir notre politique volontariste envers nos jeunes, notamment avec la reprise récente du Relai Petite Enfance Itinérant qui se rendra dans chaque anciencanton à la rencontre des familles et des assistantes maternelles. Si le bien-être et le développement des jeunes enfants est bien entendu le pilier central de la petite enfance, simplifier la vie des parents est également une préoccupation majeure.

 

Un bâtiment pour les parents ET les enfants

Cette réalisation n'est pas un simple bâtiment public, c'est un lieu de vie, une grande maison où tout le monde doit se sentir bien. Et pour que tout le monde s'y sentent bien, nous avons avant toute chose placé l'enfant au cœur de la réflexion. Autrefois fermée le mercredi, la crèche est désormais ouverte du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30, et elle assure l'accueil régulier, occasionnel ou d'urgence de nos enfants. Par ailleurs, afin de s'adapter aux dernières réglementations en vigueur  et de permettre un accueil optimal, la crèche a été agrandie, passant de 90m² à 260 m². Ce qui veut dire que nous avons triplé sa surface, 14 enfants peuvent désormais être accueillis.

Comme vous avez pu le constater lors de la visite, la crèche comprend un grand sas d’entrée pour accueillir les enfants et leurs parents, une zone pour les activités, un espace de change, une biberonnerie, une zone pour la sieste, une cuisine, une salle à manger, différents espaces de stockage, une buanderie, une salle de réunion, des bureaux administratifs et enfin dans la cour, des jeux avec sol souple pour la sécurité des enfants ont été installés.

L’accent a également été mis sur le développement durable avec le souci d’économiser au maximum l'énergie, avec notamment une isolation renforcée, des apports solaires et une lumière naturelle maximalisés en hiver grâce aux baies vitrées et maitrisés en période chaude avec des volets roulants.
Le confort a été une des préoccupations lors de la conception de ce bâtiment avec l'installation d'une ventilation naturelle afin de garantir une bonne qualité de l’air et un traitement de l’acoustique pour rendre tous les espaces propices à l’échange et à l’écoute.

Cette construction accueillante a été réalisée grâce à l’intervention de 11 entreprises, je les remercie, ainsi que Paulin Bernard architecte qui a supervisé les travaux en compagnie de mes vice-présidents Bernard Soupault puis Claude Fontaine. Ils se sont relayés pour être présents aux réunions de chantier chaque jeudi matin, durant près de 2 ans.

Merci à Léo Lagrange, notre délégataire pour le travail sérieux réalisé par Madame la Directrice et son équipe, c'est important pour les parents de pouvoir compter sur du personnel compétent et qualifié. Je crois que pour eux, c’est beaucoup plus agréable de travailler dans des locaux neufs, plus aérés.

Merci à nos partenaires financiers, le Département, la Région, la Caf, et l'Etat pour leur soutien indispensable.

Merci à la commune de Baigneux les juifs, Michèle puis Didier, les conseillers municipaux de nous avoir cédé le terrain pour une somme symbolique, je crois que l'emplacement, à proximité de l'école est idéal et permet à la crèche de faire partie intégrante de la vie communale. C'est important car cela facilite le lien, et je sais que l'équipe pédagogique est attentive et soucieuse d'établir des partenariats associatifs et intergénérationnels. Merci au Sivom de Baigneux les Juifs, qui a mis à disposition les anciens locaux durant toutes ces années.

Vive Les Ptits Filous, Vive Baigneux les Juifs et vive le Pays Chatillonnais!"

"À baigneux on s’est toujours battus pour créer et garder nos services publics" explique Didier Robin, maire de Baigneux-les-Juifs. "La crèche que nous inaugurons aujourd'hui fait partie de ces services à la personne indispensables pour maintenir les habitants dans le monde rural. En maintenant les servicers publics, on maintent de l'emploi. Nous avons offert avec plaisir le terrain pour un euro symbolique."

 

 

Patrick Moreau, Président du Conseil d'administration de la Caisse d'Allocations familiales de la de la Côte-d'Or

"Nous sommes aujourd’hui sur un territoire que je qualifierai de vaste et rural, au nord de notre département. Vaste, car s’étendant sur 107 communes. Rural bien sûr car le Pays Chatillonnais fait partie des territoires en zone de revitalisation rurale. Ce sont environ 20 000 habitants qui vivent dans la communauté de communes avec un taux de natalité en baisse depuis quelques années mais qui se stabilise dans le bassin de vie de Baigneux.

Il est à noter que le développement économique est notable sur ce bassin de vie avec la présence de plusieurs entreprises structurantes, un taux d’emploi féminin important ainsi que, comme sur de nombreux territoires, un nombre d’assistants maternels en baisse.

Cette petite introduction sommaire pour vous dire que la thématique de l’accueil des jeunes enfants est un atout majeur pour le niveau d’attractivité d’un territoire et le maintien de sa population.
L’inauguration de ce multi-accueil rénové de 14 places va donc bien en ce sens.
Et cela d’autant plus, vu le caractère très rural du territoire, où maintenir les jeunes ménages en développant une offre d’accueil petite enfance de qualité apparait comme une priorité.
Ce multi-accueil de 14 places à Baigneux contribue donc depuis son ouverture officielle à l’attractivité de votre territoire bien sûr mais aussi et surtout à enrichir l’offre de modes d’accueil de leurs enfants pour les parents. Cette structure vient donc s’ajouter 3 structures déjà préexistantes sur le territoire de votre collectivité ainsi qu’au relais petite enfance. Tout cela pour un total d’environ 60 places d’accueil.
Je dois par ailleurs souligner la qualité du travail que nous menons au quotidien en commun au service des familles de votre territoire d’un point de vue global. Je salue ainsi la véritable stratégie mise en place par votre collectivité pour répondre à de nombreux appels à projet que nous menons.
Pour nous, Caf de la Côte d’Or, mais aussi au niveau national, un de nos enjeux est de viser à la pérennité et au développement de l’offre d’accueil sur l’ensemble du territoire, qui doit pouvoir profiter à chaque parent. Au niveau national, suite à la crise sanitaire, la Caisse nationale des Allocations familiales a mis en place un plan Rebond destiné à apporter des aides supplémentaires pour relancer la dynamique de création de places d’accueil du jeune enfant. Au niveau de notre département, la Caf de la Côte d’Or travaille en ce sens avec ses principaux partenaires.

De notre point de vue, le développement de l’offre d’accueil du jeune enfant fait partie intégrante de notre action et constitue une ambition centrale pour la Branche Famille. C’est notre premier axe d’action au niveau national.
Cette ambition est formalisée, au plus haut niveau, au travers de notre Convention d’Objectifs et de Gestion 2018-2022. Son premier axe la symbolise bien car il vise à développer l’offre d’accueil du jeune enfant tout en luttant contre les inégalités sociales et territoriales.
C’est pourquoi, nous avons soutenu sur le plan financier cette structure à hauteur de 109 000 euros pour ce qui concernait l’investissement permettant son ouverture. Et comme vous le savez, la Caf est un acteur qui est aussi fortement présent pour apporter un soutien financier en matière de fonctionnement.
Pour 2020, ce sont 68 000 euros qui ont été versés via notre prestation de service unique, le bonus inclusion handicap ainsi que le Contrat Enfance Jeunesse.
A présent, au nom du Conseil d’Administration de la Caf de la Côte-d’Or et de ses équipes, je vous souhaite de belles années à ce mutli-accueil, à accueillir de nombreux enfants et à contribuer à leur éveil et épanouissement dans ces premiers instants de la vie."

"Le département répond toujours présent aux projets quand ils sont bons" résume Valérie Bouchard, Conseillère départementale du canton du Pays Chatillonnais. "Le Département de la Côte-d'Or a répondu présent à travers la MICA, la signature d’un contrat Cap 100% Côte-d'Or qui a permis un financement de 250 000 € "

Isabelle Bourion, Sous-préfète de l’arrondissement de Montbard

"Le 30 novembre 2019, je venais d’arriver dans l’arrondissement et je découvrais le Châtillonnais ; j’ai eu la chance d’être présente ici même pour la Pose de la première pierre. Le délai de deux ans pour mettre sur pied ce projet a été assez long du fait en grande partie de la crise sanitaire qui a freiné la réalisation de ces projets, mais l’essentiel c’est que ce projet ait abouti et que vous puissiez vous réjouir d’avoir mené à bien cette réalisation essentielle pour le territoire.

On sait bien qu’entre l’idée initiale et la réalisation, il y a de nombreuses étapes: de réunion, d’étude, de montage de dossier, de demande de subvention, de procédure de marchés publics. C’est un lourd travail qui demande beaucoup d’investissement et de volonté pour aller au bout du projet.

Et pour ce faire vous avez dû être accompagné financièrement par le conseil départemental la région, la CAF et l’État, dans le cadre de la DETR, qui vous a octroyé une aide de 127 000 € soit 17 % du coût de votre projet.

Mais malgré ça il restait tout de même à la communauté de communes 20 % à financer soit environ 120 000 €. Cette participation financière de la communauté de communes pour la petite enfance dénote votre politique volontariste pour le maillage du territoire concernant la garde des jeunes enfants.

Vous avez à présent un bâtiment aux normes, très fonctionnel pour accueillir des jeunes enfants. Cela a deux vertus : de créer une dynamique pour accueillir les enfants des leur plus jeune âge et d’avoir un rayonnement économique et social pour créer ou maintenir des emplois. À présent ce bâtiment est à vous, enfants parents personnel qui y travaillez.

Merci à vous tous, les élus qui ont donné de leur temps et de leur énergie les entreprises qui ont travaillé sur ce gros chantier, le personnel communal et intercommunal qui s’est investi et les parents qui ont attendu patiemment. Bravo à tous pour votre engagement et profitez maintenant cette belle réussite."

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Session du Conseil départemental du lundi 27 juin 2022
L’Assemblée départementale s’est réunie ce...
Orages violents en Côte-d'Or : de nombreuses interventions du Sdis et du Département
Après les intempéries de cette nuit qui ont causé de...
Installation de familles ukrainiennes à Châtillon/Seine
L’accueil de familles ukrainiennes qui ont fui la guerre a soulevé...
La Communauté de communes Norge et Tille s'engage pour la mobilité
Lundi 20 juin, Ludovic Rochette, Président de la Communauté de...
Le Conseil Départemental, 1er financeur des infrastructures de l'eau en Côte-d'Or
Afin de mettre la station de traitement d’eau potable de...
Dijon installe 5 nouveaux sites de brumisation dans ses parcs et jardins
Nathalie KOENDERS, et Antoine HOAREAU, ont inauguré 5 nouveaux...
JO Paris 2024, la CC Norge et Tille labellisée Terre de Jeux
La Communauté de Communes Norge et Tille vient d’obtenir le label...
L'Auxois Morvan dans la poche
Mûrie depuis 3 ans, l'application L’Auxois Morvan dans la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.