L'épicerie Papilles agréée à la marque « Savoir-faire 100% Côte-d'Or »

L'épicerie Papilles agréée à la marque « Savoir-faire 100% Côte-d'Or »

Info+ :

Boutique Les Papilles

5 rue Vaillant, 21000 Dijon
www.papille.org 

 

La marque « Savoir-faire 100% Côte-d’Or » a été créée en novembre 2019, lors de la Foire Gastronomique Internationale de Dijon, il s’agit d’une marque déposée, qui compte aujourd’hui près de 200 agréés dont :

126 agriculteurs
28 artisans
13 restaurateurs
6 traiteurs
16 commerçants.

 


22 mars 2022

Créée en novembre 2019 par le Département, la marque « Savoir-faire 100% Côte-d’Or » a pour 1er objectif la valorisation des circuits locaux. Installée au centre ville de Dijon, l'épicerie Les papilles, dirigée par Pierre et Sophie de Pelet illustre parfaitement cette vision d’un développement équilibré entre ville et campagne et bénéfique à tous, producteurs et consommateurs, que porte le Département. C'est ainsi que François Sauvadet, Président du Conseil Départemental a inauguré l’entrée de l’épicerie au sein de la démarche « Savoir-faire 100% Côte-d’Or ».

 

«En consommant local on fait vivre l’économie locale et à un coût moins élevé» explique Pierre de Pellet, propriétaire du commerce. «Nous proposons une alimentation naturelle, saine et de saison, avec des produits locaux. Au minimum 30% de nos producteurs sont établis en Côte-d'Or comme l'exige la charte d'agrément à la marque Savoir-faire 100% Côte-d'Or et 95% de nos 950 références sont produites en BFC. Le pari était de pouvoir au quotidien répondre à la demande de nos clients avec des produits locaux à des prix concurrentiels et très frais, avec un bilan carbone réduit au minimum. Ex notre lentille corail vendue dans l'épicerie pousse à dijon à la ferme de Bray.» 

On peut acheter les produits sur www.papilles.org et se faire livrer à dijon et Talant en 1 heure pour 3.99€. Conformément aux valeurs de l'épicerie, la livraison est effectuée à vélo.

 

Aujourd'hui la marque « Savoir-faire 100% Côte-d’Or » compte 200 agréés mais comme l'a précisé François Sauvadet, Président du Conseil Départemental, c’est la 1ère fois qu'un commerçant y est célébré.
Parmi les premiers commerçants agréés, Pierre et Sophie de Pelet ont reçu l’accord unanime du jury qui compose le Comité d’agrément de la marque « Savoir-Faire » lors du Comité exceptionnel au Château de Chailly, en juin dernier.
Pour François Sauvadet l'unanimité est méritée et naturelle car l’épicerie « Les Papilles » représente la quintessence de la démarche portée par lui-même ainsi que le collectif des chambres consulaires, 

Puis le Président a précisé les critères d'éligibilité à la marque

«Tout d’abord la valorisation des circuits locaux, au plus proche du producteur et dans une démarche de traçabilité et de fraicheur en privilégiant les produits savoir-faire d’un terroir et qui respectent la saisonnalité.

Des prix justes qui
- rémunèrent correctement les producteurs en leur permettant de pérenniser leurs revenus et donc leurs exploitations, ce qui contribue naturellement au maintien de l’activité économique en milieu rural
- respectent le pouvoir d’achat des consommateurs qui parfois hésite à acheter local, bio ou frais au prétexte que cela coûte plus cher.

Enfin une grande variété de produits qui démontrent toute la variété des productions qui font la richesse de cette « Petite France Agricole » qu’est la Côte-d’Or, et qui font de cette épicerie, une vraie épicerie de proximité.
Tout ça c’est précisément le sens que le Département a voulu donner à cette marque car notre objectif c’est d’abord de privilégier le mieux manger, le manger sain, le manger local. Car soutenir la production locale, assurer un approvisionnement de qualité aux Côte-d’Oriens  c’est bon aussi pour la planète et pour l’économie car l’on évite d’aller chercher à l’autre bout du monde ce que nous avons près de nous.
Ce que nous recherchons, c’est un nouveau modèle de développement respectueux de nos traditions et de nos bassins de vie en conservant la valeur ajoutée sur les lieux de production.

A l’heure des grands bouleversements que nous connaissons depuis quelques années, notamment dans les modes de consommation et les nouvelles aspirations de vie mis en lumière durant la crise sanitaire, renforcés depuis par les perspectives de crise alimentaire qui se profilent dans le sillage de la guerre qui se joue actuellement en Ukraine, cette marque nous l’avons pensé avant tout comme un acte citoyen, dont le but est de permettre aux consommateurs de devenir des consomm’acteurs du développement de leur territoire.

Sur ce sujet, Nathalie KOENDERS, le sait bien, je suis opposé à la vision défendue par la ville de Dijon et la Métropole et qui consiste à faire du « picking » pour ramener les productions et la valeur-ajoutée sur le territoire des grandes agglomérations et des métropoles, sous prétexte que c’est là que se trouvent les bassins de consommation.

Ce que je veux, c’est que les savoir-faire et la valeur-ajoutée restent au plus près des lieux de production, pour que le produit fini, puisse ensuite partir vers les lieux de consommation, afin de contribuer à un développement équilibré pour une Côte-d’Or d’équilibre car ville et campagne ont besoin l’une de l’autre.

J’en profite pour saluer d’ailleurs les initiatives innovantes que portent Pierre et Sophie de Pelet avec cette possibilité laissée au client de commander en ligne et/ou de se faire livrer directement chez soi, depuis le site internet des Papilles (www.papilles.org), en lien avec l’entreprise A2ROO (à deux roues).

Ces initiatives s’inscrivent parfaitement dans la logique du Plan Alimentaire Territorial départemental, le Plan « Alimen’terr 21 », labellisé par le Gouvernement et dont l’objectif pour le Département est de fédérer l’ensemble des initiatives locales et structurer les filières pour permettre l’émergence d’un véritable « Amazon » des produits locaux, grâce à la mise en place de solutions logistique innovantes à l’échelle de toute la Côte-d’Or.

Le Département contribuera bien sûr largement à ces objectifs, grâce :

- au développement des plateformes existantes (J’veux du local, le goût de ma Côte-d’Or ; Agrilocal 21, la nouvelle application téléphone « Savoir-faire 100% Côte-d’Or »)
- au recrutement d’un logisticien grâce au fond du plan « France Relance » (80.000 €)
- à la poursuite de son objectif d’atteindre les 80% de produits de qualité, locaux et ou bio dans les cantines des collèges
- à l’installation d’une légumerie départementale à Genlis, en lien avec Croix-Rouge Insertion.

Pour conclure je rappelle que face aux aspirations de nos concitoyens pour une meilleure qualité de vie, exacerbées depuis le début de cette crise que nous traversons et qui prend aujourd’hui une tournure nouvelle, avec le retour de vieux démons du passé, nous avons la responsabilité de trouver des solutions pérennes et innovantes, afin de rechercher collectivement les voies de l’efficience, car tout ce que l’on pourra faire pour accompagner ce mouvement contribuera à réconcilier les gens avec l’action publique.

Pierre et Sophie l’ont fait, à leur échelle, grâce à leur boutique et je veux ce matin les assurer de mon soutien et de celui de tous les élus départementaux et je prends devant vous l’engagement que le Département fera sa part, à l’échelle de la Côte-d’Or.

Je forme des vœux de prospérité à Pierre et Sophie pour le futur de leur épicerie et je leur souhaite beaucoup de bonheur et de réussite.»

«Alors que la marque a été lancée en 2019 c'est en juin 2021 que l'épicerie a obtenu l’agrément à la marque Savoir-faire 100 % Côte-d’Or » rappelle Thierry BEZEUX, élu de la CCI Métropole de Bourgogne puis il explique « à son lancement, la marque concernait essentiellement les productions agricoles de Côte-d’Or, mais les membres de son Comité de gouvernance ont rapidement compris l’intérêt de la déployer auprès d’autres secteurs d’activité comme l’industrie et le commerce. L’agrément d’un commerce de détail est la parfaite illustration de la souplesse, de l’adaptabilité et de l’exigence de la marque aux besoins des entreprises locales et au bénéfice de leurs clients.

En effet, 

- Plusieurs commerçants, ressortissants de la CCI, ont exprimé leur souhait d’intégrer la démarche « savoir-faire 100% Côte-d’Or » parce qu’elle correspond non seulement à leur esprit d’entreprise, à savoir valoriser les produits locaux et favoriser les circuits courts, mais elle répond également à leurs valeurs et engagements, notamment pour le respect des producteurs, pour celui des clients, des produits, du territoire, et de l’environnement.

- Pour répondre aux attentes de ces professionnels du commerce animés de l’esprit « savoir-faire 100% Côte-d’Or », la CCI a créé un groupe de travail technique auquel ont participé les collaborateurs du Conseil départemental de la Côte-d’Or et de la Chambre d’Agriculture afin de rédiger un cahier des charges spécifique à cette activité économique.

- Le commerce constitue indéniablement l’un des incontournables maillons dans la chaîne de distribution du producteur au consommateur.

L’obtention de l’agrément « savoir-faire 100% Côte-d’Or » par un commerçant se devait de répondre à des exigences fortes afin de donner un sens à cette démarche.

C’est pourquoi, parmi les critères d’éligibilité d’un commerce à la marque, figure notamment celui de disposer d’un minimum de 30 % de fournisseurs agréés « savoir-faire 100% Côte-d’Or ».

La CCI, garante du respect de cette exigence, vérifie ainsi, pour chaque dossier de candidature d’un commerce, la proportion de fournisseurs agréés.

- Enfin, parce que la marque « savoir-faire 100% Côte-d’Or » véhicule un état d’esprit empreint du respect de l’ensemble des acteurs, il a été décidé d’élaborer, en complément du cahier des charges, une Charte d’engagement par laquelle un commerçant garantit notamment :
- la qualité de d’accueil de ses clients,
- le conseil à la clientèle sur les produits et leurs producteurs
- la communication engagée dans la consommation locale et de proximité
- les liens directs avec ses fournisseurs
- l’animation de son magasin avec la valorisation des fournisseurs agréés
- une offre basée sur des produits de qualité, le respect des saisonnalités, les produits locaux

En véritable passionné, Monsieur de PELLET, dirigeant de l’épicerie PAPILLES, remplit l’ensemble de ces exigences, pour le plus grand plaisir de ses clients.

Au nom de la Chambre de Commerce et d’Industrie, je vous remercie pour votre implication dans le développement de la marque en ayant personnellement participé à la rédaction du cahier des charges s’appliquant aux « lieux de vente permanents ».

En cette période de crise sanitaire et de tensions internationales, les circuits courts sont une réponse efficace et réelle à notre souveraineté alimentaire. Vous y contribuez pleinement.

Je vous félicite pour l’agrément « savoir-faire 100% Côte-d’Or » de votre épicerie PAPILLES et vous souhaite de continuer à faire découvrir un maximum de produits agréés de notre territoire à votre clientèle. » 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Commission permanente du 4 juillet 2022 : plus de 6,12 Millions d'euros d'aides attribuées en faveur des Côte-d'Oriens et des territoires
Lundi 4 juillet 2022, François Sauvadet, Président du Conseil...
Session du Conseil départemental du lundi 27 juin 2022
L’Assemblée départementale s’est réunie ce...
Une nouvelle aide « Mobilités - Maintien dans l'emploi » : soulager les salariés et travailleurs non-salariés devant utiliser leur véhicule pour aller travailler et/ou pour leur travail
Lors de la session du Conseil Départemental du 27 juin, le...
Orages violents en Côte-d'Or : de nombreuses interventions du Sdis et du Département
Après les intempéries de cette nuit qui ont causé de...
Soutien renforcé au SDIS 21 : la contribution financière du Département est portée à 20 Millions d'euros en 2022 et un Schéma départemental du volontariat est mis en place
A l’occasion de la session du Conseil Départemental du 27 juin...
Le Conseil Départemental, 1er financeur des infrastructures de l'eau en Côte-d'Or
Afin de mettre la station de traitement d’eau potable de...
Le Cirque de la Coquille à Etalante devient le 12e Espace naturel sensible de Côte-d'Or !
François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de...
L'Auxois Morvan dans la poche
Mûrie depuis 3 ans, l'application L’Auxois Morvan dans la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.