Construction d'un réseau de chaleur à Fontaine-Française

Construction d'un réseau de chaleur à Fontaine-Française

Info+ :


SICECO - Territoire d’énergie Côte-d’Or

SICECO , territoire d’énergie Côte-d’Or
Constitué en 1947, le SICECO est un syndicat mixte fermé agissant sur le territoire de la Côte-d’Or et regroupant 675 communes et 18 Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) à fiscalité propre. Fondé sur les grands principes de la solidarité intercommunale, il participe activement à l’aménagement du territoire, au service des élus et des usagers. Tout en respectant l’environnement, il favorise le développement économique et la qualité de vie.
Le SICECO opère dans les domaines suivants : distribution publique d’électricité, de gaz et de chaleur, éclairage public, énergie (maîtrise de l’énergie et énergies renouvelables), bornes de recharge pour véhicules électriques, cartographie et service d’information géographique, technologie de l’information et de la communication, communications électroniques.
En 2016, il s’est lancé dans la distribution publique de chaleur et de froid et a créé la Régie Côte-d’Or Chaleur afin d’assurer l’acquisition, l’aménagement et l’exploitation, quelle que soit la source d’énergie, d’installations de production et de réseaux de chaleur et de froid. Elle assure aussi le service public de distrbution de chaleur et de froid.

www.siceco.fr


13 avril 2022

Nicolas Urbano, maire, et Jacques Jacquenet, président du SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, ont visité le chantier de construction du réseau de chaleur à Fontaine-Française. D’une longueur de 835 mètres, il desservira 11 bâtiments à partir de la prochaine saison de chauffe.

Un projet au coeur de la transition énergétique
Soucieuse d’agir en faveur du climat, Fontaine-Française souhaitait s’équiper d’un réseau de chaleur alimenté par une énergie renouvelable locale : le bois. Des études réalisées par le SICECO et ses partenaires ayant démontré la pertinence d’un tel équipement, la commune en a confié le développement au SICECO qui le finance et l’exploite via sa Régie Côte-d’Or Chaleur. D’un montant de 1 530 000 € HT, dont 55 % de subventions (Feder, ADEME Fonds Chaleur Renouvelable, Département), il permet au territoire de faire un pas de plus en faveur de la transition énergétique : par rapport aux anciens systèmes de chauffage, la chaufferie permettra d’éviter le rejet de 400 tonnes de CO2 dans l’atmosphère, soit l’équivalent de 200 voitures parcourant annuellement 15 000 km. 6 chaudières fioul seront substituées répondant ainsi à une priorité dans la lutte contre le réchauffement climatique mais aussi dans le contexte actuel de crise énergétique.
En construisant ce réseau de chaleur, le SICECO participe aussi à l’atteinte des objectifs nationaux en la matière : multiplier par 5 les quantités de chaleur issues d’énergies renouvelables à l’horizon 2030.

Une énergie renouvelable locale
La production de chaleur sera issue d’une chaudière biomasse. D’une puissance bois de 600 kW, elle alimentera le pôle scolaire et la maison Commard, l’accueil du périscolaire, le collège Henri Berger, des logements sociaux, la maison d’accueil pour personnes âgées, le foyer médicalisé, un gymnase ainsi que des locaux administratifs.
L’approvisionnement en plaquettes forestières sera mené dans une démarche de proximité grâce à une entreprise locale.

Un peu plus de 8 mois de travaux
Commencés le 24 février, les travaux se poursuivront jusqu’à l’automne. Ils consistent principalement en la construction du bâtiment abritant la chaufferie, l’installation des systèmes de chauffage et le déploiement des 835 mètres de réseau qui achemineront l’eau chaude auprès des différents bâtiments.
Les entreprises participant aux travaux sont : le bureau d’études CSI (Dijon -21) pour la maîtrise d’oeuvre en collaboration avec l’agence d’architecture AVB (Dijon -21) ; Qualiconsult (Fontaine-lès-Dijon - 21) pour le bureau de contrôle ; SOCOTEC (Dijon - 21) pour la coordination sécurité et protection du chantier ; Star terrassement (Mesmont - 21) pour le terrassement ; Baranzelli SARL (Gray - 70) pour le gros oeuvre ; SARL Labeaune pour l’étanchéité (Saint-Apollinaire - 21) ; les charpentiers de Bourgogne (Longvic - 21) pour le bardage bois / serrurerie ; SAELEN ENERGIE (Sainte-Hélène-du-Lac - 73) pour la chaudière bois ; EIMI (Chenove - 21) pour le déploiement des réseaux, le chauffage et l’électricité.

LA MISSION BOIS-ÉNERGIE DE CÔTE-D’OR (MBE 21)
Afin de faciliter et de faire émerger des projets de chaufferies biomasse automatiques, le SICECO, en partenariat avec le Conseil départemental de la Côte-d’Or et l’ONF, participe au développement de la Mission Bois-Énergie de Côte-d’Or (MBE 21) qui permet de réaliser une analyse d’opportunité et une analyse de la disponibilité de la ressource bois réalisées par l’ONF pour vérifier si le projet est envisageable. Si l’opportunité est avérée, une étude de faisabilité est effectuée par le SICECO pour définir le projet technique et calculer sa rentabilité économique. La suite du projet est assurée par le SICECO.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Enquête participative sur l'Alyte accoucheur, un petit crapaud remarquable à tout point de vue
Depuis le 15 mars et jusqu’au 30 juin prochain, la Société...
La ruralité et la Commune sont une chance pour restaurer la confiance et libérer l'énergie des territoires
100 mesures face à l’urgence territoriale. Résolution...
Une assemblée générale du CAUE de Côte-d'Or centrée sur les communes
L'assemblée, présidée par Joël Abbey, entouré...
Pour les communes, le Conseil en Energie Partagé est le seul poste de dépense qui n'augmente pas !
Le Conseil en Énergie Partagé, c'est quoi ? C'est l'aide que...
Couternon a organisé son 1er Marché de Printemps
C'est dans dans le magnifique écrin du Parc du Mille Clubs que...
Montbard inaugure son terrain de VTT
Aux côtés des gymnases, du centre aquatique, des terrains de foot,...
Orvitis visite le chantier du programme immobilier de Belleneuve
Fruit d\'un partenariat entre la commune et Orvitis, un programme de 12...
Un partenariat en faveur de la biodiversité signé entre SNCF Réseau et l'Agence Régionale de la Biodiversité en BFC
Afin d’optimiser la gestion des abords des voies du réseau...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.