COVID-19 en BFC : La lente décrue se poursuit : Se mobiliser encore pour stopper le virus

02 mai 2022

La circulation du virus poursuit le lent repli entamé la semaine dernière en Bourgogne-Franche-Comté, mais reste à un niveau élevé exigeant le maintien de notre vigilance individuelle et collective. Une forte pression continue de peser sur les hôpitaux du fait notamment de la oncomitance de l’épidémie de COVID-19 avec d’autres virus saisonniers.

Le recul de l’épidémie amorcé la semaine dernière s’est poursuivi ces 7 derniers jours en Bourgogne-Franche-Comté, où le taux d’incidence en population générale est enfin passé en-dessous du millier de cas pour 100 000 habitants.

Le niveau de circulation virale demeure cependant élevé dans l’ensemble des départements, où le taux de positivité des tests peine à décrocher.

Concernant le dépistage, l’ARS rappelle que tout résultat positif de test antigénique ou d’autotest doit nécessairement être confirmé par un test RT-PCR en laboratoire. Ce test contribue à la surveillance nationale et internationale des variants circulants sur notre territoire et permet de détecter précocement l’arrivée de nouveaux variants. Dans l‘attente de cette confirmation, la personne est considérée comme cas positif et entame une période d’isolement indispensable pour casser les chaînes de transmission.

L’activité des hôpitaux garde un rythme très soutenu, qui maintient la pression sur les équipes par ailleurs toujours mobilisées par les autres virus saisonniers.

 

Deuxième rappel

Coté vaccination, pour mémoire, le deuxième rappel est fortement recommandé pour les personnes âgées de 80 ans et plus, pour les résidents en EHPAD et en USLD, ainsi que pour les personnes immunodéprimées, 3 mois après leur premier rappel.

Il est également ouvert et conseillé aux personnes de 60 ans à 79 ans, dès 6 mois après l’injection du premier rappel ou après la dernière infection.

Les professionnels de santé de proximité (médecins, pharmaciens, infirmiers…) demeurent impliqués dans cette campagne de vaccination, dont les enjeux gardent tout leur sens, car l’épidémie n’est pas derrière nous.

Depuis mars 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, elle est responsable de 6 310 décès en établissements de santé ; 2 472 dans les établissements médico-sociaux.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

COVID-19 en BFC : Lépidémie se replie lentement mais le virus est toujours là
La situation sanitaire continue de s’améliorer progressivement en...
La Région élabore sa nouvelle politique régionale en faveur des quartiers urbains prioritaires
Dans le cadre de l’élaboration de sa nouvelle politique en faveur...
Région BFC : L'égalité femme-homme en toile de fond de la politique publique
Depuis quatre ans, le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté...
« Historique » ou presque ! C'est le Plan Marshall de 150 millions d'euros présenté par François Sauvadet aux maires de Côte d'Or...
Et c’est le soir de la traditionnelle rencontre des maires...
Forum IA4Care - les 1ères rencontres de l'intelligence artificielle appliquées en santé de Dijon
Dijon métropole est l’un des territoires pionniers en France...
COVID-19 en BFC : L'épidémie continue de reculer mais n'est pas derrière nous
La situation sanitaire suit une évolution favorable en...
Départements de France et la Banque des Territoires signent un protocole national relatif à la protection de l'enfance dans les territoires
Dans le cadre du renouvellement de leur convention annuelle,...
Conseil Départemental des Jeunes : « Bravo pour votre travail et merci pour votre engagement »
« Je tiens à vous remercier très sincèrement et je...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.