Invité à Norges, David Lisnard a plaidé pour une grande loi sur les libertés locales !

Invité à Norges, David Lisnard a plaidé pour une grande loi sur les libertés locales !

Info+ :

AMF21

Hôtel de Ville

CS 73310

21033 DIJON CEDEX

www.amf21.fr

contact@amf21.fr

 


11 mai 2022

Ludovic Rochette, président de l’AMF21 a convié les présidents des 19 intercommunalités de Côte-d’Or ou leur représentant à échanger avec David Lisnard, président de l’AMF nationale, sur le thème qui fâche un peu les élus, la situation financière des EPCI de la Côte-d’Or, ainsi que les problématiques liées à la mutualisation. Un accueil convivial dans la commune de Denis Mailler, maire de Norges-la-Ville aux côtés de Patrick Molinoz, maire de Venarey-les Laumes et Vice-président de l’AMF.

Pour mémoire, David Lisnard est maire de Cannes et c’est bien le maire, tout autant que le président de l’AMF qui s’indigne du fait que « la dévitalisation des mairies par la privation du pouvoir d’urbanisme, de responsabilité financière – même vis-à-vis des contribuables – cela revient à une mise sous la tutelle de l’Etat à travers, notamment du système des dotations. Des dotations fragiles par essence et on constate que l’Etat, depuis 2014 a prélevé 42,7 milliards d’euros sur les collectivités locales ! ».

Une tutelle, qu’on pourrait qualifier d’humiliante pour des élus responsables engagés dans le développement et/ou le redynamisation de leur territoire. Une tutelle de l’Etat qu’on retrouve un peu cachée dans les coins (ou pas) avec de grands ensembles créés par la loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République) et celle, peut-être moins connue, la loi MAPTAM (modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) qui ont réduit considérablement les capacités d’intervention les intercommunalités.

On n’oubliera pas « la schématisation, notamment par le biais des conseils régionaux, qui remet aussi en cause la responsabilité et la liberté locales. On doit laisser le territoire s’organiser et permettre à l’initiative locale de se mettre en place au sujet des problématiques liées aux déserts médicaux, au déploiement du numérique, à l’accès à l’eau potable, à l’assainissement ».

Les libertés locales, le mots est lâché et les élus redoutent le fort retour de manivelles qui se prépare, tout en aspirant à une démonstration de force vis-à-vis de l’Etat (qui redevient centralisateur ??) confère la manifestation qui a rassemblé les élus en septembre 2015 (à relire ICI, ça ne peut pas faire de mal).

Ludovic Rochette, qui lui est maire de Brognon, aspire à un réel débat sur le fiscalité des intercommunalités. Pour les présidents de #nosintercos, l’inquiétude est déjà au rendez-vous en raison de la hausse du coût des matières premières et des denrées alimentaires, qui risque de faire exploser leur trésorerie dès la rentrée (cantine, portage de repas etc. entre autres).

« Nous allons faire face à des principes de réalité budgétaires sévères. Le “quoi qu’il en coûte”, même si je n’aime pas cette expression, a été utile et pertinent. Il a permis de préserver le pouvoir d’achat des Français et de compenser l’arrêt de l’activité pendant la pandémie. On savait que Bercy était une administration performante pour prélever, on a vu qu’elle l’était aussi pour distribuer » exprime David Lisnard !

La rencontre du président de l’AMF avec les présidents de #nosintercos pourraient se conclure par des constats qui nous concernent tous ! L’incidence de l’inflation sur les prix de l’énergie, les travaux, les cantines scolaires va être générateur de stress important pour les élus au moment où l’Etat déploie et attend beaucoup de ses dispositifs de redynamisation des territoires (Centres-Bourgs, Petites Villes de Demain etc.) …

« Pour l’instant, tout a été un peu masqué, grâce à beaucoup de dépenses publiques. Mais l’année prochaine va être très dure. »

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Les communes au coeur de l'action
A l'occasion de l'assemblée générale de...
L'AMF 21 appelle à la solidarité pour soutenir les populations ukrainiennes
Face à la situation de crise qui frappe depuis plusieurs jours...
Plus de décentralisation pour plus de proximité en 2022
Ludovic Rochette, Président de l’association des maires de la...
Ludovic Rochette promu Chevalier de la Légion d'honneur « Promotion COVID » 1er janvier 2021 !
Emotion, humour et beaucoup de monde ayant répondu présent !...
Place au salon des maires
Bien connu des élus locaux et des fournisseurs de la commande publique,...
La justice veut rompre l'isolement des élus communaux face aux incivilités
Par la signature d'un protocole entre le tribunal judiciaire de Dijon...
L'AMF et l'AMRF plaident pour le déploiement d'une vaccination en proximité et accessible aux plus fragiles
L’AMF et l’AMRF soulignent l'implication des maires dans la...
Les intercommunalités, actrices de premier plan de la relance
L’Etat met en place un nouveau dispositif pour aider les...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.