Visite de la Vice-Présidente de la Région sur le projet éolien des Hauts de l'Armançon

Visite de la Vice-Présidente de la Région sur le projet éolien des Hauts de l'Armançon

Info+ :

A propos de wpd
La société wpd onshore France est présente en France depuis 2002. Elle emploie 100 salariés et a développé 32 parcs actuellement en exploitation qui alimentent l’équivalent d’un million de personnes en électricité verte. Elle possède une agence à Dijon, ainsi que 6 autres agences à Lille, Limoges, Nantes, Lyon, Cholet et Boulogne-Billancourt, son siège.
En Bourgogne-Franche-Comté, wpd a déjà développé depuis 2005 trois parcs éoliens en exploitation dans le Montbardois (Côte d’Or) et dans le Serein (Yonne).
www.wpd.fr

Pour plus d’informations :
Lola Bluwol - Tél : +33 7 63 52 55 63 - Email : l.bluwol@wpd.fr
Sophie Illegems - Tél : +33 6 31 88 07 27 – Email : s.illegems@wpd.fr


07 juin 2022

Mercredi 1er juin 2022, Stéphanie Modde, Vice-Présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a visité le site du futur projet éolien des Hauts de l’Armançon, dans l’Yonne. Un projet dont la qualité de prise en compte des enjeux de biodiversité et de concertation est reconnue. Le parc éolien pourrait fournir 1/3 des habitations de l’Yonne en électricité verte, un élément important de souveraineté énergétique dans le contexte actuel.

Stéphanie Modde a pu rencontrer les élus des communes d’implantation, Aisy-sur-Armançon, Cry et Nuits, qui sont à l’initiative du projet éolien en 2016. Ces derniers ont pu expliquer leur volonté initiale de lancer un projet d’énergies vertes adossé à un programme environnemental inédit, garantissant au final un gain net de biodiversité pour le territoire.

Le projet est en partie implanté dans les boisements communaux, faisant déjà l’objet d’une activité sylvicole pour le bois de chauffage. Les participants ont pu observer les mesures écologiques qui seront prises pour préserver la biodiversité : protection de plus de 2000 d’arbres ; mise en place de 56 hectares d’îlots de senescence ; restauration de clairières riches en biodiversité etc… pour faire renaitre un boisement qui aujourd’hui se referme sur lui-même et s’appauvrit.

Pour décider la localisation des éoliennes, le projet a fait l’objet au préalable de 4 ans d’études environnementales, pour étudier la faune et la flore et s’implanter hors des zones sensibles pour la biodiversité. La technique du « micro-siting » a été utilisée, pour observer à l’arbre près, et par exemple noter ceux utilisés par la faune, à protéger.

Stéphanie Modde, Vice-Présidente de la Bourgogne-Franche-Comté en charge de la transition écologique : « Le projet des Hauts de l’Armançon est fortement porté par ses élus locaux. Il a eu le mérite d’être travaillé en amont avec la population et les acteurs locaux notamment associatifs. Il est souhaitable que le tissu économique local soit le plus partie prenante du projet et que les futures retombées financières soient réinvesties dans la transition écologique et les équipements de proximité. »

Jean-Louis Gonon, maire de Nuits : « En tant qu’élus, nous avons souhaité préparer notre territoire aux mutations climatiques. Nous voulons transmettre à nos jeunes générations un environnement durable. Dans nos villages, nous constatons que nos boisements dépérissent de la sécheresse. Autour du projet éolien, nous avons défini avec wpd un programme environnemental pour protéger notre biodiversité locale. Notre but, c’est que ce soit mieux après qu’avant pour la biodiversité ! Et les retombées économiques du projet nous permettrons d’investir encore dans la transition de nos communes, par exemple pour soutenir la rénovation énergétique ou créer des chemins de randonnée, pour un tourisme durable. »

Delphine Poirson, directrice management chez wpd :
« Notre volonté a été forte dès le début de co-construire ce projet avec les élus bien sûr, mais aussi les habitants et les acteurs du territoire. Nous avons travaillé avec l’ONF, nous avons rencontré les associations environnementales. Nous sommes un producteur d’énergie 100% renouvelable, et notre engagement en faveur de la biodiversité est très important pour nous ».

Un programme environnemental inédit autour du projet
L’entreprise wpd, en charge de développer le projet éolien, s’est engagée à développer un programme environnemental de plus de 50 mesures portant sur la biodiversité et le cadre de vie. Il portera bien au-delà des communes d’implantation, sur 60 km2 autour du projet. D’autres mesures portent sur la préservation de la ressource en eaux et des milieux humides (sur les cours d’eau du Bornant et de l’Armançon) et sur la valorisation du patrimoine de la vallée. Objectif : faire du territoire de l’Armançon, un territoire exemplaire en matière de gestion environnementale pour le préparer à la mutation climatique.

Un projet soutenu par les élus et concerté localement
Autre spécificité du projet : depuis son lancement en 2016, wpd a inclus dans cette démarche les riverains, exploitants agricoles, l’ONF, le syndicat de bassin versant, et les usagers de la forêt (chasseurs, fédération départementale de pêche) aux côtés des élus locaux. Au total, plus de 400 personnes ont participé aux différents ateliers : conférence environnementale, expositions d’information, porte-à-porte,... Objectif : accompagner la bonne insertion du projet dans son environnement et répondre aux attentes du territoire.

Un parc qui pourrait alimenter 1/3 de l’Yonne pour sa consommation résidentielle d’électricité
Grâce à ses 18 éoliennes nouvelle génération, le parc éolien des Hauts de l’Armançon pourrait alimenter 1/3 de l’Yonne pour sa consommation résidentielle d’électricité. Ses 104,4 MW de puissance représente une contribution conséquente pour la sécurité d’approvisionnement en énergie de la région.
Le projet est actuellement en cours d’instruction par les services de l’Etat.

Les chiffres clés du projet éolien des Hauts de l’Armançon :
• 18 éoliennes
• 3 communes : Cry, Nuits et Aisy-sur-Armançon (Yonne)
• 104,4 Mégawatts (MW) de puissance totale installée
• Production de 263 Gigawattheures/an (GWh)
• Equivalent à la consommation résidentielle d’électricité d’1/3 de l’Yonne
• +50 mesures environnementales sur 60km2


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Crise énergétique : le SICECO, territoire d'énergie Côte-d'Or aux côtés de ses adhérents
Pour les collectivités, la crise énergétique...
France 2030 : un an après son lancement, les premiers résultats concrets sont là en Bourgogne-Franche-Comté !
Avec 8,4 milliards d’euros investis dans plus de 1700 projets innovants...
Prix Territoria 2022 : la Région Bourgogne Franche-Comté doublement à l'honneur
Mardi 15 novembre à Paris, en présence de Yaël Braun-Pivet,...
La Région Bourgogne-Franche-Comté au chapitre des transitions
On en entend beaucoup parler, et nous l’avons tous déjà...
Dijon métropole à la conquête de l'appellation bourgogne
Dans le cadre du grand projet Dijon métropole viticole, François...
Enjeux climatiques et énergétiques : la Région Bourgogne-Franche-Comté mobilisée en faveur de l'hydrogène
Depuis plusieurs années, et encore plus face aux enjeux climatiques et...
Talant à l'heure de la sobriété énergétique
Au regard des contraintes extrêmement fortes qui pèsent...
Foire internationale de Dijon : la marque « Savoir-Faire 100% Côte-d'Or » fête ses 3 ans !
Partenaire privilégié de l’évènement, le...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.