Accompagner la rénovation énergétique des communes

27 juillet 2022

Il n’est pas toujours aisé pour les collectivités de Côte-d’Or d’initier un projet de rénovation énergétique de leurs bâtiments. Pour les accompagner, le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or s’appuie sur une équipe de conseillers en énergie partagés et sur des économes de flux (1).

Parmi les 675 communes et 18 EPCI qui adhèrent au SICECO, 329 ont fait le choix de transférer la compétence de conseil en énergie partagé au syndicat afin de faciliter leurs travaux de rénovation énergétique et le suivi de leurs consommations et dépenses énergétiques. « Avec ce transfert de compétences, nous accompagnons techniquement et financièrement les collectivités dès qu’elles en ont besoin pour la rénovation énergétique de leurs bâtiments» précise Manon Ancery, économe de flux au SICECO. Avec le soutien de l’ADEME et du programme ACTEE (2) de la FNCCR, quatre postes de conseillers en énergie partagés et deux d’économes de flux ont été mis en place au sein du syndicat. Pour financer en partie ces emplois, le service est toutefois payant depuis le 1er janvier 2022 jusqu’à 100 euros* par an et par bâtiment sur lequel les experts interviennent dans la limite de 1 500 euros pour les communes rurales et 3 000 euros pour les communes urbaines.

*50 € pour les communes rurales ; entre 50 et 100 pour les communes urbaines ; 100 pour les EPCI

Rénover, mais comment ?

Quand une collectivité souhaite réduire sa facture énergétique et en finir avec les passoires thermiques, elle se tourne vers le SICECO qui va lui apporter ses conseils et la guider dans sa démarche. « On commence par un audit énergétique que nous commandons auprès d’un bureau d’étude. Ce diagnostic est co-financé par le SICECO et la collectivité selon différents niveaux d’intervention. » Le document dresse un état des lieux de la performance énergétique du bâtiment visé ; du chauffage à l’éclairage en passant par les menuiseries ou la ventilation. « De là, la collectivité reçoit une liste de préconisations énergétiques pour optimiser sa consommation et limiter ses émissions de gaz à effet de serre. » Remplacer les fenêtres, améliorer l’isolation, opter pour une pompe à chaleur ou une chaudière bois…. Chaque proposition s’accompagne d’une fiche explicative et détaille le montant de l’investissement à prévoir ainsi que les économies escomptées et le délai nécessaire pour un retour sur investissement. « La fin du rapport établit des scénarios de travaux en mettant en avant les plus pertinents ou les plus urgents en fonction de la réglementation ou des conditions sanitaires » précise Manon Ancery.

Etape suivante et aides financières

Après cette première étape, la collectivité peut initier ses travaux, guidée techniquement par le SICECO. « Nous apportons également une ingénierie financière pour identifier les aides de l’Etat, de la Région, du Département et celle du SICECO. Nous dressons un état des lieux des subventions. » Au titre des aides, le SICECO joue pleinement son rôle. Trois programme d’aide avaient été mis en place en 2017, relayées par un nouvel appel à projet lancé en janvier 2021 : « Appel A Projets Rénovation performante des bâtiments ». « Nous subventionnons jusqu’à 35% de la dépense éligible pour les collectivités qui ont transféré la compétence, avec un plafond compris entre 20 000 euros et 30 000 euros. » En parallèle, le SICECO propose des aides ponctuelles. Après une première action portant sur un groupement de commande pour l’isolation des combles notamment, pour lequel des travaux sont en cours en 2022 ; le syndicat a mis en place un nouvel appel à projet en 2022 pour le remplacement des chaudières fioul ou propane. « Une chaudière fioul ou propane vétuste, de plus de 15 ans, doit être remplacée par une chaudière à bois ou une pompe à chaleur. Pour candidater, les collectivités doivent remplir avant le 30 septembre 2022 un questionnaire en ligne. » Elles peuvent ensuite bénéficier d’une étude de faisabilité prise en charge à 100% par le SICECO, et de subventions pouvant atteindre 50% du coût des travaux. En parallèle, le SICECO gère la valorisation des travaux par le dispositif des CEE, certificats d’économie d’énergie, et en reverse partiellement ou totalement le montant aux collectivités.

Un exemple concret

A Molinot, le maire, Christian Poulleau et son équipe, rénovent la mairie et le logement qui la surmonte. « Fin 2020, nous avons lancé les premiers travaux pour la réfection de la toiture, l’isolation ainsi que le changement de la chaudière pour profiter de la dernière génération. Ils ont duré jusqu’en 2021. » En amont des opérations, la mairie a profité d’un diagnostic grâce au financement et à l’expertise du SICECO et ses prestataires. « La mairie de Molinot a bénéficié d’un financement de 7 527 euros du SICECO » complète Manon Ancery. Dans une deuxième phase de travaux, la commune a aménagé le logement, changeant les huisseries notamment.  Forte de cette première expérience, la commune envisage un nouvel aménagement pour son ancienne poste. Après que le projet de résidence sénior autonome soit finalement apparu trop ambitieux et complexe dans sa gestion pour la collectivité, les élus planchent sur trois duplex de 70 m². Ils comptent s’appuyer sur le SICECO pour accompagner leur projet afin qu’il s’avère économe en énergie, notamment avec une solution de chauffage adaptée. « Le SICECO joue un rôle important tant pour la dimension financière que pour le diagnostic et les préconisations sur ce que nous pourrions mettre en place pour avoir un logement sobre énergétiquement. » Christian Poulleau encourage les élus ne disposant pas des compétences internes nécessaires à se tourner vers le  SICECO. « Les conseillers font preuve de réactivité et apportent des conseils pertinents » conclutle maire de Molinot.

Contact : Manon Ancery, Économe de flux au SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or – 03.80.50.99.24 mancery@siceco.fr

(1)    Econome de flux : L’appellation « économe de flux » provient du programme ACTEE porté par la FNCCR et dont le SICECO est lauréat en partenariat avec les autres syndicats d’énergies de Bourgogne-Franche-Comté. En parallèle des missions de CEP, il a une démarche d’analyse financière, de recherche de système de financement innovant, de mise en place d’expérimentations de Contrats de Performance énergétique (CPE).

(2)    ACTEE : Action des Collectivités Territoriales pour l'Efficacité Energétique

Quatre postes de conseillers en énergie partagés et deux d’économes de flux ont été mis en place au sein du syndicat

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

C'est l'été, parlons ruralité et actions communales des villages d'avenir avec l'AMRF
L’Association des maires ruraux de France vous propose douze...
Sécheresse en Côte-d'Or : renforcement des mesures de restriction
Un renforcement des mesures de restriction est applicable à compter du...
Visite du centre de loisirs situé sur la commune de Couternon
La Communauté de Communes Norge et Tille a la compétence des...
La NeT s'engage pour la transition énergétique
1er EPCI de moins de 20 000 habitants en Côte-d'Or à initier une...
Plan européen pour l'hydrogène propre : Marie-Guite Dufay se félicite des retombées pour la Région
Un projet important d'intérêt européen commun (PIIEC)...
Visite du chantier de l'Accueil Collectif pour Mineurs (ACM) à Bellefond
Les 80 enfants de la commune de Bellefond vont pouvoir bénéficier...
Thierry Darphin a inauguré la rénovation de l'Asile Charbonnel et de la roseraie à Is-sur-Tille
Thierry Darphin, maire de la commune d'Is-sur-Tille a inauguré la...
Adaptation au changement climatique : huit acteurs régionaux s'engagent
Jeudi 7 juillet 2022, huit acteurs régionaux engagés pour relever...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.