Une pierre pour un autre avenir

06 septembre 2022

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté investit sur son territoire et en l’avenir. La pose de la première pierre des nouveaux ateliers du lycée Hippolyte Fontaine traduit cet engagement pour une transition écologique et la mise en valeur des filières professionnelles pour les jeunes.

« 30% des lycéens choisissent la voie professionnelle et nous en sommes fiers » a insisté Océane Charret-Godard, vice-présidente du Conseil régional en charge des lycéens avant de rappeler que « ce sont des filières d’excellence qui participent à la vie de tous les jours. » En témoigne l’investissement de 8,1 millions d’euros que la collectivité engage pour la réhabilitation et la restructuration des ateliers automobile et métallerie du lycée Hippolyte Fontaine à Dijon. « Nous voulons vous donner les meilleures conditions pour apprendre que ce soit au niveau des ateliers, des classes, des repas, des agents qui entretiennent les établissements… On vous témoigne notre confiance et on investit pour que vous preniez plaisir à apprendre » a répété l’élue devant un parterre de 160 élèves de seconde professionnelle fraichement débarqués dans l’établissement. La vice-présidente n’a pas été la seule à promouvoir la voie professionnelle. A ses côtés, le recteur de l’Académie de Dijon, Pierre N’Gahane s’est réjouit qu’un collégien sur trois opte pour la voie professionnelle. « C’est une voie à enjeu. L’Etat entend la renforcer pour aller vers une meilleure insertion ou faciliter la poursuite d’étude. Nous avons besoin de technicien qui passe par cette voie exigeante. » De son côté, alors que ces filières font l’objet de réflexion, Océane Charret-Godard se veut vigilante sur la future réforme. « Nous croyons à l’hybridation plutôt qu’à deux systèmes concurrentiels. »

Un avenir plus durable

Entourée d’autres élus et d’acteurs de l’éducation locaux, l’élue régionale a posé la première pierre des futurs ateliers qui, sur 2 000 mètres carrés, inscriront l’établissement dans l’indispensable transition énergétique. « Nous attendions ce bâtiment car c’était devenu difficile tant au niveau du chauffage, c’était une passoire thermique, que des salles et de l’espace. Là nous aurons les bonnes conditions pour travailler avec une centaine d’élèves » précise Frédéric Taillard, professeur de maintenance des véhicules. Les nouveaux ateliers, dont la livraison devrait arriver en avril 2024, profiteront d’une réduction de 65% de la consommation de chauffage pour arriver à l’équivalent d’un bâtiment basse consommation grâce à une isolation de la façade et de la toiture. La future construction réduira également de 40 décibels les bruits sortants des ateliers. Dans l’attente, les élèves profiteront de 600 m² d’ateliers temporaires, faisant le tampon en fonction des besoins et des avancées. Un espace qui sera transformé en parking et en station de lavage avec récupération des eaux. A l’intérieur, les ateliers seront repensés, pour plus de fluidité, la mécanique devenant voisine de la carrosserie ; la chaudronnerie de la métallerie. « Le Conseil régional est volontariste, ambitieux pour financer des équipements qui participent à la transition » insiste Océane Charret-Godard.

Nadège Hubert

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Conseil municipal de Dijon du lundi 26 septembre 2022
Le conseil municipal s’est réuni le lundi 26 septembre 2022 pour...
Construction d'une résidence intergénérationnelle à Chenôve
Située dans un quartier calme, résidentiel et verdoyant, proche des...
22 nouveaux contrats d'apprentissage pour la rentrée 2022 : le Département s'engage pour l'insertion des jeunes !
Martine Eap-Dupin, Vice-présidente en charge des Ressources humaines, a...
COVID-19 en BFC : La reprise épidémique accélère : se vacciner, se protéger !
L’épidémie de COVID-19 enregistre une forte hausse ces 7...
La Caisse d'Allocations Familiales de la Côte-d'Or, un acteur incontournable pour le pouvoir d'achat et la garantie du juste droit
Dans un contexte de forte demande sociale, la Branche Famille et la Caisse...
Chenôve installe son observatoire de la laïcité à l'occasion de la #5ème fête de la République
Depuis 2016, à la date symbolique du 21 septembre, chenôve...
Programme FEDER-FSE+ 2021-2027 : près d'un demi-milliard d'euros mobilisé pour la Bourgogne-Franche-Comté et le Massif du Jura
La Bourgogne Franche-Comté, première Région...
Une vision du rôle de l'élu
Première femme première vice-présidente du Conseil...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.