Elles sont 109 en Bourgogne Franche-Comté... Ce sont les Petites Villes de Demain et leurs 67 chefs de projet !

Elles sont 109 en Bourgogne Franche-Comté... Ce sont les Petites Villes de Demain et leurs 67 chefs de projet !

Info+ :

 

Le dispositif « Petites Villes de Demain » mis en place à la fin de l’année 2020 rencontre dans notre région, comme partout en France, un vrai succès.

L’offre de services du programme rassemble les outils et expertises apportés par l’ensemble des partenaires nationaux et locaux, et s’organise autour de 3 piliers.

Le soutien en ingénierie pour donner aux collectivités les moyens de définir et mettre en œuvre leur projet de territoire, en particulier par le renforcement des équipes (par exemple, avec une subvention d’un poste de chef de projet jusqu’à 75%), et l’apport d’expertises externes.

Des financements sur des mesures thématiques ciblées mobilisées en fonction du projet de territoire et des actions à mettre en place.

L’accès à un réseau, grâce au Club Petites villes de demain, pour favoriser le partage d’expériences entre pairs.

Ainsi, en Bourgogne Franche-Comté, 109 communes ont adhéré à cette démarche avec 67 chefs de projets. Pleinement opérationnels pour mettre en œuvre les actions voulues par les territoires, leur savoir-faire dans les domaines de l’aménagement, de l’urbanisme, de l’économie constitue de solides atouts pour les élus locaux, maires et présidents d’intercommunalités.

Les Petites Villes de Demain en Bourgogne Franche-Comté sont 14 en Côte-d'Or, 14 dans le Doubs, 7 en Jura, 19 en Nièvre, 14 en Haute-Saône, 24 en Saône-et-Loire, 13 en Yonne et 4 dans le Territoire de Belfort.

En Côte d'Or

Arnay-le-Duc, Auxonne, Brazey-en-Plaine, Châtillon-sur-Seine, Genlis, Is-sur-Tille, Montbard, Pouilly-en-Auxois, Saint-Jean-de-Losne, Saulieu,  Seurre, Venarey-les Laumes, Semur-en-Auxois et Vitteaux.

 

Pour Fabien SUDRY, préfet de Bourgogne Franche Comté et préfet de Côte d’or, « le chef de projet Petites Villes de Demain est un acteur clé pour que les projets puissent avancer et un interlocuteur reconnu auprès des services de l’État et de ses partenaires. Il y a un réel enjeu à renforcer les capacités d’ingénierie et le cofinancement des postes de chef de projets souligne l’engagement de l’État aux côtés de la Banque des Territoires, de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et de l’Agence Nationale pour la Cohésion des Territoires (ANCT). Dans notre région, c’est un financement annuel d’un peu plus de 2 M€ qui est mobilisé. »

 


06 septembre 2022

En Côte d’Or, 14 communes ou intercommunalités ont décroché la précieuse convention « Petites Villes de Demain » co-signée par l’Etat, le Département, les communes et ou les intercommunalités. Des communes qui font de ces petites centralités rurales ou de l’hyper ruralité le fer de lance d’une revitalisation des territoires ruraux. Un programme créé par l’Etat, piloté par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, centré sur l’habitat, l’économie et la mobilité pour des projets pluriels et globaux aux services des habitants grâce à une dynamique locale à reconstruire, retrouver, développer pour bien vivre dans nos petites villes à la campagne !

Les 67 chefs de projet Petites Villes de Demain de Bourgogne Franche-Comté se sont donc retrouvés à Montbard pour les rencontres régionales des Petites Villes de Demain. Cette 12ème journée en France métropolitaine qui clôture un tour de France démarré au mois de juin. Laurence PORTE, maire de Montbard, Alain BECARD, président de la Communauté de communes du Montbardois, Eric HOULLEY, Vice-Président du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, en charge de la cohésion territoriale et Fabien SUDRY, Préfet de la Côte-d'Or ont accueilli les chefs de projet pour une journée bien cadencée !

Montbard illustre le choix d'une ville représentative de la strate concernée par le programme et qui a cependant la particularité d'avoir entre 2016 et juin 2022 bénéficié de l'expérimentation de revitalisation des centres bourgs. Madame le maire a ouvert le bal avec une déclaration propre à motiver les archers de l’aménagement du territoire !

« En tant qu'élue locale, je souhaite vous porter témoignage de ce que l'on attend d'un chef de projet… Et bien ce qu'on attend du chef de projet… c'est qu'il partage une aventure qui est avant tout une aventure humaine, en portant un projet de développement territorial au service d'une vision globale et multi thématique. Souvent je compare le chef de projet à un chef d'orchestre sans être le compositeur de la partition, qui permet aux élus en fait d'avoir la partition dans la tête et non pas la tête dans la partition et qui, par ses conseils ses compétences, va nous accompagner dans un projet. Car dans chef de projet il y a un projet et un projet et ce n'est pas ce qu'on sait faire… c'est ce qu'on ne sait pas faire mais qu'on rêve de faire… Alors c’est aux élus de rêver un projet ambitieux qui n’a de sens que s'il est porté par une vision globale et c'est à nous de vous donner de l'enthousiasme pour que ce projet soit réaliste et réalisable… Votre travail a un sens, c'est absolument fondamental pour l'épanouissement personnel car vous travaillez à la transformation du réel au bénéfice de ceux qui sont au cœur de toutes nos préoccupations j'ai nommé bien sûr les habitants ».

C’est Alain Bécart qui explique la singularité de son intercommunalité qui regroupe 33 municipalités pour environ 11500 habitants avec une particularité, si s'en est une, puisque la moitié de la population réside à Montbard et que la ville pôle accueille la plupart pour ne pas dire la totalité des services des structures des commerces et de l'artisanat. Pour monsieur le président, les Petites Villes de Demain sont l'opportunité de mettre en valeur l'ensemble de ces structures à disposition des habitants. « L'importance des chefs de projet, de leur travail et de ce binôme avec les élus est un point qui me semble particulièrement important et tout un autre point tout aussi obligatoire… c'est l’adhésion pleine et entière des élus communautaires à ce dispositif… c'est l'adhésion des habitants tout entier d'un territoire, puisque c'est un rendez-vous entre la ville pôle et ce territoire communautaire que nous devons mener à bien  et ce n’est pas si facile car il faut faire adhérer au projet de manière forte et constante l’ensemble des élus… Une adhésion de toutes les communes qui doit être conduite dans la continuité, c’est un défi important pour que nous puissions arriver à la réussite et à la plus-value que chacun peut attendre en termes d’habitat, d’économie… »

Fabien Sudry, quant à lui,  n’a pas manqué de rappeler que le chef de projet est un acteur clé pour que les projets puissent avancer, et un interlocuteur auprès des services de l’État et de ses partenaires.

Le ton de la responsabilité et de la confiance étant donné, c’est sur une formule originale pensée par Nicolas ROUSSEL, chef de projet à Montbard, soutenu dans la mise en place par les services de la ville, que se sont lancé les participants. Une initiative innovante avec la séquence d’arpentage de la ville propice à la mise en place d’un collectif de travail. Balade un peu sportive entre ville basse et ville haute, la ville verticale avec ses tours, ses flèches, son silot et la ville horizontale avec la rivière, le canal, le parc d'entreprises et la voie ferrée. Les 6 groupes de travail constitués sont partis en quête d’images, d’impressions, d’émotions diverses (aussi) au cœur de la ville de Buffon et de Daubenton. Observer, confronter les idées, proposer des chemins « d’amélioration » des espaces et des circulations.

Après une pause déjeuner les chefs de projets se sont retrouvés pour mettre en commun leurs impressions et créer une fresque, une frise idéale de la petite ville… demain et après-demain nourrie de photos, de post-it thématisés, d’impressions.

Car les petites villes souffrent de manière structurelle depuis longtemps. Difficultés diverses, dégradations du bâti, enjeu de transformation des espaces publics en l’adaptant au changement climatique, elles ont à relever de nombreux défis et vaincre des obstacles importants pour transformer les mobilités ou encore renforcer la présence et la conscience de la localisation des services publics…

Les petites villes, grâce à ce programme porté par l’ANCT, sont réapparues sur l'échiquier territorial et leurs atouts devenus plus que jamais prégnants avec la crise sanitaire, les enjeux de redynamisation qui touchent absolument tous les domaines de l'habitat à l'environnement en passant par les espaces publics, le commerce. Heureuse alternative à la métropolisation et ses impasses, les Petites Villes de Demain doivent avancer malgré les difficultés, qu'il ne faut pas occulter, les obstacles qui se présentent mais qu'il faut aplanir pour que le droit à la ville en milieu rural soit une réalité pour les habitants qui ont fait le choix de vivre et travailler à la campagne !

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Mobilité durable : la Communauté d'Agglomération Beaune Côte & Sud inaugure le parking de covoiturage, Beaune Sud.
En partenariat avec la société APRR, la Communauté...
Le Salon des Maires de la Côte-d'Or revient pour le plus grand plaisir des maires et des partenaires de la commande publique
Aprés deux ans d'absence pour cause de Covid, le Salon des Maires de la...
Venez débattre avec François Rebsamen du projet métropolitain 2022-2030
Dijon métropole a élaboré son projet métropolitain...
France 2030 : un an après son lancement, les premiers résultats concrets sont là en Bourgogne-Franche-Comté !
Avec 8,4 milliards d’euros investis dans plus de 1700 projets innovants...
Dijon métropole à la conquête de l'appellation bourgogne
Dans le cadre du grand projet Dijon métropole viticole, François...
Enjeux climatiques et énergétiques : la Région Bourgogne-Franche-Comté mobilisée en faveur de l'hydrogène
Depuis plusieurs années, et encore plus face aux enjeux climatiques et...
Foire internationale de Dijon : la marque « Savoir-Faire 100% Côte-d'Or » fête ses 3 ans !
Partenaire privilégié de l’évènement, le...
Inauguration de l'aire de covoiturage de Fénay
François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.