La région Bourgogne Franche-Comté lance pour la 3 ème année consécutive une action de démocratie participative en faveur de l'écologie

19 septembre 2022

Du 24 septembre au 2 octobre se déroule sur tout le territoire de Bourgogne-Franche-Comté, la 3e édition du Festival des Solutions écologiques.  Ce festival dédié à la démocratie participative est organisé par la Région Bourgogne Franche-Comté. Il vise à amplifier la transition écologique en soutenant l’action de tous les citoyens et toutes les structures engagées dans la préservation de l’environnement et du climat. Découvrez les actions près de chez vous et participez ! On compte sur vous !

Plus de 200 projets ont été retenus cette année. Ils sont valorisés durant toute la période du festival. L’objectif est de promouvoir des initiatives (individuelles ou collectives) liées à la transition écologique. Des débats sont également organisés sur les   des intervenants renommés : scientifiques, membres du GIEC, philosophes, journalistes, explorateurs...
La Région pilote cette opération de valorisation des initiatives locales innovantes pour faire essaimer les solutions sur le terrain. Dans cet esprit, le Festival des Solutions écologiques est ouvert à tous les Bourguignons-Francs-Comtois qui souhaitent être un maillon de la transition écologique.

Les porteurs de projets sélectionnés pouvaient bénéficier d’une aide financière de la Région, allant de 500€ à 22 000 €.
L’an dernier, 216 projets ont été retenus, dont 195 ont bénéficié d’une aide régionale pour une enveloppe globale de près de 700 000€.
Lancé en 2020, le Festival des solutions écologiques a permis de valoriser l’action de plus de 400 acteurs dans le territoire. Plus de 34000 visiteurs ont assisté à l’édition 2021. Suite au succès de de cette première édition, la Région a prolongé l’initiative.
Priorité affichée de la Région Bourgogne-Franche-Comté, la transition écologique est une urgence pour tous. La collectivité régionale souhaite être actrice à part entière dans la démarche de transition écologique en donnant la parole à tous les citoyens qui ont engagé des initiatives pour la préservation de l’environnement et du climat.
C’est dans ce contexte qu’elle organise cette opération qui a pour objectif de promouvoir et valoriser des initiatives locales innovantes et de les faire partager afin de massifier la démarche et l’engagement de transition qui s’impose à nous aujourd’hui.
« La transition écologique et énergétique est l’épine dorsale de toutes nos politiques. Sur ce sujet, nous avons l’obligation d’accélérer dans tous les domaines : lasobriété énergétique, le développement des énergies renouvelables, la montée en puissance de l’économie circulaire, la protection de l’environnement et de la biodiversité. »-Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté.
 

Sur la page https://jeparticipe.bourgognefranchecomte.fr une cartographie complète des événements proposés par les lauréats de l’édition 2022.On y retrouve également les projets des éditions 2020 et 2021.


Un festival en 5 étapes :

Etape 1 - Appel à initiatives : près de 300 projets émanant de citoyens, entreprises, associations, collectivités, établissements scolaires... ont été reçus au 28 mars 2022. A l’issue d’une instruction en interne et d'un jury composé d’élus, de partenaires et de services, les élus ont voté aide 500 000 € (investissement, fonctionnement, communication) en direction des 208 projets retenus.


Etape 2 -
Présentation des projets pendant la semaine du Festival : du 24 septembre au 2 octobre, l’ensemble des porteurs de projets ouvrent leurs portes, organisent un événement pour expliquer au grand public l’objet de leur projet. Ces événements ont lieu dans tout le territoire au plus près des citoyens.


Etape 3 -
Réalisation de son projet dans les deux années : les porteurs de projets ayant reçu une subvention en investissement ont 2 années pour achever leurs travaux, effectuer leurs achats...


Etape 4 -
Le Festival c’est également l’occasion de donner l’occasion aux citoyens de rencontrer des experts de la transition écologique : scientifiques, membres du GIEC, philosophes, journalistes, explorateurs...

Cette année cinq débats sont organisés dans cinq villes de Bourgogne-Franche-Comté. Ces débats sont animés par Libération.


Etape 5
- Le 15 octobre, l’ensemble des porteurs de projets des Festivals des solutions écologiques 2020, 2021, 2022 et les POTEs (pionniers ordinaires de la transition éco logique) se réuniront pour une journée d’échanges autour de Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté ; de Sarah Persil, vice-présidente en charge de la jeunesse, de la vie associative, de la citoyenneté et de la démocratie participative et de Stéphanie Modde, vice-présidente en charge de la transition écologique.

 

 

 

Quelque exemples de projets financés

"1 habitant / 1 arbre" - Mairie de Bretigny-les Norges - 21
Projet aidé par le Festival à hauteur de 10 000 €
La mairie propose de planter 1000 arbres. En attendant novembre plus propice à la plantation et à l’occasion du Festival, la maire proposera de nombreuses activités pendant la semaine du festival : ramassage des déchets par les enfants dans le cadre de l'opération Nettoyons la Nature; Fresque du climat ; Conférence gesticulée "Petit traité de conversation avec les arbres" par Yves Yger, «le Chemineau desherbes»-Parc de l'Ombrage; Visite de «Bretigny et son patrimoine écologique durable»: zone humide, veger, plantations d'arbres, adaptation au dérèglement climatique...

Vélocampus "Les Manivelles" - Besançon - 25
Projet aidé par le Festival à hauteur de 7 000 €
Aménager et équiper le nouvel atelier d’auto-réparation au centre-ville, acheter des pièces d’occasion. Journée inauguration de l’atelier Les Manivelles et accueil de nouveaux adhérents.

"LA MARMITE SOLIDAIRE" - Les Hôpitaux Neufs - 25
Projet aidé par le Festival à hauteur de 500 €
Atelier d'initiation à la lactofermentation, procédé ancestral de conservation des végétaux aux multiples intérêts écologiques et économiques, et gage de santé bien-être par l'apport naturel de probiotiques favorables à notre immunité.

Les Zones humides - Jura nature environnement - Charcier - 39
Projet aidé par le Festival à hauteur de 2 900 €
Jura nature environnement à Charcier (39) œuvre à travers son projet dans la restauration de neuf mares en milieu agricole afin de préserver la biodiversité et les zones humides en Combe d’Ain (39). Le 28 septembre 2022 Jura Nature Environnement invite les citoyens à la découverte des pâturages communaux de Marnézia.

Installation de récupérateurs d'eau de pluie - Lycée de la communication Alain Colas - Nevers - 58
Projet aidé par le Festival à hauteur de 1 500 €
Au lycée de la communication Alain COLAS à Nevers (58), des récupérateurs d’eau de pluie ont été installés avec l’aide des élèves. Un espace vert a été également mis en place pour favoriser la biodiversité au sein du lycée. Deux ateliers prévus pendant le Festival, au programme: des ateliers de création artistique de céramique et de vannerie autour du potager du Lycée. En parallèle l’installation des récupérateurs d’eau de pluie se feront le 30 septembre.

Création d'un jardin pédagogique biologique - Lemporte Sébastien - Particulier - Buthier - 70
Projet aidé par le Festival à hauteur de 2 300 €
Un particulier, LEMPORTE Sébastien,à Buthiers (70) propose l’initiation à la création d’un jardin pédagogique en permaculture. Selon-lui ces jardins pédagogiques répondent aux besoins actuels de recréer du lien et de mieux comprendre les relations entre la nature et l’humain. Les 24 septembre et 2 octobre 2022 les citoyens volontaires pourront suivre une visite guidée du nouveau jardin pédagogique en permaculture.

Commune de Saint-Barthélémy - 70
Projet aidé par le Festival à hauteur de 10 600 €
Objectif : développer une attitude respectueuse de l'environnement, éviter le gaspillage des ressources et les économiser en créant un jardin pédagogique pour les enfants du pôle éducatif (scolaire et périscolaire) issus de 3 communes. Récupérer l’eau par l’installation d’une cuve de récupération d’eau de pluie enterrée avec un système d’arrosage automatique pour le jardin pédagogique mais aussi pour l’arrosage des massifs de fleurs de la commune. Ce récupérateur d’eau se veut être le point de départ d’un projet plus vaste incluant les associations du village, une association qui sensibilise au développement durable : la Maison des Vosges Saônoises et les habitants pour la création d’un jardin partagé. Journée festive et participative avec les enfants, les parents, les associations du village, les élus et les habitants : ateliers autour de la gestion de l'eau (des besoins en eau des végétaux, les bonnes manières pour arroser, les différents systèmes d'arrosage...) – dégustation des produits du jardin pédagogique grâce à l'organisation d'un atelier cuisine associant les enfants et les parents. L'équipe d'animation sera composée de l'association de la Maison de la Nature des Vosges saônoise accompagnée de l'équipe FRANCAS du pôle périscolaire, des enseignants, de membres des associations (parents et du village) et d'élus de la commune. Cet évènement se terminera par un apéritif éco responsable, préparé avec des produits locaux.


Rénovation d'une cave d'affinage de fromages de chèvre bio - Alexia Molini - Particulier - Saint Vincent en bresse - 71
Projet aidé à hauteur de 10 000 €.
Des particuliers aussi ont pu bénéficier d’aide financière : c’est le cas de Alexia Molinie, installée à Saint Vincent en Bresse. Elle souhaite rénover une cave naturelle pour pouvoir affiner du fromage de chèvre bio et ne plus utiliser les frigos et climatisation trop énergivores. Alexia Molinie sera présente aux portes ouvertes de la Bassecour de Caro pour présenter son projet au grand public.


Maison solidaire rurale - L'assolid'r - Vermenton - 89
Projet aidé par le Festival à hauteur de 12 000 €
L’Assolid’R de Vermenton propose un projet de maison solidaire rurale avec une bibliothèque d'objets, un atelier répare-vélo et petit électroménager et un espace multi activités autour du zéro déchet. Le 24 septembre, découvrez la maison solidaire et ses pluri compétences en matière de réemploi.


Prototype de microbrasserie solaire - Romain Zamboni - Montbéliard - 25
Projet aidé par le Festival à hauteur de 5 000 €.
Hélie à Montbéliard (25) ambitionne d’être le premier prototype de microbrasserie artisanale qui fonctionne à 100 % à l’énergie solaire thermique. Ce projet est animé par la motivation suivante : « Inspirer de nouveaux usages de la chaleur solaire à travers l'exemple d’une microbrasserie ». Les 1ers et 2 octobre 2022, petits et grands pourront découvrir les équipements solaires alternatifs.


Retrouvez tous les projets aidés depuis 2020 sur le site https://jeparticipe.bourgognefranchecomte.fr/


DES EVENEMENTS AU PLUS PRÈS DES CITOYENS

Le principe fort de ce Festival reste de valoriser les acteurs de terrain sur place, dans leur territoire. Aussi chaque citoyen peut facilement trouver une action proche de chez lui.
Cette année, le festival se déroule sur neuf jours. Vous vivez au Creusot et vous êtes libre les 28, 30 et 1er octobre? Venez rencontrer la Communauté Urbaine Creusot Montceau à l’occasion de son «marathon du broyage», et découvrez une solution alternative au brûlage des déchets verts. Vous serez de passage le 24 septembre prochain à Lons-le-Saunier ? Découvrez le magasin Coopératif de la Cambuse à l’occasion de l’inauguration du parvis.

 

Un programme sous forme de cartographie

 

 


5 DEBATS DURANT LA SEMAINE DU FESTIVAL

Le Festival des Solutions écologiques, c’est également des débats grand public avec des experts nationaux sur des thématiques de transition écologique. Ces débats sont animés par le journal Libération. Les lycéens des lycées qui accueilleront ces débats rencontreront en journée les experts et les journalistes de Libération pour un travail autour de ces thématiques, en lien avec les acteurs de terrain. En soirée, des débats grand public, gratuits sur inscription.

 

1 - Lundi 26 septembre à 20h00 à Tournus - l’Auditorium de l’Hôtel-Dieu
« Une fois que tu sais »
Soirée débat en présence du réalisateur Emmanuel Cappellin

2 - Mardi 27 septembre à 19h à Montbéliard - Lycée Cuvier
« Climat : où allons-nous ? »
Françoise Vimeux, climatologue et Jean Louis Étienne médecin explorateur

3 - Mercredi 28 septembre à 19h à Nevers - Lycée Raoul Follereau
« Sobriété énergétique : le temps d’agir ! »
Emma Haziza, hydrologue et François Gemenne, expert Giec, professeur à Science Po Paris

4 - Jeudi 29 septembre à 19h à Besançon - Lycée Pergaud
« La croissance est-elle compatible avec l'écologie ? »
Paloma Moritz, journaliste de Blast spécialiste des enjeux environnementaux ; Dominique Bourg, philosophe et Grégory Derville, politologue, professeur de Science politique

5 - Vendredi 30 septembre à 19H à Dijon - MRI, maison régionale de l’innovation
« Comment préserver le vivant ? »
Bruno David, naturalise, biologiste, paléontologue et président du Museum d'histoire naturelle et Frédéric Worms, philosophe

Lundi 26 septembre à 20h00 à Tournus–l’Auditorium de l’Hôtel-Dieu
«Une fois que tu sais »
Soirée débat en présence du réalisateur Emmanuel Cappellin
Confronté à la réalité du changement climatique etdel’épuisement des ressources, le réalisateur Emmanuel Cappellin prend conscience qu’un effondrement de notre civilisation industrielle est inévitable. Alors, que faire ? En quête de réponses, il part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou Susanne Moser. Tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible. Une odyssée qui touche à l’intime et transforme notre regard sur nous-même et sur le monde pour mieux construire l’avenir.
Rencontre à 14h avec les lycéens au sein du lycée avec projection du film, échanges avec le réalisateur à 15h30 et visite du lycée vers 16h.


Mardi 27 septembre à 19h à Montbéliard – Lycée Cuvier
« Climat : où allons-nous ? »
Françoise Vimeux, climatologue et Jean Louis Étienne médecin explorateur
Vagues de chaleur, températures extrêmes, sécheresses et incendies, « l'été 2022 » est, pour la France, le deuxième plus chaud jamais enregistré après celui de 2003. Ces situations extrêmes risquent-elle de devenir, d'ici quelques années, notre quotidien ? En 2050, selon Météo France, la moitié des étés « sera comparable voire supérieure. » Pour comprendre ces évolutions de température, Libération invite Françoise Vimeux, climatologue, à revenir sur les derniers événements en date et à décrypter les grands enjeux liés au dérèglement climatique pour demain.
Rencontre 14h avec 30 élèves de classe de première, trois journalistes de Libération, les experts.


Mercredi 28 septembre à 19h à Nevers – Lycée Raoul Follereau

« Sobriété énergétique : le temps d’agir ! »
Emma Haziza, hydrologue et François Gemenne, expert Giec, professeur à Science Po Paris
Avec la multiplication des crises liées au conflit en Ukraine - inflation, pénurie, approvisionnement... la sobriété énergétique est au cœur du débat public. Face à la raréfaction des ressources naturelles, comment sortir des réponses d'urgence et repenser, en profondeur, les modèles de nos économies pour ne pas dépasser les limites planétaires ? Comment rendre la sobriété désirable ? Autour de la table, l'hydrologue Emma Haziza et le chercheur François Gemenne appellent à la fois à une prise de conscience, individuelle et collective, plus rapide et à mettre en place des actions concrètes pour lutter et s'adapter.
Rencontre 14h, trois journalistes de Libération, les experts.


Jeudi 29 septembre à 19h à Besançon - Lycée Pergaud

« La croissance est-elle compatible avec l'écologie ? »
Paloma MORITZ, journaliste de Blast spécialiste des enjeux environnementaux ; Dominique BOURG,
philosophe et Grégory DERVILLE, politologue, professeur de Science politique.
À la suite d’une croissance économique soutenue et à l’augmentation de la population mondiale, les émissions de gaz à effet de serre ont durablement augmenté. Alors, peut-on maintenir une croissance économique qui ne détruit pas la planète ? Pour certains, comme Grégory Derville, l’urgence, c’est de changer de modèle : sortir de l’économie capitaliste pour aller vers la décroissance, plus respectueuse de la nature. Pour d’autres, la croissance verte peut répondre aux grands défis de demain. Alors, existe-t-il un modèle qui allie croissance et écologie ?
Rencontre 14h avec 35 élèves de classe de seconde du lycée Pasteur, 15 élèves de Pergaud, trois journalistes de Libération, les experts.


Vendredi 30 septembre à 19H à Dijon – MRI, maison régionale de l’innovation

« Comment préserver le vivant ? »
Bruno David, naturalise, biologiste, paléontologue et président du Museum d'histoire naturelle et Frédéric Worms, philosophe.
La crise climatique est-elle aussi une crise du vivant ? A en croire une récente étude, les activités humaines sont responsables de l'extinction de 7 à 13% des 2 millions d'espèces connues, soit entre 150 000 et 260 000 espèces. Face à cette prise de conscience, quelles sont les causes de ces extinctions de masse ? Quelles mesures d'urgence prendre pour préserver la biodiversité ? Et, plus largement, comment inventer de nouvelles relations entre les êtres humains et la nature ? Pour le biologiste Bruno David, l'homme s'est déconnecté de la nature et la regarde dépérir, sans réagir ; pour le philosophe Frédéric Worms, le vivant, c'est le lien qui nous unit à toute chose.
Rencontre au lycée à 14h, trois journalistes de Libération, les experts.

 

 

OUVERTURE DU FESTIVAL PAR LES POTEs

 

Le réseau des Pionniers Ordinaires de la Transition Écologique (POTEs), regroupe des acteurs
engagés dans la transition écologique en Bourgogne-Franche-Comté.
Le réseau compte aujourd’hui 470 personnes.

 

Les POTEs participent au Festival

Le réseau des Pionniers Ordinaires de la Transition Écologique (POTEs), regroupe des acteurs engagés dans la transition écologique en Bourgogne-Franche-Comté.
Le réseau compte aujourd’hui 470 personnes.
La Région co-anime avec Energy cities, en partenariat avec l’ADEME BFC, le réseau des POTEs afin de valoriser les pionniers ordinaires de la transition écologique en les soutenant comme vecteurs du changement et comme acteurs de la transition. Les POTEs ont des idées, font autrement et peuvent aider à la décision.
Les POTEs ouvriront le Festival des Solutions écologiques le 24 septembre. Lors de ces événements un temps sera consacré à la présentation de la route des POTEs et un autre à des ateliers en intelligence collective sur les thèmes suivants : « La Route idéale », « vos attentes en tant que futur usager ou responsable d’étape de la Route», « comment faire connaitre la Route » etc. Dès 2023, la Route des POTEs, projet porté par le réseau des POTEs, invitera à la découverte de lieux originaux et d’initiatives inspirantes de transition écologique en Bourgogne-Franche-Comté.


La programmation du 24 septembre

• Matinée avec Anaïs Liberté – Ecoplan*, de 9h30 à 12h suivi d’un déjeuner, à Avallon information et
inscription sur jeparticipebourgognefranchecomte.fr
• Après-midi avec Béatrice Weidenmann-Dalmais – Oh la bâche/La grappe aux trésors**, de 17h à 18h, suivi d’un apéritif, à Lons-le-Saunier information et inscription sur https://jeparticipe.bourgognefranchecomte.fr/
* Anaïs Liberté porte l’initiative Ecoplan, cartographie des acteurs de la transition écologique dans l’Yonne (89), en version papier et en version numérique.
** Béatrice Weidenmann-Dalmais, créatrice de Oh la bâche, confectionne des objets de petite maroquinerie et accessoires vélos à partir de bâches événementielles de réemploi, participe à la Grappe au Trésor le 24 septembre, une chasse au trésor qui invite les participant (e) (s). À découvrir des initiatives, lieux et collectifs démonstrateurs de transition de Lons-le-Saunier (39).

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Sécheresse en Côte-d'Or : de nouvelles mesures de restriction applicables à compter du lundi 19 septembre
Des territoires toujours en crise malgré les épisodes de pluies...
La route des POTEs ! Une nouvelle initiative en faveur de la transition écologique en Bourgogne Franche-Comté
Lors d’une conférence en ligne, mercredi 14 septembre,...
VNF, à l'eau avec les collectivités
Dans le cadre de son contrat d’objectifs et de performances signé...
Changement climatique : la ville de Dijon a procédé à une inspection flash du patrimoine arboré de ses écoles
Sécheresse et conséquences du changement climatique : la ville de...
Sécheresse en Côte-d'Or : des territoires toujours en crise : La reprise d'activités sous surveillance - Maintien des mesures prises
La situation s’est dégradée tout au long de...
C'est l'été, parlons ruralité et actions communales des villages d'avenir avec l'AMRF
L’Association des maires ruraux de France vous propose douze...
Accompagner la rénovation énergétique des communes
Il n’est pas toujours aisé pour les collectivités de...
Adoption du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027
Le programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.