La Région Bourgogne-Franche-Comté au chapitre des transitions

La Région Bourgogne-Franche-Comté au chapitre des transitions

Info+ :

Pour plus d'infos, consulter le guide des aides sur le site de la Région : www.bourgognefranchecomte.fr


15 novembre 2022

On en entend beaucoup parler, et nous l’avons tous déjà vécu : les phénomènes météorologiques extrêmes s’accentuent. Après les épisodes de sécheresse prolongée, de grêle ou de vent violent, impossible de nier les effets du réchauffement climatique. Les conséquences sociétales sont nombreuses et amplifiées par la guerre en Ukraine.
La Région accompagne les Bourguignons-Franc-Comtois à s’adapter au nouveau monde qui s’impose, avec des mesures visant à lutter contre les causes et atténuer les conséquences du réchauffement climatique.

Une région verte : une fierté à préserver

Biodiversité et climat sont liés, le dernier rapport du GIEC de 2021 le souligne. Les écosystèmes fournissent des services et des biens indispensables pour s’adapter aux effets du changement climatique : au-delà de l’effet « piège à carbone » qu’offre le monde végétal, la couverture végétale permet de limiter la chaleur, les zones humides jouent un rôle dans la régulation des crues, ainsi que dans l’extension des zones naturelles de stockage de l’eau… le potentiel caché de la biodiversité est immense : le biomimétisme se développe et le démontre au quotidien. Sans compter qu’un cadre naturel préservé est gage de la bonne santé de la population qui en bénéficie.

La Région agit pour la préservation de la biodiversité, au sein des Réserves naturelles régionales (1 M€ investi par an) et des Parcs naturels régionaux dont elle est gestionnaire. Les tourbières du Bief du Nanchez (39), 19e réserve naturelle, et le Doubs Horloger, 4e parc classé, ont élargi le périmètre d’actions régional depuis 2021.

La Région accompagne des porteurs de projets pour étendre la connaissance, la gestion et la préservation de la biodiversité à d’autres territoires.

Les actions sont coordonnées dans la stratégie régionale de la biodiversité adoptée en 2020.

CRBFC Transition écologique
©David Cesbron

Des acteurs du territoire engagés

Préserver du pouvoir d’achat tout en progressant vers une souveraineté énergétique et alimentaire : pour être au rendez-vous des transitions, la mobilisation de l’ensemble des acteurs du territoire est nécessaire. Elle concerne tous les pans de l’économie, dans l’industrie, l’agriculture, les services… C’est une société résiliente à construire ensemble.

La feuille de route de la transition énergétique 2022-2024 de la Région Bourgogne-Franche-Comté a l’ambition de cheminer « vers une région à énergie positive et bas carbone en 2050 ».

Pour y parvenir, plusieurs axes majeurs sont identifiés :

Vers une sobriété et une efficacité énergétique : la Région se veut exemplaire, et veille à la réduction de l’empreinte écologique de sa commande publique, des déplacements de ses agents par la mise en place du télétravail et la participation au coût des transports publics. Elle veille également à l’optimisation de l’occupation de ses locaux. Par le programme GEREMY (GEstion Rationnelle de l’Exploitation-Maintenance dans les lYcées) elle vise l’objectif de réduction des consommations énergétiques de -40% d'ici 2030.
La Région accompagne sur ce chemin des acteurs variés à travers différents dispositifs, et notamment les territoires, en les incitant à la mobilisation dans leur politique climat-air-énergie en lien avec le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). 

Vers un développement des énergies renouvelables et de récupération : 85% de l’énergie consommée en Bourgogne-Franche-Comté à ce jour n’est pas renouvelable.
Afin d’améliorer la part de l’énergie renouvelable et participer ainsi à l’effort collectif de limitation du réchauffement climatique, la Région incite à un développement de l’hydroélectricité, des réseaux de chaleur bois, du solaire thermique, de la méthanisation et du photovoltaïque avec l’ADEME dans le cadre du contrat de plan Etat-Région, en complément de fonds européens. Elle apporte aussi son concours à des dispositifs nationaux de participation citoyenne pour l’éolien et le photovoltaïque. Elle est actionnaire de la SEM énergie citoyenne et de JURASCIC pour favoriser une réappropriation des projets de développement des énergies renouvelables par le territoire et afin que ceux-ci en bénéficient pleinement.

CRBFC Transition écologique
©David Cesbron

Sur le volet de la souveraineté alimentaire, la Région se tient aux côtés du monde agricole, particulièrement touché par le climat changeant, pour sa mutation indispensable et sa résilience. Elle soutient les structures de conseils en pratiques nouvelles en agriculture, d’audit énergétique pour les fermes, celles qui travaillent à la création d’outils de production, de transformation ou de conditionnement permettant de relocaliser des filières, et de faire émerger de nouvelles. La Région participe par ailleurs au développement des circuits courts en agriculture par la consommation des produits locaux et/ou bio dans les cantines de ses lycées, avec l’objectif de 75% de ces produits à la fin du mandat.

Des innovations au cœur des transitions

Pour des transitions rapides et pérennes, ce sont de nouvelles technologies à faire émerger, de la formation à mettre en place, de nouveaux métiers à créer... Avec à la clé, un renforcement de l’attractivité régionale.

En matière de nouvelles formations professionnelles, la Région se donne pour objectif dans sa feuille de route régionale pour la Gestion prévisionnelle des Emplois et Compétences territoriale 2022-2027 de « favoriser, au plus près des territoires et au sein des filières, la mise en cohérence des parcours professionnels des actifs (demandeurs d’emplois ou salariés) et réduire leur vulnérabilité durant les étapes de transition professionnelle auxquelles ils sont confrontés dans un marché du travail toujours en mutation ». Pour ce faire, elle accompagne tout porteur et animateur de projet de territoire ou de filière.
Le nouveau programme FEDER-FSE+ 2021-2027 consacrera 84 M€ à l’apprentissage, l’orientation ou la formation qualifiante.

Pour les entreprises, la priorité est donnée à l’accompagnement à la mutation des entreprises avec le Mouvement français pour la qualité BFC vers la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE).  Un axe spécifique de la stratégie régionale de développement économique, d’innovation et d’internationalisation adoptée récemment (le SRDEII) vient d’être voté pour accélérer leur décarbonation.

CRBFC Transition écologique
©David Cesbron

Focus sur l’industrie automobile : la Région se trouve face à un défi majeur à relever pour cette filière ancrée dans notre territoire qui regroupe 350 établissements pour 45 000 salariés, et près du tiers de l’emploi industriel. La collectivité a travaillé en lien avec l’Etat à la mise en place d’une Force d’intervention mutations automobiles (FIMA) dédiée à l’accompagnement de la transition. Celle-ci s’intègre dans une feuille de route globale qui lui est dédiée.

En tant que cheffe de file des mobilités, la Région déploie différentes stratégies d’actions. Mais en matière d’innovations, elle figure comme précurseur sur le développement de la filière hydrogène en obtenant en 2016 la labellisation « Territoire Hydrogène » par l’État.
Elle montre l’exemple et consacre 50 M€ à l’achat de 3 rames à propulsion mixte hydrogène/électricité pour un usage sur une ligne du Morvan dès 2023. La Région soutient l’implantation de stations de production et de distribution d’hydrogène et l’acquisition de véhicule hydrogène.

CRBFC Transition écologique
©David Cesbron

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

« LAB' OENOTOURISME » Penser l'oenotourisme de demain en Bourgogne-Franche-Comté
Une centaine de professionnels de la viticulture et du tourisme ont...
Etre un territoire de projet, c'est clair et NET pour une #interco dynamique !
Un président d’intercommunalité engagé pour les...
Commission permanente de la Région du 25 novembre 2022 : 246 Millions d'euros d'aides régionales
Réunis en commission permanente, vendredi 25 novembre à...
Dijon métropole lance une déchetterie mobile de proximité pour la collecte des déchets ménagers dits dangereux
Avec la Tri-mobile, Dijon métropole lance un nouveau service de...
Prix Territoria 2022 : la Région Bourgogne Franche-Comté doublement à l'honneur
Mardi 15 novembre à Paris, en présence de Yaël Braun-Pivet,...
La Mairie de Chevigny-Saint-Sauveur dévoile son plan de sobriété énergétique
Face aux impératifs d’économie d’énergie...
Enjeux climatiques et énergétiques : la Région Bourgogne-Franche-Comté mobilisée en faveur de l'hydrogène
Depuis plusieurs années, et encore plus face aux enjeux climatiques et...
Talant à l'heure de la sobriété énergétique
Au regard des contraintes extrêmement fortes qui pèsent...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.