Conseil municipal de Dijon du lundi 5 décembre 2022

Conseil municipal de Dijon du lundi 5 décembre 2022

Info+ :

Les conseils sont ouverts au public

Vous pouvez vous rendre à l'Hôtel de ville de Dijon.

Vous pouvez également les suivre en vidéo, en direct ou en différé en suivant ce lien www.dijon.fr/Vie-municipale/Conseil-municipal-ordre-du-jour-et-live

 


06 décembre 2022

Le conseil municipal s’est réuni le lundi 5 décembre 2022 pour examiner 46 rapports, parmi lesquels la présentation des orientations budgétaires 2023, les priorités de la municipalité en matière de développement durable et de sociale-écologie, d’adaptation et d’efficacité du service public, d’attention portée à la proximité avec les dijonnais et aux actions de solidarité et culturelles de la Ville.

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2022 : DIJON, RÉFÉRENCE SOCIALE-ÉCOLOGIQUE EN FRANCE ET EN EUROPE (RAPPORT N°3)

Fruit d’un travail transversal et multi partenarial, le rapport de développement durable 2022 permet de rappeler les grandes priorités d’action de la collectivité pour la protection de l’environnement et la transition écologique. L’ambition sociale-écologique de Dijon en la matière trouve sa traduction dans les politiques publiques mises en place par la collectivité, que ce soit à l’échelle de la ville ou de la métropole.
Plan de sobriété énergétique, protection des ressources, haute ambition qualitative en matière de transports en commun et modes de déplacements doux, plan d’innovation autour de la production locale d’hydrogène vert pour le remplacement progressif des bus et bennes à ordures ménagères alimentés au fuel par des équipements hydrogène, rénovation énergétique des bâtiments et politique de logements basse consommation (Plan « Grande Ambition éducative 2030 », projet européen « H2020 RESPONSE »), préservation des terres agricoles, politique de l’eau, lutte contre la pollution de l’air, préservation de la biodiversité, soutien aux acteurs locaux de l’alimentation de proximité et de qualité avec la stratégie alimentaire 2030 « ProDij. », plus grand quartier d’autoconsommation collective énergétique de France dans le quartier de Fontaine d’Ouche, réfection des terrains de sport….

Ce rapport est articulé autour des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) tels que définis par l’Assemblée générale des Nations unies le 25 septembre 2015 et les 5 finalités du développement durable, à savoir :
- Relever le défi climatique
- Préserver la biodiversité, les milieux et les ressources du territoire
- Améliorer la qualité de vie et le contribuer au bien-être de tous
- Développer la cohésion sociale et la citoyenneté
- Favoriser les modes de productions et de consommation responsable.

Dijon métropole s’est fixé comme objectif d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050, avec comme palier la réduction de 40% de ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030. De multiples actions permettront d’atteindre ces objectifs, exposées dans le rapport annuel. Pour ne citer que la dernière en date : dimanche 25 novembre, pour la 8ème année consécutive, 1 000 arbres ont été plantés par les familles qui ont connu la naissance d’un enfant dans l’année. Cette grande action participative en faveur de la biodiversité atteste de la volonté d’une ville soucieuse d’agir à la fois sur le champ concret et symbolique. Cette opération de boisement est un gage d’engagement en faveur des générations futures et de la protection de la planète, et une possibilité offerte aux jeunes parents d’ancrer l’éco-citoyenneté dans leurs pratiques éducatives.

LES DATES DES OUVERTURES DOMINICALES 2023 SERONT COMMUNES À TOUTE LA MÉTROPOLE (RAPPORT N°38)

Depuis de nombreuses années, l’ensemble des communes de la métropole souhaite retenir des dates communes par souci de cohérence territoriale, de communication claire auprès du public et de bonne adéquation entre les enjeux économiques et sociaux.

Après consultation de toutes les parties, les dates des 6 dimanche règlementaires sont :

- Les 15 janvier, 26 novembre, 3 décembre, 10 décembre, 17 décembre et 24 décembre 2023 pour les commerces de détails
- Les 15 janvier, 12 mars, 11 juin, 17 septembre et 15 octobre 2023 pour la branche automobile.

DIJON, VILLE DE TOUS LES SPORTS ET DE TOUS LES SPORTIFS, RENOUVELLE SON DISPOSITIF D’AIDE AU PAIEMENT DES COTISATIONS SPORTIVES (RAPPORT N°29)

Ville sportive, Dijon propose une offre importante d'équipements et d'activités qui répondent aux attentes de tous les publics et de tous les niveaux de pratique. Avec plusieurs sportifs et équipes au plus haut niveau, Dijon développe depuis de nombreuses années une véritable culture sportive grâce à la mobilisation de tous ses partenaires : clubs professionnels, associations sportives, licenciés, bénévoles ou encore institutions…

Depuis 2009, la ville de Dijon accompagne et favorise la pratique sportive des dijonnaises et dijonnais, notamment au travers du dispositif d’aide au paiement des cotisations sportives, mis en œuvre, par délibération du conseil municipal du 14 décembre 2009, en faveur des familles comptant des enfants scolarisés à l'école primaire, en fonction de leur niveau de revenu. Conscient de l’impact de la crise sanitaire sur le pouvoir d’achat des ménages, le 10 juillet 2020, le conseil municipal s’est engagé à étendre le taux de 100% de prise en charge aux familles ayant moins de 1200 euros de ressources mensuels et d’élargir le public bénéficiaire à l’ensemble des mineurs ainsi qu’aux personnes âgées de plus de 60 ans et en supprimant les restrictions d’âge pour les personnes en situation de handicap.

D’un montant total de 137 889,34 euros, le renouvellement de cette subvention accordée aux 59 sections ou clubs sportifs dijonnais permet de pérenniser le dispositif d’aide au paiement des cotisations et facilite l’accès au sport de plus de 1 000 adhérents. À noter que 44 % de ces aides concernent un public féminin, taux largement supérieur à la pratique nationale estimée 39 %.

Pour mémoire, cette aide peut être sollicité par voie dématérialisée sur le site dijon.fr via l’espace citoyen. Les personnes en difficulté peuvent se rendre à l’accueil rue de l’hôpital. Par la suite, les bénéficiaires se rendront dans un club dijonnais de leur choix, affilié à une fédération sportive, qui procédera immédiatement à une baisse du montant de la cotisation sur présentation d’un code sport émis par la ville de Dijon.

SERVICE PUBLIC, ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES, DIVERSITÉ (RAPPORT N°2)

En 2018, la ville de Dijon, le CCAS et Dijon métropole ont décroché successivement les labels « diversité » et « égalité professionnelle entre les hommes et les femmes », renouvelés en 2022 par l’AFNOR, suite à l’audit final effectué en 2021. Ce rapport est le troisième rapport unique « diversité-égalité » présenté par la collectivité et porte sur les données de 2021. Il met notamment en lumière la réduction de l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes, et ce pour les 3 collectivités (Ville de Dijon, CCAS et Dijon métropole). Un travail partenarial remarquable qui se poursuit pour renforcer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et favoriser l’inclusion et la diversité.


DÉBAT D’ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES POUR L’ANNÉE 2023 : UNE SITUATION FINANCIÈRE SOLIDE PERMETTANT DE FAIRE FACE AUX DIFFÉRENTS DÉFIS ET DE DÉPLOYER DE NOUVEAUX PROJETS STRUCTURANTS MALGRÉ UNE FORTE POUSSÉE INFLATIONNISTE ET UNE SITUATION INTERNATIONALE INCERTAINE (RAPPORT N°4)

La première moitié de la mandature 2020-2026 s’inscrit dans un contexte international particulièrement complexe, marqué notamment par :
- la crise sanitaire et économique de la Covid-19, en particulier en 2020 (récession majeure, confinements, couvre-feux, etc.) ;
- une urgence climatique et environnementale de plus en plus prégnante, avec des phénomènes climatiques extrêmes de plus en plus nombreux et intenses impactant toutes les sphères de la société (modes de vie, production agricole, production énergétique, etc.)
- le rebond économique massif et inattendu qui s’en est suivi en 2021, contribuant à enclencher une spirale inflationniste depuis accentuée notamment par le conflit en Ukraine et la crise énergétique internationale,
- des tensions géopolitiques internationales diverses (Chine/Etats-Unis, Russie/pays occidentaux), et le retour de la guerre en Europe.
Pour autant, grâce à une gestion budgétaire prudente et rigoureuse, la ville de Dijon maintient le cap sur ses ambitions pour le développement du territoire, la transition écologique et la qualité de vie des habitants avec :
- un haut niveau d’investissement fortement renforcé :
Les dépenses d’équipement de la Ville s’élèveront, au Budget primitif 2023, entre 60 et 65 millions d’euros, soit un niveau volontariste, en forte progression, tant par rapport au BP 2022 (43,2 M€), et au BP 2021 (36,1 M€), qu’à la moyenne constatée au cours de la précédente mandature (33,3 M€ moyens annuels entre 2014 et 2020) permettant de :
- poursuivre la mise en œuvre du programme de mandat 2020-2026
- continuer d’inscrire la Ville de Dijon dans la dynamique de relance économique engagée à l’échelle nationale, régionale et locale à l’issue de la crise sanitaire de la Covid-19
- accentuer les investissements indispensables à la transition écologique et énergétique du territoire, déjà fortement engagés au cours des années et mandats précédents, en pleine complémentarité avec les actions de Dijon métropole dans le champ de ses propres compétences.
- la poursuite du désendettement, pour la 14ème année consécutive, avec un encours de dette qui devrait atteindre 121,08 millions d’euros à fin 2022.
- un objectif de stabilité des taux d’imposition pour la 7ème année consécutive
- le maintien d’une situation financière solide avec un niveau d’épargne brute qui devrait demeurer proche de 20 millions d’euros € avec une capacité de désendettement qui demeurera inférieure à 6 années.


Cette consolidation de la situation budgétaire s’est, de surcroit, réalisée en maintenant une très haute qualité de service public et un niveau élevé des dépenses d’équipement (moyenne annuelle de 37,6 millions d’euros sur la période 2019-2021 contre une moyenne de 34,1 millions d’euros sur la période 2014-2020).
En tout état de cause, à l’aube d’une période complexe pour les finances locales des villes de plus de 100 000 habitants, la Ville de Dijon se trouve, en raison de la consolidation budgétaire menée au cours du dernier mandat, dans une situation financière (autofinancement renforcé, endettement réduit, et solide fond de roulement) lui permettant de faire face de la manière la plus favorable possible aux divers défis de la mandature en cours.
Elle lui permet également d’être en capacité budgétaire de déployer de nouveaux projets structurants au cours de la mandature 2020-2026, à l’image de la réhabilitation complète de la base nautique du lac Kir, de la rénovation de l’hôtel Bouchu d’Esterno en vue d’accueillir l’Organisation internationale de la vigne et du vin fin 2024 (actuellement accueillie au seine de la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon), la rénovation intégrale de la Maison des associations, ou bien encore les très importants travaux à venir pour rénover le Parc des Expositions
Les priorités d’action pour le budget primitif 2023
Dans la continuité des exercices précédents et du programme d’investissement, et plus globalement l’ensemble du projet de budget primitif 2023, s’articule autour des principaux projets et priorités suivants, inscrits dans le cadre du programme municipal 2020-2026 :

1 - La transition écologique et la lutte contre le changement climatique
La ville de Dijon, en étroite articulation avec Dijon métropole, agissent résolument pour faire de la collectivité une référence écologique nationale et européenne. De manière générale, l’ensemble des projets d’aménagement sur le territoire communal prend en compte cette dimension de transition écologique en travaillant notamment sur des produits plus durables, ou bien encore en intégrant les enjeux de recyclage des matériaux (exemples non exhaustifs). Les investissements municipaux sont également systématiquement pensés avec une dimension végétale, paysagère ainsi que durable en matière de gestion des eaux pluviales importantes. 2023 sera marquée par :
- la deuxième phase de déploiement du plan Grande Ambition éducative 2030 d’un montant d‘investissement sans précédent de 75 millions d’euros visant à rénover les 76 écoles dijonnaises afin de disposer d’un patrimoine scolaire exemplaire de 200 000 mètres carrés à l’horizon 2031.
L’accélération de la mise en œuvre des projets d’adaptation au changement climatique, d’amélioration du cadre de travail et de confort des élèves et des équipes éducatives et des diminutions des factures d’énergie d’un montant prévisionnel compris entre 6 et 6,5 millions d’euros se répartira comme suit pour l’année 2023 :
axe 1 : suppression des préfabriqués conformément aux engagements du programme municipal 2020-2026 pour un montant global estimé à 2 millions d’euros parmi lesquels la phase 2 de la rénovation du groupe scolaire Victor Hugo et le lancement des études pour les groupes scolaires Joséphine Baker, Colombière et Larrey.
axe 2 : poursuite des études et des travaux de modernisation et d’isolation thermique des bâtiments scolaires, périscolaires et restauration pour un montant global estimé entre 3 et 3,5 millions d’euros parmi lesquels les groupes scolaires Alsace, Flammarion maternelle, Champollion élémentaire, Coteaux du Suzon, Plein Air, Ouest élémentaire, Montmuzard, Château de Pouilly, Mansart maternelle, Paulette Levy élémentaire, Voltaire, Eiffel. Par ailleurs, la Ville finalisera ses interventions sur les groupes scolaires Buffon et Colette dans le
cadre de l’achèvement du projet H2020-Response et portera une attention toute particulière au déploiement des dispositifs « alertes risques majeurs et attentats » en lien avec les services technique de Dijon, le Rectorat et les services de sûreté de la DDSP.
axe 3 : rénovation des cours d’école et des abords des écoles, le budget dédié s’élèvera à environ 400 000 euros en 2023 et concernera notamment la désimperméabilisation d’une partie de la cour du groupe scolaire Victor Hugo.
axe 4 : le déploiement des technologies numériques se poursuivra, pour un montant global prévisionnel de 375 000 € intégrant notamment un renouvellement complet du pack informatique des maternelles, le remplacement de l’équipement informatique des directrices et directeurs d’école, le renouvellement du parc d’impression de documents ainsi que divers travaux d’accès à la fibre.
- la plantation de mini-forêts urbaines, notamment dans le parc du Suzon sur une surface cumulée de 2 000 m2 et la poursuite des plantations arborées denses sur le modèle Miyawaki, ainsi que la poursuite des plantations annuelles sur le site de la Forêt des enfants
- l’aménagement d’espaces verts supplémentaires, intégrant notamment, en 2023, l’évolution du stade Maladière vers un parc urbain et sportif de près d’un hectare (en rappelant que l’année 2022 a été marquée par le début des travaux d’aménagement, sur près de 6 000 m2, du nouveau parc urbain Edmé Verniquet)
- le soutien au mode de déplacement doux et actifs avec la poursuite de l’installation d’arceaux vélos dans l’espace public (la Ville de Dijon dispose déjà de près de 6 300 arceaux, dont plus de 300 ont été déployés en 2022) ;
- le raccordement de nouveaux équipements municipaux au réseau de chaleur urbain avec notamment le Palais des Sports et l’atelier Marbotte ;
- la poursuite du déploiement dans le quartier Fontaine d’Ouche, dans le cadre du projet H2020 Response, de plusieurs panneaux solaires qui produiront de l’électricité, déployés sur divers bâtiments publics (groupes scolaires Anjou et Buffon, gymnase, stade Fontaine d’Ouche, etc. ainsi que sur l’espace public) pour un budget prévisionnel de 4,5 M€ HT en 2023. L’électricité ainsi produite permettra d’alimenter (pour plus de 30% du besoin général), par une opération générale d’autoconsommation collective, l’ensemble des bâtiments publics du quartier. L’électricité qui n’aura pu être consommée sur place sera alors revendue sur le marché et valorisée au titre des recettes 2023.
- le remplacement de tracteurs et véhicules thermiques du parc municipal par des véhicules électriques
- la poursuite du plan de réduction du gaspillage alimentaire, qui a déjà permis une réduction du gaspillage de 54% depuis sa mise en œuvre en janvier 2018 ;
- la réflexion sur l’évolution de la place des menus végétariens : un menu végétarien est déjà proposé chaque semaine depuis janvier 2018, après une
introduction dès 2010 et un passage à une fréquence bihebdomadaire en 2014. La prochaine étape est prévue au 1er janvier 2023 avec la proposition d’un deuxième menu végétarien par semaine pour les familles qui en feront la demande
- la qualité́ alimentaire accessible à tous, y compris aux plus démunis, au travers de la facturation au taux d’effort et de l’abaissement au 1er janvier 2021 du tarif minimum de 0,50 € par repas pour les familles les plus modestes
- la perspective de la mise en service au printemps 2023 de la légumerie dont Dijon Métropole réalise la construction, qui permettra à la cuisine centrale de Dijon de s’approvisionner en légumes de qualité et de proximité
- l’adaptation au changement climatique : la Ville de Dijon et Dijon métropole, dans leurs champs de compétences respectifs, s’inscrivent aussi dans une dynamique d’adaptation permanente pour atténuer les conséquences du changement climatique pour les habitants, et particulièrement les plus sensibles d’entre eux. 2023 sera marqué par :
- la poursuite de l’aménagement d’îlots de fraicheur dans les différents quartiers (espaces extérieurs dans lesquels les citoyens qui le souhaitent pourraient s’installer en période de forte chaleur avec des espaces ombragés et adaptés – deux à trois sites à l’étude) ;
- la désimperméabilisation de l’espace public
- la désimperméabilisation et la végétalisation de cours d’écoles
- l’installation de brumisateurs fixes dans les parcs et espaces publics ;
- le faucardage du Lac Kir
- la création de parcs et espaces verts supplémentaires ;
- la réalisation d’un inventaire des données du patrimoine végétal et paysager existant, afin de définir un plan de préservation, de valorisation et de restauration du patrimoine végétal dans le cadre de l'adaptation des pratiques municipales en terme de gestion des espaces verts et paysagers, les sécheresses et canicules récurrentes de ces dernières années ayant considérablement affaibli le patrimoine arboré de la commune et favorisé le développement de maladies et de risques de chutes.

2 - La solidarité et l’action sociale
La ville poursuit, de concert avec son CCAS, son rôle d’acteur essentiel de l’action sociale de proximité́, en coordination/articulation pleines et entières avec Dijon métropole suite au transfert, à cette dernière, de plusieurs compétences sociales par le Département (dont, entre autres, le service social intervenant en matière d’accueil et d’accompagnement dans l’accès aux droits et l’orientation du public). 2023 sera marqué par :
- le renforcement du lien social, au travers notamment du soutien aux Maisons d’Education Populaire des différents quartiers de la Ville, pour un montant d’un peu plus de 3,9 millions d’euros en 2023,
- de nouvelles actions pour lutter contre la pauvreté ;
- une volonté croissante de lutter contre les violences faites aux femmes et les violences intrafamiliales
- l'innovation sociale permettant de mieux cerner les espaces du non-recours aux droits, en lien avec l'analyse des besoins sociaux ;
- le renforcement de la proximité́ des équipes de travailleurs sociaux du CCAS avec ses usagers ;
- la lutte contre la fracture numérique est un enjeu central et les actions pour la réduire seront poursuivies et approfondies avec notamment le renforcement du réseau des aidants numériques ;
- le renforcement de la prise en compte du vieillissement de la population dans les actions de prévention de la perte d'autonomie et de lutte contre l'isolement des personnes âgées, notamment en situation de handicap, afin de favoriser le bien vieillir chez soi et dans sa ville, à travers des articulations réaffirmées avec les partenaires et les services municipaux,
- l’implication du CCAS dans la politique du logement très social, en faveur d'un nouveau public élargi (notamment en direction des familles, en particulier monoparentales)
- en matière de politique tarifaire, le projet de budget 2023 sera construit dans la continuité des exercices précédents, avec notamment le maintien d’une politique de tarification au taux d’effort pour de nombreux services municipaux (restauration scolaire, accueils périscolaires, accueils de loisirs extra-scolaires, crèches et multi-accueils de la petite enfance, Conservatoire à Rayonnement Régional, ludothèque, cycles d’ateliers des musées, et animations sportives), garantissant pour les familles un tarif correspondant exactement à leurs revenus et à leur évolution ; la qualité alimentaire accessible à tous, y compris aux plus démunis, avec notamment l’abaissement, depuis le 1er janvier 2021, du tarif minimum à 0,50 € par repas pour les familles les plus modestes ; la gratuité de l'accès à de nombreux établissements culturels (musées, bibliothèques et médiathèques notamment) ainsi qu'aux temps d'activités périscolaires (TAP).

3 - L’attractivité de la capitale régionale et son rayonnement
Le projet de budget 2023 présenté intègre de nouveau, plusieurs chantiers structurants pour l’attractivité et le développement de la ville :
- l’installation à Dijon de l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) et la réhabilitation préalable de l’hôtel Bouchu d’Esterno ;
- la montée en puissance de la Cité internationale de la gastronomie et du vin ;
- la rénovation-extension de la Maison des associations
- le renouvellement de la délégation de service public du Parc des expositions et les études préalables aux très importants travaux de rénovation
- la modernisation du camping municipal

Par ailleurs, la Ville de Dijon poursuit :
- une politique sportive toujours plus volontariste
Doublement labellisée « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux », la ville de Dijon poursuivra ses actions ambitieuses dans le domaine sportif en maintenant son effort financier au bénéfice du tissu associatif sportif, en se dotant d’équipements de qualité dans toutes les disciplines, permettant ainsi aux nombreuses associations sportives de faire découvrir leurs activités dans des cadres adaptés, accessibles et de qualité ; et en entretenant son patrimoine sportif dans l’objectif de proposer une offre de service de qualité et de participer activement à la transition énergétique du territoire avec notamment :
- la restructuration de la base nautique et de loisirs du lac Kir ;
- la poursuite de la rénovation des terrains synthétiques
- la poursuite de la restructuration et de la modernisation du stade Trimolet;
- une politique culturelle ambitieuse
Depuis 2001, la politique culturelle comme levier d’éducation populaire et d’émancipation est centrale dans l’action de la Ville, qui soutient toutes les formes d’arts et d’expressions artistiques. La suite de la mandature, et en particulier l’exercice budgétaire 2023, s’inscrit dans la continuité de cette dynamique avec plusieurs projets structurants pour le rayonnement culturel de Dijon parmi lesquels :
- le renforcement de la présence du centre national de la danse dans le quartier des Grésilles
- la nouvelle phase de développement de la bibliothèque « la NEF » qui deviendra une véritable agora citoyenne au cœur du quartier des arts
- la poursuite de la rénovation du Grand Théâtre
- la poursuite des démarches et études préalables à l’extension du Consortium

4 - L’embellissement de l’espace public et la modernisation de sa gestion connectée
Avec un centre-historique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, la mise en valeur de ce secteur sera poursuivie en 2023 et les années suivantes au travers, entre autres de :
- la poursuite de l’embellissement de la rue de la Liberté́ ;
-la mise en valeur de l'axe cœur de ville par la lumière qui concernera l’ensemble des aspects de l'éclairage nocturne de l'axe Place Darcy - Place Saint Michel ;
- la poursuite des aménagements de préservation et de mise en valeur de l’ilot Tivoli Sainte- Anne ;
- la poursuite du déploiement de OnDijon,

5 - L’amélioration du quotidien des citoyens, usagers et utilisateurs :
Avec la réalisation de grands projets structurants pour Dijon, à l’image de la Cité internationale de la gastronomie et du vin ou de la rénovation complète de l’hôtel Bouchu d’Esterno, priorité́ est donnée au « gros entretien » régulier du patrimoine municipal, qui sera au cœur des investissements du budget primitif 2023, et plus globalement de la mandature 2020-2026, comme la rénovation thermique et acoustique de la salle Boisselot, la réalisation de divers investissements de rénovation, modernisation ou gros entretien dans divers gymnases, salles et stades, le gros entretien régulier et la réalisation de divers travaux dans les différents établissements culturels, la restauration, régulière et nécessaire, d’œuvres dans les différents musées municipaux ou encore l’entretien du patrimoine historique.
6 - Le renforcement de la tranquillité publique et de la sécurité des habitants.
En complémentarité avec l’action de l’Etat, la Ville de Dijon a décidé, dans le cadre de l’Acte II de la tranquillité publique, d’accentuer le renforcement de la police municipale et de ses moyens d’actions :
- le renforcement des effectifs de la police municipale, avec pour objectif d’atteindre un effectif de 100 agents à moyen terme (mi-mandat) ;
- la poursuite de l’armement létal de l’ensemble des policiers municipaux
- l’élargissement des horaires d’intervention de nuit ;
- la revalorisation du métier de policier municipal ;
- la poursuite du renforcement de la vidéoprotection,
- la consolidation des relations partenariales en matière de tranquillité publique dans la lignée du contrat local de sécurité intégré (CSI) pour amplifier la stratégie déjà engagée entre l’Etat, la police nationale, la justice et l’éducation nationale.

LA VILLE DE DIJON RETIENT LA SOCIÉTÉ GL EVENTS POUR L’EXPLOITATION DU PARC DES EXPOSITIONS ET DU PALAIS DES CONGRÈS (RAPPORT N°36)

La Ville de Dijon a acté, en conseil municipal du 13 décembre 2021, le lancement d’une procédure de renouvellement de délégation de service public pour l’exploitation du Parc des Expositions et du Palais des Congrès. Après analyse des candidatures et des offres par la commission de délégation de service public, il a été décidé de retenir la société GL EVENTS à compter du 1er janvier 2023.
Parmi les missions qui seront confiées au futur exploitant figurent l’accueil et l’organisation d’évènements, ainsi que le développement d’une nouvelle offre de salons et évènements au cœur du développement économique territorial, pour une nouvelle ambition événementielle afin de renforcer le rayonnement national et international de la Ville de Dijon.

LA VILLE DE DIJON RENOUVELLE SON PARTENARIAT AVEC LE MUSÉE DU LOUVRE POUR FAIRE RAYONNER SES COLLECTIONS (RAPPORT N°32)

La Ville de Dijon porte depuis plusieurs années un projet structurant destiné à amplifier le rayonnement de la métropole. La rénovation du musée des Beaux-Arts terminée en 2019 s’inscrit dans cette démarche, de rayonnement de ses collections et de son patrimoine en l’occurrence, amplifiée par une dynamique pluriannuelle partagée avec le musée du Louvre. Les musées de Ville de Dijon et le célèbre musée parisien ont en effet signé une première convention-cadre de partenariat le 16 mai 2019, renouvelée et actualisée pour les quatre années à venir.

Le partenariat actualisé, qui sera signé le jeudi 15 décembre 2022 à 11h30 dans la salle des Tombeaux du musée des Beaux-Arts, se développera autour de :

- la participation du département des objets d’art du musée du Louvre à l’exposition « A la portée d’Asie » qui sera présentée en 2023 ;
- l’exposition sur la sculpture bourguignonne au XVème siècle programmée au musée des Beaux-Arts de Dijon en 2026, dont le commissariat serait assuré par le département des sculptures du musée du Louvre, en lien avec le programme de recherche Grand-Duché de l’Université de Bourgogne ;
- l’organisation d’expositions-dossiers ou dossiers d’actualité partagés autour des collections sur des thématiques communes aux deux musées ;
- des dépôts croisés et des prêts de longue durée ;

- l’organisation de conférences et/ou de colloques ;
- une collaboration renforcée et des échanges scientifiques soutenus entre la Direction des musées de la Ville de Dijon et le musée du Louvre afin de valoriser leurs collections respectives, pour l’étude des publics et l’évaluation des opérations menées en collaboration.

Depuis 2019, la Ville de Dijon et le musée du Louvre ont notamment collaboré dans le cadre d’un programme de recherche sur la sculpture en France au XVème siècle et organisé une exposition dédiée au collectionneur Horace His de La Salle ayant valorisé les collections du musée des Beaux-Arts de Dijon au sein du département des arts graphiques du musée parisien. Dijon a également été l’une des 18 villes de France à accueillir l’exposition « Arts de l’Islam. Un passé pour un présent », du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022. Un événement national portant sur les civilisations de l’Islam pour lequel le musée des Beaux-Arts a reçu le plus grand nombre de visiteurs et enregistré plus de 28 000 entrées durant toute la durée de l’exposition.

LE PLEURANT N°17 RETROUVE SA PLACE PARMI LES SIENS SUR LE TOMBEAU DU DUC DE BOURGOGNE PHILIPPE LE HARDI (RAPPORT N°35)

En février 2020, le pleurant n°17 a fait l’objet d’un dépôt de l’État au musée des Beaux-Arts de Dijon. Dans un souci de cohérence et de meilleure gestion des collections publiques, l’Etat a proposé de transférer, à titre gratuit, la propriété de l’œuvre à la Ville de Dijon dans le cadre de l’article L 125-1 du code du patrimoine. Le 1er décembre 2022, la commission scientifique interrégionale d’acquisition de Bourgogne-Franche-Comté a émis un avis favorable à ce transfert devant être entériné par un arrêté du préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, assorti de l’obligation de présenter ce bien au public.
Le pleurant n°17 appartient à un ensemble de 41 pleurants qui ornaient le tombeau de Philippe le Hardi réalisé entre 1384 et 1410 dans la chartreuse de Champmol.
Préservé de la destruction des tombeaux des ducs de Bourgogne comme ses semblables, le pleurant n°17 s’est retrouvé dans une collection privée, ayant perduré par voie successorale, avant d’être retiré d’une vente aux enchères fin 2014 pour une restitution à l’État sur décision du ministère de la Culture. La justice a depuis confirmé l’appartenance de la statuette au domaine public de l’État, dont il a été irrégulièrement soustrait en 1789.

La Ville de Dijon, ville d’art et d’histoire, honorée de cette proposition et attentive à la sauvegarde et à la valorisation de son patrimoine culturel, redonne au pleurant n°17 la place qui lui revient, parmi les siens sous les arcades du tombeau de Philippe le Hardi.

LA VILLE DE DIJON RENOUVELLE SON SOUTIEN AU RÉSEAU FRANCOPHONE VILLE AMIE DES AÎNÉS POUR LA POURSUITE DES OBJECTIFS DU BIEN VIEILLIR (RAPPORT N°40)

Labellisée Ville amie des aînés par l’Organisation mondiale de la santé en octobre 2010, une des premières à avoir obtenu ce label, remarquée également pour la création de structures, d’outils et d’actions consacrés au vieillissement actif (observatoire de l’âge, maison des seniors…), la Ville de Dijon poursuit sa volonté d’une meilleure adaptation de la ville aux aînés et renforce ses liens avec les villes francophones unies dans ce même objectif avec la volonté d’agir à la fois pour la qualité de vie, le bien vieillir et le mieux vivre ensemble des seniors.

La municipalité et l’association Réseau Francophone Ville Amie des Aînés (RFVAA), via une convention d’objectifs et de moyens du 1er janvier 2023 au 31 décembre 2025, s’engagent sur un certain nombre d’objectifs parmi lesquels :
- Apporter une information aux villes et territoires souhaitant s'impliquer dans le programme Villes Amies des Aînés ;
- Accompagner les premières démarches des villes et territoires localement pour lancer les programmes internes ;
- Assurer le suivi administratif et financier de l'association ;
- Développer des outils de communication au service du programme Villes Amies des Aînés ;
- Organiser des conférences et des colloques pour promouvoir le programme Villes Amies des Aînés ;
- Communiquer dans la presse la dynamique des Villes Amies des Aînés mise en œuvre ;
- Contribuer aux programmes de recherche en lien avec les Universités sur la démarche Villes Amies des Aînés ;
- Accompagner, accueillir et former des étudiants s'impliquant sur le programme Villes Amies des Aînés ;
- Diffuser et promouvoir le Label Ami des Aînés® mis en œuvre par l’association ;
- Promouvoir l’implication de la Ville dans le programme « Villes Amies des Aînés ».

Ces objectifs seront accompagnés d’une mise à disposition par la Ville de Dijon d’un délégué général du réseau à compter du 1er janvier 2023. En plus d’un appui matériel et informatique apporté à l’association, la Ville de Dijon la soutiendra financièrement sur la période couverte par la convention (cotisation et subvention annuelle de fonctionnement de 17 000 euros).

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Etre bien accompagné pour bien vieillir en Côte-d'Or !
Avec plus de 150 000 personnes de plus de soixante ans en...
Antoine Hoareau inaugure le nouveau bassin d'orage de la station d’épuration eauvitale Dijon-Longvic
Dijon métropole, territoire écologique situé en tête...
La CC NeT signe 9 dossiers d’aides au BAFA
La Communauté de communes Norge et Tille s’engage à...
Une journée consacrée à la mobilité électrique en BFC, c'est une bonne e-day
Que vous soyez convaincu ou encore sceptique de passer à la...
"Océan, ici commence la vie" : une exposition pour émerveiller et éveiller les consciences
Après une immersion dans l’univers des insectes pollinisateurs, le...
Quand la musique électro investit Dijon et attend le monde rural
Du 2 au 30 avril, la ville de Dijon s’anime au rythme de la musique...
Femmes dans l'agriculture : reconnaître et combattre les stéréotypes pour atteindre l'égalité professionnelle
Reconnues puis oubliées, les femmes reprennent depuis quelques...
Cap sur mon Projet Professionnel : répondre aux défis de l'emploi et de l'inclusion sociale sur le territoire de la Plaine Dijonnaise
En 2023, les chiffres de l'emploi ont évolué sur le territoire de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *