Epidémies hivernales en Bourgogne Franche-Comté ; face aux virus, chacun garde le pouvoir d'agir !

09 janvier 2023

Si le COVID, la grippe et les bronchiolites amorcent un ralentissement dans la région, le niveau de circulation de ces virus reste élevé. Chaque habitant de Bourgogne-Franche-Comté peut contribuer à réduire la pression sur le système de santé, avec les gestes simples de la vie quitodienne et la vaccination qui demeurent les meilleures résolutions de ce début d'année.

Le COVID-19 continue de se replier en Bourgogne-Franche-Comté, où l'incidence en population générale affiche une baisse dans tous les départements avec un taux de positivité des tests désormais inférieur à 20%.

En dépit de la diminution de la circultaiton virale, les grippes et les bronchiolites restent en phase épidémique dans la région,maintenant depuis des semaines une forte tension sur le soins.

Il est donc bien trop tôt pour réduire ses vigilances quotidiennes mais pas trop tard pour se faire vacciner.

L'ARS Bougogne Franche-Comté, qui pilote une campagne régionale de communication sur les virus de l'hiver, renouvelle ses appels à l'application de tous les gestes de protection que nous avons appris à conjuguer pour les tenir à distance.

 

Mentions spéciales pour le port du masque , quand il y a du monde, en présence de personnes fragiles, et bien sûr en cas de symptômes, mais aussi pour le lavage des mains, le plus souvent possible, et l'aération des espaces clos, qui n'est pas incompatible avec la sobriété énergétique.
En savoir plus sur : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/aeration-et-sobriete-energetique

La vaccination contre le COVID et la grippe est toujours ouverte aux habitants de la région.

Depuis mars 2020, le COVID a entraî7 198 décès dans les établissements de santé de la région; 2556 dans les établissements médico-sociaux.

RAPPEL
Pour tout besoin médical, il convient de contacter en premier son médecin traitant.
La nuit, le WE ou en cas d'urgence, les patients sont invités à composer le 15 avant de se rendre aux urgences.

L'appel préalable au 15 permet, grâce à la régulation assurée par les médecins libéraux et hospitaliers, de bien orienter le patient par rapport à son besoin de prise en charge.

Ayons les bons réflexes !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Bienvenue à la Maison d'Accueil Hospitalière Dijon Bourgogne
Un grand nombre de personnes éloignées de Dijon et qui doivent se...
Etre bien accompagné pour bien vieillir en Côte-d'Or !
Avec plus de 150 000 personnes de plus de soixante ans en...
Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme eTICSS
Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne...
Agir pour une société solidaire et inclusive
Jeudi 14 mars a eu lieu l'inauguration de la Plateforme Dijon Sud, un...
Centre Hospitalier La Chartreuse : la Maison Matisse se réinvente et intègre de nouveaux locaux, à proximité du Centre Hospitalier
Le Centre Hospitalier La Chartreuse est fier d’annoncer le...
Téléthon 2023 : plus de 25 000 € collectés à Chevigny
25 060,50 € ont été collectés à...
L’ARS Bourgogne-Franche-Comté devient Ambassadrice de « Mon espace santé »
L’Agence Régionale de Santé de...
Epidémies hivernales en BFC: Vaccination, bons comportements : se remobiliser avant les fêtes !
Grippe, COVID-19, bronchiolites : face à l’intensification de la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *