A Is-sur-Tille, Thierry Darphin présente des voeux de santé et de reussite pour tous dans une commune aux multiples projets !

11 janvier 2023

Vendredi 6 janvier, Thierry Darphin, maire d'Is-sur-Tille a présenté ses voeux pour une année 2023 sous le signe du développement et de l'attractivité de la commune avec de nombreux projets en cours respectueux d'une sobriété nécessaire.

Madame Éliane LEPINE, députée suppléante de la 4e circonscription, représentant le député Hubert BRIGAND, excusé ce soir
Madame Catherine LOUIS, Vice-Présidente du conseil Départemental, et Monsieur Charles BARRIERE, Vice-Président du conseil Départemental, représentants François Sauvadet, ancien Ministre, Président du conseil départemental de la Côte-d’Or, excusé ce soir,
Monsieur Luc BAUDRY, Président de la COVATI,
Monsieur Jacques JACQUENET, Président du SICECO,
Mesdames et messieurs les maires, les élus et Chers Collègues du conseil municipal,
Monsieur le commandant de la Compagnie de gendarmerie d’Is-sur-Tille,
Madame le commandant de la Brigade de gendarmerie d’Is-sur-Tille,
Monsieur le Chef du Centre d’incendie et de Secours d’Is-sur-Tille,
Monsieur le trésorier,
Madame la directrice du Centre hospitalier d’Is-sur-Tille,
Monsieur LE MAREC, Principal adjoint, représentant madame la principale du collège Paul-Fort, excusée ce soir,
Madame et Messieurs les directeurs d’écoles,
Monsieur le curé,
Mesdames et messieurs les Présidents d’associations,
Madame la Directrice du centre de Valduc,
Mesdames et messieurs les commerçants et chefs d’entreprises,
Mesdames et Messieurs les agents municipaux et intercommunaux
Mesdames, messieurs, chers amis,

C’est avec une très grande joie, et pas sans une certaine émotion, que je vous retrouve ce soir, pour les traditionnels vœux du maire. Après deux années très compliquées depuis les élections municipales de mars 2020, les vœux avaient malheureusement été annulés pour des raisons sanitaires. Nous avons traversé ensemble beaucoup d’épreuves avec cette pandémie, avec les confinements, avec les épisodes des masques, avec la fermeture des commerces dit non essentiels et un arrêté municipal qui m’a valu de passer au tribunal administratif, avec les vaccinations et  toutes ces vagues de la Covid 19 qui n’en finissent plus. Mais il semblerait que nous devions faire avec.

L’année 2022 a été marquée par le début d’un conflit aux portes de l’Europe en Ukraine, avec son lot d’horreurs. Elle a pour conséquence une flambée du prix des matières premières, du coût de l’énergie mettant en difficulté nos entreprises, les collectivités et bien sur notre pouvoir d’achat. La commune ne fait bien sûr pas exception à toutes ces contraintes budgétaires.
La première question que l’on peut se poser, c’est pourquoi j’ai décidé de maintenir la cérémonie des vœux à Is-sur-Tille lorsque d’autres communes ont fait le choix de la supprimer. Nous aurions gagné avec les services municipaux des heures de travail. Mais pour moi, la cérémonie des vœux est avant tout un moment pour se retrouver, pour échanger, et pour vous rendre compte de la situation de notre commune.  Car je vous dois la transparence. Vous verrez ce soir qu’il n’y aura pas de petits fours, ni de mignardises et que cette cérémonie sera beaucoup plus sobre que les autres années. Le principal pour moi ce soir est de se retrouver, après cette période bien compliquée que nous avons vécu et que nous vivons encore.
Pour traverser cette tempête, l’ensemble de l’équipage que nous formons doit être informé de la situation pour que vous compreniez les choix de votre municipalité, afin de garder le cap. Et pour garder le cap, il nous faut avant tout des marges budgétaires sur notre fonctionnement.

Depuis bientôt neuf ans, j’ai fait le choix de réduire les charges de fonctionnement avec les mutualisations, avec les négociations sur les contrats d’énergie, de télécommunications, d’assurances, sur le renouvellement du matériel, ne plus acheter du neuf mais de l’occasion, sur la masse salariale, avec le bon niveau de formation au bon poste, de moderniser les outils en intégrant plus de numérique dans le fonctionnement de la collectivité. J’ai fait depuis plusieurs années le choix de réduire nos consommations énergétiques avec l’isolation des bâtiments communaux, les gymnases du Cosec et d’Anatole France, la mairie, l’asile Charbonnel, l’école maternelle Matisse et la destruction des passoires thermiques, comme l’ancien centre de loisirs. Même si nous avons été des précurseurs, nous n’allons pas encore assez vite. La sobriété à la mairie d’Is-sur-Tille n’est pas un vain mot dans un discours, mais des actions concrètes au quotidien. Malgré tous ces efforts, du gras sur l’os, il n’y en a plus. Je vais encore essayer cette année de ne pas toucher les taux des taxes sachant que nous subissons déjà la hausse des bases imposées par l’état. L’exercice sera difficile mais vous pouvez compter sur moi.


Des projets de développement et d'attractivité tout en respespectant la sobriété énergétique

Le plan d’investissement pour 2023 sera très prudent et il sera essentiellement consacré aux économies d’énergie à court, moyen et long terme et sous le signe de la sobriété. Vous pouvez compter sur mes équipes et sur moi pour aller chercher un maximum de subventions.
Des projets liés aux économies d’énergie ont été lancés en 2022, il concerne la gestion à distance des températures des bâtiments. Nous avons remporté l’appel à projet « territoire intelligent » proposé par la région Bourgogne Franche-Comté. Notre projet consiste à créer notre propre réseau et relier les bâtiments communaux avec des fibres optiques, de pouvoir régler à distance les chaudières, l’éclairage, la sécurité et les contrôles d’accès. Is-sur-Tille 2.0 est lancé.
Mais les investissements ne suffiront pas si nous ne changeons pas nos comportements, c’est pourquoi, nous avons mis en place dès septembre 2022 un plan de sobriété énergétique renforçant les actions déjà entreprises :
Baisse des températures à 19°C dans les bâtiments communaux et à 14°C maximum dans les salles de sports

Concernant l’éclairage public, en 2022, nous avons mis en place l’extinction totale dès le mois de février, cette décision à l’époque était motivée par des raisons environnementales. En décembre, la coupure a été étendue de 23h à 5h la semaine et de 23h à 6h le week-end pour pouvoir atténuer la hausse du prix de l’électricité. Le Syndicat d’électricité SICECO nous annonce dans les prochains mois une multiplication de la facture par 2,5. Avec ce plan, nous n’allons pas faire des économies mais maitriser la ligne des dépenses liées à l’électricité.
D’ailleurs, connaissez-vous le montant des économies générées par ce plan de sobriété ?
50 000€ ? 100 000€ ? et bien non c’est 0€ car la baisse considérable des consommations a tout juste permis d’avoir la même facture en euros.
En 2022, nous avons remplacé l’ensemble des lampadaires de l’avenue Carnot accompagné par le SICECO.

En 2023, un plan LED sera mis en place afin d’accélérer le remplacement des ampoules des candélabres par des LED sur l’ensemble de la commune. Il faut noter qu’Is-sur-Tille dispose de 1080 candélabres et que 14 % sont déjà équipés de LED. Vous voyez que c’est un projet important, nous sommes en train de travailler sur le montage budgétaire avec l’état et le SICECO dont je salue le Président ce soir.
Concernant la modernisation de notre éclairage public, l’application « j’allume ma rue » sera développée sur la commune, permettant à l’aide de votre smartphone, d’allumer la  zone où l’on se trouve. Ce système permettra de faciliter vos déplacements pédestres et les interventions liées à la sécurité pendant les coupures.

En parlant de sécurité, nous poursuivrons cette année l’installation de caméras de vidéo-protection, leur nombre sera doublé. Je pense, que c’est un outil supplémentaire pour lutter contre les incivilités et aider nos gendarmes à résoudre certaines affaires.
Concernant la sécurité routière, nous avions aménagé le carrefour de la rue François-Mitterrand avec la mise en place de feux tricolores dans la précédente mandature. La vente simultanée des deux maisons qui se trouvent à proximité de cette intersection ; nous a offert l’opportunité d’acquérir une des maisons et une parcelle de terrain. Le but étant de déplacer les murs et d’améliorer la visibilité, la fluidité de la circulation et la sécurité de ce croisement. Après ces aménagements la maison sera ensuite remise à la vente. Avis aux amateurs !

Vous savez que différents dossiers me tiennent vraiment à cœur notamment ceux liés au casernement de nos pompiers et de nos gendarmes.
En ce qui concerne celle des pompiers, elle a commencé avec la pose symbolique de la première pierre en juillet. Le permis de construire est accordé et l’appel d’offres est terminé ; les travaux commenceront à la fin du premier trimestre.  Le casernement ce n’est pas que des murs, c’est aussi des hommes. En octobre dernier le renouvellement de son commandement a été effectué. Le commandant Alain PAGNY est parti à la retraite après plus de 45 ans de service. Il a été remplacé par le lieutenant Laurent GABORIEAU. Je profite de mon allocution pour les saluer, les féliciter et leur renouveler toute mon amitié.
Concernant la caserne de gendarmerie de l’entrée sud, devant accueillir la compagnie, la brigade et le PSIG, toutes les actions municipales demandées ont été faites. Le permis de construire a été déposé et accordé. L’appel d’offres piloté par Orvitis a été considéré comme infructueux, car sortant de l’enveloppe budgétaire.
Comme nous sommes dans la période des vœux, je souhaite que ce projet aboutisse, et que nos 28 familles de gendarmes disposent d’une caserne et de logements correspondant à leur engagement.
La troisième caserne concerne les gendarmes du PSPG qui assure la sécurité du centre de Valduc. Les 85 familles doivent être installées sur un terrain de 2 hectares sur l’écoquartier AMI. Le terrain a été validé par les services de la gendarmerie et par l’état. Il nous reste à trouver un accord sur le prix de vente, qui devra correspondre au prix du marché, ce à quoi je m’attache actuellement. 

Puisque nous sommes avec les services à la population, je vous propose de vous présenter le nouveau pôle sport santé dont le siège est basé dans l’asile Charbonnel inauguré en juillet.
Avec mon équipe nous sommes très fiers du résultat, nous avons su conserver le cachet du bâtiment et le faire évoluer pour mettre en place un nouveau service qui monte en puissance, avec son référent. Le référent coordonne le fonctionnement des infrastructures sportives en lien avec les associations, il développe des animations à destination des Issois, accompagné par des partenaires comme « la Mutuelle Familiale » ou « la ligue contre le cancer » pour octobre rose. Il participe à la mise en place de jeux sportifs et numériques à destination des jeunes.

En 2023, la jeunesse ne sera pas oubliée, un city stade et des agrès sportifs seront installés à proximité du terrain stabilisé sur le site des Capucins.
Dans un tout autre registre, un parc canin a également été créé au parc des Capucins, permettant à nos amis à 4 pattes de se dégourdir et d’améliorer leur agilité.
Comme vous le constatez, nous poursuivons le développement du site des Capucins, c’est le lieu de rdv des Issois et des habitants du territoire, pour le sport, les promenades, les loisirs, les concerts ou les manifestations organisées par les associations et la ville, mais aussi le support logistique pour des animations intercommunales.
L’an passé, il n’y a pas eu une semaine sans que le site des Capucins soit utilisé. C’est une très belle vitrine pour notre ville. Je vais vous citer quelques événements pour que vous vous rendiez compte de la densité du programme. 12 concerts gratuits pendant l’été, 2 marchés nocturnes, la fête de la musique, les festivités de la fête nationale avec le feu d’artifice, le festival de musiques de rue Fest’Is, fête de la bière, une course cycliste, 2 vides greniers, le bike and run de la Covati, la foire aux vins et aux fromages, une exposition de voitures anciennes, la passation de commandement des pompiers, le cross du collège, des rencontres sportives, et dernièrement, le marché de Noël et un parc de jeux de structures gonflables.

La transition est toute trouvée pour vous parler des infrastructures sportives, nous avons rénové le terrain de Tennis n°4 et le club de rugby disposera bientôt d’un espace de convivialité dans l’ancien logement communal. Il est à noter que les clubs ont participé financièrement ou bénévolement à ces travaux.  J’en profite pour remercier la présidente du Rugby nouvellement élue Mélanie Bocquet et le Président du Tennis Club Issois Jean-Michel Vauthrin.

Je vous propose maintenant d’évoquer la culture et notamment l’espace culturel Carnot qui a poursuivi sa modernisation et sa dynamisation, avec la mise en place d’un portail Web pour la bibliothèque, permettant de consulter la liste des 13 000 ouvrages disponibles à distance, de les pré-réserver et de retrouver également toutes les actualités du moment.
Une ludothèque a également été mise en place en partenariat avec le Centre ludique d’utilité collective. Ce nouveau service est ouvert plusieurs fois par mois et également sur une nocturne par trimestre.  
Des animations numériques ont été mises en place tout au long de l’année des escapes Games, des jeux de piste et de réalité virtuelle.
Deux boîtes à livres ont également été créées, grâce à Maurice Ballet et installées en milieu d’année à proximité de l’espace Carnot et dans le jardin Pierre-Joseph Antoine.
Je profite de cette cérémonie pour saluer cette action bénévole, et lui renouveler mes remerciements.

La rénovation du patrimoine de la ville m’a toujours été chère, et tant que les finances me le permettront, je continuerai dans cette voie.
En 2022, la chapelle Saint Charles a été entièrement rénovée, elle sera inaugurée au printemps avec les mécènes et les partenaires financiers (Etat et fondation du patrimoine).
La roseraie et son kiosque ont également été entièrement rénovés, plus de 450 rosiers ont été plantés. Un rosier Issois a été créé « la belle Issoise » et elle vient compléter le patrimoine Issois.
Le tableau du Général Joseph Charbonnel a également été restauré avec une subvention de la Direction Régionale des affaires culturelles.
Ce programme de rénovation du patrimoine se poursuivra en 2023, avec la rénovation de la toiture de l’espace Carnot.
Enfin, cette année, une fresque sera réalisée sur la station de pompage en collaboration avec la SAUR afin de cacher les graffitis.

En parlant de la station de pompage, nous avons échangé, en cette fin d’année, des terrains avec le GAEC Asdrubal pour créer un chemin pédestre qui contournera la zone du puits de captage, nous serons donc en conformité avec la réglementation.

Je vous propose maintenant de parler de notre cadre de vie et d’environnement. En ce qui concerne la voirie, la rue Général-Bouchu a été refaite suite à l’externalisation des compteurs d’eau des habitations.
Cette année, la rue Victor-Hugo sera enfin refaite, les conventions ont été signées avec le Conseil départemental. Le projet d’aménagement de la rue est finalisé avec la création d’un parking et d’une voie douce à l’extrémité. Un lotissement de 7 maisons « basse consommation » sur le terrain en face de la sortie de l’hôpital sera créé. Je vais signer dans les prochains jours, la vente du terrain avec le promoteur.   
Le parking derrière le château Charbonnel a été désimperméabilisé, réaménagé en sol drainant et des arbres ont été plantés. Le parking permet d’accueillir un tiers de voitures en plus. Un nouveau cheminement de sortie a été créé permettant d’accéder à la rue Anatole-France. Cet aménagement est beaucoup plus respectueux de l’environnement.
Un nouvel aménagement a vu le jour à proximité de l’espace Carnot, avec l’extension du parking loué par le garage automobile Sarl Meyer et la création d’une nouvelle voie douce reliant l’avenue Carnot et la rue du Colombier, là aussi des arbres ont été plantés avec d’autres végétaux.
L’aménagement des espaces publics et leur renaturation (faire revenir la nature en cœur de ville) sera bien évidemment un des axes futurs de ma seconde moitié de mandat dans le cadre du programme Petites Villes de Demain. En parlant de Petites Villes Demain, nous avons signé avec Marcilly-sur-Tille, Til-Châtel et la Covati une ORT pour la revitalisation du territoire. Ce dispositif permet de mutualiser et de bénéficier d’accompagnements financiers pour les études de revitalisation.

Concernant les actions environnementales, elles ont été multiples cette année et j’en citerai quelques-unes,
Mise en place de nids d’hirondelles artificiels, à la suite des travaux de l’Asile Charbonnel.
Opération « une naissance, un nichoir » avec la fabrication de 60 nichoirs par an, réalisés par les élèves de SEGPA du collège Paul-Fort, qui ont été installés sur la commune.
Augmentation des réserves d’eau de pluie pour atteindre 456 m3. L’ancien château d’eau, route de Dijon, a été transformé en réserve et un nouveau réseau de collecte sur les projets immobiliers des portes du Sud a été relié à l’ancien réservoir.
Mise en place d’autocollants sur les boîtes aux lettres, afin de diminuer les impressions papiers des dépliants mensuels Is Infos.
Végétalisation des cimetières pour accompagner le zéro phyto.

Pour 2023, un projet de création de ruches pédagogiques ainsi qu’une tour à hirondelles seront réalisés avec le collège Paul-Fort. Des plantations et des aménagements paysagers seront réalisés sous l’impulsion du Conseil Municipal Jeune dont je tiens à saluer la présence de nos nombreux jeunes conseillers, ce soir.

Comme nous parlons des jeunes, je tiens à féliciter ce soir les enfants de l’école élémentaire Anatole-France, et leur professeure des écoles Nathalie Appert pour l’obtention d’un trophée villes et villages fleuris, dans la catégorie des petits jardiniers.
Pour moi, c’est la reconnaissance d’un partenariat avec le service espaces verts de la commune et l’équipe pédagogique.

En parlant des jardiniers municipaux, je soulignerai par ces quelques photos, les superbes réalisations paysagères sur les ronds-points et les divers espaces verts de la ville. Ces réalisations permettent de prendre en compte le réchauffement climatique en supprimant les plantes annuelles et en les remplaçant par des perpétuelles demandant moins d’eau et d’entretien. Ces travaux améliorent notre cadre de vie et réduisent les coûts de fonctionnement par la même occasion, car vous l’aurez compris c’est une volonté qui m’anime au quotidien.
Je tiens, ce soir, à remercier le personnel du service espaces verts pour la qualité du travail effectué. Madame, Messieurs merci. Et je vous demande de les applaudir.

Je vous propose de parler de nos écoles et du soin que nous prenons depuis plusieurs années pour leurs entretiens et le bien-être de nos enfants.
Ainsi, l’été dernier, des travaux ont été réalisés pour isoler les façades, rénover la toiture de la partie la plus vétuste de l’école maternelle Matisse. L’ensemble des luminaires de l’école a été remplacé par des éclairages LED plus respectueux de l’environnement et moins consommateur d’énergie. C’était un projet important pour notre commune avec un coût total de 217 000 € qui a été accompagné par le Conseil Départemental et l’État.
Cette année, nous investirons dans l’école élémentaire Anatole-France avec un changement total de l’éclairage, la mise en place de panneaux photovoltaïques pour de l’autoconsommation, l’isolation de la toiture. Ainsi que la mise en place de pare-soleil et d’une ventilation permettant de rafraichir les classes en période estivale. Le plan de financement est bouclé et s’étalera sur 2 ans.


Concernant l’attractivité de notre commune, elle est dynamique avec l’installation et la reprise de nombreux commerces sur l’ensemble de la commune.
La zone artisanale du Seuil de Bourgogne, rue de la Rochotte, est en plein développement avec l’ouverture cet été, d’une salle de sport « Hop la Forme », d’une épicerie « À l’Auré du vrac », d’une reflexologue, d’un salon de massage et de bien-être, d’une kinésithérapeute, d’une styliste ongulaire, d’une hypnothérapeute et dernièrement d’une boucherie charcuterie halal.
Il faut également noter, l’installation de restauration rapide sur la rue François-Mitterrand : Tacos Boulevard et Mac Donald, ainsi qu’une boulangerie « Au fournil d’Alice et Marie ».
Concernant le cœur de ville, il faut noter l’installation d’un toiletteur « O doux poil », d’une agence de courtage « Leader Crédit » et dernièrement d’un bar à vin « le coin Divin ». Les reprises de commerces se poursuivent comme « le Bar 123 »,  le prêt-à-porter « Rafaelsa », la fleuriste « l’atelier d’Erell » et le kebab House.

J’ai signé fin décembre la vente d’un terrain pour l’installation d’un cabinet de dentistes dans l’impasse Stade du réveil.
L’ensemble de ces installations datant toutes de moins d’un an représentent beaucoup de travail pour les services et les élus. Elles permettent d’améliorer notre attractivité, elles nous montrent le dynamisme de notre commune, je sais que l’an prochain, j’aurai également des nouvelles installations à présenter n’est-ce pas mon cher Charles.

La commune a installé à Is-sur-Tille une aire de camping-car en collaboration avec la société Camping-car Park. Depuis le mois de novembre, 16 emplacements sont disponibles pour les touristes. Et déjà une fréquentation importante est à noter malgré la période hivernale. L’emplacement est stratégique, nous nous trouvons entre la cité de la gastronomie et le Parc National des forêts et également sur la future route de la truffe, que nous développons avec la Covati et le conseil départemental.
J’espère que cet équipement apportera ses fruits aux commerces de proximité.

Concernant l’immobilier, le lotissement de 16 logements individuels le jardin de Marylou de la rue Pierre-Langlois se termine.
Sur les portes du sud 1, c’est une résidence seniors locative qui sera réalisée par Généom pour le groupe Héraclide, pour un total de 29 logements, je présenterai le projet aux riverains la semaine prochaine. L’installation des résidents est prévue pour 2025.
Sur les portes du sud 2, ce sont « les carrés de l’habitat » qui vont commercialiser 8 logements clé en main. Deux maisons sont actuellement en construction. Un terrain est en compromis de vente et il reste deux terrains à vendre, avis aux amateurs.
Concernant l’écoquartier AMI, plusieurs promoteurs sont intéressés pour le lot A, pour construire des logements individuels groupés et des appartements.
Pour ces projets, il faut également s’appuyer sur des documents d’urbanisme, qui doivent être en accord avec leur temps, c’est pour cette raison que nous revoyons actuellement le Plan Local d’Urbanisme, pour intégrer les nouvelles lois et imaginer la ville pour les 15 prochaines années. Des réunions seront organisées en 2023, et vous aurez l’occasion de participer à son élaboration.



Vous voyez que le travail ne manque pas, et que de nombreux projets sont en cours.

Pour mener cela, vous le savez je ne suis pas seul. Et le discours des vœux est également pour moi l’occasion de remerciements. Face au rythme élevé du quotidien, nous oublions bien souvent de dire merci. Je tiens à remercier l’ensemble des adjoints, des conseillers délégués et des conseillers municipaux et je n’oublie pas leurs familles car le mandat empiète bien souvent sur la vie familiale.

 

Je tiens à souligner également la bonne relation que nous avons avec l’opposition. Les conseils municipaux sont apaisés et ils sont le lieu d’échanges constructifs, et je tiens à ce que tout le monde puisse s’exprimer au-delà de nos divergences politiques, mais dans l’intérêt de notre commune et plus largement de notre territoire. Je sais compter sur chacun pour que notre commune avance.

Je tiens également à remercier l’ensemble du personnel municipal et intercommunal avec qui nous travaillons au quotidien. Merci à ma Directrice Général des Services Corinne Bouzillé qui travaille à mes côtés pour construire et adapter chaque jour l’efficience des services. Il est vrai que notre commune se trouve dans une strate souvent complexe, avec des charges de centralité importantes, mais des moyens humains limités, et elle demande une polyvalence du personnel de tous les instants.

Je veux également remercier les associations. Je ne peux pas toutes les citer, elles sont nombreuses à Is-sur-Tille et c’est une force. Elles permettent à la ville de rayonner, avec l’organisation d’événements locaux, intercommunaux, départementaux ou mêmes nationaux.
Je veux remercier la gendarmerie, les pompiers, la trésorerie, les commerçants, les entreprises et tous les acteurs de notre territoire, pour leurs présences essentielles à nos côtés.

Je tiens également à remercier les membres du Conseil de Surveillance de l’hôpital, des commissions intercommunales, du Centre Communal d’Action Sociale que je préside pour le travail effectué.

Enfin en ce début d’année 2023, je souhaite formuler des vœux.
Des vœux de santé essentiellement. Que 2023 vous maintienne en forme. Je souhaite avoir une pensée pour ceux qui nous ont quittés et ceux qui souffrent dans leur corps mais également dans leur cœur. Je veux avoir une pensée pour ceux qui sont seuls. Que toute mon affection vous accompagne.
Des vœux de réussite. Puisse vos projets aboutir. Puisse nos projets communs également aboutir pour réussir le développement de notre chère ville.
Des vœux de cohésion car pour réussir des projets il faut être unis et respecter la fonction et le travail de chacun. Le maire peut régler beaucoup de choses, mais le bon sens et le dialogue sont tellement plus efficaces.

Je terminerai cette année cette cérémonie de vœux, pas par une citation mais par la mise à l’honneur 3 femmes et 3 hommes qui ont mis en avant notre commune et qui ont participé à améliorer son attractivité. Afin de leur remettre le trophée de la ville d’Is-sur-Tille, notre Gaston local,  je vais maintenant appeler à venir à mes côtés :
• Nathalie APPERT de l’école Anatole France ayant obtenu des trophées départementaux et régionaux lié au fleurissement.
• Maurice BALLET, pour la réalisation bénévole de plusieurs boîtes à livre.
• Marc JEUDY photographe ayant fait don de photographie à la ville et exposé de très nombreuses fois à Is-sur-Tille.
• Alain PAGNY pour les 45 ans d’engagement de pompier volontaire au service de la population.
• Chloé ROY pour ses titres de Vice-Championne de France et d’Europe d’Ultimate
• Louna TROCHERIE, pour son titre de première Dauphine des Miss 15/17 ans de Bourgogne
Je souhaite que vous fassiez un tonnerre d’applaudissement à cette première promotion des trophées de la ville d’Is-sur-Tille.

Voilà cette cérémonie se termine, merci de votre attention et de votre présence, bonne soirée à toutes et à tous et je vous souhaite une bonne année 2023. 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En 2023 la COVATI continue à investir pour l'attractivité du territoire en collaboration avec les communes
Luc Baudry, Président de la Communauté de communes des...
Jérémie Brigand et les conseillers communautaires bien décidés à relever les défis de 2023
Jérémie Brigand, Président de la Communauté de...
Tenir ses engagements, ne laisser aucun de ses enfants sur le bord du chemin
Après deux années de distanciation, dans ce moment fraternel et...
Le Siceco souhaite accélérer ses missions en faveur de la transition énergétique
Jacques Jacquenet, Président du SICECO, territoire...
Faire vivre sa commune...
C'est avec la ferme intention de rattraper les deux dernières...
Premiers voeux en "présentiel" pour Sébastien Delacour, Président de la com com Rives de Saône
Sébastien Delacour, Président de la Communauté de communes...
Des voeux pour un département solidaire et un territoire rayonnant et attractif
Prendre la mesure des crises et trouver les solutions pour atténuer ses...
Voeux 2023, François Rebsamen prône le faire ensemble pour améliorer encore les conditions de vie à Dijon et dans la Métropole
Sur le fil conducteur du "faire ensemble" François Rebsamen a...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.