Jérémie Brigand et les conseillers communautaires bien décidés à relever les défis de 2023

24 janvier 2023

Jérémie Brigand, Président de la Communauté de communes du Pays Châtillonnais a présenté ses voeux après 3 longues années de crise sanitaire durant lesquelles les élus communautaires ont continué à travailler au service de la population et du territoire. Qu'ils soient touristiques, économiques, sociaux, il en résulte de multiples projets et réalisations qui concourent à l'attractivité du Châtillonnais pour les habitants mais aussi pour accueillir de nouvelles familles et entreprises. Et ceci, rappelle Jérémie Brigand, sans toucher une fois de plus à la fiscalité. Enfin le Président conclut "nous ne lâcherons rien et nous nous emploierons à faire en sorte de relever les différents défis qui se présenteront".

Réalisations

En relisant mon discours de 2020, j'évoquais la construction de la crèche de Baigneux les Juifs, aujourd'hui elle est en service. Cette crèche, c'est 1M d'euros, et si par le passé certains ont pu s'interroger sur cette réalisation, son taux de fréquentation, qui est le meilleur du Châtillonnais, dissipe tous les doutes. Cette crèche, c'est une fierté car c'est un investissement pour nos jeunes, c'est aussi le gage d'une pérennisation de ce service qui contribue au soutien de la dynamique socio-économique du secteur de Baigneux les Juifs, et c'est surtout le gage d'un accueil de qualité pour les enfants et leurs parents.

Autre sujet dont nous avions parlé, si je vous dis rendre visible l'invisible? C'est bien sûr la mise en valeur du site de Vix.
En 2019, lors de la fouille de la tombe princière, vous avez été nombreux à vous interroger sur la vie de cette cité, alors, nous avons créé un sentier et une application qui vous permettent de faire un voyage de 2500 ans en arrière. Le parcours, équipé de panneaux d'interprétation et des outils numériques, vous permet de déambuler au cœur de la cité et de vivre une expérience immersive exceptionnelle. Il s'agit d'une nouvelle activité touristique qui permet de transmettre et de faire rayonner notre patrimoine exceptionnel.  Vues à 360°, 3D, vues avant/après, vidéos d'expert, les informations et la vulgarisation des découvertes passées, vous délivrent les clés de compréhension d'un site unique au monde qui recèle encore de nombreux mystères. Avant tout ludique, ce sentier d'interprétation s'accompagne d'un jeu de géocaching qui vous invite à venir découvrir le vase de Vix, car l'un des objectifs est aussi d'inciter les touristes à visiter le musée et à séjourner plus longtemps sur le territoire. La qualité du projet nous a permis de remporter le prix Leader 2022 pour la région Bourgogne-Franche Comté.

En 2020 je n'évoquais pas encore le futur espace économique et numérique.
Par la qualité de son cadre de vie, le Châtillonnais a un réel attrait qui permet de trouver un équilibre entre vie de famille et vie professionnelle. A nous d'en profiter !
Avec la crise sanitaire, le changement des pratiques professionnelles est indéniable, notamment le développement du télétravail, renforçant ainsi l'attractivité du milieu rural. Ce phénomène a été constaté lors des différents confinements avec l'arrivée de nouveaux habitants sur le territoire qui désirent fuir la cohue des grosses villes.
En lien avec notre politique d'accueil et d'attractivité, le projet de création d'un espace économique et numérique, aussi appelé tiers-lieu, s'inscrit dans cette nouvelle tendance et répondra aux besoins des télétravailleurs, créateurs et développeurs d'entreprises. L'enjeu de ces espaces dépasse largement la mise à disposition de locaux et permet de créer du lien social à forte valeur ajoutée.
Composé d'un espace co-working, de bureaux à louer à la demande, d'une salle de réunion connectée et d'un espace détente, ce sera donc un lieu de création, de développement, d'échange et de formation.
Dans l'animation et le développement du lieu, des partenariats sont d'ores et déjà envisagés avec des associations, le club des entreprises du pays châtillonnais et d'autres types de structures, dont les actions pérenniseront la dynamique des lieux.

En 2020, je ne parlais pas non plus de l'extension de la déchetterie de Sainte-Colombe-sur-Seine. Les anomalies climatiques que nous rencontrons, les nouvelles normes environnementales, ainsi que l'augmentation des coûts de traitement des déchets ménagers nous invitent à agir, et à agir vite. Nous devons mieux trier nos déchets et 2023 sera une année charnière. La  déchetterie de Sainte-Colombe-sur-Seine concentre 60% du volume des déchets du châtillonnais. Elle sera agrandie de manière à accueillir de nouvelles bennes qui permettront de déposer plus de déchets dans les recyclables, et cela aura 2 impacts. D'abord sur l'environnement car il y aura plus de matière valorisée et puis, sur le coût puisque de ce fait, il y aura moins de déchets à traiter.

Enfin, le centre de tri de Dijon Métropole a évolué, il est dorénavant beaucoup plus performant, coût de l'opération 50M, dont nous financerons indirectement une partie. Cela se traduit par de nouvelles règles de tri, désormais, tous les emballages plastiques, quels qu'ils soient, vont dans le bac jaune. A titre d'exemple, le pot de yaourt, qui allait auparavant dans le bac noir, va désormais dans le bac jaune. Cela signifie que vous pouvez déposer plus de déchets dans le bac jaune gratuit, il se remplira donc plus vite, et à contrario, votre bac noir payant se remplira beaucoup moins vite.
L'idée est toujours la même, trier mieux pour préserver l'environnement, mais aussi limiter la hausse des coûts. Un flyer explicatif sera prochainement distribué dans vos boîtes aux lettres.

Services

La Communauté de Communes met tout au long de l'année ses services à votre disposition. Pour vous donner une idée, le service Enfance Jeunesse c'est 800 enfants inscrits dans nos 7 cantines et nos 8 accueils périscolaires répartis équitablement sur le territoire, c'est une trentaine d'agents, c'est aussi une participation moyenne de 10 euros accordée aux familles à chaque repas pris par un enfant, le prix d'un repas livré/servi étant de 15 euros. Quand on sait que 50 000 repas sont servis chaque année, en faisant le calcul, vous aurez vite compris que nous participons à hauteur de 500 000 euros pour aider les familles.

La Communauté de Communes, c'est enfin une participation annuelle de 400 000 euros pour le fonctionnement de nos 4 crèches.

Après 2 années compliquées, le monde de la culture revit, et avec 20 000 visiteurs en 2022 le musée du Pays Chatillonnais-Trésor de Vix  retrouve une belle fréquentation. Fréquentation boostée par notre application de la princesse de Vix bien sûr, mais aussi par le retour de notre bacchus au musée. Rappelez vous, en janvier 2022 après une fugue de 50 ans, notre bacchus, volé dans les années 70 dans l'ancien musée situé dans la maison philandrier a été retrouvé par un chercheur d'objets d'art volé. Après moults péripéties, il est désormais exposé dans nos collections et a fait la une de la presse nationale et internationale, offrant ainsi une magnifique publicité pour le châtillonnais.  Fréquentation également boostée par le dynamisme de nos acteurs touristiques locaux, des Amis du Musée, de la Société archéologique, par les actions de l'Office de Tourisme et du Parc National de Forêts, mais aussi par la signalisation posée en 2020 sur l'autoroute A5.

Le Contrat de Relance et de Transition Ecologique a été signé avec la préfecture début 2022. Notre candidature aux fonds européens LEADER a été déposée il y a 6 mois, celle au nouveau Contrat de Territoire en fin d'année dernière;  et notre candidature au FEDER rural sera déposée en mars 2023. Les résultats seront connus d'ici quelques semaines et je ne doute pas un seul instant de notre réussite à ces candidatures ô combien importantes. Importantes car sur la période passée, ces contrats représentent 7M d'euros pour les porteurs de projets publics ou privés châtillonnais, soit 96 dossiers aidés et répartis sur une quarantaine de communes. Ils représentent des mois et des mois de travail pour faire en sorte que nos acteurs locaux puissent bénéficier d'aides financières pour concrétiser leurs opérations et contribuer à la dynamique du développement territorial.

Au delà de ces contrats, dégrèvement de CFE pour nos entreprises pendant la crise sanitaire, 23 subventions d'investissements pour nos commerçants et artisans, mise en place d'un fonds spécial aux côtés de la Région pour aider les PME, ainsi que d'une quinzaine d'aides directes.

Notre Centre SocioCulturel et de Loisirs a été labellisé Maison France Services. C'est un nouveau modèle d’accès aux services publics qui permet à chaque citoyen quel que soit l’endroit où il vit, d’accéder aux services publics et d’être accueilli dans un lieu unique, afin d'effectuer les démarches administratives du quotidien. C'est aussi l'arrivée d'un conseiller numérique, qui se déplace à la demande des mairies dans vos communes, pour vous familiariser avec les outils numériques.

Le Centre SocioCulturel et de Loisirs c'est 25 organismes intervenant chaque mois, c'est 5500 sollicitations dont 4500 en accueils présentiels, c'est une centaines d'animations; des activités pour toute la famille, des sorties culturelles et de loisirs, des ateliers informatiques, de cuisine, des loisirs créatifs pour tous et délocalisées là aussi sur l'ensemble du territoire à Riel les Eaux, Recey sur Ource, Etalante, Laignes, Aignay le Duc, Ste Colombe Sur Seine, Chamesson, Savoisy, Moitron, Balot, et j'en passe..
Plus que jamais,il est un acteur de développement social. En étant au carrefour de diverses dynamiques, cet équipement constitue une réponse quotidienne et adaptée aux besoins des Châtillonnais.

Médecins

Depuis le 1er janvier, j'ai assisté à une vingtaine de cérémonies de vœux dans nos communes, et il y a 2 préoccupations qui reviennent systématiquement, c'est l'inflation et la santé.
Tout le monde connaît la situation médicale du pays, nous n'y échappons pas. En plus, comme toutes les zones rurales, le Châtillonnais fait face au manque de médecins généralistes. Face à la difficulté d'en trouver, depuis plusieurs années, les collectivités châtillonnaises n'ont pas manqué d'ingéniosité. Certaines se sont attachées les services de cabinets spécialisés, d'autres ont proposé la gratuité d'un cabinet-d'un logement, la communauté de communes  a mis en place un système de bourse pour les étudiants, 700 euros par mois.

A titre personnel, je suis favorable à une obligation d'installation momentanée, le ministre de la santé lui ne l'est pas et propose d'autres pistes dont je doute des résultats. Face à cette problématique qui se débattra au printemps à l'Assemblée Nationale, si aucune mesure concrète n'est adoptée, nous ne resterons pas inactifs.
Une nouvelle génération de médecin arrive, plus féminisée et dont les attentes sont différentes. Ils souhaitent pouvoir profiter de leur famille, de leurs enfants, de leurs loisirs, et je le comprends. Travailler 15 heures par jour, c'est terminé et c'est en ce sens que la piste des médecins salariés doit être creusée.
L'idée est très simple, c'est de pouvoir proposer des postes de médecins avec des salaires attractifs, une amplitude horaire raisonnable et les décharger des responsabilités administratives.
Rendez-vous dans quelques mois pour faire un point de la situation, et sur ce dossier, je sais pouvoir compter sur le Conseil de Développement.

Inflation

Autre sujet important, le pouvoir d'achat. Là aussi, c'est une problématique nationale, voire même internationale. Au niveau local, nous sommes tous vigilants, et fidèlement à nos engagements pris il y a plusieurs années, malgré la hausse des coûts, du point d'indice de la fonction publique, de l'électricité ou du gaz, nous ne toucherons pas, une fois de plus, à la fiscalité. Notre volonté est très simple, c'est de ne pas ponctionner vos budgets personnels.
Dans le même temps, depuis 2020, notre dette a diminué d'1M d'euros. C'est grâce à notre gestion et à notre anticipation que nous pouvons maîtriser notre fiscalité. Et ce n'est pas le cas de tout le monde, en France 18 intercommunalités sont en faillites

 

Ce soir, je n'aurai malheureusement pas pu aborder tous les sujets avec vous, au risque d'être trop long, mais vous l'aurez compris, 2023 va être une année de challenges. Avec mes VP, avec les conseillers communautaires, toutes nos équipes et nos partenaires, nous ne lâcherons rien et nous nous emploierons à faire en sorte de relever les différents défis qui se présenteront.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En 2023 la COVATI continue à investir pour l'attractivité du territoire en collaboration avec les communes
Luc Baudry, Président de la Communauté de communes des...
Tenir ses engagements, ne laisser aucun de ses enfants sur le bord du chemin
Après deux années de distanciation, dans ce moment fraternel et...
Le Siceco souhaite accélérer ses missions en faveur de la transition énergétique
Jacques Jacquenet, Président du SICECO, territoire...
Faire vivre sa commune...
C'est avec la ferme intention de rattraper les deux dernières...
Premiers voeux en "présentiel" pour Sébastien Delacour, Président de la com com Rives de Saône
Sébastien Delacour, Président de la Communauté de communes...
A Is-sur-Tille, Thierry Darphin présente des voeux de santé et de reussite pour tous dans une commune aux multiples projets !
Vendredi 6 janvier, Thierry Darphin, maire d'Is-sur-Tille a...
Des voeux pour un département solidaire et un territoire rayonnant et attractif
Prendre la mesure des crises et trouver les solutions pour atténuer ses...
Voeux 2023, François Rebsamen prône le faire ensemble pour améliorer encore les conditions de vie à Dijon et dans la Métropole
Sur le fil conducteur du "faire ensemble" François Rebsamen a...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.