Envers... mais pas contre tout... quid des voeux 2023 en Côte d'Or !

Envers... mais pas contre tout... quid des voeux 2023 en Côte d'Or !

Info+ :

« Dans un monde de plus en plus incertain où s’exacerbent les passions, où s’expriment les inquiétudes et les peurs, où éclatent des conflits et des guerres, ici en Europe, en Ukraine, mais aussi dans de nombreuses autres régions du monde, je voudrais que nous adressions une pensée fraternelle à toutes celles et à tous ceux qui se battent pour défendre leurs libertés individuelles ou collectives. Mesurons combien nos valeurs d’Egalité, de Fraternité, de Tolérance et de Laïcité, qui peuvent nous paraître normales et innées, font encore l’objet d’âpres combats et de luttes dans de nombreux pays.»

Thierry Falconnet

 


14 février 2023

Ils sont venus, ils étaient tous là ! Elus, habitants se sont retrouvés avec bonheur après deux ans de séparation, pour des cérémonies de vœux fastueuses ou simplissimes de partage et de convivialité, à l’heure des économies de tous poils, des inquiétudes mais pas seulement. Un moment privilégié pour donner les grandes lignes d’un bilan, annoncer de nouveaux projets, évoquer les jours difficiles… ou pas… qui attendent les côte-d’oriens à l’horizon 2023.

Si les élus ne sont pas aveuglément optimistes, on ne peut pas dire qu’ils soient résolument pessimistes non plus, mais plutôt conscients d’un contexte qui évolue, de mandats plus complexes à porter, de choix à faire en conscience pour retrouver confiance. Des idées, des mots et quelques coups de gueule donnent une petite idée de la tendance générale.

« La commune, souvent remise en cause, se voit aujourd’hui confortée par un évident besoin de proximité. Le mandat de maire est unique et beau de par cette proximité, de par la relation directe, franche et sincère que l’on peut avoir avec chacun d’entre vous » pour reprendre le propos de Frédéric Humbert, maire de Clénay. « Je me dois de souligner que cette période très difficile du Covid a eu le mérite de rappeler le rôle majeur des collectivités territoriales dans notre vie quotidienne » précise, quant à lui François Rebsamen, maire de Dijon.

Alors, bien sûr, pas une cérémonie sans qu’il soit question d’économies ! Economies, d’énergie, économie de moyen, économie d’un peu tout finalement mais surtout pas d’économie en matière d’attractivité de nos territoires dont il est bien question de défendre le bout de gras tout autant que l’image vertueuse de la Côte-d’Or dans ce sens.

Sur fond de transition énergétique, on prévoit, on anticipe, une règle d’or pour les collectivités. Rénovation énergétiques des bâtiments, réduction de l’éclairage public, réduction des charges de fonctionnement, car « malgré tous ces efforts, du gras sur l’os, il n’y en a plus. Je vais encore essayer cette année de ne pas toucher les taux des taxes sachant que nous subissons déjà la hausse des bases imposées par l’état » précise Thierry Darphin, maire d’Is sur Tille.

L’innovation en matière d’économie se fait aussi dans le domaine des déchets avec des nouvelles possibilités de valorisation pour des économies d’une autre nature !

« Le centre de tri de Dijon Métropole a évolué, il est dorénavant beaucoup plus performant, coût de l'opération 50M, dont nous financerons indirectement une partie. Cela se traduit par de nouvelles règles de tri, désormais, tous les emballages plastiques, quels qu'ils soient, vont dans le bac jaune. A titre d'exemple, le pot de yaourt, qui allait auparavant dans le bac noir, va désormais dans le bac jaune. Cela signifie que vous pouvez déposer plus de déchets dans le bac jaune gratuit, il se remplira donc plus vite, et à contrario, votre bac noir payant se remplira beaucoup moins vite. L'idée est toujours la même, trier mieux pour préserver l'environnement, mais aussi limiter la hausse des coûts » explique ainsi Jérémie Brigand, président de la com com du Pays Châtillonnais.

Transition énergétique et écologique, cela se joue aussi bien dans les toutes petites communes que dans le périmètre de la Métropole. Végétalisation des espaces, renaturation de la ville, préservation de la ressource en eau, les élus en appellent au civisme de leurs administrés et à leur participation active dans la vie de la cité, comme à Alise Sainte Reine où Amandine Monard rappelle combien son Village du Futur peut se targuer d’une belle participation citoyenne « Toutes ces actions bénévoles montrent l’engagement désintéressé qui anime beaucoup d’entre vous et qui se manifeste aussi en dehors de toute base juridique ou légale : prendre soin de son voisin, donner des légumes du jardin, ramasser des déchets sur son chemin, prêter des outils de bricolage, partager son journal, embellir sa maison, ...sans demander ou attendre qu’une solution vienne de quelqu’un d’autre, d’ailleurs ou d’une institution. Des actes citoyens, du quotidien ».

Solidarité, citoyenneté et ne laisser personne de côté… sur fond d’économie fragile et de vulnérabilité, c’est aussi ce qui conduit de nombreux mandats comme l’assume Thierry Falconnet, maire de Chenôve « On a vu croître l’explosion de la demande sociale car beaucoup, déjà dans des situations difficiles, n’y arrivaient plus. Pire, avec la mise forcée à l’isolement, les inégalités culturelles et scolaires se sont accentuées, la fracture numérique s’est révélée dans toute son ampleur pour un nombre conséquent de petits cheneveliers privés d’école, de lien avec le monde du savoir et de la connaissance, du lieu essentiel d’apprentissage et de socialisation. »

Reprendre confiance en la commune, redonner confiance aux habitants malgré les difficultés, c’est aussi le leitmotive de nombreux maires devant ce qu’ils ressentent face à la baisse… ou pas… de leurs moyens d’actions, face à une inflation galopante et souvent un sentiment d’abandon… ne pas baisser les bras comme l’explique Ludovic Rochette, maire président de Norges et Tille « Malgré les difficultés, malgré nos inquiétudes, nous nous engageons dans des investissements structurants. Nous devons maintenir un niveau d’investissements qui assure cette confiance dans l’économie et particulièrement dans l’économie locale ».

Transitions plurielles, crise et déprise au 21ème siècle, plus la crise est lourde, plus il faut donner confiance. Et certains élus poussent un coup de gueule comme Luc Baudry, président de la COVATI « Ces crises qui se succèdent et se cumulent font désormais partie de notre quotidien : après la crise sociale et la crise sanitaire, c’est désormais à la crise inflationniste et à une crise énergétique sans précédent que nous devons faire face… Le travail des élus, quel que soit l’échelon auquel ils exercent leur mandat, a été cette année encore bien compliqué et nous avons parfois dû recourir à des choix frustrants, quoique nécessaires. Pour ajouter à notre inconfort, des décisions gouvernementales électoralistes, semblant sorties du chapeau, sans analyse de leurs conséquences sur les finances des communes et des intercommunalités, sont encore venues grever nos comptes. »

Des élus en colère, des élus anxieux, mais aussi et surtout des élus heureux de faire et de se battre pour leur commune, leur territoire, leurs administrés.

Un état d’esprit général qui peut se rapporter au souhait de François Sauvadet, président du Département « Oui, être solidaire, c’est notre priorité sur toute la Côte-d’Or, dans tous les quartiers comme dans nos communes. Préparer l'avenir pour un territoire rayonnant et attractif… Nous devons continuer de préparer l’avenir. C’est un devoir là aussi pour nos enfants. Nous devons continuer d’investir massivement. Investir pour la santé et l’offre médico-sociale parce que nous ne voulons pas voir des services fermer dans des territoires déjà sous-dotés. »

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Dotation globale de fonctionnement : inventaire avant travaux...
Une journée de réflexion et de travail à...
Tour de France : 51 maires des communes traversées mobilisés pour le Tour en Côte-d’Or
Dans 90 jours exactement, 177 coureurs du Tour de France traverseront 51...
La CC Net investit pour la jeunesse
Vendredi 22 mars, Ludovic Rochette, Président de la Communauté de...
Projets de revitalisation du centre-bourg de Saint-Jean-de-Losne ; Orvitis s'engage à nouveau
Dans la continuité de la récente ouverture de la maison de...
Des maires se fédèrent pour le pouvoir d’achat
Les Maires de Chevigny-Saint-Sauveur, Guillaume RUET, et Talant, Fabian RUINET...
Face aux difficultés, les étudiants en finances publiques soutiennent les élus ruraux
Les étudiants du Master 2 Finances des Collectivités...
Transition écologique et énergétique, lancement du réseau ‘’Élus pour Agir’’ en Bourgogne-Franche-Comté
De nombreux élus de communes ou de collectivités...
Brognon, un village 100% led
Fini les lampes énergivores, la commune de Brognon vient de finir la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *