L'attractivité du territoire, c'est une affaire d'Hommes ! Rencontre avec Charles Barrière

L'attractivité du territoire, c'est une affaire d'Hommes ! Rencontre avec Charles Barrière

Info+ :

 
 
Canton Is-sur-Tille
 
Élu le 27/03/2011
 
Vice-Président du Conseil Départemental de Côte d'Or
 
Membre de la Commission Permanente
 
Commission : Développement local et Attractivité
 
Fonction au sein de la commission : Président
 

16 mai 2023

Charles Barrière, que tout le monde connaît, est conseiller départemental du canton d’Is sur Tille aux côtés de Catherine Louis, président de la commission Développement local et Attractivité du Conseil départemental de Côte-d’Or, pharmacien-chercheur de son état et très investi sur son canton qui se glisse entre la périphérie dijonnaise, le mirebellois et le Parc national de forêts. Un territoire qui s’épanouit entre plaine, forêts, sans grand patrimoine, sans « trucs remarquables », mais un territoire de besogneux et terriblement… vivant !

Pour Charles Barrière, en toute logique, l’attractivité du territoire est basée sur un simple principe de réalité qui se résume dans une sorte de diagramme mobilité-emploi-mode de garde-école-collège-lycée-services au public-santé. Jusque là tout va bien quand on y pense. Mais confronté à la réalité du terrain, on se dit que finalement ce n’est pas si simple et qu’il vaudrait peut-être mieux être-riche-bien-portant-autonome pour aller s’installer à la campagne.

Mais Charles, est un optimiste et le développement et l’attractivité du territoire, il y croit en élu convaincu et militant du FAIRE ENSEMBLE !

Empathie, discernement, égalité et une vision globale des territoires ce serait ça le secret d’une attractivité réussie ?

Croire en l’initiative individuelle, en l’énergie de tous au profit du collectif et du bien commun… non ce n’est pas un vœu pieux ! Alors quel rôle pour les collectivités locales quand les institutions Etat, Régions ont une sorte de main mise sur le développement économique par exemple (compétence obligatoire des intercommunalités) en délaissant le local au profit d’une hyper centralité ou de l’abandon de certains domaines ou pratiques au profit de marchés de niches et de développement d’autres usages, d’autres produits plus compétitifs ?

Sans opposer les institutions, le Département, de son côté, peut répondre à certains enjeux et fait son maximum pour être aux côtés de tous « Plan Marschall… d’un côté… 3 millions d’aides votés lors de la dernière commission permanente… d’un autre côté… en soutenant les collectivités, le Département soutient les entreprises en privilégiant le recours aux entreprises locales ce qui engendre une retombée économique de près de 12 millions € au niveau local. Le résultat de tout ceci, ce sont des crèches, des écoles, des bâtiments communaux ou communautaires, du mieux vivre localement pour une attractivité renforcée. »

Alors les élus jouent-ils le jeu de l’investissement ? Du développement ? Sont-ils dans une dynamique de relance ?

A cela, Charles Barrière répond qu’aucune collectivité ne peut juger une autre ! « Il faut que les élus croient en l’avenir, qu’ils aient des projets pour demain… pas les projets « de leur âge » … une vision prospective et à long terme de leur territoire et surtout qu’ils parlent et fassent parler leurs habitants… Car le secret d’un développement durable, d’une attractivité forte, c’est un territoire à la hauteur de ce qu’attendent les habitants ou futurs habitants… C’est plus sympa aussi avec une sociologie variée, une vraie pyramide des âges et pas seulement des équipements. »

Quelle est, dans ce sens, la stratégie des intercommunalités ? Comment sensibiliser les élus qui ont un peu de pouvoir ? En voilà de bonnes questions !

Charles Barrière évoque ses propres rôles et initiatives au sein du Conseil Economique et Social de Bourgogne Franche-Comté où il a travaillé sur la prospective au travers de « Bourgogne 2030 » … Prospective dont Charles Barrière a retenu qu’aucune classe d’interlocuteurs n’est capable de mener ce chantier seule, au-delà du seul levier financier, et un territoire qui gagne est un territoire où tout le monde se parle, travaille et sait faire ensemble !

Pour notre conseiller départemental, « toutes les com-com, tous les territoires ne sont pas égaux, n’ont pas forcément la même chance il faut donc savoir partager… L’histoire du territoire joue, la qualité des femmes et des hommes qui le font, et bien sûr, les moyens financiers (facteurs d’inégalités). »

Faire avancer les initiatives, c’est le rôle de chacun. C’est le rôle de tous et la richesse de nos territoires, c’est que tout le monde se parle, agisse ensemble et pousse la charrette ensemble. Dans nos territoires, on mutualise et si chacun se sent concerné par son territoire, son lieu de vie, le territoire va mieux.

« Je vais donner un contre-exemple actuel… La loi Climat et résilience d’août 2021, une loi qui veut appliquer la même norme partout surtout dans l’intérêt des Métropoles. Avec François Sauvadet, nous sommes contre le phénomène de concentration urbaine, on refait les mêmes erreurs que dans les années 60. Le COVID a démontré que chacun aspire à un lieu de vie plus respectueux de ses besoins. »

Notre France jacobine gouverne d’en haut sans se préoccuper des spécificités des territoires, c’est bien dommage ! Faire passer tout le monde sous la même toise n’est pas la meilleure idée.  Dans notre territoire d’en bas il existe de bonnes pratiques que sont le travail des élus locaux, le dynamisme des entreprises, l’action du monde associatif. Tout ce petit monde se retrouve, se parle et agit ENSEMBLE !

C’est, du reste, tout le sens de la politique du Conseil départemental « participer à l’équipement de tous les territoires. C’est là que la France jacobine doit nous aider à conserver des services plutôt qu’à nous imposer des règles faites pour les métropoles, car  chacun doit se voir un avenir là où il a choisi de vivre comme le dit souvent François Sauvadet, président du Conseil départemental Un aménagement équilibré de la Côte-d’Or, c’est beaucoup mieux pour les habitants et le futur de nos territoires ! Le rôle du Département : accompagner, conseiller, soutenir. »

Attractivité rimerait donc avec bon sens, avec savoir-être pour développer, aménager le territoire avec intelligence, dialogue, concertation ? Concertation et partage des idées, des moyens pour édifier, au plus proche des besoins des habitants et des entreprises, les territoires de demain…

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Face aux difficultés, les étudiants en finances publiques soutiennent les élus ruraux
Les étudiants du Master 2 Finances des Collectivités...
Transition écologique et énergétique, lancement du réseau ‘’Élus pour Agir’’ en Bourgogne-Franche-Comté
De nombreux élus de communes ou de collectivités...
Le bureau de poste de Fleurey-sur-Ouche adapte ses horaires à la vie locale
Pour mieux répondre aux attentes des habitants et des élus...
Brognon, un village 100% led
Fini les lampes énergivores, la commune de Brognon vient de finir la...
Dans le Châtillonnais, Jérémie Brigand présente des vœux en mode ACTION pour un territoire où il fait bon vivre !
Près de 500 personnes se sont réunies pour écouter les...
A la COVATI, Luc Baudry présente des vœux en mode transition énergétique et solidarité entre les communes !
Sur fond de marasme international, le président de la COVATI se veut...
A Liernais, les vœux de Quentin Guenot sonnent attractivité, accès à la santé, développement durable…
Liernais, c’est une municipalité arrivée à un moment...
Inauguration d'un bâtiment frigorifique collectif en Val de Saône : optimiser le stockage de produits maraîchers et leur commercialisation
Olivier BOURGEOT, Président du Groupement d’Intérêt...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *