Plus étendu, plus précis, plus adapté ; le réseau bus et tram évolue

15 juin 2023

L’ambition de Dijon métropole est de consolider ses actions pour coordonner l’ensemble des mobilités du territoire au service d’une métropole écologique. Elle oeuvre à la construction d’une mobilité durable, inclusive et abordable favorisant la cohésion sociale, le développement économique local, les modes de déplacements collectifs, doux et actifs, et la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la collectivité. Dans la continuité des actions engagées depuis 2017, et dans le cadre du nouveau contrat de mobilité globale adopté le 15 décembre 2022, les adaptations du réseau Bus et Tram présentées ce 8 juin 2023 sont en lien avec les grands projets et nouveaux équipements de la métropole, veillent à la satisfaction des voyageurs et améliorent la desserte de certains quartiers du territoire avec l’introduction du « Transport à la Demande ».

L’urgence environnementale et climatique appelle à faire évoluer nos comportements vers plus de sobriété et à nous déplacer différemment. En France, selon le Haut Conseil pour le climat, les principales sources d’émission de gaz à effet de serre sont d’abord le transport, avec 31 % des émissions de CO2 (et en particulier le transport routier, qui représente 93 % de ces émissions). Ils ont aussi un impact direct sur la qualité de l'air que l'on respire. C'est une question de santé publique, quand 3 Français sur 4 considèrent le trafic routier, tant de voyageurs que de marchandises, comme la source de pollution la plus préoccupante pour eux. Des actions fortes ont d’ores et déjà été engagées pour une mobilité durable afin de réduire significativement la part de la voiture dans les déplacements métropolitains, comme le lancement du projet de décarbonation de l’ensemble de la flotte de bus (arrêt de l’achat de bus neufs diesel et passage à des énergies propres avec le projet d’hydrogène vert), l’adoption du nouveau schéma directeur vélo et la création de nouvelles pistes cyclables et le lancement des études sur le schéma directeur piétons.

De plus, la mobilité vit depuis plusieurs années une profonde révolution de l'innovation, des pratiques et des usages. Elle est au coeur des enjeux de notre société, et l’un des premiers facteurs d'émancipation individuelle, de cohésion sociale et territoriale, au coeur du projet et de l’identité de Dijon métropole. C’est également dans ce sens et dans ces objectifs métropolitains que le réseau DIVIA, déjà particulièrement performant (il permet de réaliser chaque année près de 42 000 000 de voyages avec un taux de satisfaction des voyageurs de 94,4%.), évolue, notamment pour répondre à certains besoins de mobilités non satisfaits et s’adapter à la diversité des rythmes de vie en garantissant une offre attractive et sur-mesure (Tram, Lianes, Services spécifiques, Transport à la demande). La recherche d’un réseau toujours plus innovant et efficace est au centre des évolutions proposées dès la rentrée 2023. Par ailleurs, 1 français sur 4 indiquait en 2018 avoir renoncé à une offre d'emploi faute de solution de transport : étendre le maillage du territoire est donc fondamental pour offrir à chacune et chacun des solutions alternatives à l’usage de la voiture individuelle.

L’évolution du réseau Bus et Tram, qui prendra effet à compter du 28 août 2023, permet donc :

- d’affirmer la place du réseau DiviaMobilités dans l'ambition écologique de Dijon métropole

Faire rouler des bus vides est un non-sens écologique et économique : il était donc nécessaire d’adapter le matériel au plus près des besoins (bus articulés, bus standards, midi-bus et voire taxis), comme faire circuler des bus standards en centre-ville plutôt qu’un bus articulé pour une meilleure insertion urbaine et un espace public plus apaisé. Par ailleurs, avec l’arrivée prochaine des bus roulants à l’hydrogène, l’impact environnemental du réseau de transport de Dijon métropole sera encore fortement diminué, contribuant ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la collectivité.

- d’accompagner le développement de la métropole avec de nouvelles dessertes et de nouveaux services.

Ces évolutions ont été adaptées pour faciliter les déplacements des habitantes et habitants des nouveaux quartiers notamment la desserte des nouveaux quartiers d’habitats, faciliter l’accès à la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon et des grands équipements sportifs, culturels, économiques, universitaires, de recherche et de santé de la métropole. Les pôles d’échanges, véritables atouts de l’intermodalité, seront étoffés avec le renforcement du rôle de « hub de Monge Cité de la gastronomie » à l’entrée du sud de la ville accueillant 10 lignes de bus, le tramway, les vélos et le stationnement (parking Monge). L’offre de transport proposée permettra d’accompagner le développement économique du territoire via la création de nouvelles dessertes des zones d’activités avec des modèles de transports à la demande flexibles (comme la création de la flexo 44 pour la desserte de la zone d’activités des Parcs d’Oscara et la création de la Liane 9 permettant la desserte du Technoparc Europe). Par ailleurs, la mise en place du Transport à la Demande permet une réelle flexibilité de l’offre de transport : les bus ne roulent que s’il y a un réel besoin. A contrario, les courses réservées systématiquement pourront être transformées en course régulière (par exemple, la première course du matin de la ligne B12, permettant de rejoindre la gare SNCF de Dijon pour prendre le 1er TGV à destination de Paris a été transformée en course régulière.

- de conforter une offre de mobilité de proximité, pour une mobilité durable, inclusive et abordable

Les principes de hiérarchisation, de lisibilité et de structuration de l’offre renouvelée sont conservés et permettent à 90% de la population métropolitaine de se situer à moins de 500 m d’un arrêt ou d’une station de tram. Les évolutions présentées ont été étudiées pour limiter les impacts sur les voyageurs et permettre de nouveaux déplacements, de nouvelles connexions avec les bassins d’emplois : 92% des emplois de la métropole sont situés à moins de 300 m d’un arrêt ou d’une station tram.

Par ailleurs, le service DiviAccès garde son fonctionnement actuel avec une grande amplitude horaire, de 5h à minuit. Pour améliorer le confort des voyageurs, Dijon métropole a renouvelé le matériel roulant affecté à ce service. Par ailleurs, un budget de 500 000 euros par an est consacré à la mise en accessibilité des quais bus, ce qui permet de rendre accessibles une trentaine d’arrêts chaque année.

Quelle « Information voyageur ? »

Les évolutions du réseau Bus et Tram (carte du réseau, présentation des nouveaux services, focus pour chaque commune de la métropole) sont à retrouver sur le site internet dédié https://divia2023.fr/

Tous les pôles d’échanges bénéficieront d’une nouvelle signalétique dédiée incluant un plan de quartier en 3D, pour une meilleure orientation des voyageurs. Cette nouvelle information voyageurs a été testée lors d’expérimentations réalisées en 2021 (Place Darcy), et a été lauréate du programme Propulse de l’Agence de l’Innovation pour les transports.(AIT) à retrouver au lien suivant page 16 dans la catégorie « multimodalité et intermodalité » Améliorer l'information multimodale par le nudge

Une communication spécifique a débuté le 8 juin 2023 pour informer l’ensemble des voyageurs du réseau Divia Bus & Tram des évolutions à venir.

Dès le 24 août, une présence humaine (« les gilets rose DIVIA ») sera réalisée au moment du lancement du nouveau réseau pour rassurer et accompagner les voyageurs dans leurs déplacements.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Dijon métropole lance un appel à initiatives bas carbone pour donner de l'ampleur à la décarbonation des activités
François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon...
Le bureau de poste de Fleurey-sur-Ouche adapte ses horaires à la vie locale
Pour mieux répondre aux attentes des habitants et des élus...
Téléthon 2023 : plus de 25 000 € collectés à Chevigny
25 060,50 € ont été collectés à...
Bienvenue en France
Avec émotion pour les unes, avec déférence pour les...
La ville de Dijon réaffirme ses engagements en faveur du sport pour tous
En 2024, la ville de Dijon poursuit sa politique volontariste pour favoriser...
En 2024, Orvitis confirme son engagement au bénéfice des territoires
C'est dans des locaux complètement rénovés...
Signature de la convention cadre de partenariat culturel et scientifique entre la ville de Dijon et l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP)
Le mardi 16 janvier, François REBSAMEN, Maire de Dijon, Président...
A Dijon, pour François Rebsamen, 2024 sera olympique, écologique et rassembleuse autour des valeurs de la démocratie !
3000 personnes étaient rassemblées au Zénith pour...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *