Jacques Jacquenet accède au titre de maire honoraire de son village de Clamerey... Séquence émotion !

Jacques Jacquenet accède au titre de maire honoraire de son village de Clamerey... Séquence émotion !

Info+ :

Ouverte sous Louis XV, la route royale des États de Bourgogne N°2 donna son nom à Pont-Royal. Le village est né de l’activité de son port sur le canal de Bourgogne au XIXe. On imagine mal aujourd'hui en observant le décor paisible, l'activité trépidante qui régnait ici à cette époque. Parmi les matériaux de construction, on chargeait notamment de la pierre cassée en quantité à Pont-Royal. Le port était envahi de péniches entassées dans tous les sens, attendant leur tour. À certaines périodes, le port fut tellement encombré que le préfet lui-même dut intervenir. Il fut obligé de prendre un arrêté stipulant que dès le chargement fini, les bateaux devaient "prendre le large" !

Après l’écluse N° 13, au sud du village, le canal entre dans l'imposante tranchée de Creusot (Saint-Thibault). Le chemin de halage domine alors de plusieurs mètres la voie d'eau où se succèdent d'étroits tronçons séparés par des élargissements permettant aux péniches de se croiser.

André Beuchot

Article L2122-35

L'honorariat est conféré par le représentant de l'Etat dans le département aux anciens maires, maires délégués et adjoints qui ont exercé des fonctions municipales pendant au moins dix-huit ans. Sont comptés pour une durée de six ans les mandats municipaux qui, par suite de dispositions législatives, ont eu une durée inférieure à six ans, à condition qu'elle ait été supérieure à cinq ans. L'honorariat des maires, maires délégués et adjoints n'est assorti d'aucun avantage financier imputable sur le budget communal.

 


20 juin 2023

Concours de pêche, soleil éblouissant et chaleur écrasante sur le site de la halte de Pont Royal, qui colle au cœur des 180 habitants Clamerey… Tout y était pour un beau dernier samedi de printemps sur les berges du canal de Bourgogne pour une cérémonie sous l’égide de l’amitié, de la reconnaissance et du respect pour l’engagement sans faille de Jacques Jacquenet, président du SICECO certes, mais avant tout un homme engagé pour et aux côtés de ses concitoyens pour défendre la vie rurale ou une ruralité vivante, comme on veut !

Et ils étaient nombreux, ce matin-là, les acteurs de cette ruralité mise en avant comme un étendard, avec ses valeurs communes et les engagements qui durent au mépris des péripéties administratives et des dissensions politiques ! Une cérémonie, sans chichis drivée par Eric DEMOURON, maire de Clamerey !

C’est Bruno BETHENOD, président de l’Association des Maires Ruraux de Côte d’Or qui a ouvert le carnet des souvenirs ! Le 18 avril, nous tairons l’année, est le jour de la saint Parfait, sourit Bruno Bethenod… Jacques JACQUENET, Jacky, François PATRIAT, Fanfan, et François SAUVADET, Grand François, se sont rencontrés ici au temps de leurs études dans les établissements du territoire… il y a… disons… longtemps.  Le premier devient ingénieur, le second vétérinaire, le troisième journaliste, deux finiront ministres, et les trois restent accrochés à l’Auxois Morvan, à leur amitié, fidèles à leurs valeurs communes « tout entreprendre pour les territoires ruraux au sein de ce qu’a su créer Jacques Jacquenet,  une réelle fraternité » !

Et c’est bien ce que souhaite mettre en avant le président de l’AMR 21, ce lien si particulier qui lie, au-delà de tous clivages, les femmes et les hommes issus de ces territoires parfois oubliés, ou presque, dans cette solidarité, cette bienveillance et cette volonté d’épauler les communes. Dans les instances qu’ils président, les élus locaux ne comptent pas pour des prunes et participent à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets présents et à mener dans des domaines aussi différents (mais pas moins connexes) du ZAN, de l’eau, de l’urbanisme ou encore de la transition écologique.  Un propos qui résonne, bien sûr, aux oreilles des nombreux maires des Terres d’Auxois et à celles des présidents d’intercommunalités venus en voisins ou de loin saluer un de leurs pairs, portant la devise des Maires Ruraux « Des maires au service des maires » !

Martine EAP, vice-présidente du Département, a rappelé les débuts de ce qui est une aventure de plusieurs dizaines d’années commençant à une époque où, avec Anne Catherine LOISIER, sénatrice, elles étaient les premières et uniques femmes du Conseil Général … Se rappelant qu’à cette époque, allant dans le châtillonnais présenter la création de le Route des Lavoirs aux côtés d’un autre comparse, Hubert BRIGAND, député de la 4ème circonscription « on cherchait des idées pour aider un maire du châtillonnais à garder sa pompe à essence » … autant dire que les temps changent et que certains soucis demeurent ! Et c’est bien d’aménagement du territoire dont il est question pour madame le maire de Précy-sous-Thil, qui y travaille depuis 30 ans avec Jacques JACQUENET.

Là encore, on parle solidarité rurale à l’époque des « zones 5B », (ça parlera aux anciens de feu la DATAR) ces zones où l’Etat estimait que tout pouvait se résoudre à coup d’hélicoptère donc plus besoin d’hôpitaux, de services etc. … « puisque Dijon était tout près, en oubliant que dans le Morvan il y a de la neige, parfois pas de route à l’époqueà l’époque nous avons créé avec Jacky le premier service de portage de repas à domicile avec plusieurs partenaires dont une association d’insertion…une première ! ». Martine EAP, rappelle l’engagement de « Jacky » dans le développement du tourisme et l’aménagement du canal de Bourgogne, notamment.

C’était, ce samedi matin, un rendez-vous de réels précurseurs travaillant déjà au service des territoires et de leurs habitants. On pensait aménagement, adaptation au mode de vie, aux moyens de transport, accueil des touristes etc. Avec l’envie de travailler ensemble, dans la bonne humeur et le respect de chacun, comme en conviennent tous les intervenants de cet amical hommage à « un homme constructif et bienveillant ».

Et c’est François SAUVADET qui continue, non sans humour, ce salut à un maire, désormais honoraire, d’une commune qui a su préserver son environnement, son patrimoine architectural et le canal de Bourgogne avec sa Vélo route qui en fait un attrait international avec la halte de Pont Royal. Monsieur le président en profite pour évoquer le sort de cette partie du canal de Bourgogne qui pourrait être vouée à la fermeture. Des échanges étant en cours avec Voies Navigables de France, il sera opportun de revenir sur ce sujet plus tard… Le Président précisant qu’il n’est pas nécessaire de lancer de vaines inquiétudes.

Il évoque, bien sûr, Jacques JACQUENET en tant que président du SICECO, mais aussi en précurseur de l’insertion professionnelle grâce aux associations d’insertion « pour ne laisser personne sur le bord de la route et retrouver emploi, dignité et fierté de soi… ! Dans ces temps troublés, il ne suffit pas de constater les difficultés, il faut se dire comment on se voit un avenir ensemble et c’est de notre responsabilité à tous… si on veut gagner la bataille du futur il faut avoir le courage de se tendre la main pour travailler ensemble, en équipe, au service du public » !

Anne Catherine LOISIER, salue, elle aussi, l’ancrage fort de « Jacky » dans le territoire et évoque un homme attentif aux élus et à leurs souhaits de développement entre chaufferie-bois, dont il fut précurseur et nouvelles énergies pas toujours bien comprises.

Hubert BRIGAND va se rappeler, avec humour lui aussi, le « formidable commercial qui a mis plus d’un an à convaincre le maire de Châtillon sur Seine, qui n’était pas adhérente du SICECO. En commune rebelle, elle a fini par adhérer et signer plusieurs contrats de différentes natures… je félicite le président pour sa pugnacité » !

Le mot de la fin revient à Franck ROBINE, préfet de Région, préfet de Côte-d’Or, qui voit dans cette réunion un symbole de la reconnaissance du dévouement de « Jacky » au bénéfice des territoires ruraux, auxquels tous sont attachés ! « L’honorariat est la reconnaissance de la nation pour votre action au service de votre territoire. Vous êtes un homme de dialogue et votre action, cher Jacky, au sein de votre commune a été déterminante. » Et de citer Tocqueville « Les institutions communales sont à la liberté ce que les écoles primaires sont à la science (elles la mettent à la portée du peuple ; elles lui en font goûter l’usage paisible et l’habituent à s’en servir) …

Monsieur le préfet a alors remis la médaille de Maire Honoraire à Jacques Jacquenet, particulièrement ému qui a redit son attachement aux territoires ruraux en terminant par ces mots  « j’ai fait ce que j’ai pu » !

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Orange et les maires collectent pour l’environnement
Interlocuteurs privilégiés d’Orange, les maires, en...
Communiqué de presse AMF 21 : Les 2 200 communes qui devaient sortir du dispositif ZRR continueront finalement d’en bénéficier
Après avoir obtenu le prolongement des « Zones de Revitalisation...
Dotation globale de fonctionnement : inventaire avant travaux...
Une journée de réflexion et de travail à...
Tour de France : 51 maires des communes traversées mobilisés pour le Tour en Côte-d’Or
Dans 90 jours exactement, 177 coureurs du Tour de France traverseront 51...
La CC Net investit pour la jeunesse
Vendredi 22 mars, Ludovic Rochette, Président de la Communauté de...
Projets de revitalisation du centre-bourg de Saint-Jean-de-Losne ; Orvitis s'engage à nouveau
Dans la continuité de la récente ouverture de la maison de...
Des maires se fédèrent pour le pouvoir d’achat
Les Maires de Chevigny-Saint-Sauveur, Guillaume RUET, et Talant, Fabian RUINET...
Face aux difficultés, les étudiants en finances publiques soutiennent les élus ruraux
Les étudiants du Master 2 Finances des Collectivités...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *