Une Maison de l'Eau et de la Biodiversité... quand les élus et un syndicat des eaux vont plus loin pour la planète, ils en posent une première pierre !

Une Maison de l'Eau et de la Biodiversité... quand les élus et un syndicat des eaux vont plus loin pour la planète, ils en posent une première pierre !

Info+ :

Syndicat des Eaux et de Services Auxois-Morvan

5 rue du 8 mai

21140 Semur-en-Auxois

 

 LES FINANCEMENTS

Le coût du projet s’élève à 3 448 640 € HT

Tout le monde met la main à la poche

 

L’État, au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR),

Le Département de la Côte-d’Or, au titre de la transition écologique et animations

L’Europe, sur le Fonds Européen de Développement Régional (Feder) au titre de l’AAP bâtiments démonstrateurs

La Région Bourgogne-Franche-Comté, au titre du Contrat de Territoire, du programme Leader 2023-2027 du Pays Auxois-Morvan.

 

TECHNIQUEMENT

Pour l'eau on compte :

32 ressources,

67 réservoirs,

950 km de réseau

Pour l'assainissement collectif ce sont :

11 stations d'épurations avec 125 km de réseau

Pour l'assainissement non collectif il s’agit de :

Contrôler et accompagner 6700 installations

Pour le compte des communes la défense incendie ce sont :

986 poteaux incendies avec leurs entretiens, le pesage, la peinture, la signalétique

Le contrôle des 123 réserves incendies,

L'élaboration des diagnostics et schémas directeurs communaux.

ILS ETAIENT LA

Franck ROBINE, Préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or

Jean-Michel PETREAU, Président de la Communauté de Communes des Terres d’Auxois

Catherine SADON, Maire de Semur-en-Auxois

Pierre KLONINGER, Directeur SUEZ de la Région Est

Messieurs Fabrice LABALME, Directeur d’agence Bourgogne Champagne

Romain GUERARD, Responsable de Service usines eau/assainissement secteur Côte d’Or

Messieurs Pierre GODART et Vincent BILLARD, Architectes

Les maires et élus du SESAM, la Gendarmerie, le bureau d’études ICSEO

 M. Tissandier, géomètre

Les entreprises retenues pour la construction

Le  personnel de SUEZ et du SESAM.

 


14 septembre 2023

Ca se passe à Semur-en-Auxois sous la houlette du SESAM, Syndicat des Eaux et de Services Auxois Morvan, présidé par Martine Eap, conseillère départementale et maire de Précy-sous-Thil et des élus de l’Auxois-Morvan. C’est donc sous un soleil surchauffé à 41 degrés que Martine Eap a présenté le projet sur le site de la zone industrielle de Semur-en-Auxois où les travaux ont commencé cet été pour se terminer fin 2024. Un projet audacieux et vertueux à 3,5 millions€ pour aller plus loin dans la préservation de la ressource en eau et la protection de l’environnement ! On vous dit tout…

LA GENESE DU PROJET !

Depuis le 1er janvier 2019, le périmètre du Syndicat des Eaux et de Services Auxois Morvan, le SESAM, a beaucoup évolué, puisque la Communauté de Communes Terres d’Auxois, en accord avec le SESAM, s’est courageusement saisie de la compétence Eau-Assainissement. Le périmètre du SESAM a ainsi augmenté de 50%, passant de 60 à plus de 90 communes avec comme seule motivation… de l'eau en quantité et en qualité pour tous les habitants à un prix identique pour tous ! Depuis le 1er janvier 2023, avec l'arrivée de la Commune de Saulieu, on passe 96 communes réparties sur 4 Communautés de Communes.

Martine Eap explique que « dès 2020, nous avons engagé des travaux importants d'interconnexions qui ont évité à 14 communes de notre territoire d'être aujourd'hui en contentieux nitrate et nous venons de passer notre 2ème été sans problème d'approvisionnement en eau »

Le SESAM s’engage avec l'Agence de l'eau et avec le soutien du Département dans un appel à Projet Innovation qui se décline en 3 volets. La mise en place d'outils prédictifs relatifs à la gestion quantitative et qualitative de la ressource, la recherche et la réduction des fuites dans les réseaux, surtout les micro-fuites et la gestion patrimoniale en analysant le vieillissement des canalisations et des pressions environnementales. Un défi à l’échelle des enjeux concernant la précieuse ressource !

L’ENJEU DE TOUT UN TERRITOIRE

« Nous sommes aussi, pro-actif aux côté du Département à la constitution du futur Syndicat de Production d'Eau de Grosbois. Le SESAM assume ses missions avec détermination. Le SESAM s’est engagé dans la construction d’une Maison de l’Eau et de la Biodiversité car les bureaux et le niveau de service actuels sont insuffisants au regard des enjeux futurs du territoire, à savoir développer l’information/la formation en direction des élèves, des élus et usagers. 

En effet, face aux effets du changement climatique, il devient important et urgent que toutes les générations puissent pratiquer les bons gestes notamment en matière de gestion de l’eau afin de protéger la ressource. De plus, le public rencontre des difficultés à comprendre les rôles respectifs des différentes structures liées à l’eau » exprime Martine Eap.

 LA MAISON DE L’EAU ET DE LA BIODIVERSITE… LE BATIMENT !

Ce sera un bâtiment respectueux de l’environnement, exemplaire sur la gestion de l’eau et l’économie d’énergie en produisant sa propre électricité, en régulant sa température de façon autonome, en récupérant l’eau de pluie pour les besoins sanitaires et les espaces verts. Accueil du public, des élus, des établissements scolaires et des centres de loisirs, c’est un futur pôle structurant, un site pilote en matière de développement et de dynamisme de nos territoires ruraux sur cette thématique.  Une Maison de l’eau et de la biodiversité pour favoriser les échanges, la mutualisation des usages, des accueils, de l’information à l’échelle intercommunale, départementale et régionale.

Une ambition territoriale affichée de bonne gestion quantitative et qualitative de l’eau et de compréhension des enjeux et de la préservation de la biodiversité,  véritable tiers-lieu du petit et du grand cycle de l’eau et de la biodiversité pour renforcer la coopération entre tous les acteurs du territoire.

UN MODELE BEPOS – UN ENVIRONNEMENT PRESERVE !

Matériaux de réemploi issus de déchets de voirie et de construction 40% d’enrobé et 60% de béton (pour la voirie), 97 panneaux photovoltaïques en toiture, 9 puits géothermiques verticaux de 150ml, ventilation double-flux, ossature et bardage métallique pour la partie technique, ossature bois et isolation laine de bois pour l’ensemble de l’édifice confié à la maîtrise d’œuvre de GODART & ROUSSEL Architectes.

Question environnement, on n’est pas en reste ! Exemplaire pour exemplaire, passons côté espaces extérieurs !

Une partie de 200 m2 a été́ conservée et accueillera une jachère fleurie favorisant la biodiversité et la protection des pollinisateurs aux côtés d’un rucher, d'un hôtel à insectes et d'une station météo. Une haie naturelle d’arbres aux essences endémiques sera plantée sur tout le périmètre et une mare pédagogique, située sur une zone humide en contrebas permettra d’expliquer la fonctionnalité́ et le potentiel des plantes lagunaires « digérant » les eaux dégradées et sera un hall d’accueil à insectes, macro-invertébrés, batraciens et autres micro-organismes ! Vertueuse pour vertueuse, cette réalisation verra une gestion des eaux pluviales sans rejet puisque dirigées vers la zone humide et une cuve de rétention. Co?té voirie, un bassin enterré, complété d’un filtre a? particules et a? hydrocarbures, permettra de récupérer les eaux de ruissellement de la voirie potentiellement dégradées.

 

Ce projet ambitieux, vitrine de la haute Côte d’Or (et plus) en matière d’histoire d’eau n’a pas manqué d’intéresser Franck ROBINE, préfet de Région et de la Côte d’Or qui a souligné que « Vous donnez un signal à l'ensemble des communes départements et en tant que représentant de l'état j'aimerais que tous les territoires soient aussi bien organisés en matière d'eau sur les 96 communes du SESAM » et d’ajouter que « le président de la République a présenté , en mars dernier, un plan en faveur de l'eau comportant 5 axes dont le premier est à mes yeux essentiel… l'accélération de la sobriété… comment fait-on pour consommer moins d'eau ? Il y a également la lutte contre les fuites, l'investissement dans la réutilisation des eaux usées et la planification des usages ».

Avec le temps qu'il fait et des températures alarmantes, monsieur le préfet a insisté sur cette situation et la nécessité « juste essentielle » d'économiser l'eau. Précisant  qu'un des enjeux essentiels est le rendement des réseaux d'eau, sujet sur lequel il a noté l’exemplarité du  SESAM car cela coûte très cher de renouveler les réseaux d'eau « et c'est pour ça que je plaide pour que il y ait des organisations intercommunales et que je salue je le dis très fortement l'action du président du Conseil départemental en la matière… comme le dit François Sauvadet lui-même il n'est pas question de la remettre en cause et il est déraisonnable d'avoir 43 syndicats d'eau dans le département.  142 communes ne sont pas adhérentes du tout restant seules, en croyant que parce qu'elles ont une source communale… qui au moment alimente la population… leur avenir est assuré et ça n'est pas la vérité mais il faut être capable de de le dire !  La gestion déficiente de la ressource face au réchauffement climatique est devenue un enjeu essentiel que vous pourrez relever, Madame la Présidente. Il reste beaucoup à faire ! »

A ce jour, dans le département 5 territoires sont en crise au niveau ultime, ce qui veut dire que les seuls usages autorisés ce sont les usages vitaux, 5 sont en crise et tous les autres sont en alerte renforcée sauf UN ! On peut donc dire que la situation est vraiment très sérieuse et il est à espérer que la période de recharge des nappes phréatiques d’octobre à mars  permettra effectivement de bien recharger nappes phréatiques en profondeur … l'été prochain risquerait d'être , en fait, très difficile !

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Pose de la première canalisation polyéthylène certifiée biosourcée à Dijon
Un chantier exemplaire est en cours rue de Montchapet, non pas pour son...
La Région Bourgogne-Franche-Comté et EDF renouvellent leur convention-cadre de partenariat au service d’un territoire décarboné.
Marie-Guite DUFAY, Présidente de la Région...
CESER BFC en Côte-d'Or - À la découverte de deux sites de production d'énergie verte
Les conseillères et conseillers des commissions...
Inauguration d’une placette de compostage partagé
Dans le cadre du printemps de l’environnement, le Conseil...
Mieux comprendre la mobilité électrique
La voiture électrique constitue un atout important pour améliorer...
Accélérer la rénovation énergétique du patrimoine des collectivités
Les élus du SICECO, territoire d’énergie...
Dijon Métropole inaugure sa première station à hydrogène
Une première station de production et distribution...
Dijon métropole, la French Tech Réunion, Guadeloupe et BFC ensemble pour un avenir durable et connecté
Les 27 et 28 mai 2024, Dijon Métropole a accueilli les régions...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *