Les collectivités en pleine transition

Les collectivités en pleine transition

Info+ :

 

Vincent Gaffard en introduction de la conférence, en a rappelé les objectifs, " Ce que nous cherchons au travers des Rencontres Energies & Territoires c’est à la fois à comprendre où nous en sommes, c’est aussi de faire apparaitre la réalité des modèles économiques et sociaux qui sont portés par les uns et par les autres pour éclairer nos décisions ; et c’est enfin identifier les bons leviers pour agir... Nous sommes là pour comprendre la réalité des enjeux sociaux qui entourent les transitions écologiques et énergétiques et quelles transformations de l’économie peuvent contribuer à réussir la transition sans engendrer de déséquilibres sociaux majeurs." 

 


25 septembre 2023

Pour accompagner les acteurs économiques et les collectivités dans leur transition écologique et énergétique, TotalEnergies a organisé une journée riche en conférences et en échanges. Le 22 septembre, les Rencontres Energies & Territoires ont ainsi donné la parole aux collectivités avec des exemples concrets.

Outre Arnaud Montebourg qui a notamment mis l’accent sur l’enjeu majeur des souverainetés énergétique et industrielle pour l’avenir de la France et Rachel Guyet qui a présenté l'importance de l’acceptation des énergies renouvelables et de la transition par la société, de nombreux autres intervenants se sont succédés au cours de l’évènement organisé par TotalEnergies le 22 septembre dernier. Les Rencontres Energies & Territoires se sont positionnées comme un espace de réflexion et de dialogue pour apporter des éclairages à chacun. Parmi les intervenants, Denis Thuriot, maire de Nevers, a mis l’accent sur les villes médianes, celles qui comptent de 10 000 à 120 000 habitants. « La moitié des français vivent dans les villes médianes, véritable trait d’union entre les métropoles et la ruralité. Ce sont des villes à taille humaine où il fait bon vivre. » Le maire nivernais regrette que les communes de taille moyenne soient trop souvent délaissées mais s’est réjoui de la mise en place du programme Actions cœur de ville.

Se donner les moyens de la transition

Au regard de la transition écologique, Denis Thuriot a mis en avant la problématique des moyens. « Comme nous avons une taille plus réduite, nous avons des moyens plus limités pour investir. Nous avons besoin d’aides supplémentaires car quand on est fragile, si on a la même chose que les autres, on reste le plus fragile. » Denis Thuriot a toutefois souligné que les villes médianes s’avèrent des territoires adaptés à initier la transition, du fait de leur taille. « Elles peuvent devenir plus facilement des territoires à énergie positive, des champs d’expérimentations et peuvent plus aisément atteindre certains objectifs. » Le maire a notamment évoqué son réseau de chaleur ou encore le projet de développement d’un parc photovoltaïque. Pour ses différents projets, l’élu évoque l’importance des partenariats. « La chance de nos villes, c’est la relation public et privé. »

Des entreprises attentives aux territoires

D’autres élus ont pris la parole, évoquant également cette relation entre le public et le privé. Danielle Juban, vice-présidente de Dijon métropole en charge du développement économique et de l’attractivité a notamment mis en avant les attentes des acteurs économiques enclins à s’installer sur un territoire. « Les demandes ont évolué. Les entreprises recherchent des sites avec un mix énergétique ou une possibilité d’autoconsommation. Elles se montrent attentives à la mobilité douce ou encore à la Haute Qualité Environnementale des sites. » Dijon Métropole qui porte l’ambition de devenir une métropole écologique prête une attention particulière au ratio emploi par hectare des projets économiques soumis. La collectivité mène aussi de nombreux projets pour s’inscrire dans cette démarche que cela soit à travers son réseau de chaleur ou encore un plan mobilité entreprise et interentreprise. Le territoire a également créé une nouvelle direction générale des transitions.

Chacun sa stratégie

De son côté, Vincent Chauvet, maire d’Autun, souhaite quant à lui remettre les territoires au cœur des décisions. « Il faut intégrer aux objectifs nationaux, les ambitions régionales, celles des villes, là où se font la transition, les investissements. Il faut partir des projets concrets de réduction de CO2 et voir si on peut les additionner afin d’avoir des ambitions plus élevées ensemble. » Le maire d’Autun a également mis en avant la capacité de la ville à s’inscrire dans la loi de zéro artificialisation. « Nous comptons 1 500 logements vacants pour une population qui stagne. Notre besoin de logement sur dix ans ne nécessite donc pas d’artificialisation. » De son côté, Guillaume Ruet, maire de Chevigny-Saint-Sauveur, qui a mené un important projet de rénovation d’une école, soutenu par le fonds vert, a précisé les conditions du succès. « Pour y arriver, une ambition ne suffira pas, il faut que le maire embarque les équipes. Il doit s’entourer de gens compétents qui portent les projets car seul, je n’en suis pas capable. » Il a également souligné le rôle des partenaires externes à la commune, notamment le bureau d’étude. « Avec GreenFlex, nous avons établi une feuille de route, défini une stratégie pour atteindre les objectifs du décret tertiaire et de la neutralité carbone. » Dernier axe, et pas des moindre, Guillaume Ruet, tout comme l’a souligné auparavant Denis Thuriot, a mis l’accent sur les moyens financiers. « Les impôts locaux ne peuvent pas être illimités tout comme l’endettement. Un partenariat public / privé nous a permis de mettre en place un projet d’ombrière. On ne peut pas tout attendre de l’Etat et des collectivités. » En conclusion de cette table ronde, Océane Charret-Godard, vice-présidente du Conseil régional en charge de la formation continue, des mutations économiques, du dialogue social territorial et de l'orientation a rassuré sur les compétences nécessaires et indispensables à la transition écologique. « Nous adaptons les formations, nous les faisons évoluer pour répondre aux nouveaux besoins. » Elle a conclu en soulignant que la commande publique s’avère un levier important de l’attractivité autour des nouveaux métiers. 

Nadège Hubert

 

Denis thuriot, maire de Nevers et Vincent Gaffard, Directeur Régional Bourgogne Franche-Comté chez TotalEnergies

Danielle Juban, vice-présidente de Dijon métropole et Océane Charret-Godard, vice-présidente du Conseil régional 

 

 Vincent Chauvet, maire d’Autun et Guillaume Ruet, maire de Chevigny-Saint-Sauveur.

 

Le matin trois interventions traitaient de sujets passionnants

«Transition énergétique et écologique et justice sociale » par Rachel GUYET

 

« Capitalisme et économie de marché à l’épreuve de l’urgence climatique » Lionel RAGOT

Arnaud Montebourg a évoqué la question du niveau de planification et d’interventionnisme public (Etat, Région …) nécessaire pour répondre à la fois aux enjeux de la transition écologique et à ceux des souverainetés énergétique et industrielle de la France

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Une DGF à bout de souffle ? Elus, experts et universitaires réunis pour le 1er rendez-vous financier de la ruralité !
Jeudi 16 mai 2024, des élus nationaux et locaux, des universitaires...
Soirée de célébration des médaillés Côte-d’Oriens du Concours Général Agricole au Salon International de l'Agriculture
Lundi 13 mai, les participants Côte-d’Oriens au Concours...
Une soirée pour consacrer un territoire et sa marque "Savoir Faire 100% Côte-d'Or"
Lancée lors de l’édition 2019 de la Foire Internationale et...
Première Assemblée Générale de BIO Bourgogne-Franche-Comté : Un marché bio à dynamiser, des arguments santé évidents
Jeudi 25 avril dernier, le réseau bio s'est réuni à Tavaux...
Comment la Région diminue son impact et agit concrètement sur l’ensemble du territoire
Depuis 8 ans, les transitions écologiques, énergétiques,...
Une journée consacrée à la mobilité électrique en BFC, c'est une bonne e-day
Que vous soyez convaincu ou encore sceptique de passer à la...
Coup d’envoi pour le projet de parc photovoltaïque du toit du monde occidental
Le 10 avril 2024, Yves Courtot, Président de la communauté de...
Défi de neutralité carbone des territoires : les 5 700 femmes et hommes du groupe EDF en Bourgogne-Franche-Comté s’engagent pour le relever.
Le groupe EDF annonce s’engager à poursuivre en 2024...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *