Un centre de tri pour les territoires de Côte-d’Or

14 novembre 2023

Dijon Métropole inaugurera cet automne un centre de tri flambant neuf. Grâce à un investissement de 30 millions d’euros, l’ensemble des collectivités de Côte-d’Or dispose d’un outil pour mieux traiter les déchets présents dans les bacs jaunes.

35 000 tonnes de déchets recyclables pourront désormais passer par le centre de tri de Dijon Métropole. La collectivité a engagé un investissement de 30 millions d’euros pour accueillir les poubelles issues du bac jaune de 500 000 personnes, soit approximativement l’équivalent de la Côte-d’Or. « Nous avons passé un accord pour dix ans avec toutes les structures gérantes des déchets du département, syndicats en particulier, qui vont profiter d’un équipement dimensionné pour pouvoir leur répondre » explique Jean-Patrick Masson, vice-président de Dijon Métropole délégué, entre autres, à la transition écologique, aux déchets et aux énergies renouvelables. Du papier journal au pot de yaourt en passant par les emballages plastiques, tout peut désormais bénéficier du tri et d’une seconde vie.

Accompagner les évolutions
Le projet de ce centre de tri a d’ailleurs vu le jour dans le cadre de l’évolution de la législation concernant l’extension des consignes de tri. 75% à 80% du contenu des bacs jaunes, des matières recyclables, sont envoyés dans des usines partenaires pour vivre une nouvelle vie, le reste se destine à l’incinération. « Nous avons suivi le rythme décidé par Citeo et l’ADEME. Nous avons été concernés en 2021 mais nous devions, de toute façon, faire évoluer le site qui ne pouvait accueillir que 25 000 tonnes au maximum. Nous voulions à la fois augmenter les capacités et moderniser l’ensemble. Il s’agissait aussi d’une question de sécurité notamment au registre des risques incendie. » Ces derniers équipements de sécurité représentent environ 10% du montant global de l’investissement et concernent par exemple la présence de batteries, de téléphone ou autre, placées par erreur dans les bacs jaunes, qui prennent feu dans le processus de tri et enflamment le papier et le plastique.


Une unité de valorisation énergétique en devenir
Dans le cadre de sa démarche environnementale, Dijon Métropole s’appuie par ailleurs sur une unité de valorisation énergétique qui produit 98% d’énergie valorisée, au moins. Les déchets non valorisables ou mal recyclés se destinent à cet incinérateur pour participer à la production d’énergie sur le territoire et avoir ainsi une fin plus vertueuse. La collectivité porte également un nouveau projet pour son unité de valorisation énergétique. « D’ici 2026, elle va être reconstruite pour se moderniser car les derniers travaux de fonds datent d’il y a 20 ans. L’objectif est de réduire encore l’impact énergétique en consommant moins d’énergie mais aussi moins d’eau. » Cet investissement lourd pour la collectivité visera également à renforcer la sécurité du site, lui aussi soumis à des risques d’incendie.

Nadège Hubert

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Dijon métropole lance un appel à initiatives bas carbone pour donner de l'ampleur à la décarbonation des activités
François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon...
La CC Net va équiper son territoire d'ombrières
La Communauté de communes Norge et Tille a signé une convention...
Transition écologique et énergétique, lancement du réseau ‘’Élus pour Agir’’ en Bourgogne-Franche-Comté
De nombreux élus de communes ou de collectivités...
La ville de Dijon réaffirme ses engagements en faveur du sport pour tous
En 2024, la ville de Dijon poursuit sa politique volontariste pour favoriser...
Signature de la convention cadre de partenariat culturel et scientifique entre la ville de Dijon et l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP)
Le mardi 16 janvier, François REBSAMEN, Maire de Dijon, Président...
A Dijon, pour François Rebsamen, 2024 sera olympique, écologique et rassembleuse autour des valeurs de la démocratie !
3000 personnes étaient rassemblées au Zénith pour...
Préserver et restaurer la ressource en eau en Bourgogne-Franche-Comté
Mercredi 17 janvier 2024 Franck Robine, préfet de la région...
Le Jardin de l'Arquebuse enregistre une forte hausse de fréquentation en 2023, une année record !
C’est au total, plus de 166 000 visiteurs accueillis sur le site (hors...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *