La Fondation AGIR a fêté ses 10 ans. Bilan et perspectives.

La Fondation AGIR a fêté ses 10 ans. Bilan et perspectives.

Info+ :

La Fondation a pour but de favoriser des projets d’intérêts collectifs, durables, au profit du développement des départements de l’Aube, la Côte-d’Or, la Haute-Marne et l’Yonne.

Elle soutient le tissu associatif dans ses initiatives et la sauvegarde du patrimoine de ces 4 départements.

Vous souhaitez proposer un projet ? Contactez l'agence Crédit Agricole la plus proche pour être mis en relation avec le Président de la Caisse locale.

 

EN SAVOIR PLUS


10 décembre 2023

10 ans c'est un peu plus que l'âge de raison mais c'est encore un peu jeune, cependant quand on peut se prévaloir d'avoir soutenu 655 projets pour un montant de près de 2 millions d’euros, ça peut  impressionner. 
Créée pour favoriser les projets d’intérêts collectifs, durables, la fondation Agir en Champagne Bourgogne a un champ d'actions très large. Bras armé du Crédit Agricole Champagne Bourgogne dans le renforcement de sa responsabilté sociétale, elle va disposer davantage de moyens pour soutenir le monde associatif.

10 ans de la Fondation AGIR

Au-delà de son accompagnement et des actions menées en faveur de ses clients, l’implication du Crédit Agricole envers ses habitants et son territoire s’illustre grâce à la diversité de son dispositif mutualiste dont sa Fondation.

Pour la Côte-d’Or deux associations se sont vues remettre un chèque pour les accompagner dans leur action

Association EBE 21 - Niels Planel 3 000 € et Habitat & Humaniste - Alain Coste 12 000 €

Jean-Yves Remillet, Président de la Fondation Agir en Champagne Bourgogne, Président du Crédit Agricole Champagne-Bourgogne et Emmanuel Vey, Directeur général se sont prêtés au jeu des questions réponses.

Retour sur ces dix années 

Jean-Yves Remillet : "A l'origine la fondation a été créée pour donner de la lisibilité aux actions de la Caisse régionale sur le territoire en termes de mécénat. Qu'a t-on fait pendant ces dix ans? On a aidé énormément de projets. Ainsi 655 projets ont été aidés.
La fondation a permis dans les moments plus difficiles comme la crise de la Covid, de donner un coup de pouce supplémentaire pour aider les aînés, les aidants et les soignants, ainsi ce sont plus de 600 000 € qui ont été versés. Concernant la jeunesse, aussi fortement touchée et parfois oubliée, on a versé 300 000 € aux associations de jeunes. En conclusion on peut dire que depuis dix ans nous avons atteint nos objectifs." 

Emmanuel Vey : "Le CACB est le premier financeur de l'économie du territoire, mais il a également un rôle sociétal à y jouer, la Fondation Agir s'intègre parfaitement dans cette logique. 4 habitants sur 10 sont clients du CA, et si ca va de 2 habitants sur dix à Dijon, dans certains endroits à la campagne, parfois on a 8 habitants sur dix qui sont clients, donc la question de notre rôle sociétal ne se pose même pas quand on a une présence aussi importante, quand on a des responsabilités envers tous les acteurs du plus petit au plus grand et envers des familles, on  a voulu à un moment donné se doter d'un outil pour aider les territoires ; cette responsabilité économique a tout naturellement dérivé vers une responsabilté sociétale. C'est d'ailleurs notre raison d'être au CA, "Agir chaque jour dans l'intérêt de ses clients et de  la société". La Fondation est donc un formidable outil pour y parvenir. Elle finance de nombreux projets mais elle permet aussi de renforcer le lien avec les associations."

Les perspectives pour les dix prochaines années

Emmanuel Vey : "2.5 millions d'euros vont être investis dans la fondation pour les dix prochaines années. Notre vision de façonner les territoires dispose d'un outil formidable pour créer le lien avec les territoires et aller sur des projets qui ne sont pas façonnés avec de la dette ou du capital. Donc la suite sur les dix ans est de faire émerger des pactes de territoire et l'outil idéal est bien la Fondation".

Jean-Yves Remillet : "Dans cette période où la société est fracturée, nous avons une responsabilité sociétale qui va bien au-delà de notre responsabilité économique. Lorsque vous remettez un chèque à une association qui va permettre à des jeunes de faire du sport en milieu rural, quand vous permettez à des jeunes de se déplacer dans des bus, tout ça c'est exceptionnel, c'est de notre responsabilité, il ne faut pas baisser la garde. Il faut lier notre responsabilité économique à notre responsabilité sociétale, nous devons par notre action aider la société à retrouver de l'apaisement et trouver de la sérénité qui fera que notre action sera encore plus forte.
La santé, le vieillissement, et particulièrement les jeunes doivent être soutenus. 
Il faut aussi relier la Fondation à la transition écologique, ce chantier extrêmement vaste doit être accompagné par la Fondation.
Depuis dix ans nous accompagnons le monde associatif qui se donne corps et âme pour permettre la cohésion sociale, je vois mal la Fondation arrêter. Il faut au contraire continuer et l'amplifier."

1/ La Fondation d’entreprise AGIR

La Fondation est née en 2013, le 14 février exactement.

La Fondation a été créée pour favoriser les projets d’intérêts collectifs, durables, au profit du développement des départements de l’Aube, de la Côte-d’Or, de la Haute-Marne et de l’Yonne.

Son champ d’actions est très large. Il couvre les domaines éducatif, socio-culturel, socio-économique, sportif ou concourt à la mise en valeur du patrimoine artistique et culturel, de l’environnement naturel, de la langue, des connaissances scientifiques et de la santé.

10 ans après sa création, 655 projets ont déjà été soutenus pour un montant de près de 2 millions d’€.

Dans l’Aube, 132 associations ont été accompagnées.
Dans l’Yonne, 144.
En Haute-Marne, 163.
En Côte d’Or, 216.

En 2023, à ce jour, 65 projets ont bénéficié de la participation financière de la Fondation pour un montant de 323 883 €. Elle tient ainsi ses engagements et fait écho à sa signature « AGIR Chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société ».

Comment ça marche ? Ses ressources proviennent de la démarche « Carte sociétaire » du Crédit Agricole Champagne-Bourgogne. Pour chaque opération de retrait ou de paiement d’un sociétaire avec sa carte bancaire sociétaire, 1 centime d’euros est versé par le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne sur un fonds mutualiste qui alimente la Fondation « AGIR en Champagne-Bourgogne » et lui permet d’accompagner les projets locaux.

Les Caisses locales de la Caisse régionale de Champagne-Bourgogne sont le point de départ des candidatures. Grâce à leur connaissance fine du terrain et des acteurs locaux, elles reçoivent et présélectionnent les demandes qui seront ensuite soumises à la Fondation, pour décision. Les Caisses locales sont les relais locaux de la Fondation pour détecter les projets conformes aux valeurs de proximité, responsabilité et solidarité du Crédit Agricole.

Les associations récompensées lors des événements :

- Pour l’Aube :

1/ Association Renoir – Olivier Lespagnol

2/ Fédération des étudiants Troyens – Thibaut Dumonet

3/ Association Cyclo-Club de Mailly le Camp – Jean-Paul Gil

 

- Pour la Côte-d’Or :

1/ Habitat & Humaniste - Alain Coste

2/ Association EBE 21 - Niels Planel

 

- Pour la Haute-Marne :

1/Association Innovatis Basilica – Dominique Wiederkehr

2/ EHPAD Pougny de Doulaincourt – Florent Etienne

 

- Pour l’Yonne :

1/Association Dialogue Ecoute Orientation – Alain Michaut

2/Association La Jeunesse Sénonaise (foot) – Vicente Voinea

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Orvitis inaugure le nouveau foyer de l’ADAPEI à Fontaine-Française
En présence de Nicolas Urbano, maire de Fontaine...
Non à la suppression de postes d’enseignant : le Président Sauvadet saisit le Recteur de l’Académie au sujet de la suppression d’un poste de professeur de philosophie au lycée à Semur-en-Auxois
Communiqué de presse de François...
Signature entre la Région, la Banque alimentaire et trois lycées volontaires d’une convention visant à expérimenter le don alimentaire
Mercredi 15 mai 2024, Océane Godard, vice-présidente en charge...
8 500 habitants ont participé à « l’Opération Pouvoir d’Achat » des Maires
Lancée depuis mi-mars par 27 communes côte-d’oriennes,...
Le projet Territoire zéro non recours de Dijon métropole démarre
Mercredi 15 mai, Françoise Tenenbaum, Vice-Présidente de Dijon...
La Communauté de communes du Pays Châtillonnais baisse les taux d'imposition de 3,9% en 2024
Depuis de nombreuses années, entre transferts de compétences...
Fondation "AGIR en Champagne-Bourgogne" : 10 ans d'engagement et bilan 2023
Le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne a créé sa...
Profexpress, un nouvel outil de soutien scolaire à Chenôve
L’Education est une priorité de la politique menée par la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *