A Is-sur-Tille, Thierry Darphin présente des vœux en mode transitions plurielles et projets structurants !

A Is-sur-Tille, Thierry Darphin présente des vœux en mode transitions plurielles et projets structurants !

Info+ :

« Et parce qu’il n’y a pas de futur sans se souvenir du passé, je salue le projet de mémoire réalisé en hommage aux familles de harkis et à la création, il y a 60 ans, des hameaux de forestage. Un panneau a été installé sur la place Jean-Durant reprenant cette page d’histoire de notre commune. Ce travail a été fait conjointement avec les descendants des harkis et les élus des communes de Baigneux-les-Juifs et Vanvey qui avaient également ce même type de hameau. Une magnifique cérémonie a eu lieu en septembre 2023 en présence du Préfet, Franck Robine. Je tiens à remercier et à saluer plus particulièrement Farida, Suzanne, Rémy, François, Didier, Philippe, Bruno, Christine et Gaël pour la réalisation de ce bel hommage. Il est à noter aussi que pour ce travail de mémoire l’association des Anciens harkis de Côte-d’Or a obtenu le trophée de la citoyenneté par le Conseil départemental. »


17 janvier 2024

Dans le contexte géopolitique très compliqué dans le monde, Thierry Darphin n’a pas souhaité balayer l’actualité stressante, les médias s’en chargeant et entretenant cette morosité mondiale. Il a préféré appeler à ses côtés le conseil municipal des jeunes, Alex, Clémence, Emmy, Enzo, Issa, Jules, Léo et Maïa, avant de revenir sur l’actualité, la rétrospective et les projets, envisageant avec enthousiasme, les projets à venir, pour « notre chère commune d'Is-sur-Tille ». Une commune, avec sa richesse humaine et sa diversité, un trésor à préserver et faire prospérer ensemble en s’engageant avec détermination et solidarité, à faire de 2024 une année de réussite collective.

Si le contexte anxiogène a été éloigné en introduction, Thierry DARPHIN a souhaité aborder les mesures gouvernementales qui ont impacté ou vont impacter la gestion quotidienne de la commune, illustrant la complexité croissante. Cette complexité contribue au nombre inédit de démissions des maires en cours de mandat. Les maires et les élus font face à divers défis, tels que les catastrophes climatiques, la protection des administrés, la gestion des conséquences des émeutes, les enjeux liés à la transition énergétique et au changement climatique. Les multiples crises, les réglementations de plus en plus nombreuses, tout cela est devenu le quotidien des maires.

Monsieur le maire a pris le sujet par le menu pour expliquer que la difficulté réside notamment dans le manque de lisibilité des décisions gouvernementales, dont certaines ont un impact direct sur notre budget local. À titre d’exemple, en 2023, la revalorisation nationale du point d’indice du personnel a affecté la masse salariale de notre commune, représentant un coût de 20 000 €. Bien que cette décision soit à saluer, pour la compensation de l’inflation et la préservation du pouvoir d’achat des agents communaux, je tiens à souligner qu’aucune compensation financière de l’État n’a été proposée.

« Lors du 105e congrès des maires le 23 novembre 2023, le discours du Président de la République, Emmanuel Macron, a attiré l'attention de nombreux élus. Ce discours a répondu à des problématiques persistantes telles que les normes croissantes et la diminution de la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) en fonction des compétences exercées par les communes. À titre d’exemple, à Is-sur-Tille, c’est 8 millions d'euros de perte de DGF au cours des 10 dernières années, ceci a entraîné une diminution de 15 millions d'euros d'investissements. Le discours présidentiel offre l’espoir d’une réforme de la DGF, tant attendue depuis des années. Une autre proposition concerne le statut de l’élu local, essentiel pour l’exercice de ses fonctions et qui permettrait des conditions d’exercice optimales. Il est nécessaire d’établir un statut clair pour les élus, adjoints et conseillers, garantissant la conciliation de leurs vies familiales et professionnelles sans perte de revenus. »

Concernant la sécurité des élus, le premier magistrat de la commune note des avancées notables, comme la condamnation à de la prison ferme pour les agresseurs du maire de la commune d’Ouges, Jean-Claude Girard. Les agressions physiques ou verbales envers les élus sont de plus en plus fréquentes en France, nécessitant une protection renforcée ; mais aussi une prise de conscience de chacun. En cette période de vœux, je souhaite que nos autorités civiles ou militaires soient plus soutenues et respectées par tous, et notamment par certains élus. Malgré ces multiples défis, Thierry DARPHIN reste toujours aussi motivé et passionné pour remplir ses fonctions.

A IS-SUR-TILLE ON EST EN MODE BIEN-ÊTRE ET TRANSITION ENERGETIQUE !

Monsieur le maire est ensuite revenu à l’actualité locale, et ce qui nous a animés toute l’année 2023.

Ainsi, il souligne que l’année qui vient de s'écouler a été riche de réalisations et de projets, qui ont contribué à renforcer le dynamisme et le bien-être de la ville en. concrétisant de nombreux projets, en faveur de la qualité de vie des Issoises et des Issois et plus largement du territoire.

En termes de fiscalité, l’an passé, monsieur le maire avait annoncé essayer de ne pas toucher aux taux communaux et prouesse est réussie et il en sera de même en 2024. Vous avez pu lire dans la presse que de très nombreuses villes ont augmenté leurs taux. « Parce que les promesses engagent aussi ceux qui les font, à Is-sur-Tille, nous tenons cette promesse pour la 12e année consécutive tout en poursuivant notre politique d’investissement. En 2024, 1,5 Million d’euros seront consacrés au budget d’investissement. Si les crédits de la DGF avaient été maintenus, c’est 3 Millions d’euros que nous aurions pu investir en 2024. »

Le plan de sobriété énergétique se poursuit grâce à des efforts consentis sur les températures des bâtiments communaux ce qui a permis de rester dans l’enveloppe budgétaire. Le meilleur élève à ce jeu a été l’école élémentaire Anatole-France, dont Gilles Passereau, son directeur, tous les enfants, l’équipe pédagogique et municipale ont été remerciés !

Pour continuer sur l’école Anatole-France, la première tranche des travaux de rafraichissement thermique a été effectuée en 2023 avec la reprise de l’ensemble des menuiseries extérieures, l’isolation des entourages des fenêtres, l’installation de stores extérieurs pour lutter contre la chaleur en été et la mise en place d’éclairage LED dans l’ensemble de l’école. La deuxième partie des travaux en 2024 débutera, avec l’isolation de la toiture, la mise en place d’une ventilation centralisée et l’installation sur le toit de 346 m² de panneaux photovoltaïques permettant au bâtiment une autonomie énergétique, et en période estivale, d’alimenter électriquement la mairie, la salle Charbonnel et la salle de l’Orangerie.

En 2023, l’espace Carnot a poursuivi son développement, avec l’installation d’un musée numérique que nous avons inauguré en décembre dernier. Il permet de découvrir les musées régionaux et nationaux, et les sites de l’Unesco de façon virtuelle. « C’est un bel outil pour tous, que je vous invite à venir découvrir. Il vient compléter l’offre culturelle et numérique de la ville. Une réflexion d’ensemble sur le bâtiment Carnot et son utilisation future est en cours. Une soirée de concertation a été organisée avec les habitants et les utilisateurs actuels et potentiels. »  La création d’un espace de jeux vidéo a été validée, il sera installé en 2024. Ces espaces sont très prisés des plus jeunes mais aussi des familles et des joueurs de toutes tranches d’âge. Ils contribueront à faire de l’espace Carnot un lieu de rencontre, d’échange et de partage. Avec toutes ces nouvelles installations, le bâtiment subi une véritable cure de jouvence. Le début de cette nouvelle année sera consacré à la rénovation de la partie ouest de la toiture de l’espace Carnot.

Concernant la modernisation de notre éclairage public, l’application « J’allume ma rue » a été installée sur la commune en juillet. Elle permet d’allumer pendant les coupures la zone où l’on se trouve, à l’aide d’un smartphone. Ce système permet de faciliter vos déplacements pédestres et les interventions liées à la sécurité, quelques chiffres pour que vous vous rendiez compte du succès, 3 400 utilisateurs différents et 34 000 déclenchements depuis la mise en service. Le plan LED évoqué l’an passé a été mis en place sur l’éclairage public, il est à noter que 50 % des candélabres sont ou seront équipés de LED en ce début d’année soit plus de 500 lampadaires. Ces projets de modernisation contribuent à la fois à la durabilité et à la maîtrise des dépenses énergétiques.

A IS-SUR-TILLE ON EST EN MODE DU CADRE DE VIE ET ACCES A LA SANTE !

Concernant notre cadre de vie, un nouveau cheminement piéton a été réalisé, la « promenade de Mirvelle ». Un cheminement existait, mais il n’était pas conforme à la réglementation liée aux puits de captage. Une passerelle en bois, sur pilotis, a été réalisée permettant à l’eau de circuler pendant les périodes de crues. Le bâtiment abritant la station de pompage a été mis en valeur avec une magnifique fresque peinte par l’artiste Thibaud Coron. Cette représentation intègre le bâtiment dans son environnement. Concernant la voirie, la rue Victor-Hugo a enfin été refaite et des aménagements ont été réalisés avec des plantations, un chemin a été créé prolongeant la promenade de Mirvelle et reliant le futur cheminement longeant le Moulin de Villecharles. Ces aménagements améliorent l’entrée Ouest de la ville. Les travaux de réseaux d'eau et d'assainissement de l'avenue Carnot ont été achevés avec succès, contribuant à moderniser nos infrastructures.

Thierry DARPHIN fait le point sur l’urbanisme de la communes et annonce que se poursuit la révision du Plan Local d'Urbanisme, anticipant ainsi les besoins futurs de la commune. Elle régira l’utilisation des sols, des aménagements et le développement d’Is-sur-Tille. Elle se poursuivra en 2024 avec les réunions publiques et la validation de la révision par le conseil municipal. À la suite de l’achèvement du diagnostic mené avec l’appel à projet Petites villes de demain, les premières actions vont être entamées en 2024 avec la réalisation de l’étude de circulation. De cette étude découleront les principes d’aménagement du centre-ville ainsi que le développement des circuits piétons et cyclistes.

L'année 2023 a également été marquée par la création d’une vingtaine de commerces et de services, renforçant ainsi l'attractivité et le dynamisme d'Is-sur-Tille. L'installation d’une nouvelle aire de camping-car, route de Gemeaux, a ouvert les portes à des nouveaux touristes, stimulant notre économie locale. C’est près de 2 900 nuitées de camping-cars à Is-sur-Tille pour 2023. Pour l’anecdote, ils étaient 11 à être présents hier soir.

De nouveaux services médicaux sont proposés au Centre hospitalier d’Is-sur-Tille. Avec madame la directrice, Catherine Pallenchier, l’équipe municipale a réussi à mettre en place les consultations avancées avec des médecins spécialistes en gériatrie, rhumatologie, endocrinologie et diabétologie. Ils viennent compléter l’offre médicale de la ville et permettent au patient de ne pas avoir à se déplacer à Dijon. Grâce au développement des consultations spécialisées, la labellisation « hôpital de proximité » prend tout son sens.

Dans un autre registre, la commune a été distinguée par les trophées de la valorisation paysagère de Côte d’Or Attractivité, obtenant un prix de Valorisation paysagère pour le fleurissement et les aménagements de la roseraie. Une fierté et une reconnaissance pour le travail effectué par les services. Une autre distinction, cette fois plus collégiale, Is-sur-Tille a de nouveau été reconnue commune sportive de Côte-d’Or. Quelques chiffres : 35 associations sportives, 40 équipements dédiés aux sports, 3 900 sportifs dont 1 800 féminines, 2 430 jeunes de moins de 18 ans, et un Pôle sport santé. Grâce au Pôle sport santé, l’accès au sport est possible pour tous. D’ailleurs, il y a quelques semaines, la commune a reçu la labellisation « Maison sport santé ». Les activités proposées dans ce lieu permettent aux personnes éloignées de la pratique sportive, de renouer en douceur avec le sport, mais aussi de faire des ateliers en lien avec la nutrition et la santé.

A IS-SUR-TILLE ON EST EN MODE PROJET !

Maintenant, tournons notre regard vers l'avenir, avec les projets passionnants ! La première chose est la semaine de travail de 4 jours, elle est mise en place pour le personnel municipal depuis le 2 janvier 2024, cherchant ainsi à améliorer les conditions de travail et à favoriser un meilleur équilibre vie professionnelle-vie personnelle. Ce nouveau mode de travail permet de gagner en attractivité et de fidéliser les agents. Elle permet aux administrés une ouverture nocturne de la mairie et du CCAS le jeudi, et à l’espace Carnot, le mercredi.

La commune entreprend également la refonte de notre site internet pour le rendre plus accessible, interactif et informatif pour tous les habitants. Il sera effectif au premier trimestre 2024.  Par ailleurs, des projets liés aux économies d’énergie ont été lancés depuis plusieurs années concernant la gestion à distance des températures des bâtiments. « Nous avons remporté l’appel à projet « Territoire intelligent » proposé par la région Bourgogne Franche-Comté. Notre projet consiste à créer notre propre réseau et relier les bâtiments communaux avec des fibres optiques, de gérer à distance et efficacement le chauffage, l’éclairage, le système informatique et les contrôles d’accès. Les fibres ont été tirées, cette année, nous mettrons en place les interfaces et la gestion centralisée. Elle permettra de suivre les consommations bâtimentaires en temps réel et évitera les surprises lors de la réception des factures. Il est à noter que pour ce projet, il a été difficile de trouver des entreprises à la pointe pouvant répondre à notre cahier des charges, mais nos entreprises locales ont su s’adapter. Au département, c’est 100% Côte-d’Or, à la commune c’est 100 % Issois, n’est-ce pas ma chère Catherine et mon cher Charles. »

La finalisation des travaux cet été et l'inauguration de la nouvelle caserne des pompiers tant attendue, seront des moments clés pour renforcer les services d'urgence et garantir la sécurité de notre territoire. Monsieur le maire précise que la commune continue de travailler sur le projet de construction de deux casernes de gendarmeries, une regroupant la brigade, la compagnie, le PSIG et les logements des familles, et une seconde pour accueillir les gendarmes du Peloton Spécialisés de Protection de la Gendarmerie et leurs familles. Finalement, les 3 casernes seront sur l’entrée Sud d’Is-sur-Tille.

Sur le front du logement, avec la Société publique locale du seuil de Bourgogne, dans le quartier des Portes du Sud, 29 logements locatifs dédiés aux personnes âgées seront construits. Les travaux démarreront au printemps.  Concernant la parcelle du Carré de l’Habitat de 8 logements, la construction a commencé en décembre 2023. Dans le quartier AMI, sur la parcelle jouxtant le magasin Aldi, la construction de 33 nouveaux logements va commencer. Un cabinet de dentistes est, quant à lui, en cours de construction au bout de l’impasse Stade du Réveil.  La parcelle de la rue Victor-Hugo a trouvé acquéreur et le permis d’aménager est en cours. 7 maisons individuelles passives seront réalisées en 2024/2025.

Concernant la voirie, la rénovation partielle de la rue de la Rochotte apportera des améliorations significatives à nos infrastructures routières et notre attractivité commerciale. L’enfouissement des réseaux rue François-Mitterrand pour améliorer l’esthétique de l’entrée de ville, est différé pour des raisons budgétaires.

« Au niveau sportif, nous avons commencé l’année dernière par l’installation d’agrès au parc des Capucins. En 2024, nous poursuivrons le libre accès aux équipements et étudierons la réalisation d'un nouveau parcours de santé autour de la ville appuyé sur le mobilier urbain. Il favorise ainsi un mode de vie actif et sain pour nos citoyens. Un city stade sera réalisé et complètera l’offre sportive. Ce projet a été différé car nous n’avions pas l’accompagnement financier attendu. Parallèlement, le nouveau local pour le club de rugby et de basket-ball a été un ajout précieux à nos infrastructures sportives. Je tiens à remercier le club de rugby pour sa participation financière et son investissement humain à la réhabilitation du local. Je profite de ce moment pour vous demander de lui trouver un nom. Donc à vos mails pour les propositions. »

La commune poursuit le développement de sa politique liée à la végétalisation du cadre de vie, un budget spécifique sera consacré à des plantations d’arbres sur le pré-Jacquot et sur d’autres sites.  « Je vous avais parlé il y a 4 ans, ici même, des problématiques que nous rencontrions sur le débit réservé et la continuité écologique de l’Ignon. Les travaux sur le vannage des Capucins ont permis maintenant d’être en conformité pour le débit et de préserver le Bief des Courtines. Il reste encore une problématique : la continuité écologique de l’Ignon. Le projet, avec le SITIV, permettra de créer une passe à poissons et l’aménagement de la zone humide avec un cheminement. Ces travaux permettront de préserver la biodiversité et d’améliorer notre cadre de vie. »

En parlant du cadre de vie, l'aménagement d'un lieu de convivialité au parc du Petit-Bois avec végétalisation et des structures adaptées renforcera un fort engagement envers l'environnement et la qualité de vie. Ce projet sera mené par le Centre communal d’action sociale et une association. Au premier trimestre, une enquête sera réalisée auprès des habitants de ce quartier. J’en profite pour saluer l’action du CCAS qui prend encore plus de sens en période de crise. En parlant de convivialité, l’esplanade des Capucins a été très animée et elle est victime de son succès.

Is-sur-Tille ce sera également, le Village olympique en co-organisation avec le Conseil départemental et la COVATI, le forum des associations, le trail des 3 rivières, 10 concerts, 2 marchés nocturnes, Octobre rose, le Bike and run de la COVATI, les 50 ans du club de tir à l’arc. Concernant l’esplanade, une étude sera réalisée pour la création d’un bâtiment disposant de sanitaires, de locaux pour les buvettes associatives et de stockage, plus pratique que le conteneur et les barnums.

Pour conclure, Thierry DARPHIN incite ses administrés à faire de 2024 une année de réussite collective avec les jeux Olympiques et paralympiques et le 80e anniversaire de la libération. Chaque habitant se sentira pleinement intégré et fier de contribuer à l'épanouissement d'Is-sur-Tille. « Je souhaite pour finir remercier l’ensemble des partenaires financiers qui nous accompagnent, les agents communaux et intercommunaux, les entreprises, les commerçants, les autorités civiles et militaires, les associations et plus généralement tous ceux qui nous accompagnent au quotidien. »

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Tour de France : 51 maires des communes traversées mobilisés pour le Tour en Côte-d’Or
Dans 90 jours exactement, 177 coureurs du Tour de France traverseront 51...
La CC Net investit pour la jeunesse
Vendredi 22 mars, Ludovic Rochette, Président de la Communauté de...
Projets de revitalisation du centre-bourg de Saint-Jean-de-Losne ; Orvitis s'engage à nouveau
Dans la continuité de la récente ouverture de la maison de...
Des maires se fédèrent pour le pouvoir d’achat
Les Maires de Chevigny-Saint-Sauveur, Guillaume RUET, et Talant, Fabian RUINET...
Face aux difficultés, les étudiants en finances publiques soutiennent les élus ruraux
Les étudiants du Master 2 Finances des Collectivités...
Transition écologique et énergétique, lancement du réseau ‘’Élus pour Agir’’ en Bourgogne-Franche-Comté
De nombreux élus de communes ou de collectivités...
Brognon, un village 100% led
Fini les lampes énergivores, la commune de Brognon vient de finir la...
A Liernais, les vœux de Quentin Guenot sonnent attractivité, accès à la santé, développement durable…
Liernais, c’est une municipalité arrivée à un moment...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *