Inauguration d'un bâtiment frigorifique collectif en Val de Saône : optimiser le stockage de produits maraîchers et leur commercialisation

Inauguration d'un bâtiment frigorifique collectif en Val de Saône : optimiser le stockage de produits maraîchers et leur commercialisation

Info+ :

Communauté de Communes CAP Val de Saône
Ancienne route nationale
21130 AUXONNE
03.80.27.03.20

 


29 janvier 2024

Olivier BOURGEOT, Président du Groupement d’Intérêt Économique Bio Froid et Collectif et Marie-Claire BONNET-VALLET, Présidente de la Communauté de communes Auxonne Pontailler Val de Saône ont inauguré le 25 janiver dernier le bâtiment frigorifique collectif, porté par le Groupement d’Intérêt Économique Bio Froid et Collectif. Ce projet d'investissement « Construction d’un outil collectif de stockage/logistique permettant la structuration d’une filière locale de produits maraîchers, de la production à la distribution », a bénéficié d'une subvention du plan France Relance, via le Projet Alimentaire Territorial de la Communauté de communes Auxonne Pontailler Val de Saône, dans le cadre de la mesure « Partenariat État/Collectivité au service des Projets Alimentaires Territoriaux ».

La Communauté de communes Auxonne-Pontailler Val de Saône est engagée depuis 2019 dans une démarche de relocalisation de son agriculture et de son alimentation. Accompagnement des agriculteurs, développement des circuits courts, approvisionnement des cantines des écoles et des collèges en produits locaux, projet de cuisine centrale, réduction des déchets alimentaires, sont autant de sujets sur lesquels la collectivité s’engage au sein de son Projet Alimentaire Territorial (PAT), articulé autour de 5 thématiques :

• Manger local à la maison : faciliter l'achat de produits locaux pour tout le monde ;
• Manger local à la cantine : accroitre la part des produits locaux dans les assiettes ;
• Répondre aux enjeux agricoles présents et d’avenir : faciliter l'installation et la transmission des exploitations,
s'adapter aux changements climatiques ;
• Lutter contre le gaspillage et valoriser les déchets : diminuer les emballages, encourager le compostage ;
• Perpétuer les traditions du Val de Saône : cuisiner autour des produits locaux, créer du lien du producteur
au consommateur, valoriser l'histoire du territoire.
Le diagnostic territorial réalisé dans ce cadre a soulevé différents enjeux dont celui du manque d’outils de
stockage/logistique et le besoin de structuration de l’offre agricole et alimentaire sur le territoire.

De l’optimisation du stockage à la commercialisation des produits maraîchers
Le Groupement d’Intérêt Économique Bio Froid et Collectif (GIE BFC) s’est donc rapproché de la Communauté de communes pour se faire accompagner dans la construction d’un bâtiment frigorifique commun à vocation de stockage légumier et d’optimisation logistique. En effet, le bâtiment permet d’optimiser le stockage de produits maraîchers, surtout en fin de saison, et d’étendre ainsi la période d’approvisionnement.
Pour la création de ce bâtiment frigorifique, le collectif de 5 fermes maraîchères bio est structuré en Groupement d’Intérêt Economique. Les exploitations collaborent par ailleurs depuis plusieurs années au sein de la CUMA « Légumons ensemble » créée en 2016. Cela permet le partage de tout le matériel nécessaire, de la plantation à la récolte.
Le collectif s’appuie également sur les associations de producteurs qui permettent la commercialisation des produits bio aux collectivités – C BIO (basé à Gy) et Manger Bio – qui fournissent entre autres, la restauration collective régionale, départementale et métropolitaine, ainsi que les paniers « De la Terre à l’Assiette », qui alimentent de nombreux particuliers en fruits et légumes à travers toute la Côte-d’Or, et dont les locaux se situent juste en face du bâtiment.


Une situation stratégique et un fonctionnement optimisé

Le bâtiment de 500 m2 se situe à Auxonne, endroit stratégique du territoire, entre les 2 pôles de consommation que sont Dijon et Dole. Il permet de stocker aujourd’hui 300 tonnes de légumes, et les possibilités d’agrandissement peuvent faire tripler sa capacité. L'objectif du GIE serait d’accroître sa capacité de stockage pour pouvoir suivre le développement des débouchés bio locaux.
Plus concrètement, le bâtiment comprend :
• 1 unité de réfrigération pour pommes-de-terre (réfrigération)
• 1 unité de réfrigération pour légumes racines (réfrigération et vaporisation d’eau sous forme de fines
gouttelettes pour maintenir l’humidité)
• 1 unité de réfrigération pour oignons et échalotes (réfrigération ou séchage)
• 1 espace de stockage modulable pouvant être transformé en espace réfrigéré



Le bâtiment se veut économe en énergie : outre des groupes froids performants, il dispose de panneaux solaires dont la puissance de production est de 102 kVA, soit plus que sa consommation (115 022 kWh). Un logiciel permet de faire fonctionner les groupes froids au moment le plus opportun, en tenant compte de paramètres en temps réel mais aussi prévisionnels (météorologie, production des panneaux solaires, tarif heures pleines/heures creuses).
Il s’adapte et permet d’ajuster au mieux la consommation des groupes froids.

Vers une structuration complète de la filière
Le projet a bénéficié d'une subvention du plan France Relance, via le Projet Alimentaire Territorial de la Communauté de communes, dans le cadre de la mesure « Partenariat Etat/Collectivité au service des Projets Alimentaires Territoriaux ». En effet, le bâtiment collectif frigorifique du GIE optimise pleinement la partie production et stockage de la filière maraichère bio locale. En faisant le lien avec le projet de légumerie départementale et de cuisine centrale en cours d’études sur le territoire, il permet d’envisager une structuration de filière complète, s’étendant jusqu’à la distribution.



Sont associées dans le Groupement d’Intérêt Économique Bio Froid et Collectif, des exploitations agricoles à vocation principalement maraichère, labellisées AB :

 - EARL de la Rente St Simon (21110 Bretenière) / Olivier BOURGEOT

 - Indiv. Geoffroy GAVIGNET (21130  Labergement-lès-Auxonne)

 - Indiv. Jonathan LEBEAU (21130 Tréclun)

 - EA AFSAME Les Jardins Bios des Monts De Gy (70700 Gy) / Marc TERRAZ

 - GAEC Les Maraîchers du Val d'Amour (39120 Rahon) / Cécile MURET

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Transition écologique et énergétique, lancement du réseau ‘’Élus pour Agir’’ en Bourgogne-Franche-Comté
De nombreux élus de communes ou de collectivités...
Dans le Châtillonnais, Jérémie Brigand présente des vœux en mode ACTION pour un territoire où il fait bon vivre !
Près de 500 personnes se sont réunies pour écouter les...
A la COVATI, Luc Baudry présente des vœux en mode transition énergétique et solidarité entre les communes !
Sur fond de marasme international, le président de la COVATI se veut...
A Salmaise, Florence Delarue offre des voeux solidaires et humanistes pour un village en mutation !
Avant de se concentrer sur l’actualité de cette petite...
A Semur-en-Auxois… Catherine Sadon présente les vœux d’une commune en transitions !
2023, année de remise en cause de l'acquis, est une année durant...
Cérémonie de vœux tonique et engageante à Montbard… Laurence Porte réaffirme le couple Commune - Intercommunalité !
Rénovation totale de l’hôtel de ville, faite, passerelle sur...
Le salon des maires est le rendez-vous convivial et de travail "cousu-main" préféré des élus locaux
Aménagement du territoire, sécurisation, travaux de voiries, mais...
Lancement de la COP régionale pour la transition écologique : « Il était temps ! »
Mercredi 13 décembre 2023, Christophe Béchu, ministre de la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *