100% Côte-d'Or, une marque pour bien manger et soutenir les producteurs Côte-d'Oriens.

100% Côte-d'Or, une marque pour bien manger et soutenir les producteurs Côte-d'Oriens.

Info+ :

Lancée en 2019 par le Conseil Départemental de Côte-D’or et ses partenaires, la marque « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or » a célébré sa quatrième année à l’endroit même où elle est née : la Foire Internationale et Gastronomique de Dijon. « Il y a quatre ans, on a eu cette idée un peu folle, de mettre notre magnifique nom de Côte-d’Or à disposition de nos producteurs, de nos artisans, de nos savoir-faire pour donner un gage de qualité au consommateur. Aujourd’hui, nous avons 400 producteurs, artisans, commerçants, restaurateurs, traiteurs agréés et 60 chefs ambassadeurs » explique fièrement François Sauvadet, Président du département de la Côte-d’Or.

La marque garantit l’origine des produits, un savoir-faire de qualité et des acteurs engagés et soucieux du territoire local...LIRE+

 

Annuaire des agréés Savoir-faire 100 % Côte-d’Or
La marque Savoir-faire 100% Côte-d'Or, c'est... Des produits et savoir-faire locaux ! avec 450 producteurs, éleveurs, commerçants, artisans, restaurateurs et traiteurs engagés pour un gage de qualité et de proximité ! Retrouvez ci-dessous l'annuaire des agréés Savoir-faire 100 % Côte-d’Or.

 

App Store

Google play

 


06 février 2024

François Sauvadet, Président du Conseil départemental de la Côte-d'Or et Vincent Lavier, Président de la Chambre d’Agriculture de la Côte-d’Or ont visité l’atelier de découpe « Carnésien », créé par la famille Asdrubal à Is-sur-Tille. Agréé 100% Côte-d’Or depuis fin 2023, l’atelier de découpe « Carnésien » favorise la vente directe entre producteurs - éleveurs locaux et consommateurs, tout en valorisant les produits du terroir et les savoir-faire. Un outil précieux qui s’inscrit dans le sillage des actions menées par le Département et de la Chambre d'Agriculture pour développer la filière viande autour de la marque "Savoir-faire 100% Côte-d'Or". 

C'est donc à Is-sur-Tille, dans les locaux de transformation et de vente de Sébastien et Maxime Asdrubal que François Sauvadet et Vincent Lavier se sont rendus afin de visiter leur atelier. Une visite pour s'immerger au coeur d'une magnifique réalisation au service des éleveurs du territoire et au service de l’alimentation des Côte-d’Oriens.
"Je suis très fier que le Département de la Côte-d’Or puisse les accompagner, notamment au travers de la marque « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or », dans le développement de ce bel outil au service des éleveurs du territoire et au service de l’alimentation des Côte-d’Oriens" a expliqué François Sauvadet

 
L’atelier de découpe et de transformation ainsi que la boutique paysanne et locale ont été agréés « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or » lors du dernier comité d’agrément qui s'est tenu le 30 novembre 2024 car ils incarnent pleinement l’ambition de la marque créée il y a maintenant plus de 4 ans avec la Chambre d’Agriculture de Côte-d’Or, la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat


 
L'initiative de Maxime et Sébastien ASDRUBAL est vertueuse pour le territoire avec l’emploi d’une dizaine de salariés et la perspective d’en embaucher davantage.
 
Ils incarnent cette agriculture familiale, innovante et ancrée sur son territoire en faisant évoluer leur activité d’éleveurs bovins avec cet atelier qui propose aux producteurs locaux le ramassage à la ferme, la découpe, la transformation et le conditionnement mais aussi avec la création d’un commerce boucherie et épicerie locale avec 450 références de 50 producteurs locaux. Comme l’ADN de la marque « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or », les frères ASDRUBAL ont créé un véritable écosystème entre leur production, celle des éleveurs et producteurs locaux, et le consommateur.

 
"Un consommateur, qui achète une viande issu de cet atelier agréé 100% Côte-d’Or, saura qu’il soutient l’agriculture locale, qu’il a participé à maintenir la valeur-ajouté et l’emploi dans le territoire... Et je voudrais tordre le cou à cette idée que s’approvisionner localement coute plus cher. C’est faux. J’ai demandé à mes services un référentiel des prix des produits les plus utilisés pour la confection des repas dans nos 40 collèges producteurs de repas. Les produits de Côte-d’Or n’échappent pas à l’inflation, cependant la hausse (6%) reste inférieure au taux d’inflation national des denrées alimentaires (8,4 %). Mais surtout on constate que l’approvisionnement local garanti une certaine stabilité des prix ce qui est précieux quand on connait la volatilité des prix denrées alimentaires sur les marchés internationaux." a expliqué le Président Sauvadet

Puis le président, prenant comme exemple celui de Maxime et Sébastien Asdrubal a présenté sa vision de l'agriculture

"Dans le contexte de la crise du monde agricole que l’on est en train de vivre, moi je voudrais vraiment féliciter Maxime et Sébastien ASDRUBAL qui ont repris l’exploitation familiale et la développe sur le territoire Issois.
 
Parce que le premier défi de l’agriculture, c’est celui du renouvellement des générations. Nous avons travaillé avec la Chambre d’Agriculture, sur la démographie agricole en Côte-d’Or. On a perdu 760 exploitations agricoles entre 2010 et 2020. Et la question du renouvellement et de la transmission est directement posée quand on voit que 35 % des exploitants et co-exploitants de Côte-d’Or ont plus de 55 ans. Cela veut dire que dans les 10 ans qui viennent, il y a 1 500 exploitants qui vont partir en retraite. Forcément ce constat est extrêmement inquiétant.
 
Les jeunes ne se voient plus d’avenir, il y a véritable incompréhension totale par rapport à ce qu’on attend de l’agriculture, il y a un vrai problème de reconnaissance des agriculteurs dont la mission première est de nourrir la population il ne faut pas oublier et qui travaillent 365 jours par an, notamment dans le domaine de l’élevage.
 
Pourtant il nous faut assurer la relève pour faire face à un autre défi : celui de la souveraineté alimentaire. Avec le changement climatique, les bouleversements géopolitiques… nous sommes à l’aube d’une crise alimentaire mondiale.
 
Vous le savez je suis très attaché au modèle agricole côte-d’orien, celui d’une agriculture familiale, ancrée sur le territoire à l’image de la famille ASDRUBAL. C’est aussi le modèle  d’un élevage extensif, respectueux de l’environnement, qui façonne les paysages.
 
Dans ce monde en profonde mutation, notre modèle agricole côte-d’orien est une chance pour notre Département et une chance pour la France. Il répond à l’aspiration de nos compatriotes à une meilleure qualité de vie, la recherche d’un mode de vie connecté à la nature et enraciné dans son territoire.
 
Et d’ailleurs ceux qui souhaitent la mort de ce modèle, voire la mort de l’élevage tout court au nom d’une idéologie radicale, sont à contre-courant de l’histoire. Car il n’y aura pas de préservation de nos espaces sans soutien à notre agriculture. Là aussi, il faut arrêter l’agribashing, les critiques incessantes sur l’élevage.
 
Notre modèle ce n’est pas celui des fermes usines. Ce n’est pas celui de porcs élevés dans un immeuble en béton de 26 étages, comme en Chine. Ce n’est pas mon modèle et ce n’est pas le modèle que je souhaite pour nos enfants.
 

L’action du Département pour l’agriculture Côte-d’Orienne 

La marque savoir faire 100% Côte-d’Or

Pour préserver notre modèle agricole, il faut le soutenir en mangeant local. D'ou l'importance des consom' acteurs mais aussi du des pouvoirs publics. Et comme président de ce Département François Sauvadet confirme sa détermination de soutenir los agriculteurs de Côte-d'Or.

"C’est ce que nous faisons avec la marque « Savoir-Faire 100% Côte-d’Or ». Il faut se féliciter de ce qu’on parvient à réussir en à peine 4 ans d’existence, nous venons de passer le cap des 450 agréés dont 228 agriculteurs-producteurs.
 
Et dans ce contexte, le succès de la marque, c’est aussi de faire se structurer des filières entières : l’exemple de la filière Porcine : on ne dénombrait plus que 15 élevages de porcs en Côte-d’Or. On a lancé le Jambon persillé labellisé 100 % Côte-d’Or avec les Etablissements SABATIER qui cherche maintenant des éleveurs pour simplement répondre à la demande. C’est ce nous avons fait autour de la filière lait avec Philippe DELIN qui a investi 6,5 M€ et créé des emplois pour conditionner sa brique de lait 100% Côte-d’Or. On l’a fait avec la filière brassicole, on l’a fait avec la filière moutarde. On a doublé le nombre de cultivateurs (de 300 à 600) et triplé les surfaces cultivées (de 4 000 ha à 12 000 ha) depuis l’épisode de pénurie qu’on a connu dans les rayons il y a un peu plus d’un an."
 
La restauration scolaire
 
La restauration scolaire dans nos collèges est également l’un des piliers de l''action du Département pour soutenir nos producteurs locaux. Le repas c’est un moment important, c’est un temps d’éducation au goût bien sûr, mais aussi de découverte des métiers de ceux qui produisent. Ainsi, 1,7 millions de repas sont servis chaque année dans les collèges publics de la Côte-d’Or à près de 15 000 collégiens demi-pensionnaires et ce pour un tarif de 2€ pour les familles un des plus bas de France (pour rappel, le coût de revient du repas : 10,33€)

"J’ai imposé comme Président de ce Département les menus 100% Côte-d’Or servis au moins une fois une par semaine. Cela représente 263 093 repas 100 % Côte-d'Or servis sur l’année 2022-2023.
 
A ce jour, près de 50 % de produits locaux composent les menus servis dans les cantines de nos 40 collèges producteurs. Notre ambition est de porter cette part à 80 % d’ici 2027 grâce entre autre à la montée de notre plateforme Agrilocal 21 qui met en relation gratuitement les producteurs du département avec les acheteurs de la restauration collective. Vous êtes vous-mêmes inscrits sur la plateforme chers Sébastien et Maxime ASDRUBAL.
 
A ce jour, 7 établissements vous passent déjà commande sur Agrilocal21 (en marché à bons de commande et en marché de gré à gré). Et comme Président de ce Département je suis fier que vous affichiez clairement l’objectif d’approvisionner les cantines de nos collèges en viande de Côte-d’Or, notamment avec des steaks hachés frais 100% Côte-d’Or."

L’agilité du Département

Le Conseil Départemental soutient la profession agricole malgré les Lois NOTRé et MAPTAM avec la marque, avec la restauration dans les cantines des collèges, mais aussi avec le Plan Alimentaire Territorial qui a permis la mise en place d'actions dans le domaine de la logistique alimentaire ainsi que la signature d'un accord cadre avec la Chambre d’agriculture de 15,5 M€, le soutien aux Groupements de Défense Sanitaires (170 000 € en 2023), le plan de prévention du risque de désertification vétérinaire pour encourager l’installation de jeunes vétérinaires auprès des animaux de rente et participer au maintien des cabinets en zones rurales notamment.


"Je le dis souvent : la force du Département, c’est qu’il peut répondre avec agilité, proximité et innovation aux défis devant lesquels nous sommes placés.
Ces combats, celui du renouvellement des générations, de la préservation de notre modèle agricole, celui de la souveraineté alimentaire on le gagnera qu’ensemble et c’est le sens du soutien du Département à nos éleveurs, à nos producteurs." a conclu le Président Sauvadet

Les premiers steack hachés 100% Côte-d'Or. "J'en ai rêvé, les carnésiens l'ont fait" dira François Sauvadet.
 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Le Conseil départemental des Jeunes délocalisé à Recey : une séance placée sous le signe des vœux et de l’engagement !
Mercredi 24 janvier, les Conseillers départementaux Jeunes de la...
Flammes olympique et paralympique en Côte-d’Or : présentation des relayeurs du Département et du tracé du relais
François Sauvadet, Président du Conseil départemental, est...
François Sauvadet présente des vœux 2024 engagés et solidaires aux côtés de tous !
Pour paraphraser le Président CHIRAC « notre maison...
Vote du budget 2024 de l'Assemblée départementale - 679 M€ pour la Côte-d'or et les Côte-d'Oriens
L’Assemblée départementale s’est réunie lundi...
Elles sont 14 en Côte d’Or pour doper les territoires ruraux… ce sont les Petites Villes de Demain !
Petites villes de demain, c’est un programme pour un objectif...
Tour de France 2024 en Côte-d'Or : les itinéraires des 3 étapes sont désormais connus : 44 communes côte-d'oriennes traversées !
Après avoir annoncé en juin dernier le retour du Tour de France...
Violences faites aux femmes : le Département va encore plus loin pour lutter contre ce fléau
A la veille de la Journée internationale de lutte contre les violences...
Rénovation du collège Roland Dorgelès : Le Département investit pour les jeunes
La restructuration du collège Roland Dorgelès de Longvic est le...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *