Transition écologique et énergétique, lancement du réseau ‘’Élus pour Agir’’ en Bourgogne-Franche-Comté

Transition écologique et énergétique, lancement du réseau  ‘’Élus pour Agir’’ en Bourgogne-Franche-Comté

Info+ :


À l’ADEME - l’Agence de la transition écologique -, nous sommes résolument engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique et la dégradation des ressources. Sur tous les fronts, nous mobilisons les citoyens, les acteurs économiques et les territoires, leur donnons les moyens de progresser vers une société économe en ressources, plus sobre en carbone, plus juste et harmonieuse. Dans tous les domaines
- énergie, air, économie circulaire, alimentation, déchets, sols... - nous conseillons, facilitons et aidons au financement de nombreux projets, de la recherche jusqu’au partage des solutions. À tous les niveaux, nous mettons nos capacités d’expertise et de prospective au service des politiques publiques.
L’ADEME est un établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
www.ademe.fr


14 février 2024

De nombreux élus de communes ou de collectivités souhaitent faire avancer localement la transition écologique. Mais il leur manque souvent des clés pour agir concrètement. C’est pourquoi l’ADEME met en place le réseau ‘’Élus pour Agir’’, accessible à tous les élus volontaires qui souhaitent contribuer à leur échelle. L’objectif est de leur fournir des clés de décryptage et des outils pour agir.

UNE INITIATIVE NÉE AU DERNIER SALON DES MAIRES ET DES COLLECTIVITÉS LOCALES

50 % des émissions de gaz à effet de serre sont directement issues des décisions prises par les collectivités territoriales. Qu’elles soient générées par des équipements de leur patrimoine (bâtiments, éclairage public) ou induites par des process relevant de leurs compétences (transport, déchets, distribution d’énergie et de chaleur). Sans oublier le rôle pédagogique des élus auprès de leurs administrés.
C’est pourquoi les élus locaux se retrouvent en première ligne pour porter les projets de transition écologique. Or, toutes les collectivités, notamment les plus petites communes, ne disposent pas des ressources dédiées et d’ingénierie nécessaires.

Annoncé lors du Salon des Maires et des Collectivités Locales, ‘’Élus pour Agir’’ a été constitué autour de quatre objectifs :

1. Aider les élus à mieux appréhender les sujets de la TEE (transition énergétique et écologique), avec un parcours pour décrypter les enjeux et mieux connaître les fondamentaux.
2. Proposer des actions concrètes pour chaque commune dans différents domaines économique, le développement des projets d’énergies renouvelables, la rénovation performante de bâtiments publics, la sobriété et l’économie circulaire.
3. Diffuser les savoir-faire portés par les domaines d’expertise de l’ADEME.
4. Et surtout, partager les bonnes pratiques et les retours d’expérience entre élus d’une même région.

Sur le millier d’inscrits au niveau national, près de 80 élus de Bourgogne-Franche-Comté ont d’ores et déjà adhéré au réseau ‘’Élus pour Agir’’.


RENDEZ-VOUS LE 12 MARS POUR LE LANCEMENT OFFICIEL DU RÉSEAU DES ÉLUS POUR AGIR

Le réseau ‘’Élus pour Agir’’ cible les élus locaux : élus de communes ou d’intercommunalités ou conseillers régionaux ou départementaux.
L’adhésion est gratuite et fondée sur le volontariat. Les élus qui adhèrent s’engagent à être disponibles :
• Deux heures par trimestre pour des échanges en visioconférence
• Une journée par an, dans un contexte présentiel
Le lancement officiel est prévu le 12 mars avec la première session en présentiel à Dole (inscription et programme à venir). Les élus inscrits au réseau seront invités pour un temps d’échanges privilégié avec l’ADEME nationale et régionale.

Pour s’inscrire : https://cloud.contact.ademe.fr/inscription-elu-referent


DEUX ÉLUS TÉMOIGNENT

Michel Maya, maire de Tramayes (71)
Dès 2006, Tramayes a mis en place un réseau de chaleur, qui alimente aujourd’hui tous les bâtiments municipaux, un EPHAD et 60 logements. La chaleur est produite à partir de bois déchiqueté, sous-produit d’une scierie distante de quatre kilomètres.
Par ailleurs, cette commune d’un millier d’habitants située à 25 kilomètres de Mâcon a réussi à faire passer la consommation électrique municipale de 400 MWH annuels à 117 MWH en 10 ans.
Tramayes est l’une des communes à l’origine de la création du réseau des Territoires à énergie positive1.
1 - Territoires à énergie positive rassemble des territoires pionniers qui abordent la question de l’énergie dans une approche globale de développement local – à la fois économique, social, démocratique et environnemental.
“ En tant qu’élu, je travaille depuis 20 ans sur les questions de transition écologique. J’ai choisi d’adhérer au réseau ‘’Élus pour Agir’’ dès que j’ai été informé du lancement de ce projet. Il correspond en tout point à ma vision de la transformation écologique, fondée sur l’innovation et le collectif. À titre personnel, dès que j’en ai l’occasion, je me rapproche de collègues pour partager de bonnes pratiques et échanger sur nos projets respectifs.
C’est important aussi de bien couvrir le territoire, pour être en prise avec toutes les réalités et aussi se conforter les uns les autres. Un élu est toujours un peu menacé par l’isolement et le prisme des réalités purement locales. Prendre de la hauteur et se rendre compte qu’on n’est pas seul est super important.”

Daniel Nourry, Vice-Président Transitions Écologique et des Mobilités,
Communauté de Communes du Pays de Lure (70)
Sa délégation a été créée à la suite des dernières élections. Parti avec une feuille blanche, Daniel Nourry, avec l’aide d’un chargé de mission, Franck Charlot, s’est attelé à la rédaction d’un Plan Climat volontaire à l’échelle de la communauté de communes. Le Pays de Lure est aussi engagé dans le programme TETE de l’ADEME (Territoire Engagé Transition Écologique).
Un schéma directeur des mobilités douces a été réalisé par le Pays des Vosges Saônoises. Il fédère six communautés de communes dont le Pays de Lure.
Daniel Nourry et sa petite équipe viennent par ailleurs de terminer leur diagnostic territorial.
“ Je pense que le meilleur indicateur de notre action est l’adhésion des équipes de la communauté de communes. Il n’y a plus aucun projet qui ne soit mis en oeuvre sans prendre en compte la TEE. D’ailleurs, sitôt élue, notre présidente, Isabelle Arnould, a réuni en séminaire sur deux journées l’exécutif, le DGS et les chefs de service autour du thème de la transition écologique. Ce format est renouvelé chaque année.
À titre personnel, je suis ‘’piqueur d’idées’’ ! Je participe à la plupart des rencontres organisées par l’ADEME.
Nous avons en effet besoin d’échanges pour ne pas réinventer l’eau chaude ! Par ailleurs, je trouve qu’il est important que les élus se mobilisent davantage pour la transition écologique. Leur sous-représentation aux journées d’information de l’ADEME peut donner l’impression au personnel de nos structures d’être peu appuyé. La TEE est d’une grande complexité. Nous avons besoin de toutes les compétences, avec des objectifs cohérents à l’échelle de nos territoires. ”

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Antoine Hoareau inaugure le nouveau bassin d'orage de la station d'épuration eauvitale Dijon-Longvic
Dijon métropole, territoire écologique situé en tête...
La CC NeT signe 9 dossiers d’aides au BAFA
La Communauté de communes Norge et Tille s’engage à...
Une journée consacrée à la mobilité électrique en BFC, c'est une bonne e-day
Que vous soyez convaincu ou encore sceptique de passer à la...
Coup d’envoi pour le projet de parc photovoltaïque du toit du monde occidental
Le 10 avril 2024, Yves Courtot, Président de la communauté de...
"Océan, ici commence la vie" : une exposition pour émerveiller et éveiller les consciences
Après une immersion dans l’univers des insectes pollinisateurs, le...
Tour de France : 51 maires des communes traversées mobilisés pour le Tour en Côte-d’Or
Dans 90 jours exactement, 177 coureurs du Tour de France traverseront 51...
Cap sur mon Projet Professionnel : répondre aux défis de l'emploi et de l'inclusion sociale sur le territoire de la Plaine Dijonnaise
En 2023, les chiffres de l'emploi ont évolué sur le territoire de...
Défi de neutralité carbone des territoires : les 5 700 femmes et hommes du groupe EDF en Bourgogne-Franche-Comté s’engagent pour le relever.
Le groupe EDF annonce s’engager à poursuivre en 2024...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *