Défi de neutralité carbone des territoires : les 5 700 femmes et hommes du groupe EDF en Bourgogne-Franche-Comté s’engagent pour le relever.

Défi de neutralité carbone des territoires : les 5 700 femmes et hommes du groupe EDF en Bourgogne-Franche-Comté s’engagent pour le relever.

Info+ :

Le Groupe EDF recrute...

Que ce soit en alternance, en stage ou en CDI, le groupe EDF recrtue près de 800 femmes et hommes, du CAP au bac+5 sur l'ensemble de la région.

... Et vous donne RDV

- Les 5 et 6 avril 2024 pour des jobs dating sur ses sites de Chalon-sur-Saône, Saint-Marcel, Montbard et au Creusot 

- Le 9 avril 2024 au grand circuit de Dijon-Prenois pour la 3ème édition du "e-Day"

Un événement dédié à la Mobilité Electrique organisé par l'association Bourgogne-Franche-Comté mobilité électrique (BFCME)

 


28 mars 2024

Le groupe EDF annonce s’engager à poursuivre en 2024 « la construction d’un avenir énergétique neutre en CO2 partout, pour tous et avec tous ». Aux côtés de la Région Bourgogne-Franche-Comté et des acteurs locaux, le groupe accompagne la transition énergétique du territoire, vers une modification des comportements pour une consommation plus sobre et solidaire. 

A l’occasion d’un petit-déjeuner presse mercredi 27 mars 2024, Robert Poggi, directeur de l’Action Régionale du Groupe EDF en Bourgogne-Franche-Comté, François Gonczi, directeur EDF Commerce Est et Jennifer Menage, directrice de zone EDF Renouvelables ont présenté les actualités et grandes orientations du groupe pour l’année 2024. Après avoir réduit sa dette en 2023 et renoué avec sa performance financière, le groupe EDF peut à nouveau investir dans des projets d’envergure, détaillés par le directeur de l’Action Régionale : « la prolongation des centrales nucléaires jusqu'à leurs 60 ans, la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, l’extension et le renforcement du réseau public de distribution d’électricité qui doit pouvoir accueillir toute l’énergie produite par les énergies renouvelables, alimenter les électrolyseurs et alimenter les bornes de recharge pour la mobilité électrique ». Face à une électrification grandissante des usages aussi bien des entreprises que des consommateurs, « entre 50 et 60% de l’énergie consommée sera électrique d’ici 2050 » précise Robert Poggi, le groupe doit offrir un réseau public de distribution et des moyens de production performants.

Accompagner la transition énergétique

En 2024 l’objectif du groupe EDF est clair : renforcer la production d’énergie bas carbone sur l’ensemble du territoire Bourgogne-Franche-Comté. Pour cela, il vise la mixité énergétique issue des énergies renouvelables, indispensable « pour relever le défi du dérèglement climatique et contribuer aux objectifs gouvernementaux » selon Jennifer Menage. Cette année, de nouveaux actifs de production seront donc mis en service (Aéroparc de Fontaine, Centrale photovoltaïque de Cosne-sur-Loire…) ou construits, et s’ajouteront aux barrages hydrauliques de Vouglans, de Saut-Mortier, aux 3 parcs éoliens et 12 centrales solaires implantées sur la région. Le barrage de Vouglans verra sa puissance augmentée d’ici 2029 grâce à une STEP (Station de Transfert par Pompage) dont Robert Poggi explicite la mécanique : « on va pomper de l’eau au niveau du bas du bassin pour le mettre en haut de la retenue la nuit, quand l’énergie ne coûte pas cher. On opère ensuite un lâcher d’eau pour produire de l’électricité avec les turbines au moment du pic de consommation entre 19h et 21h ». Une station hydrogène exploitée par la filiale du groupe Hynamics sera par ailleurs inaugurée à Belfort et produira en local de l’hydrogène renouvelable pour les besoins industriels spécifique du nord Franche-Comté.

Travailler main dans la main avec les acteurs du territoire

Pour mettre en place ses projets et les financer, le groupe a besoin du soutien local : « On va rencontrer les élus locaux, les propriétaires et exploitants, les associations, les habitants, tous les acteurs concernés par le projet. Cela nous permet de prendre en compte les besoins, car chaque territoire est différent » explique Jennifer Menage. Elle ajoute que cette implication territoriale, cette appropriation, passe aussi par le financement participatif contre une garantie de revenus sur plusieurs années. Une méthode qui rencontre un franc succès : « à chaque fois qu’une campagne est ouverte, l’objectif est atteint très rapidement ». Le groupe a ainsi pu lever près de 10M€ depuis 2015 auprès de 5000 investisseurs privés sur une soixantaine de collectivités dans toute la France.
Pour développer l’agrivoltaïsme - qui permet d’installer des panneaux solaires au-dessus et sur une exploitation agricole - la collaboration avec les agriculteurs, notamment les jeunes qui s’installent, et les chambres d’agriculture départementales est là aussi de rigueur. « Nous croyons beaucoup en l’agrivoltaïsme pour lutter contre le dérèglement climatique et ses aléas, pour améliorer le rendement du sol et le bien-être animal. En adaptant les installations aux usages et besoins des agriculteurs, on favorise le développement de leur activité » explique la directrice de zone EDF Renouvelables.
Enfin, EDF est engagé depuis 2020 dans du mécénat territorial et soutient différentes initiatives sociales et solidaires sur le territoire. Le groupe lancera d’ailleurs le 2 avril 2024 un nouvel appel à projets à destination des associations de Bourgogne-Franche-Comté porteuses de projets à dimensions éducative, de formation ou d’action eco-citoyenne.

Vers une consommation sobre et solidaire

« Le meilleur kw/h, c’est celui qui n’est pas consommé » lance Robert Poggi. Pour baisser la consommation, décarboner les usages et ainsi se protéger de la hausse des prix de l'énergie, le groupe a lancé deux campagnes : à destination des particuliers « je baisse, j’éteins, je décale », et des entreprises « j’adapte, je transforme, je développe ». Après une année 2023 « historiquement difficile en termes de prix des énergies » reconnait François Gonczi, « nous avons fait société avec les services de l’Etat et les fédérations professionnelles pour traiter les cas compliqués et trouver des solutions ». De cette crise énergétique et inflationniste, ont émergé un ensemble de mesures pensées entre EDF et le gouvernement (accord du 14 novembre 2023). Elles posent les bases d’un nouveau marché en faveur de la sobriété et permettant aux particuliers et aux entreprises de moins subir les fluctuations de prix. Par l’extension du tarif réglementé de vente (TRV) aux petites entreprises jusqu’alors restreint aux particuliers et toutes petites entreprises. Pour les plus grosses structures, le directeur EDF Commerce préconise de changer leur stratégie d’achat, en privilégiant dès que possible des contrats à plus long terme, jusqu’à 5 ans. Enfin, la taxation du parc historique nucléaire en France « si demain les prix du gaz et de l’électricité explosent à nouveau en Europe » et la « captation-redistribution de cette rente sur l’intégralité des factures des clients, quelque soit le fournisseur ». Un ensemble de mesures qui permettra de « protéger les clients, tout en permettant au groupe d’être capable de financer des investissements futurs ».

 

Déborah Vital

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Une journée consacrée à la mobilité électrique en BFC, c'est une bonne e-day
Que vous soyez convaincu ou encore sceptique de passer à la...
Coup d’envoi pour le projet de parc photovoltaïque du toit du monde occidental
Le 10 avril 2024, Yves Courtot, Président de la communauté de...
La Fondation Groupe EDF lance un Appel à Projets « Territoire de Bourgogne-Franche-Comté »
Dans le cadre du nouveau mandat de la Fondation groupe EDF, le Comité...
EDF remet un don à l’association Enfants Cancers Santé Bourgogne Franche-Comté
Lundi 18 mars, l'Association Enfants Cancers Santé BFC s'est vu remettre...
Des maires se fédèrent pour le pouvoir d’achat
Les Maires de Chevigny-Saint-Sauveur, Guillaume RUET, et Talant, Fabian RUINET...
Rénover les lycées en BFC pour le bien-être de leurs occupants et de la planète
Trois ans après le début des travaux en février 2021, les...
La CC Net va équiper son territoire d'ombrières
La Communauté de communes Norge et Tille a signé une convention...
Transition écologique et énergétique, lancement du réseau ‘’Élus pour Agir’’ en Bourgogne-Franche-Comté
De nombreux élus de communes ou de collectivités...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *