Quand l’art contemporain rencontre le patrimoine historique

Quand l’art contemporain rencontre le patrimoine historique

Info+ :

Si comme Emile Gallé, vous souhaitez vous plonger dans les joies de la nature, ouvrez l'oeil aux curiosités

  • Le parcours ampélographique du Jardin de l'Arquebuse
  • Le foulque macroule sur les rives du Port du canal et du Lac Kir
  • Le hérisson du parc de la Colombière
  • L'arbre de la Liberté à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin 
  • Le jardin japonais
  • La cascade du parc des carrières Bacquin 
  • Les nombreuses combes de la métropole
  • Le parc Saint Bernard à Fontaine les Dijon 
  • Le laboir de la Fontaine aux fées à Talant
  • La Porte du Diable à Plombières-lès-Dijon
  • Les fortifications du système Séré de Rivières
  • Les 140 animaux de la ferme au Jardin du Clos du Roy à Chenôve
  • La promenade la coulée verte, le jardin botanique et le verger du Clos des Carmélites
  • L'arboretum de Fenay
  • Le circuit des 3 lavoirs à Ouges
  • L'ancienne hostellerie de l'ordre de Malte
  • Les nombreux petits étangs de Bressey et Magny-sur-Tille
  • Le bois de la Chambotte à Chevigny-Saint-Saveur

 

Les actualités de l'été du Consortium Museum 

  • 4 nouvelles expositions jusqu'au 8 septembre 2024
  • Exposition hors les murs au Domaine de la Romanée-Conti jusqu'au 1er septembre 2024
  • Soirée Selected by Ici l'onde x Sabotage le 18 juillet à 19h 

11 juin 2024

Pour la troisième édition, l’Office du Tourisme de Dijon s’associe au Centre d’Art Contemporain Le Consortium Museum pour présenter « Nancy Sculpture - Hommage à Emile Gallé » de Gary Webb. A découvrir à la Chapelle des Elus jusqu’au 22 septembre 2024.

Mardi 11 juin 2024, Cordula Riedel, directrice de Dijon Bourgogne Tourisme & Congrès, Christine Martin, adjointe au maire de Dijon, déléguée à la culture, à l'animation et aux festivals et Franck Gautherot, directeur du Consortium Museum, ont présenté la nouvelle structure installée au sein de la Chapelle des Elus : « Nancy Sculpture - Hommage à Emile Gallé », en présence de l’artiste plasticien britannique Gary Webb. « C’est émouvant de revoir cette oeuvre presque 20 ans après » exprime Franck Gautherot. Produite en 2005 pour l’exposition « Pour de vrai » au Musée des Beaux Arts de Nancy, elle a été réalisée à la demande des « Jardiniers de Stanislas », dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires initiée par la Fondation de France. Comme son nom l’indique, elle rend hommage à l’une des figures majeures de l’Art Nouveau : l’industriel, maître verrier, ébéniste et céramiste Emile Gallé. Cette multiplicité de matériaux se retrouve dans l’oeuvre de Gary Webb, qui combine bois, acier, aluminium, Perspex®, tissu et plastique. Tout comme Emile Gallé, l’artiste britannique joue avec les caractéristiques des matériaux et convoque des moyens de production industrielle pour rendre hommage à la nature : par sa forme et son esthétique colorée, « Nancy Structure - Hommage à Emile Gallé » évoque un arbre se dressant au milieu d’un parterre ou des vrilles de grappes de raisin. L’environnement de la Chapelle des Elus semble d’autant plus fait pour elle : en effet, outre la hauteur sous plafond permettant d’accueillir cette sculpture grande de plusieurs mètres, les ornements sur les murs, représentant entre autres des gerbes de blé, des branches de laurier, des chaines, lui répondent directement. « Une sorte de correspondance non voulue » s’amuse le directeur du Consortium Museum, qui a d’ailleurs frappé l’artiste lui-même : « elle s’intègre merveilleusement dans l’espace et fonctionne aussi bien qu’il y a 20 ans ».

Rendre visible l’art contemporain

Depuis 2022, l’office du tourisme Dijon Bourgogne Tourisme & Congrès s’associe chaque année au Consortium Museum pour présenter une oeuvre d’art contemporain au sein de la Chapelle des Elus, écrin du XVIIIème siècle, faisant ainsi dialoguer modernité et patrimoine historique. « Nous avons la chance à Dijon d’avoir un écosystème d’art contemporain riche, qui fait que la ville est volontaire et porteuse de projets dans ce domaine » souligne Christine Martin. Si cette forme culturelle peut sembler inaccessible, sa présence au quotidien dans la vie des dijonnais, son exposition aux yeux des touristes « fait le pari de l’ouverture des esprits, dans un moment où elle ne semble malheureusement pas essentielle dans notre société ».

Déborah Vital

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Terres d'Auxois lance un magnet avec QR Code pour faciliter l'accès à l'agenda des fêtes
L’Office de Tourisme des Terres d’Auxois est ravi d'annoncer le...
Dijon : Lancement des inscriptions en accueils et loisirs
Les inscriptions en accueils de loisirs les mercredis après-midi de...
Conseil municipal de Dijon du lundi 24 juin 2024
Le conseil municipal de Dijon s’est réuni lundi 24 juin 2024 pour...
Dijon Métropole inaugure sa première station à hydrogène
Une première station de production et distribution...
60 ans du lac Kir et 20 ans de Dijon plage : une nouvelle base nautique et de sports de nature ouverte sur l’extérieur
Cette base nautique et de sports de nature, d’une superficie de 2000 m2...
La ville de Dijon et Dijon métropole sont fières de leurs équipes sportives
François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon...
Concours « Je filme le métier qui me plaît » : le palmarès régional dévoilé
Océane Godard, vice-présidente de la Région...
Dijon et Dijon métropole se préparent pour le Tour de France
Cette année, le Tour de France passera par la métropole et...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *