Mieux comprendre la mobilité électrique

26 juin 2024

La voiture électrique constitue un atout important pour améliorer la qualité et le cadre de vie des citoyens. Les acteurs locaux jouent un rôle fondamental dans son développement à travers de nombreux outils disponibles sur leurs territoires.

Ainsi, l’AMF 21 et Bourgogne Franche-Comté Mobilité Électrique (BFCME) ont organisé la 1re réunion d’information et de sensibilisation à la Mobilité Électrique à la Communauté de communes Norge-et-Tille. Une réunion en deux temps qui a commencé par des essais de véhicules électriques proposés par des concessions automobiles locales et par BFCME (véhicule de service), puis une réunion d’information et de sensibilisation dans le cadre du programme Advenir Formations.

AMF 21 / BFCME : Réunion d’information et de sensibilisation à la Mobilité Électrique 18 juin à Bretigny

 

Introduction par Monsieur Ludovic ROCHETTE, Président de l’AMF 21

« BFCME est un partenaire de l'AMF 21 depuis le début de l'année. Dans le cadre de ce partenariat et de la transition énergétique, l'AMF21 a souhaité montrer aux élus qu'il existe des alternatives aux véhicules thermiques, en leur présentant des véhicules utilitaires, personnels, des vélos, des motos.

C'est aussi pour rappeler que la mobilité électrique n'est pas réservée à l'urbain mais aussi au rural.

Dans notre réunion organisée au sein de la Communauté de communes Norge et Tille, il y a une première partie réservée aux essais, puis BFCME va expliquer aux élus comment mettre en place concrètement la mobilité électrique.

Aujourd'hui, c'est notre première réunion mais nous allons recommencer dans tous les territoires qui le souhaitent. Les réunions ont plutôt vocation à se dérouler dans les territoires ruraux afin de démontrer aux élus ruraux que la mobilité électrique a une vraie application dans leur territoire. »

et Monsieur Thierry BROSSIER, Co-Président de BFCME

« Le but de BFCME est d'accompagner la transition énergétique par la pédagogie, on s'adresse aux élus, aux professionnels de l'immobilier et aux particuliers.

Aujourd'hui on s'adresse aux élus dans le cadre de notre partenariat avec l'AMF 21, nous allons expliquer aux élus les données pratiques et techniques sur la mobilité électrique, on en est où aujourd'hui, on va où... 

Il est important de sensibiliser les élus car ils ont des *obligations en termes d'équipement de véhicules électriques tout en montrant l’exemple et par l’installation d’un point de charge toutes les 20 places sur les parking des bâtiments non résidentiels (salle polyvalente, équipements culturels et sportifs,…) à compter du 1er janvier 2025.

Lorsque l'on parle de transport, on est au cœur de la transition énergétique. Pour rappel les transports représentent 30 % des émissions de CO2, or aujourd'hui, il existe des solutions compétitives pour diminuer ce chiffre et la mobilité électrique est un levier fort pour y parvenir.

La mobilité électrique concerne les élus mais aussi les citoyens, qui se tournent de plus en plus vers cette mobilité décarbonée.

On a souvent dit que la mobilité électrique était pour la ville or dans le milieu rural,  on a besoin de se déplacer en voiture, on fait beaucoup de kilomètres et donc la voiture électrique va permettre de ramener l'émission de CO2 à zéro. On a aujourd'hui des solutions qui existent avec des véhicules de plus en plus accessibles, et puis en milieu rural, le chargement est plus simple qu'en milieu urbain.

D'où l'intérêt de ces réunions dans les territoires afin de faire comprendre les avantages de la mobilité électrique dans le monde rural. »

 

Propos recueillis de Patrice Espinosa, Président de la Communauté de communes de la Plaine Dijonnaise

« Au-delà du coût de l'énergie, il y a un  vrai intérêt pour accompagner la transition énergétique, ce n'est pas qu'une vue de l'esprit, il faut absolument rentrer dans cette démarche et si cela a un coût, car ces véhicules à l'achat sont plus chers que les véhicules thermiques, les élus doivent avoir la volonté d'accompagner la transition énergétique. On en est qu'au début, problème d'autonomie, coûts d'achat plus élevés donc pour y trouver un réel intérêt il faut se motiver et montrer l'exemple, mais surtout avoir la volonté de se dire que l'on doit aujourd'hui réagir par les actes et montrer cette volonté d'accompagner la transition énergétique.

Nous avons déjà une grosse flotte dont des véhicules de tourisme et des véhicules utilitaires.

Nous avons acquis le premier Master électrique de Côte-d'Or. »

 

*Obligations en fonction de la taille du Parc automobile, lorsque les élus renouvellent leur parc automobile.

 

A l'issue des essais, une formation était proposée aux élus sur :

- les bénéfices de la mobilité électrique pour les collectivités et leurs habitants ;
- la règlementation en vigueur et à venir ;
- les projets de recharge ; 

Enfin les élus ont pu s'nformer sur les ressources et les aides mises à disposition des collectivités

 

 Véhicules citadins ou urbains, de tourisme ou professionnel, vé

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Pose de la première canalisation polyéthylène certifiée biosourcée à Dijon
Un chantier exemplaire est en cours rue de Montchapet, non pas pour son...
La Région Bourgogne-Franche-Comté et EDF renouvellent leur convention-cadre de partenariat au service d’un territoire décarboné.
Marie-Guite DUFAY, Présidente de la Région...
CESER BFC en Côte-d'Or - À la découverte de deux sites de production d'énergie verte
Les conseillères et conseillers des commissions...
Inauguration d’une placette de compostage partagé
Dans le cadre du printemps de l’environnement, le Conseil...
Accélérer la rénovation énergétique du patrimoine des collectivités
Les élus du SICECO, territoire d’énergie...
Dijon Métropole inaugure sa première station à hydrogène
Une première station de production et distribution...
Communiqué de presse AMF 21 : Les 2 200 communes qui devaient sortir du dispositif ZRR continueront finalement d’en bénéficier
Après avoir obtenu le prolongement des « Zones de Revitalisation...
Dijon métropole, la French Tech Réunion, Guadeloupe et BFC ensemble pour un avenir durable et connecté
Les 27 et 28 mai 2024, Dijon Métropole a accueilli les régions...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *